AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Jeu 15 Mai 2008 - 19:37

Septième jour,
Huitième semaine,
Le matin (vers 10h)



Ce fut certainement l'ennui qui conduisit le jeune Telak à sortir de la Tour Sombre, en ce beau matin ensoleillé. Comme à son habitude, après avoir été sauvagement réveillé par les croassements rauques du corbeau Hugin, le page du Seigneur Nordique avait longuement flâné dans les couloirs de la demeure royale, à la recherche d'une quelconque occupation. Ne trouvant rien à faire, il décida d'aller se promener dans les jardins royaux afin d'amoindrir sa lassitude. Une fois arrivé sur le seuil de la porte d'entrée de la Tour, Hugin qui n'avait pas quitté l'épaule du jeune homme depuis son éveil, s'envola à tire d'ailes et Telak soupira un "Bon débarras" peu convaincu et peu convaincant.

L'air était frais mais le soleil qui caressait tendrement de ses rayons le maigre visage de Poigne Dure était agréable. Le jeune homme se promena silencieusement à travers les allées magnifiquement entretenues des jardins, savourant pleinement ces instants de sérénité que lui offrait la nature. Le chant des oiseaux lui chatoyait les oreilles et les fragrances des fleurs à peine écloses lui chatouillaient les narines. Il se sentait bien, en cet instant. Mais en s'enfonçant plus profondément dans les dédales des jardins, une mélopée charmeuse le tira de sa rêverie. La voix lui semblait familière et il s'empressa de suivre les sonorités pour en trouver leur origine. Il ne tarda pas à trouver l'objet de sa quête.

Assise sur un banc, près d'une fontaine, la douce reine Eleade chantait d'une voix mélancolique, avec pour seule compagnie celle d'un ouvrage de broderie. Le soleil donnait à sa chevelure des reflets magnifiques et baignait son visage d'une luminosité enchanteresse. Quiconque voyait Eleade ne pouvait que succomber à ses charmes : une taille fine et des courbes généreuses, des épaules menues, un visage doux, un regard de jade. La Reine était désirable. Était-ce cependant la passion qui faisait flamboyer les yeux du jeune homme d'une lueur inconnue ? Telak ne désirait assurément pas la Reine comme un homme désire une femme aux charmes avantageux, mais son coeur s'enflammait à chaque fois qu'il pouvait voir la belle Eleade, et ce, même si cette dernière semblait souffrir de sa présence. Le jeune homme se plaisait à contempler l'objet de ses passions, tout en étant le plus discret possible, pour éviter que la reine ne s'aperçoive (trop vite) de sa présence. Était-ce le manque d'amour et de compassion de la majorité des gens qui faisait naître ces désirs de se sentir en sécurité dans les bras de la douce Reine ou était-ce simplement le non souvenir d'un amour maternel pour consoler les peines de son coeur qui faisait chavirer ce dernier ?

La voix de d'Eleade était un léger murmure et Telak se laissa enivrer par la douceur des sonorités provenant de la bouche de la Reine. Pour savourer au mieux la mélopée, le jeune homme ferma les yeux et ne les rouvrit que lorsque la mélodie s'arrêta brusquement. Il croisa alors le sublime regard de sa Reine qui avait enfin perçu sa présence et le fixait d'un oeil étrange. Telak arbora un sourire qui semblait vicieux mais qui était loin de l'être en réalité, avant de s'incliner devant Eleade.

Ma Dame, pardonnez-moi cette indiscrétion, mais il semble que vos chants aient pris du plaisir à ensorceler mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Eleade-Bennefoy
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 71
Age : 24
Age : 38 ans
Fonction : Femme du roi Nordique
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Ven 16 Mai 2008 - 20:16

Assise sur un banc, Eleade observait le bel horizon qui s'étendait devant ses yeux bruns à perte de vue. Elle se demandait encore où cette magnifique nature si riche et pleine de vie aboutissait sa route, ou encore si elle la bouclait à un moment donné. Car elle trouvait bien dommage que des gens puissent être privés d'une telle vue si éblouissante et époustouflante. Elle ne savait comment elle vivrait sans cela... D'ailleurs, elle se demandait bien si elle réussirait à se lever chaque matin en ne voyant que les constructions, aussi belles soient-elles, de l'homme. Elles polluaient, prenaient de la place qui était, à la base, destinée à la nature qu'elle voyait. Elle qui adorait les animaux s'attristait devant l'affreux spectacle des constructions gourdronnnées. Et pourtant, elle vivait dans l'une de ses demeures-ci. Elle n'en avait pas vraiment le choix... Et il est vrai que la vie y était infiniment confortable. D'autant plus qu'elle sortait lorsqu'elle le souhaitait pour posséder l'opportunité d'observer le soleil frappant le flanc des montagnes pleines de verdure de ses rayons chauds.

