AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baldr veillera sur son Fils *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ectoplasme
¤ Incarnation du Destin ¤
avatar


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Baldr veillera sur son Fils *   Jeu 19 Aoû 2010 - 16:01


|Baldr veillera sur son Fils|

Matin du septième jour


Sont cordialement invités à participer à ce post :

Nómin Aldaron, Eluthiel Gil'Rea, Eowyr Gilmandel, Elanna O'wen, Níniel Faëlivrin, Morzan Terinfiel
Toute personne susceptible d'être présente aux funérailles
(Dollyn Vedd, Elönia et Elianä Aziel'Da, les représentants des royaumes voisins et amis...)


Le temps était radieux, comme si Baldr avait décidé d'offrir son éclatante Lumière pour soutenir le peuple elfique dans cette ultime tragédie et afin de guider l'âme du Fils qui le rejoignait en cette triste matinée du septième jour. Le temple, malgré sa grandeur et sa beauté, ne pouvait abriter la totalité des personnes venues rendre un dernier hommage au jeune prince, qui s'en allait rejoindre son Père, brisé dans sa jeunesse éclatante. Si la rumeur de l'assassinat de Haziel s'était répandue comme la peste, celle du retour du feu souverain était restée confinée à l'intérieur de la Salle du Conseil, comme il l'avait exigé. Personne ne savait donc que Ledinborn était vivant, et on pleurait encore sa mort aujourd'hui, avec celle de son Fils unique. La Cérémonie, menée par le respectable Nómin Aldaron, se voulait magnifique, à la hauteur du Prince disparu...

_________________

Je suis votre passé, votre présent, votre futur.
Je suis le seul maître de votre Destin.
Vous ne pourrez pas m'échapper ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin Nombre de messages : 139
Age : 23 ans
Clan : Résistance
Fonction : Roi des Ombres
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Baldr veillera sur son Fils *   Mar 31 Aoû 2010 - 14:05

Le regard vague, le visage sans expression, le monarque des Ombres était soucieux. Depuis quelques temps déjà, sa longue chevelure sombre ne pouvait plus se départir de ses reflets pourpres, révélant ainsi au monde son état intérieur. Installé non loin de la famille royale, le jeune homme était lui aussi venu rendre un dernier hommage au prince parti trop tôt, parti trop vite, parti trop violemment. Et il n’était pas le seul à s’être déplacé en l’honneur du sang versé ; beaucoup d’Elfes bien entendu, mais aussi beaucoup de représentants extérieurs. Le souverain imaginait aisément le chagrin dans lequel devait être plongée son alliée elfique, la magnifique reine Eluthiel, à qui il n’avait pas encore pu parler de vive voix. Personne n’oserait aller troubler le recueillement de cette femme majestueuse, qui après avoir enterré son époux, enterrait son unique fils. Mais il était certain que la présence des grandes figures du continent apaiserait sa tourmente, si consolée elle pouvait être en ces instants funestes… Morzan baissa la tête, pour se recueillir à son tour, priant de toutes ses forces pour que la paix revienne embellir le royaume du Gwendir…

Mais les pensées du jeune roi n’étaient pas saines, au contraire. Il ne pouvait s’empêcher de ressentir une grande frustration, mêlée à une puissante et farouche colère qui menaçait de se réveiller à chaque instant. Pourquoi diable les dieux les avaient-ils abandonnés à leur sort ? Tant de tragédies en si peu de jours, cela ne pouvait qu’être le signe d’un abandon volontaire ! Pourquoi laisser le chaos se déverser sur leur création, piétinant les sentiments de leurs enfants ? Pourquoi les punissaient-ils d’aussi cruelle façon ? Pourquoi reniaient-ils leurs fils et leurs filles ? Pourquoi ? Pourquoi ? Quel pêché avaient-ils donc commis ? Quelle faute devaient-ils expier maintenant ? Les poings du jeune monarque se serrèrent. Jamais il n’avait ressenti les affres de l’impuissance à ce point. Il ne pouvait qu’être le spectateur de ces horreurs et la frustration engendrée le rendait malade. Il avait perdu le cœur de son royaume, et pire encore, la vie de ses concitoyens, comme les sœurs de cœur de son peuple, les Amazones. Idril… sa précieuse Idril… Si fragile, Idril. Une larme perla sur le coin de son œil, à la fâcheuse pensée qu’elle pourrait elle aussi s’éteindre, dans un jour proche. Comment vivre avec cela ? Comment Eluthiel pouvait-elle vivre après la perte de ses deux amours ? C’était admirable qu’elle tienne encore debout en ces heures tragiques…

