AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Griffon enjoué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Griffon enjoué   Mar 13 Juil 2010 - 11:00

Premier Jour de la Quatorzième Semaine de l'An 835, soirée (autour de 19h)
Le Griffon enjoué était une Taverne banale de qualité modeste située en marge du bourg de Trolin. Sa carte offrait un choix de bières et de vins appréciables et sa cuisine, bruyante et agitée comme elle se devait, répandait un fumet alléchant dans la salle principale de l'établissement, pleine à craquer malgré l'heure peu avancée de la soirée.

Assis à une table occupée par des quidams éméchés qui lui étaient totalement inconnus, Adrian ressassait sa rancœur en observant l'agitation qui régnait dans la pièce d'un œil morose.

Bien sûr, s'il voulait être tout à fait honnête -ce que sa condition de Pirate chevronné lui interdisait de toute manière-, cette Auberge était loin d'être désagréable et sa clientèle n'était pas aussi frustre que dans certains autres lieux qu'il côtoyait -assidument. Même que les serveuses avaient des attraits, ma foi, tout à fait charmant. Seulement voilà, les services offerts par la maison était loin d'égaler -tout du moins, de l'avis du Capitaine- ceux proposés par la Truie bondissante, un autre bouge du coin, malheureusement fermé pour cause de "détériorations intempestives", selon toute probabilité dues à plusieurs des ivrognes qui fréquentaient l'endroit. l'Amazone les aurait pendus d'avoir été si impulsifs, au point de le priver par leurs bagarres personnelles de la compagnie gouailleuse d'une ou deux filles aux formes aguichantes et, surtout, pas trop farouches.

A cette pensée -somme toute plaisante-, ses yeux vinrent se poser sur l'ignominieux écriteau accroché bien en évidence au-dessus du comptoir qui prétendait défendre la vertu -intouchée, évidemment- des employées contre les perversions éthyliques de quelques mâles démoniaques.

-"D'honnêtes personnes", mon cul, marmonna le Corsaire en plongeant dans sa chope, le regard rivé sur une ravissante pouliche à l'air faussement candide qui balançait ostensiblement la croupe en se frayant un chemin entre les tables.

Un rapide coup d'œil au tenancier qui se tenait près de la porte, les bras croisés, lui apprit qu'il n'aurait même pas le temps de glisser ne serait-ce qu'un mot à la jouvencelle avant qu'il ne le jette dehors avec perte et fracas. Enfin, qu'il essaye. Le Pirate doutait sincèrement que ce gros porc tout en poil et en graisse parvienne à l'attraper.

Comme pris d'un subit éclair de génie, Adrian se redressa sur son tabouret et parcourut la salle du regard à la recherche des membres de son équipage qui l'avaient suivi sur la terre ferme -à savoir, la grande majorité d'entre eux. Il en repéra plusieurs concentrés sur une partie de cartes épique -qui promettait d'être sanglante- qui ne relèveraient même pas le nez si l'apocalypse se déchaînait. Les autres, pour la plupart, étaient complètement saouls et certains avaient même déjà roulé sous la table. Bon, pas de soutien à espérer de leur côté. Et s'il baissait leur solde ?

D'un geste las, il indiqua à une serveuse qu'il avait soif et que son verre était vide, laquelle s'empressa de lui servir une généreuse lampée de bibine.

Et il ne pouvait même pas compter sur sa second, la sulfureuse Namira, Ombre envoûtante et guerrière émérite, qui avait décidé de rester sur le navire avec Siran Bennefoy, sa "dernière lubie", venu grossir les rangs des matelots de l'Ephémère. Ce dernier, recherché par son père -et donc, par tout l''Empire- avait jugé plus sage de ne pas quitter le vaisseau. Quant à Nairu, la belle petite Nymphe, il l'avait jugé un peu trop jeune pour assister à la beuverie.

Il avala le contenu de sa chope avec hargne.