Elle les laissait d'ailleurs lui caresser le visage avec douceur, fermant les yeux un instant pour s'habituer à sa force extrême. Elle effectuait un ouvrage de broderie, ou mimait ce fait-ci. Car elle n'avait guère le coeur à user de ses mains pour construire quelque chose. Elle préférait plutôt savourer la douceur de cette matinée, si douce et si belle. Le chant des oiseaux la berçait tranquillement, l'entraînant avec eux. Et le son de sa voix, plutôt faible mais tout de même existant, se fit entendre. Un son mélodieux sortit de sa gorge, elle fredonnait une chanson qu'elle connaissait si bien pour l'avoir chantée bien souvent! Pour qui? Pour quoi? Ca, c'est un secret ...

Ses cheveux rassemblés sur son côté droit, elle se mit à broder tranquillement. Elle observait son travail de ses yeux, mais ses pensées se trouvaient désormais ailleurs. Elle songeait, elle pensait à tant de choses ... Elle portait, à ce jour, une longue robe de velours, verte, qui s'assemblait parfaitement à la verdure qui l'entourait. Des fleurs roses lui donnaient un avant-goût du parfum qu'elle avait utilisé le matin même. Elle se mélangeait à ce qu'elle aimait jusqu'à ce qu'ils ne soient plus qu'un.

Soudain, elle remarqua une présence non loin d'elle. Elle tourna tranquillement la tête, chantonnant... et s'arrêta net en devinant l'identité de la personne qui venait la déranger dans son état de transe naturelle. Telak, le jeune homme extrêmement charmant, un peu trop peut-être ce qui causait bien du soucis à la reine, mais maléfique, tellement qu'il avait réussi à changer le caractère de son homme si fort et courageux, en temps normal, se tenait devant elle, son regard innocent toujours peint sur son visage. Comment lui en vouloir? Il était encore si jeune qu'elle l'avait déjà détesté. Elle se força à le regarder dans les yeux, même si elle n'y lisait guère que du bon. Son regard pouvait tuer, elle en était bien plus que sûre désormais.

En dépit de sa haine extérieur, elle ne parvenait à détacher ses yeux des siens. Elle ressentait comme un amour maternel pour cet enfant qui n'était pas le sien. En pleine période d'adolescence, il avait dû souffrir du manque d'amour. Car elle ne pouvait dire, malgré l'attention que lui avait apporté Ardiosis, qu'il avait reçu énormément d'amour. Peut-être le sien, inconsciemment et sans le savoir, bien sûr. Parce qu'Eleade Bennefoy n'en était point sûre elle-même. Ses pensées se brouillaient dans un torrent de mots incompréhensibles lorsqu'elle tentait de s'éclaircir les idées.

Etrangement, un sourire rassurant s'élargit sur ses lèvres et elle présenta une place, à ses côtés, à Telak. Elle souhaitait discuter un moment avec lui, peut-être parviendrait-elle à trouver l'origine de l'aura maléfique qui trônait dans sa demeure...peut-être trouverait-elle, au contraire, un argument qui l'obligerait à se montrer toujours aimable avec l'orphelin. Ressentait-elle de la pitié? Non, elle ne le pensait pas. Mais de la compassion, ça, oui, elle la ressentait profondément.

Viens seulement, mon jeune enfant.

Déclara-t-elle de sa voix chantante. Elle avait opté pour un ton doux et engageant. Ainsi, elle aurait plus de chances de le faire venir...! Bien qu'il soit plus ou moins habitué à ce qu'elle se montre sèche avec lui. Un comportement si changeant le déstabiliserait-il? Elle s'obligea à voir le côté du monde ennemi à Telak: Dans ce cas-là, son époux pourrait peut-être se détacher de son emprise.


[Désolée, qualité 0]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Sam 17 Mai 2008 - 17:19

La douceur du ton avec laquelle la Reine s'adressa à lui surprit quelque peu le jeune homme. Il était en effet plutôt habitué à des répliques froides venant de la part de l'épouse du Roi. Cette dernière, comme la majorité des gens qui pouvaient côtoyer le jeune Telak, se sentait en général mal à l'aise en présence du jeune homme et préférait se défiler plutôt que de converser un peu avec lui. L'attitude entreprenante d'Eleade qui l'invita à venir s'asseoir auprès d'elle, tout en lui adressant son plus beau sourire, ne put que désarçonner Poigne Dure. Mais cela ne dura qu'une fraction de seconde, son air incrédule cédant rapidement à une expression malicieuse. Il s'approcha du banc où était installé la Reine, mais resta debout devant elle. Ses petits yeux noirs brillant de mille feux, il parla avec une voix charmeuse :

Je ne souhaite pas que vous souffriez de ma présence, ma Reine.