Le monarque releva la tête. Si la souveraine meurtrie pouvait encore se dresser dans toute sa splendeur, il était inconcevable de continuer de se morfondre de la sorte. Il fallait prier et ne pas perdre la foi que Snotra ou Baldr avaient insufflée en eux. Les jours meilleurs reviendraient. Et il prierait pour ça, de toute son âme…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistants-f131/morzan-terinfiel-roi-
Elianä Aziel'Da
¤ Modératrice Sadique ¤ Sainte nitouche
avatar


Féminin Nombre de messages : 1211
Age : 28
Age : 21 ans
Clan : Ombre - Neutre
Fonction : Noble - Erudite
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Baldr veillera sur son Fils *   Mer 1 Sep 2010 - 18:57

L'astre solaire était arrogant, haut dans le ciel, narguant les mortels qui n'avaient pas à cœur, aujourd'hui, de profiter des rayons qu'il dispersait. L'atmosphère était lourde, de tristesse plus que toute autre chose. Recueillie, vaguement déconnectée de ce qu'il se passait autour d'elle, la concentration d'Elianä ne parvenait pas à se focaliser sur un point précis. Pourtant, en dehors de toute considération mortuaire, elle était chez les Elfes, peuple de grandeur s'il en fallait. Mais non, décidément, quand bien même cela ne la touchait que de loin, elle n'arrivait pas à écouter avec toute l'attention requise les paroles de l'Elfe qui menait la cérémonie. Tous les événements s'enchainaient à une vitesse terrifiante. Le propre malheur qui avait secoué son peuple n'était pas le seul, entre l'incendie (criminel surement aussi) chez les Amazones, la mort du prince Elfe, celle du monarque Druide, pour un ennemi des Ombres... Tout cela était-il lié ? Elianä avait du mal à le déterminer, trop de zones d'ombres persistaient.

Mais elle suivait l'avancement de l'affaire avec attention. La politique était un sujet comme tant d'autres qui l'intéressait et chaque soir, elle s'inquiétait de ce qui s'était décidé dans la journée. Sur ce point, comprenant l'inquiétude légitime de sa fille, Kadarin Aziel'Da ne se montrait pas distant avec sa benjamine. Il ne lui disait pas tout, la noble le savait et plus que tout le comprenait, mais elle était soulagée de savoir que, même si elle ne participait pas à tout ce qui était fait pour retrouver les coupables, d'autres qu'elle se bougeaient et tentaient de faire avancer les choses.

Il y avait foule dans le temple de Baldr et de sa place, Elianä ne voyait rien de ce qui se passait au devant. Tout juste avait-elle entraperçue la reine Eluthiel, entourée de ses plus proches conseillers surement, et Morzan bien sûr, membre qu'elle était de la délégation qui l'avait accompagné. De la bouche de son père, elle savait quel souci il se faisait, pas simplement pour eux, pour les Ombres, mais aussi pour les autres. Elianä serra plus fort ses mains jointes, la douleur dans son bras se réveillant, comme pour se mettre au diapason de l'humeur morose qui régnait dans les lieux.

A ses côtés, ses deux parents gardaient dignement les yeux rivés devant eux. De l'autre, Elönia. Les enterrement n'étaient surement pas ce que préférait sa sœur en matière d'événement mondain. Un soupir inaudible la secoua et elle reporta son regard sur le dos qui lui faisait face. Elle ne voyait vraiment rien et pour tenter de comprendre quelque chose à ce qu'il se passait (où en était donc l'Elfe dans son discours, déjà ?), Elianä se déporta un peu plus sur le côté, penchant la tête pour voir entre les corps des deux nobles qui lui faisaient face. Un regard assassin lui fit réintégrer sa place sans plus aucune velléité de voir plus loin qu'actuellement. Le malaise, bien présent, lui faisait perdre tout sens de la dignité. Mais elle aurait tant préféré célébré la vie, plutôt que la mort qui planait au dessus d'eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/eliana-aziel-da-t380.htm
Elönia Aziel'Da
Administratrice Charmeuse
¤ Courtisane désabusée ¤

avatar


Féminin Nombre de messages : 2852
Age : 22 ans
Clan : Résistance
Fonction : Noble
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Baldr veillera sur son Fils *   Jeu 2 Sep 2010 - 15:18