Tout cela lui rappelait un petit incident, survenu quelques jours plus tôt dans la Forêt d'Ellendwraï mettant en scène un petit bâtard qui l'avait durement tabassé dans le dos. (Cette idée vous paraît étrange ? N'oubliez pas qui raconte : Duncan n'a jamais été connu pour son bon sens)

-Foutu nenelfe bouffeur de fleurs, grogna-t-il entre ses dents serrés, tu vas voir ce que je vais faire de tes oreilles téléscopiques quand je t'aurai attrapé ! T'aimeras pas être à ta place !

Soudain, l'Ombre qui était avachi sur le siège d'à côté parut se réveiller en sursaut et se tourna vers son voisin, bafouillant quelque chose d'incompréhensible.

-Pardon ?

-'Aime ton manteau..., répéta le bougre en tanguant légèrement.

L'Amazone grimaça lorsque l'individu lui souffle son haleine chargée en pleine figure.

-Vraiment ? j'en suis ravi.

A peine eût-il achevé -nonchalamment- cette phrase que l'homme s'effondra sur lui avec un hoquet nauséeux.

-En fait, moi aussi j'adore cette veste, c'est pourquoi j'apprécierais grandement que vous ne vomissiez pas dessus.

Un ronflement sonore lui répondit.

-Il s'est endormi le con !


Le Capitaine poussa un soupir meurtri. Allons bon, les enfants de Snotra n'étaient-ils pas sensés être sages et avisés -et donc savoir quand s'arrêter de boire ?

-Tout se perd..., se lamenta-t-il en repoussant le corps amorphe appuyé contre lui qui tomba à terre avec un claquement mat.

Et voilà, une place de livre pour un autre soiffard anonyme puisse lui baver dessus - l'agonir d'injures- lui raconter sa vie - l'ignorer royalement ; rayer la mention inutile.


Dernière édition par Adrian Duncan le Mer 14 Juil 2010 - 10:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Griffon enjoué   Mar 13 Juil 2010 - 15:11

Le vieillard marchait à un rythme lent, mais régulier à travers les rues du bourg de Trolin. Son bâton qu'il avait sculpté résonnait fortement sur le sol mal entretenu à tous les deux pas de sa part. Revenant d'un travail déplaisant que son statu l'obligeait à faire de temps en temps, il se sentait d'humeur bougonne. Murmurant tout bas, il se plaignait en parlant seul, ce qui lui arrivait parfois.

-Oh lalalala... Je crois bien que c'est la dernière fois que je procède à un service funéraire... Et pourquoi c'était moi!? En tant que Grand Prêtre, j'aurais pu envoyer un autre prêtre. Mais non! Il fallait que je dise oui...

Nómin tourna la tête et vit un humain, assis de façon très peu élégante, le dévisager. En tant normal, il n'en aurait rien fait, mais son humeur n'étant pas au maximum et décida de se distraire un peu. Détournant la tête, il fut satisfait d'apprendre la réussite de son sort lorsque le bruit des pantalons de l'homme qui se déchirait se fit entendre. L'homme regarda Nómin, surpris et se sauva à la course.

-Ah c'est jeune qui se pense supérieur parce qu'il nous croit tous fou...


Continuant à marcher, un léger sourire naquit sur ses lèvres, causé par le souvenir de la tête du jeune qu'il venait d'humilier disgracieusement. Cela ne lui ressemblait pas... Il se dit que c'était à cause de la faim. C'est vrai, il n'avait rien avalé depuis le matin!

Son sourire s'élargit lorsqu'il capta une odeur. Une bonne odeur. Celle d'un bon ragoût de légume bien chaud. Après quelque centième de seconde, il pris la décision de manger avant de se chercher un moyen de transport. Suivant l'odeur, il déboucha sous l'écriteau d'une taverne modeste et même plutôt banale.

-Le Griffon Enjouée! Pourquoi pas?

Il poussa la porte de l'établissement.