La réplique pouvait aisément être formulée dans un tel contexte, Telak ne désirant pas importuner Eleade. Mais elle pouvait être également interprétée d'une autre manière, en connaissant le faible penchant de la Reine pour la présence du jeune homme. Poigne Dure cherchait-il à excuser les soucis que son existence au sein de la Tour Sombre semblaient apporter à Eleade, de manière sous-entendue? Seul le jeune homme aurait pu apporter une réponse à cette question. La Reine sembla un instant hésiter, perdue dans les limbes de son esprit, avant de se ressaisir rapidement et de reformuler à nouveau son invitation silencieusement, d'un signe de la tête. Telak s'inclina à nouveau avant de prendre place sur le petit banc.

Le parfum d'Eleade se faufila alors jusqu'à ses narines et il ne put que penser que ces effluves étaient à l'image de la dame : charmeuses, enivrantes, exaltantes. La Reine ne semblait pas oser regarder à nouveau le jeune homme qui se tenait désormais à ses côtés. Un silence, seulement troublé par le chant des oiseaux et le murmure du vent, s'installa. Telak le trouva reposant et appréciable, mais se douta qu'il dût être pesant et embarrassant pour la Reine. C'est pourquoi il chercha un quelconque sujet de conversation pour éviter ce supplice à son interlocutrice.

Ces jardins sont magnifiques.

Il n'était pas du genre à énoncer des banalités, mais rien d'autre ne sembla lui venir à l'esprit. Peut être était-il plus troublé par la présence de la Reine qu'il ne voulait se l'avouer ? Il détourna son regard du paysage pour reporter son attention sur Eleade et quand cette dernière plongea ses yeux dans les siens, Telak fut émerveillé par la beauté de la Reine. Il n'avait encore jamais été aussi prêt d'elle et n'avait donc pas pu voir à quel point elle était radieuse. Il lui adressa alors un demi sourire, avant de se détourner d'elle pour regarder ailleurs. En cet instant, il pensa à Ardiosis. Cet homme savait-il à quel point il devait s'estimer heureux d'avoir une épouse aussi admirable ? Poigne Dure se demanda si le Roi serait ravi de voir le misérable orphelin qu'il avait recueilli, oser tenir compagnie à sa dame. A cette pensée, Telak eut un petit rire intérieur. Si l'empereur aimait proclamer qu'il était son fils, il appréciait en revanche moins que le jeune homme agisse comme tel. Mais l'adolescent se fichait bien de ce que pouvait penser le Seigneur Bennefoy ...

Il tourna à nouveau son regard vers la Reine. Sans prononcer un mot, il l'observa, la détailla. Il se demandait si elle allait lui parler ou si elle finirait par céder à son mal aise et partir, comme elle le faisait si souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Eleade-Bennefoy
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 71
Age : 24
Age : 38 ans
Fonction : Femme du roi Nordique
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Dim 18 Mai 2008 - 14:34

En effet, Telak se montra quelque peu surpris. Et cela ne put que faire sourire la jeune reine qui n'attendait qu'une chose: Qu'il s'assoit tarnquillement à ses côtés pour discuter. Elle se rendait compte que, depuis qu'il était arrivé, elle ne s'était pas montrée très aimable avec lui. Surtout en présence d'Ardiosis. Elle l'évitait pour ne pas tomber dans la tentation de faire ressortir son instinct maternel avec Telak. Elle se souvint tout de même d'une nuit où elle l'avait entendu pleurer toutes les larmes de son corps parce qu'il y avait de l'orage. Elle s'était approchée de lui et l'avait pris dans ses bras, lui murmurant de douces paroles pour l'apaiser. Car Ardiosis, malgré qu'il dise que c'était son fils adoptif, ne se montrait guère très affectueux avec Telak, ce jeune garçon au passé bien mystérieux. En se remémorant ce passé où elle s'était quelque peu attendre devant ce doux visage qu'elle trouvait bien innoncent, elle ne put s'empêcher de rougir. S'en souvenait-il, lui?

Je n'en souffre guère, assieds-toi seulement, jeune homme.

Elle adopta un ton ferme qui ne laissait guère le choix à Telak. A moins qu'il ne veuille offenser la reine. Et avec son comportement et ses dires, il ne paraissait pas vouloir cela. Bien au contraire! Telak se montrait tellement poli et gentil avec elle ce jour-là qu'elle se demandait bien comme il pouvait posséder un esprit maléfique en lui. Elle le trouvait même bien sympathique. "Eleade, ressaisis-toi, voyons!" se gronda-t-elle. De quel droit se permettait-elle de "sympathiser" avec le fils adoptif de son mari? Il n'était pas le sien, à ce qu'elle sache! Et c'était bien lui qui lui avait volé son homme, son mari qu'elle aimait tant, non? Alors pourquoi ressentait-elle de la compassion envers lui? Elle en aurait presque pleuré. Qu'avait-elle fait pour mériter cela? La reine respira quelques coups régulier et tourna alors la tête vers Telak, le sourire aux lèvres. Il tentait donc d'engager la conversation.