Les enterrements n'étaient jamais des évènements très gais. Ils étaient signes de nombreuses souffrances pour la famille et les amis... et cette douleur que l'on pouvait ressentir lors de la perte d'un être cher n'était pas prête de disparaître une fois le corps englouti dans les profondeurs de la terre. Le désespoir ressenti lors de la perte d'un enfant ne devait jamais s'éteindre et la mère meurtrie devait porter à jamais le fardeau de son impuissance.

Être la fille d'un puissant ministre avait des avantages évidents, mais également de nombreux inconvénients. Là où le Roi allait Kadarin Aziel'Da le suivait. Tel était le principe d'une délégation. Par conséquent, le chef de la famille Aziel'Da demandait à sa propre délégation féminine, qu'étaient sa femme et ses deux filles, de l'accompagner dans de nombreux déplacements à l'extérieur du Royaume. C'était dans l'ordre des choses, les puissantes familles se devaient d'assurer un soutien inconditionnel à son Roi et de s'exhiber de manière à montrer leurs influences.

Les enterrements faisaient donc parties de ces sorties, d'autant plus que cette fois-ci, il s'agissait du Prince d'un Royaume allié, arraché à la vie dans des circonstances plus que mystérieuses. Elönia ne savait pas exactement comment le Prince avait trouvé la mort, un assassinat lui avait-on dit. Mais qui était donc assez fou pour s'en prendre à un Prince ? Cette question resterait certainement sans réponse durant un temps, car la jeune femme laisserait bien volontiers trainer ses oreilles là où il fallait, pour connaître le fin mot de cette histoire... un jour ou l'autre !

La cérémonie commença alors. Le temple était plein à craquer et la jeune femme ne serait pas étonnée d'apprendre que certaines personnes avaient été refoulées par manque de places. En attendant, de là où elle se trouvait, Elönia ne voyait pas grand-chose. Sa cadette gesticulait dans tous les sens pour espérer apercevoir quoi que ce soit, mais cette entreprise semblait perdue d'avance. La Noble se contenta donc d'écouter le Grand Prêtre de Baldr parler de son prince.

Elönia détestait vraiment les enterrements, même ceux qui ne la concernaient pas, comme celui-ci. Elle ne pouvait s'empêcher d'être émue par le discours et par cette mort injuste. Elle n'allait pas pour autant se mettre à pleurer, mais cette histoire venait de lui pulvériser le moral pour la journée et peut-être même plus. C'était pour ne pas finir déprimée dans son lit toute la nuit qu'elle avait néanmoins accepté de sortir au théâtre le soir même, histoire de se changer les idées. En attendant, la jeune femme avait hâte que cet enterrement se termine...


_________________

« Avec une femme, l'amitié ne peut être que le clair de lune de l'amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/elonia-aziel-da-t685.htm
Mancinia Neflyr
Cavalière Mélancolique
avatar


Féminin Nombre de messages : 328
Age : 24
Age : 23 ans.
Clan : Résistante pour la Fière Patrie Amazone.
Fonction : Sergente - Ancienne Capitaine Amazone des Cuirassiers / Cavalerie Lourde.
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: Baldr veillera sur son Fils *   Jeu 2 Sep 2010 - 19:00

Le ciel était clair en cette dernière matinée, seuls quelques nuages cotonneux parcourait l'immensité azuré. La Capitaine Neflyr avait été envoyée en ces lieux comme ambassadrice des Amazones auprès des Elfes à la place de sa Reine, souffrante depuis quelques temps. Mancinia aurait cependant souhaitée, comme tout un chacun, que sa première visite en ces terres ne soit pas marquée d'un sceau ensanglanté. Alors que le Roi des Druides, Galdor Fenril, avait subitement succombé à la mystérieuse maladie qui rongeait leurs terres respectives, la jeune femme pria pour que sa Souveraine se remette rapidement et que cela ne dégénère pas de nouveau. L'incendie du Haras n'arrangeait pas les affaires de son Peuple ainsi que celles d'Idril Calafas, ce dernier ayant emporté avec lui une bonne partie des espoirs des Amazones. Cependant, Elea et elle seraient absentes un bon moment, les deux autres Capitaines restés à la Capitale devrait s'en sortir sans elles, après tout, ils n'étaient pas à ce poste pour rien. Mais l'heure n'était pas aux soucis de son Peuple malgré ses obligations envers lui, non, aujourd'hui était un jour de deuil et de recueillement pour de nombreuses personnes au Gwendir.