La taverne était très pleine, même en début de soirée... Il promettait d'y avoir de l'action ici ce soir. Il venait d'entrer et déjà il entendait un homme perdre patience aux cartes et il venait également d'en entendre un tomber de sa chaise. Enfin... de la chaise de son voisin. Profitant des événements, il pris la place du saoulons qui venait de s'écraser au sol. Par la suite, il fit signe à l'une des jeunes beauté à la disposition des clients...

-Bonsoir gente dame. Ses salutations furent accueillit par un magnifique sourire. Je vous prendrais deux... deux portions de ragoût avec une boisson sans alcool s'il vous plaît.

La jeune femme inclina la tête et se dirigea vers le comptoir.

-Dommage qu'elle ait 250 ans de moins que moi..., marmonna-t-il tout bas.

Quelques secondes plus tard, la serveuse revint avec sa double portion de ragoût et un cidre de pomme non alcoolisé. Nómin lui glissa un petit merci et sans plus de cérémonie, s'attaqua à son repas. Avant même que la serveuse n'ait tourné les talons, le vieil elfe avait déjà gober trois imposantes bouchers. Tandis qu'il dévorait littéralement son bol, un homme à côté de lui le dévisagea probablement à cause de sa façon de manger. Nómin lui adressa la parole.

-Ça manque d'épice... Hey mais est-ce bien... mais oui, vous êtes Adrian Duncan, non?

Cette déclaration fut suivie du tintement de son ustensile contre ses dents qui se fit entendre. Nómin rebaissa ses yeux sur son assiette, tout en attendant une réponse du capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Griffon enjoué   Mer 14 Juil 2010 - 11:34

[HRP]Oups, désolée pour l'oubli. C'est rectifié ! Wink Enfin, je crois... ^^
Édit Elianä : C'est ok, c'est ce qu'on voulait Wink[HRP]

A peine l'Ombre s'était-il écrasé sur le sol qu'un autre prenait sa place avec empressement. Adrian lui jeta un regard qui hésitait entre une franche exaspération et une curiosité amusée. Quel serait le prochain ?

Avec une certaine surprise, le Corsaire s'aperçut qu'il s'agissait d'un vieil Elfe à la chevelure grisâtre. Ou blanchâtre. Enfin, entre le blanc et le gris. Par ailleurs, l'Amazone se demandait quel âge pouvait bien avoir son nouveau voisin. Après tout, les gens de son espèce n'étaient-ils pas doté d'une espérance de vie bien supérieure à la normale ?

Serait-il vexé si d'aventure il lui posait la question ?

Le Capitaine observa l'individu du coin de l'œil alors qu'il appelait une serveuse. Laquelle s'avéra être, justement, celle qu'il trouvait si charmante.

Osera, osera pas ?

Un rapide regard en direction du tavernier le convainquit d'attendre encore un peu. Au moins jusqu'à la fin de sa bière, en tout cas. Avec un peu de chance, le patron de l'Auberge serait tellement occupé à le mettre à la porte qu'il en oublierait de lui faire payer la note.

La serveuse revint et le Pirate put apprécier un bien charmant spectacle alors qu'elle se penchait au-dessus de la table pour déposer la commande du client. Apparemment, ses atouts d'apparence protubérante n'étaient pas dû à la forme de son corsage.

Adrian sirota un peu du liquide ambrée de sa chope et reporta son attention sur son voisin, qui était en train de faire un sort au plat qu'on - un bien joli "on", si vous voulez son avis- venait de lui amener. Ce ne fut qu'à ce moment-là que le Capitaine de l'Ephémère remarqua la toge brune et le bâton sculpté posé contre la table. Un vagabond, sans doute...

L'Elfe parut s'apercevoir que son voisin l'observait, car il lui adressa la parole :

-Ça manque d'épice...

Ah. Il était ravi de l'apprendre et déplorait l'état des choses autant que lui.

-Hey mais est-ce bien... mais oui, vous êtes Adrian Duncan, non?

Le Corsaire se rengorgea, fier de sa notoriété. Après tout, il ne se doutait pas qu'il était si célèbre que même un mendiant était à même de le reconnaître.