Elle qui, perdue dans ses pensées, n'avait pas remarqué le silence troublant qui s'était installé...! Elle remercia simplement à l'aide de son regard Telak qui se faisait la peine d'engager une conversation...bien qu'on ne peut plus banale. Elle se promit de ne plus se laisser aller à ses pensées ... bien sombres, tout de même! Elle devait profiter de cette opportunité pour questionner Telak sur sa vie, sur ce qu'il ressentait. "Quelle profiteuse tu fais!" Ne put-elle s'empêcher de penser ... Elle se maudit intérieurement pour tous les mauvais actes qu'elle faisait subir aux autres et se concentra sur le moment présent.

Oui tu as raison. Mais je comptais planter encore quelques fleurs et l'arranger à ma façon. Il manque un peu de vie et de couleurs, à mon goût. Qu'en penses-tu?

C'est alors que Telak tourna le regard vers elle et se mit à l'observer. La mauvaise partie d'Eleade souhaitait qu'elle le renvoie de manière peu commode. Mais elle n'avait pas le coeur à le faire. Et surtout, cela risquait de le faire partir et de le froisser définitivement. Que perdrait-elle à cela? Eh bien elle ne pourrait plus percer le mystère qui planait sur la famille royale. Elle se demanda alors soudainement si c'était à cause de lui que son fils, Siran, qu'elle aimait toujours avec la même force, était parti à cause de lui... Si c'était le cas, elle se demandait bien comment elle pourrait pardonner à ce jeune homme qui avait instauré le chao dans sa famille. Elle était si bien, avant qu'il ne vienne. Pourquoi avait-il fallu qu'Ardiosis l'accueille chez eux? Elle se demandait d'ailleurs toujours si Telak était le fruit de la quête d'Ardiosis, le fruit d'une passion qui n'avait durée qu'une seule nuit. A moins qu'elle ne se trompe ... Son coeur se serra dans sa poitrine, elle sentit son souffle se couper. Elle peinait à respirer normalement.

Pourquoi me regardes-tu avec autant d'insistance?

Demanda-t-elle finalement à Telak. Car elle se posait une question bien étrange: Peut-être que son regard l'emprisonnait, l'empêchant de respirer normalement. Peut-être que s'il détournait le regard, elle se sentirait mieux. Que l'être diabolique qui séjournait en lui la laisserait tranquille. Elle avait peur, il fallait l'avouer, qu'il ne la tue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Lun 19 Mai 2008 - 13:21

La Reine, avec une extrême douceur, accorda à Telak un regard qui en disait long lorsqu'il chercha à engager la conversation. Bien qu'il détestât les conversations futiles, il privilégia cette voie pour éviter le supplice du silence pesant à sa Reine. Où était-ce pour lui qu'il l'avait fait ? Il fallait avouer qu'à l'ordinaire, le jeune homme ne se laissait pas intimider facilement, même par le Roi qui le prenait désormais pour un insolent et un ingrat. Mais en présence d'Eleade, il agissait quelque peu différemment, comme s'il voulait lui éviter toute peine, tout tourment. Lorsque cette dernière expliqua qu'elle voulait réaménager le jardin à sa façon, les yeux du jeune homme brillèrent de curiosité. Il répondit alors d'une voix enjouée :

Vous jardinez vous-même ? Cela doit être reposant et enrichissant ! Je n'ai jamais essayé, pour ma part ...

Comme lorsqu'il avait rencontré le Capitaine Kellac en début de semaine, Telak se montra très intéressé par les activités de la personne avec laquelle il discutait. Concernant sa propre personne, il ne savait pas s'il aimait quelconque activité. Tout l'ennuyait. Pire encore, il ne se souvenait pas avoir aimé faire quelque chose par le passé. Bien que le jeune homme affichait perpétuellement une expression d'indifférence, il aurait apprécié pouvoir se rappeler qui il était. Il ne souffrait pas de sa condition, certes, mais il ressentait toujours un manque au fond de lui-même. Était-ce un manque d'amour ? Un manque de connaissance sur lui-même ? Un manque de but à suivre ? Telak n'aurait certainement pas pu répondre à cette question, tant sa personnalité était complexe à ses yeux. S'il parvenait à comprendre aisément ceux qui l'entouraient, sa propre personne était en revanche une véritable énigme à ses yeux.