Mancinia n'osait imaginer la douleur de la Reine Eluthiel Gil'Rea après la perte de son enfant, si peu de temps après le décès de son époux, essayer de comprendre serait inadmissible. En tant que mère et veuve, elle pouvait en partie saisir la douleur de la Souveraine. En partie. Le décès de sa fille l'aurait plongée dans les pires déboires possibles. Hors, la Reine des Elfes ne pouvait se le permettre. Durant la cérémonie, Mancinia ne pût s'empêcher de regarder sans rien voir. Cela pouvait paraître indécent, mais elle savait que cela passerait en grande partie inaperçu. Bon nombres d'Elfes pleuraient des larmes silencieuses, la Capitaine ne pouvait pas en versé ne connaissant pas le défunt, mais sachant qu'il était un Prince d'honneur. Le Temple de Baldr était en grande partie submergé par ceux venu soutenir leur Reine en ces temps de malheur. Comment d'ailleurs pouvait - on tuer un Prince simplement parce qu'on décide de s'en faire en ennemi ? Mancinia n'en saisit pas le sens ? N'y avait - il donc plus aucun honneur au Gwendir ?! Cela n'est guère étonnant que les Dieux finissent par les abandonner dans ce cas.

Un certain Nómin Aldaron menait l'office, Mancinia le fixa un bref instant tout en adressant une prière discrète au défunt Prince des Elfes.

_________________

Mancinia Neflyr - Sergente Amazone des Cuirassiers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/mancinia-neflyr-t209.
Eluthiel GilRea
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 39
Age : 153 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Elfes
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Baldr veillera sur son Fils *   Ven 3 Sep 2010 - 19:10

Un soleil éclatant illuminait le ciel. Le temps était si magnifique que les cœurs des Elfes auraient du se ravir et s’extasier. Malheureusement, l’humeur était bien maussade et triste en ce dernier jour de la quatorzième semaine. Tous pleuraient leur Prince, disparu trop jeune. Il était l’espoir et l’avenir du peuple Elfe. A présent, le destin des enfants de Baldr était flou et incertain. Qui succéderait à Eluthiel lorsque celle-ci s’éteindrait ? Le prince Rhaëg et sa future descendance étaient de bons candidats mais ils n’avaient peut-être pas le génie de Ledinborn pour gouverner aussi bien ? Tels pouvaient être les incertitudes qui tourmentaient l’esprit des Elfes. D’autres encore se questionnaient plutôt sur la nature de la mort du jeune Haziel. En effet, de nombreuses rumeurs couraient et toutes semblaient bien différentes des unes des autres. Néanmoins, toute cette interrogation ne restait seulement que des pensées tues et enfouies au plus profond de chacun. Cette journée devait rendre hommage au Prince elfique et non faire office de débat…

La Reine des Elfes se réveilla de bonne heure. Elle sortit du lit conjugal sans faire de bruit afin de ne pas réveiller son époux, toujours endormi. Durant un instant, elle resta immobile, fixant le corps inerte dans le lit. Dès son réveil, Eluthiel se demandait à chaque fois si elle ne rêvait pas et si son époux était bien là en chair et en os. Puis au bout de quelques instants, après avoir entendu le souffle régulier de Ledinborn, elle souriait, béate. Néanmoins, ce bonheur était de courte durée. Soudainement, comme une vague se fracassant contre les rochers, la mort de son fils venait lui enserrer la poitrine. Un sentiment d’injustice l’envahissait : un être revenait au prix de la vie d’un autre. Pourquoi ? Pourquoi les dieux étaient-ils si injustes avec elle ? Devait-elle se réjouir du retour de Ledinborn ou le pleurer ? Car une certaine impression la tenaillait depuis la réapparition du monarque : et si les dieux avaient fait un échange ? Et si les dieux n’avaient-ils pas tout simplement pris la vie de son fils contre celle de Ledinborn ? Et si… la seule responsable s’était elle, Eluthiel, à force de prière au profit du retour de son époux ? Peut-être était-ce elle la seule fautive, peut-être avait-elle déclenché tous ces aléas… Ou alors, cela était une épreuve des dieux, une étape à passer qui devait la rendre plus forte pour supporter les années à venir. Eluthiel se questionnait énormément depuis que Ledinborn était auprès d’elle. Elle aurait aimé parler au Grand prêtre mais les préparatifs de la cérémonie funéraire avaient accaparé le vieil homme. C’est donc soucieuse que la reine sirotait son infusion avant de se préparer pour la cérémonie. Perdue dans ses pensées, elle ne s’aperçut pas que son époux s’était réveillé. Elle sentit alors un tendre baiser dans son cou puis le souffle chaud du monarque contre sa peau.