-En effet, c'est moi, répondit-il en se redressant légèrement sur son siège, afin de paraître encore plus imposant qu'il ne l'était déjà. Mais vous, je ne crois pas vous connaître ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Griffon enjoué   Mer 14 Juil 2010 - 15:17

Adrian se redressa et bombant légèrement le torse pour montrer qu’il était fier et pour paraître imposant mais cela n’eut aucun effet visible sur le vieil elfe, qui resta le dos courber sur son assiette, tout en finissant de lui dévorer. Manger lui faisait du bien. Puis, Nómin leva sa main décharnue pour faire signe à la serveuse qui se déhancha gracieusement jusqu’à sa table. Nómin lui tendit l’assiette et lui demanda une autre portion.

Par la suite, il tourna la tête vers le pirate. SI ce qu’il savait était vrai, Adrian ce trouvait en possession de l’Éphémère, un magnifique nef volante. Le vieil elfe allait-il faire d’une pierre deux coups? Manger et trouver son transport? Rien n’était jouer étant donné que les tarifs demander par ces pirates étaient normalement assez gros… Mais bon comme l’un de ses dicton le dit, qui ne risque rien, n’a rien!

-En fait, tu ne me connais pas personnellement, le tutoiement était venu naturellement, comme si de rien n’était… mais tu as devant toi le jeune Grand Prêtre de Baldr, dieux des elfes.

Nómin, insistant sur le mot jeune n’aurait su dire si c’était Adrian ou lui-même qu’il essayait de convaincre en employant ce mot…

-Mais tu sais, nous sommes comme aux échecs, à la fin de la partie, toute les pièces, que ce soit un roi ou un pion, se retrouve dans la même boite…

Le vénérable se demanda si le jeune pirate allait comprendre ce qu’il venait de lui dire ou s’il allait le classé dans la catégorie des fou et ne plus lui adresser la parole… Puis, il enchaînât avec une question, plutôt directe et sans cérémonie…

-Et ta Nef, elle vole encore?

Avec le petit sourire qu’arborait Nómin, la question qu’il venait de poser aurait put avoir l’air d’une insulte aux compétences du capitaine. Mais le sourire était plutôt destiné à marquer son contentement, car la jeune serveuse approchait avec son nouveau bol de ragoût. Elle se déhanchait toujours, tel une provocation destinée aux mâles. Soudain, elle perdit pied, le bol lui glissa des mains. Le ragoût commença à sortir du bol, qui était maintenant presque rendu au niveau du sol. Nómin bougea discrètement les doigts. La progression du bol et du ragoût s’arrêta subitement, comme si la force gravitationnelle ne l’affectait plus. Le ragoût qui s’était déversé dans les airs bougea lentement et retourna dans le bol, qui tomba hyper lentement jusqu’au sol. La serveuse, n’y comprenant rien, était toujours au sol, fixant le bol comme si elle venait de voir un fantôme.

Nómin s’adressa tout bas au pirate.

-Soit donc un peu galant, aide la jeune femme à se relever! Moi je m’occupe du ragoût…
Very Happy

--------------------
HRP je m'absente jusqu'à demain
jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Griffon enjoué   Jeu 15 Juil 2010 - 10:52

Dire que le Capitaine fut douché par l'absence de réaction manifeste de son interlocuteur lorsqu'il lui confirma son identité est un euphémisme. En fait, il était même mortellement blessé par ce manque d'attention et seul le retour fort à propos de la jolie serveuse le retint de se murer dans un silence boudeur : la personne qui lui permettait d'observer plus en détail cette jeune fille ne pouvait pas être totalement mauvaise. N'est-ce pas ?

L'Elfe lui indiqua qu'il voulait qu'elle le resserve et Adrian lui lança un regard surpris. Après tout, son voisin de table étant taillé comme une arête d'anchois, on était en droit de s'attendre à ce qu'il soit calé après une demi assiette seulement.

-En fait, tu ne me connais pas personnellement...

Ah bon, ils en étaient déjà au tutoiement ? A moins que ce ne fût l'expression d'un paternalisme affiché, lui-même la conséquence de son âge avancé ?