Il savait qu'Ardiosis pourrait certainement lui faire part d'élément concernant sa vie antérieure, mais le Roi ne semblait pas disposé à le faire. Il fuyait toujours lorsque Telak cherchait à en savoir davantage. Se pouvait-il que le jeune homme ait une quelconque influence sur l'Empereur, en raison de ce qu'il était ? Poigne Dure l'ignorait, mais il était bien déterminé à le découvrir. Peut être qu'Eleade en savait quelque chose ... Il tourna alors son regard vers elle. Sans un mot, il l'observa . Son regard dut peser sur la Reine, qui semblait se sentir mal à l'aise soudainement. Elle parvint néanmoins à demander avec assurance pourquoi elle faisait l'objet d'une contemplation si intense. Telak lui sourit, avant de répliquer sincèrement :

Je me disais que je n'avais pas eu la chance, jusqu'à présent, de pouvoir réaliser l'étendu de votre beauté, ma Reine.

Telak savait que ses dires étaient plutôt inconvenants, mais il n'avait pas l'habitude de ne pas répondre aux questions qu'on lui posait. Certes, il s'arrangeait parfois pour contourner les interrogations de ses interlocuteurs, mais il ne le faisait que lorsqu'il les jugeait futiles et inintéressantes. La question de la Reine était loin d'être anodine et le jeune homme préféra donc y répondre en toute sincérité, quitte à se faire rabrouer sévèrement. En réalité, Eleade n'avait jamais essayé de rester près de lui assez longtemps pour qu'il puisse savourer pleinement ses charmes. Le jeune homme, cependant, chérissait le souvenir d'une terrible nuit d'orage où la Reine s'était introduite dans sa chambre pour consoler ses pleurs. La chaleur de ses bras, la douceur de ses mots ... Tout cela restait gravé dans son esprit, comme le plus précieux des souvenirs, même s'il éprouvait un peu de honte à s'être laissé dominé par ses peurs ... Il fallait dire que l'orage lui rappelait bien des cauchemars. Ce fut un jour de violent orage que Telak s'éveilla, sans aucun souvenir, dans une flaque de boue ... Il n'avait jamais réussi à se remémorer quelque chose d'antérieur à ce jour. Et depuis, une peur sans nom le rongeait les jours d'orage ...

Le jeune homme détourna son regard de celui de la Reine, avant de se lever et de faire quelques pas. Il se retourna à nouveau vers Eleade et plongea ses petits yeux noirs dans les siens. L'échange dura quelques instants et fut d'une étrange intensité. Ce fut Telak qui baissa les yeux en premier, avant de les relever en expliquant :

Je ne voulais pas vous offenser ma Dame et je comprendrais si vous me congédiez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Eleade-Bennefoy
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 71
Age : 24
Age : 38 ans
Fonction : Femme du roi Nordique
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Mar 20 Mai 2008 - 18:54

La jeune femme aux longs cheveux bruns sourit à la remarque de Telak. Il est vrai que jardiner était reposant. Mais Eleade ne le faisait guère seule, s'aidant de ses nombreux jardiniers qui, eux, travaillaient bien plus. Cela n'était qu'un simple Hobby pour elle qui ne pouvait se permettre de passer tout son temps dans les jardins. Bien que l'on puisse croire que sa vie était bien reposante, cela n'était guère le cas. Elle faisait tout un tas de choses, mais dans le dos du monde. Rien de ses faits et gestes n'étaient révélés à la population, à part peut-être quelques minimes détails. Et elle préférait vivre comme cela.

Il m'arrive parfois d'accompagner les belles fleurs que tu vois là avec mon chant et mes mains. Mais le plus gros du travail est, bien sûr, effectué par des spécialistes du domaine.

La jeune reine épanouie, tout sourire, observa le jeune adolescent qui paraissait captivé par ses dires. Se montrait-elle ainsi intéressante au point de la passionner? Il restait suspendu à ses lèvres, ce qui eut pour effet d'arracher un petit rire discret à la jeune mère. En ce moment-là, elle ne voyait même plus le mauvais côté de Telak. Mais elle se fondait dans ce qu'elle voyait. Et elle ne pouvait qu'apercevoir un jeune homme très séduisant, en pleine forme et, surtout, innocent. Rien sur lui ne pourrait témoigner d'une quelconque dureté ou méchanceté. Sans parler de la guerre, de l'effroi ou des meurtres... Elle se posait alors des questions sur le passé de son interlocuteur, qui n'avait guère dû être des plus amples. Sans ressentir de la pitié, elle se sentait mal pour lui. Le pauvre avait dû endurer tant de mauvaises choses. Dans un élan de compassion, Eleade posa une main maternelle et affectueuse sur son épaule. Son geste fut empreint de douceur. Elle n'osait, par contre, penser à la réaction qu'aurait Ardiosis s'il les apercevait ainsi, les yeux dans les yeux, conversant à voix plutôt basse. Se poserait-il des questions? A coup sûr, oui.