Tu me sembles soucieuse, Eluthiel ? J’aurai plutôt cru te voir en pleurs ou meurtrie par le chagrin en cette matinée si… spéciale.

Mes larmes se sont épuisées à force de pleurer ta disparition puis ton retour, Ledinborn. La douleur m’habite depuis des semaines. Elle est tellement présente chaque instant que je n’arrive même pas à discerner celle que je devrais ressentir pour la mort de notre fils… Mon esprit n’est qu’un mélange de sentiments. Aucun n’est plus fort que les autres.

Soit. Peut-être que ta perdition brouille ton cœur et que tu installes une barrière mentale pour ne pas souffrir à nouveau. Je me doute combien tu as du souffrir de ma disparition et…

Ledinborn, tu ne comprends pas ! J’utilise déjà toutes mes forces pour me persuader que tu es là et que tu ne me quitteras pas encore. Ta présence ne me laisse guère de répit pour pleurer Haziel. J’ai cru que tu étais mort ! Et te revoilà par magie au détriment de la vie de notre fils ! Comment puis-je réagir à cela ? Comment ne pas culpabiliser quand on ressent un sentiment de joie alors que son fils est mort et à contrario, ressentir de la peine quand son époux qu’on croyait disparu à jamais est finalement de retour… Explique-moi !

Calme-toi ma douce Eluthiel. Ne crois-tu pas que je puisse ressentir pareil sentiment ? Tout cela en parallèle avec l’atroce culpabilité d’avoir précipité Haziel vers la mort ? Je souffre autant que toi, ma belle Eluthiel, mais j’essaie de rester fort pour toi et pour le royaume. Je pleure en silence car mon fils me manque cruellement mais je le sais à présent en sécurité et en paix au côté de notre dieu Baldr. Haziel ne voudrait pas te voir dans cet état Eluthiel, je te l’assure. Et la seule chose à faire, pour lui faire honneur, est d’avancer et de perpétuer la grandeur du royaume des Elfes !

Eluthiel se leva alors et vint éteindre son époux. Sans lui, elle serait perdue. Il trouvait toujours les mots pour la réconforter. Il était véritablement son âme-sœur et elle l’aimait infiniment. Après ces quelques instants fusionnels, Eluthiel e prépara pour la cérémonie funéraire. Elle s’habilla d’une robe sombre au reflet bleuté et se para ensuite de sa couronne puis enfila une cape dont elle rabattit la capuche sur sa tête. Après un dernier baiser, elle quitta Ledinborn qu’elle laissa seul dans la chambre royale. Encadré par les gardes, elle prit le chemin du temple, déjà bondé. Néanmoins, elle eut le temps d’apercevoir Morzan Terinfiel, le monarque ombre. Cela lui réchauffait le cœur de savoir un de ses alliés auprès d’elle.

Installée au premier rang, face au cercueil de son fils, Eluthiel fixait le Grand Prêtre. Elle tentait d’écouter attentivement Nómin mais ne pouvait s’empêcher de sentir des paires d’yeux posées sur elle…

_________________

« La Bienveillance est sur le chemin du Devoir ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/elfe-eluthiel-gil-rea
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baldr veillera sur son Fils *   

Revenir en haut Aller en bas
 

Baldr veillera sur son Fils *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Le fils de Michel François a été assasiné
» Un balais pour mon fils ! [matin] [Pv Martin]
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.
» Alix Fils Aimé di sektè prive a remèt zam ilegal fannfwa yo
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 7-