-...mais tu as devant toi le jeune Grand Prêtre de Baldr, dieu des Elfes.

Le jeune ? Le Pirate laissa échapper un gloussement amusé. Et lui, il était quoi ? Un embryon ?

Le religieux -ce qui expliquait la robe de bure- ajouta une phrase politico-philosophique ou il ne savait trop quoi dont il ne comprit pas e sens. Que venait donc faire les échecs dans la conversation ? C'était ce qu'il allait répondre -d'un ton cinglant-, lorsque son vis-à-vis lui coupa l'herbe sous le pieds en enchaînant sur un sujet totalement différent :

-Et ta Nef, elle vole encore?

Il avait osé. Il avait osé lui demander ça. Et avec le sourire en plus. Comme s'il était tellement médiocre qu'il avait réussi à rendre son vaisseau -son si beau vaisseau- inutilisable.

Il en était là, à s'étrangler de rage -discrètement, ceci dit, il avait tout de même une réputation à tenir- quand la créature de rêve fit un retour... Fracassant. A tomber par terre, plus exactement. C'était un spectacle tellement amusant et attendrissant -on aurait dit un petit chaton qui exécutait péniblement ses premiers pas chancelants- qu'il en oublia sa colère.

La jeune femme fixait le bol de ragoût -intact- posé sur le sol à ces côtés avec une expression ébahie qui lui donnait un air un peu stupide. Mais bon, elle était serveuse, on ne pouvait pas sérieusement exiger d'elle la grâce des aristocrates d'Yswllyra et l'intelligence des grands physiciens gwendyriens.

-Soit donc un peu galant, aide la jeune femme à se relever! Moi je m’occupe du ragoût…

-Excellente idée, approuva le Corsaire en s'exécutant prestement.

Il se leva d'un bond leste et tendit une main sûre à l'employée toujours au sol.

-Damoiselle, je vois que vous n'avez pas le pieds très sûr ce soir... Étant moi-même marin -Capitaine de navire, pour tout vous dire-, j'avoue sans fausse modestie ni vantardise aucune que mon équilibre est sans faille. Me feriez-vous l'honneur d'accepter que je sois le gardien de votre merveilleux corps pour cette nuit ?

Sa question avait été accompagné d'un sourire charmeur qui ne laissait aucun doute quant à la façon dont il comptait veiller sur elle.

Elle empoigna son avant-bras et se redressa avec raideur, les joues en feu. Etait-ce son œuvre ou juste la honte d'être la cible -ce qui était tout à fait justifié, par ailleurs- de l'hilarité générale ? Allez savoir...

Elle jeta un coup d'œil au Tenancier qui s'était approché, avant de se dégager agilement de la poigne du Pirate en lui glissant rapidement qu'elle terminait vers minuit.

Le sourire d'Adrian s'élargit et il se rassit avec une lenteur exagérée, savourant sa victoire et s'imaginant déjà de folles images de... Eh bien, de ce qui se passerait après la fin du service de la belle serveuse.

Se rappelant soudain le Grand Prêtre, il se tourna vers lui :

-Jolie fille, hein..., lâcha-t-il avec un clin d'œil. Je suis ravi que ton ragoût n'ait rien, ajouta-t-il après un instant de réflexion, appuyant sur la marque de familiarité. Tout à l'heure, tu t'inquiétais pour mon vaisseau, laisse-moi te dire qu'il est en parfait état.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Griffon enjoué   Dim 18 Juil 2010 - 22:50

Le vieil elfe pris son bol de ragoût au sol comme si de rien n’était et retourna s’asseoir à la table qu’il occupait auparavant. Des que ses fesse eurent touché le siège, Nómin se fit un plaisir de faire sa fête à son bol, tout en regardant le manège séducteur de l’amazone d’un œil désintéressé.