Eleade s'en voulait, de songer à de si sombres pensées. C'est pourquoi, elle se permit un regard tendre envers Telak qui pouvait très bien être sou propre fils, vus son jeune âge. Il est vrai qu'elle avait eu son premier fils, et son dernier aussi, très jeune. Et il n'était pas dit qu'elle ne retombe guère enceinte. Car à cette époque-là, les risques de se retrouver avec un ventre rebondi mais ferme s'avérait être très grand. La reine s'étonnait même de ne pas avoir eu d'autres enfants. Quoi que, elle se demandait si cela aurait vraiment été mieux... Elle se rappelait sa grossesse de Siran, quelque peu catastrophique. Elle en avait souffert des jours et des nuits, ne pouvant qu'à peine marcher au bout déjà du sixième mois. Et le neuvième mois, elle se sentait mourir, provoquant une vive frayeur à son cher époux, Ardiosis. En ces temps-là, celui-ci n'était pas encore comme à ce jour. Encore identique à l'homme qu'elle avait rencontré, il passait énormément de temps à ses côtés et ne la quittait que rarement lors de la gestation (Cela se dit-il pour les êtres humains? xD)

Ses pensées revinrent au ton dur qu'elle avais employé à l'égard de Telak. Seule la peur lui avait permis de faire cela. Et elle le regrettait amèrement. N'avait-il pas déjà assez de personnes qui le détestaient pour, encore, ressentir sa haine, sa elle? Elle se promit de pencher sur l'effort, plutôt que la haine et le mépris. Et ses paroles gentilles ne purent que la peiner davantage. Elle lui répondit d'un ton triste:

Tes yeux sont voilés, jeune homme. Ne vois-tu pas la reine épuisée et détruite que je suis? Je doute que tu puisses trouver une quelconque qualité physique chez une femme tel que moi.

Il est vrai que les révélations de son mari ne l’avaient pas aidé. Elle avait dû lutter pour réussir à vaincre la mauvaise voix qui parlait en elle. Et en plus de cela, gérer ses sorties nocturnes. Eleade en rougit rien qu'en y pensant. Ne pouvait-elle donc pas rester impassible devant un homme aussi jeune que Telak? Elle ne se trouvait que ridicule, tout simplement. Les mains posées, cette fois, soigneusement sur ses longues jambes cachées sous sa robe, elle tourna son regard vers Telak lorsque celui-ci s'excusa.

Ne t'en fais point pour cela. Observer n'a jamais fait partie des interdictions. Sois sans craintes, je ne te congédierai pas pour cela. A moins que je sois de claire mauvaise humeur.

Termina-t-elle sur un ton malicieux. Un sourire moqueur s'étendit sur ses lèvres. Puis elle décida de poser quelques questions sur Ardiosis...

Aurais-tu eu vent d'une des dernières catastrophes de notre cher Seigneur Nordique? Je souhaiterais en savoir un peu plus sur ses faits et je sais que je peux compter sur toi ...

Son ton se fit comme suppliant, elle afficha, malgré elle, son meilleur sourire. Le sourire le plus rassurant qu'elle connaissât d'elle. Celui qui avait réussi à charmer Ardiosis...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Mer 21 Mai 2008 - 15:15

L'enthousiasme de la Reine, lorsqu'elle lui parla de ses occupations, était tel que Telak ne la quittait pas des yeux. Il aimait observer les gens en général, et plus encore quand il pouvait en apprendre davantage sur ce qui leur plaisait. Il trouva son interlocutrice encore plus radieuse lorsqu'elle émit un petit rire discret, et cela lui fit esquisser un sourire amusé. Mais quand elle lui demanda pourquoi il la regardait, Telak ne put s'empêcher de dévoiler ses réelles pensées. Tout de suite après, il se leva et s'excusa auprès de sa Reine. Mais visiblement, elle n'avait pas l'air de lui en tenir rigueur. D'ailleurs, elle affirma avec malice que Telak se trompait et qu'elle n'avait aucun charme physique. Le jeune homme tiqua, s'approcha à nouveau de la Reine, s'agenouilla et sans qu'elle ne put l'en empêcher, il lui vola sa petite main froide pour y déposer un léger baiser. Il releva la tête pour soutenir le regard gêné et/ou surpris de l'épouse du Roi, avant d'expliquer :

Votre beauté est sans pareil, ma Reine. Ne doutez point de cela. Jamais.


Son ton était insistant, presque autoritaire mais son regard était doux. Sans connaître les situations respectives des deux acteurs, la scène aurait presque pu être interprétée comme celle d'un jeune noble courtisant une Dame de la haute société. Poigne Dure se releva et s'éloigna à nouveau de quelques pas d'Eleade. Lorsqu'il reprit la parole, son timbre de voix était nettement moins chaleureux et son expression avait repris cette espèce de sournoiserie qui se plaisait à paraître dans ses petits yeux noirs.

Eh bien, chère Impératrice, les faits du Seigneur Nordiques sont-ils un mystère pour vous ? En réalité, je crois qu'ils le sont également pour moi. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment il a pu briser l'Ordre des Sept Compagnons aussi facilement ... Je dois vous avouer que si je savais votre époux vaillant et redoutable, je ne l'imaginais pas capable de réduire à l'état de spectre six grands monarques ...

En se retournant à nouveau vers son interlocutrice, Telak fut frappé par l'expression d'effroi qui avait succédé à l'expression malicieuse qu'il avait pu observé quelques secondes auparavant, sur le doux visage d'Eleade. En vue de sa réaction, le jeune homme se demanda s'il ne venait pas d'apprendre quelque chose à sa Reine ... Pourtant, elle devait avoir eu vent des sinistres nouvelles qui s'étaient propagées comme un fléau sur le continent nordique , puisque Telak lui même était au courant. Mais à bien y réfléchir, le jeune homme ne se souvenait pas comment il l'avait appris. Et ce n'était pas la première fois qu'il savait des choses que d'autres ignoraient, sans pourtant être capable de se rappeler d'où provenaient ces informations ...


[j'ai pris qq libertés vu que tu disais ne pas avoir eu vent du meurtres des monarques! si ça ne va pas, dis le moi, je changerai ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Eleade-Bennefoy
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 71
Age : 24
Age : 38 ans
Fonction : Femme du roi Nordique
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Lun 26 Mai 2008 - 15:10

Eleade, remarquant l'attention particulière que portait le jeune Telak à ses propos, fut bien plus que flattée. A cet instant même, elle aurait tout fait pour pouvoir adopter le jeune adolescent et en faire de lui son fils. Mais elle se méfiait toujours de ses élans de bonté qui ne la menaient pas toujours à bon port. Malgré tout, elle sentit son instinct lui certifier que, si elle en faisait de même avec ce jeune homme, elle lui rendrait un grand service, lui donnerait l'amour qu'il n'a jamais eu ni connu - peut-être bien dans sa vie antérieur, celle dont il n'avait aucun souvenir ... et justement, il n'en avait aucun souvenir! - et cela ne nuirait en rien à sa propre personne, ni à ses proches d’ailleurs. Car les autres prenaient, bien souvent, plus d’importance pour Eleade Bennefoy que ne le prenait sa propre personne.

Ce qu’il certifia par la suite avec tant de conviction l’atteignit en plein cœur. Comment pouvait-il se montrer si aimable avec elle qui l’avait tant de fois rejeté et mis à part ? Combien de fois était-elle restée à ses côtés jusqu’à ce que l’adolescent ne daigne vouloir s’en aller ? Aucune ? Elle se sentit enveloppée par un amer regret qu’elle ne chercha pas à dégager. Elle méritait sa haine, et non pas son respect. Et pourtant … Profondément émue par son attitude bien plus chaleureuse que détestable, malgré la mauvaise aura qui semblait lui tourner autour depuis qu’elle le connaissait – simple fruit de son imagination ? Un laissa alors un large et tendre sourire s’épanouir sur ses lèvres et déclara d’un ton doux :

Je me rappellerai de tes paroles réconfortantes dans les moments où il me viendra d’en douter, sois en certain.

Elle laissa Telak se lever puis s’éloigner d’elle. Si l’envie lui prenait de s’en aller, elle le laisserait faire. Car elle ne le détenait point prisonnière ! Lorsqu’il reprit la parole, ce fut presque à regret qu’elle constata qu’il employa un ton sournois qu’elle lui connaissait bien. Sa première question ne demandait sûrement aucune réponse. Elle opta alors pour le silence, ne voulant le couper dans son élan. Peut-être apprendrait-elle un fait important qu’Ardiosis avait jugé utile de lui cacher ? Elle ne s’attendait point à ce qui suivi … Frappée cette fois d’horreur et de stupeur, elle resta un instant pétrifiée devant le jeune homme, tentant d’emmagasiner les durs propos qu’il venait de lui proférer avec l’innocence que posséderait un petit enfant.

Ainsi, son époux avait réduit les six monarques à l’état de spectre ! Il n’avait donc pas disparu aussi mystérieusement que le laissait paraître les rumeurs. Eleade qui, heureuse de constater que, pour une fois, son mari ne faisait pas partie d’une des horreurs qui abattait le pays, retrouvait sa joie brisée en miettes. Pourquoi lui avait-il caché pareille information ? Pourquoi ?! De peur de la voir s’en aller, peut-être… ! A cet instant-là, elle lui en voulait terriblement. Elle leva alors ses mains et constata qu’elle tremblait. Elle décida alors qu’il fallait qu’elle reprenne son sang-froid. Perdre ainsi ses moyens devant un si jeune adolescent révélait de l’immaturité. Elle respira alors un bon coup et s’obligea à sourire de manière confiante, ne révélant ainsi que le mensonge en travers de ses expressions.