Ce n’est sûrement pas la première fois qu’il tente ce genre de chose, pensa le vénérable. Ah les jeunes qui pensent plus avec leur entrejambes qu’avec leur tête…

Le tenancier s’approcha un peu lorsque Adrian aida la jeune femme à se relever, ce qui lui paru tout à fait normal. Il rapporta son attention sur Duncan. Comme il l’avait prédit, cet homme aux airs légèrement macho n’est pas à sous-estimer, car qu’il restait à l’affût même lorsqu’il pensait avec ses bijoux…

Adrian revint s’asseoir à côté, tout fier de son œuvre.

-Jolie fille, hein...

La seule réponse qu’obtint le pirate fut le sapement qu’il produisit en ingérant une cuillère de ragoût…

-Je suis ravi que ton ragoût n'ait rien

Nómin sourit, ne se formalisant pas du message subtile que lui avait glissé Adrian dans son intonation…

-Ça par exemple, je suis d’accord avec toi! Non mais elle aurait put le gaspiller!

Puis, quelques instants après, l’amazone reprit la parole.

-Tout à l'heure, tu t'inquiétais pour mon vaisseau, laisse-moi te dire qu'il est en parfait état.

-Mais en voilà une bonne nouvelle!


C’est à ce moment que le vieil elfe repoussa son bol, et qu’il se pencha vers son interlocuteur, marquant ainsi que ce qu’il allait dire était sérieux.

-Et ta vieil Nef serait-elle capable d’accueillir temporairement un membre supplémentaire?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Griffon enjoué   Mar 20 Juil 2010 - 10:07

-Pardon ? Hoqueta Adrian en sursautant.

Il reprit contenance en toussotant. Ce vieux débris ne pouvait tout simplement pas croire qu'il le prenne sur son vaisseau. Enfin, il l'espérait.

-Eh bien, reprit-il prudemment. Je doute que nos réserves de nourriture supportent un estomac supplémentaire...

Et quel estomac ! songea le Pirate avec un sourire, tout en louchant sur le troisième bol soigneusement récuré qui gisait sur le coin de la table.

-De plus, mon équipage est au complet et nous n'avons pas besoin d'un nouveau membre.

D'ailleurs, la demande de l'Elfe était étrange. Après tout, ne lui avait-il pas dit qu'il était le Grand-Prêtre de Baldr ? Pourquoi donc voudrait-il devenir Corsaire ?

Il n'était sûrement pas poussé par le goût de l'aventure -pas à son âge. Et il ne devait probablement pas avoir de problème d'argent. Peut-être était-il en froid avec l'actuel Représentant et félon notable ? Auquel cas, il n'aurait eu qu'à se terrer au fin fond de l'obscurité protectrice du Bois Sombre.

-J'y pense, tu es bien loin de chez toi, jeune -grimaça en prononçant ce mot- maître Elfe.

Soudain, l'illumination se fit dans son esprit. Il était évident que cet énergumène n'était pas intéressé par la piraterie. Il lui proposait tout simplement d'acheter ses services afin de se rendre quelque part.

L'Amazone se massa le front, l'air gêné.

-Ah, désolé, je viens de comprendre. Je crois que je n'aurais pas du boire toutes ces bières...

Il désigna d'un geste les chopes posées devant lui en faisant la moue. A peine six et déjà saoul ? Voilà qui ne lui ressemblait guère... Mais il était encore conscient, tout n'était pas perdu.

-Arrête-moi si je me trompe, mais tu comptes bien louer l'Ephémère, c'est bien cela ?

Un sourire gourmand se dessina sur les lèvres d'Adrian.

-Raconte-moi tout, y aurait-il un quelconque risque de se faire attaquer ?

______

[HRP]Désolée, ce post n'est pas extraordinaire... :/ Je n'étais pas vraiment inspirée, alors... --'HRP]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Griffon enjoué   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Griffon enjoué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» VALENTINO mâle x yorkshire-griffon 1 an SPA DOUAI 59 ADOPTE
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)
» Caniche croisé griffon mâle 1 an 1/2 - ROUBAIX (59) ADOPTE
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» BELGIQUE (La Louvière): cage 14 croisée (griffon) épagneul
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 7-