Jeune Telak, je te remercie infiniment pour ces précieuses informations qui m’avaient, et je ne le sais pas pourquoi, échappées à ma vigilance.

Elle se leva alors, signifiant la fin de leur discussion.

Excuse-moi de partir si vite, mais il me faut régler quelques détails …

En réalité, elle ne savait si elle réussirait à garder ses émotions enfuies au fond d’elle encore longtemps. Et comme elle ne souhaitait prendre de risques inutiles … ! Elle fut tout de même peinée de devoir, elle à nouveau, abandonner Telak alors qu’ils discutaient avec plus d’intimité qu’ils n’en avaient jamais eu.


[Ca va, ça va, ne t’en fais pas pour ça ! xD Un peu court, j'espère que ça peu aller...><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Mar 27 Mai 2008 - 19:57

En voyant l'expression d'effroi se dessiner sur le doux visage de la Reine, Telak tiqua. Lui avait-il appris une information qu'elle ignorait avant leur entretien? Le jeune homme connaissait l'amour qui unissait les époux Bennefoy -même s'il ignoré comment il se traduisait - et il ne lui était pas venu à l'esprit que le Seigneur Nordique ait pu dissimuler une telle chose à sa Reine. Il regretta même d'avoir involontairement appris ces funestes nouvelles à Eleade. Il ne souhaitait nullement l'accabler et il se retrouvait en définitive toujours l'oiseau de mauvais augure, l'oiseau de mauvaise fortune. Il commença à se demander si les dieux que vénéraient les Gwendiriens existaient et s'ils ne prenaient pas un malin plaisir à se jouer de lui.

Lorsque la Reine se leva, Telak constata avec amertume qu'elle mettait fin à leur entretien. Il vit, non pas sans un pincement au coeur, les tremblements d'Eleade. Le jeune homme maudit intérieurement Ardiosis pour tous les tourments qu'il infligeait à sa fragile épouse. Le sourire peu franc de son interlocutrice qui tentait tant que bien que mal de dissimuler ses émotions lui glaça le coeur. L'espace d'une fraction de seconde, l'éclat de ses yeux noirs se changea pour laisser place à une sorte de bienveillance et de compassion. Mais la Reine semblait déjà ne plus se préoccuper de la présence de l'orphelin qui avait baissé la tête et serré les poings. Un "ne partez pas" fut soufflé, mais le son de sa voix était presque inaudible. Il se détourna à contrecoeur d'Eleade et fit quelques pas dans la direction opposée à la sienne. Le regard de Telak était redevenu indifférent et blasé, lorsqu'il entendit un croassement rauque au dessus lui, suivi d'un battement d'ailes. Hugin se posa sur l'épaule du jeune homme qui le flatta du bout de ses longs doigts, sans lui accorder l'ombre d'un regard. Il réalisa soudain que le corbeau était revenu précisément au moment où Telak s'était à nouveau trouvé seul. Était-ce un hasard? Non, le jeune homme était convaincu du contraire. Hugin n'était pas un animal ordinaire et Poigne Dure savait qu'il était son unique passerelle avec le passé. Il en était persuadé. Il fit demi tour et revint sur ses pas, pour s'installer sur le banc où se tenait, quelques instants auparavant, l'objet de ses passions. Il s'assit et gratifia à nouveau le rapace de caresses, tout en lui murmurant :

Toujours là pour le malheureux orphelin, n'est-ce pas Hugin ?

En guise de réponse, le rapace croassa et quitta l'épaule du jeune homme pour se poser à ses côtés, sur le banc. Telak s'abaissa, posa ses coudes sur ses genoux et plongea son visage dans ses mains, comme un homme en proie au chagrin, avec pour seule compagnie celle de son corbeau ...


[RP terminé ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Eleade-Bennefoy
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 71
Age : 24
Age : 38 ans
Fonction : Femme du roi Nordique
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Mer 28 Mai 2008 - 10:45

[Oui ! Puisque j'aime bien rp avec toi et que souhaiterais voir l'histoire continuer (MDR) Je te propose soit de refaire un petit rp pour la soirée. Je le débuterais sans problème! Soit alors la semaine qui vien! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   Mer 28 Mai 2008 - 11:24

[pour maintenant, attendons la semaine prochaine ^^ ça sera un plaisir de rp à nouveau avec toi!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre dans les jardins royaux [PV Eleade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» RP commun : Pâques [dans les jardins du Lycée]
» Coutumier Mainois - livres I à IV [abrogé]
» Promenade dans les jardins. [ Aelalia ]
» DES JARDINS A VISITER
» Association Jardins du Monde
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 1-