AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un petit entraînement [Pv Idril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mancinia Neflyr
Cavalière Mélancolique
avatar


Féminin Nombre de messages : 328
Age : 24
Age : 23 ans.
Clan : Résistante pour la Fière Patrie Amazone.
Fonction : Sergente - Ancienne Capitaine Amazone des Cuirassiers / Cavalerie Lourde.
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Un petit entraînement [Pv Idril]   Dim 1 Juin 2008 - 10:58

Premier Jour de la Neuvième Semaine de l'an 835.
Début de matinée (5h30).

Tout en longeant les riches couloirs du palais, Mancinia fredonnait un air pour elle, où bien pour les quelques Amazones éveiller à cette heure matinale :

Ma chute sera tienne.
Mon amour résidera en toi.
Si tu es celui qui me blesse.
Je saignerai à tout jamais.


Mancinia était vêtue de son armure or et bleue, symbole de son appartenance à l'armée des Amazones. Une armure qu'elle se devait de porter dans le palais, puisqu'elle était Capitaine. Son épée sur le côté suivait ses mouvements, sa dague, hérité de sa mère, et dont elle ne ce séparait jamais, était cacher dans sa botte. Scrutant de son iris bleu les ménagères, les dames de compagnies, où bien même encore, les nobles ce pavanant dans les couloirs du palais, elle préféra les éviter, eux.

Son réveil avait été plus lent que d'habitude, la jeune femme n'ayant pas été couchée vraiment tôt. Certaines soldates, qui faisaient leur ronde, et qui passaient à côté d'elle, la saluèrent de façon polie et respectueuse, et Mancinia leur rendit leurs salutations, toujours avec son sourire flottant sur le visage. Elles remarquèrent d'ailleurs que l'une des Capitaines de sa Majesté n'étaient pas vraiment réveillée aujourd'hui. L'une d'entre elle lui demanda si tout allait bien, Mancinia s'empressa de répondre que sa fille l'avait tenue réveiller durant une bonne partie de la nuit, ce qui n'était pas faux. Mais Mancinia avait préférée ce lever plus tôt, et profiter d'un petit entraînement pour une fois, car même si Layla s'avait ce débrouiller en compagnie de ses jeunes tantes, c'était encore une petite fille de trois ans, qui avait besoin de sa douce et tendre mère. Ses tantes, elles, devaient quand bien même ce concentrer sur leurs études. Bientôt, peut - être, de futures soldates, comme leur soeur aînée...Qui ne rêverait pas de suivre les traces de sa grande soeur en tant que soldate ? Surtout que cette grande soeur en question, était devenue Capitaine de la Cavalerie Lourde. C'était déjà bien pour leurs avenirs à toutes les quatre, même pour son frère, c'était une sorte de garantie. Bien que Mancinia ne pouvait pas imaginé ses soeurs et son frère sur un champ de bataille avant quelques années ! La jeune femme pensa au fait que, malgré tout, elle avait plusieurs enfants chez elle. Quatre soeurs, son frère et sa fille, Layla, tous, pour la plupart, étaient en bas âge. Pas bien évident pour une soldate sans parents, et presque sans famille...Qui s'occuperait d'eux durant sa prochaine absence ? ...

Mancinia devait bien être la seule Capitaine dans la capitale, les autres devant défendre les frontières du territoire. La Cavalerie Lourde n'intervenait qu'en cas de grande bataille, là où la Cavalerie Légère avait besoin de soutien, et d'armes lourdes pour combattre. En temps de siège pour le dire ainsi...Elle avait un peu de mal à s'y faire quand même, puisque cela ne faisait qu'une semaine qu'elle avait été nommée à ce poste. Difficile à gérer, surtout que la Commandante des Armées Amazones, Elea Faldor est assez impressionnante ! Mais il ce pourrait d'ailleurs que Mancinia soit envoyée en mission dans peu de temps, une semaine, un mois, un an ? Ca, elle ne savait le dire. En reprenant sa route vers la salle d'entraînement, elle pensa qu'une mission ne lui faisait pas peur. Perdre sa fille en revanche, ça elle en avait peur. Surtout depuis que Murtan était...Partit, depuis quelques mois. Mancinia soupira de mélancolie quand elle approcha des jardins. Au centre des jardins royaux, ce trouvait l'arène, la salle d'entraînement des Amazones. A cet heure - ci, elle était entièrement déserte. Les portes à deux battants de la salle était fermés en hiver, et ouvertes en été. Aussi, Mancinia poussa la porte pour enfin enlever sa cape, qui, semblait - elle, lui peser encore plus lourd que son armure.

Comme à chaque fois qu'elle entrait, Mancinia s'arrêta, et contempla ce lieu, la salle était spacieuse, bien éclairer. Il y avait toute sorte d'armes possibles pour s'entraîner, toutes placés sur les différents côtés de l'arène. S'estimant un peu faible pour monter son fidèle destrier, Fenrir, Mancinia alla s'asseoir sur un banc de bois. Elle y resta assise quelques minutes, les yeux clos. Mais elle ne voulait pas ce laisser aller. Une Capitaine qui s'endors dans la salle d'entraînement, elle imaginait déjà les railleries ! Le sourire de Mancinia s'élargit, et elle décida de ce redresser sur ses deux jambes. Ce demandant ce qu'elle pourrait bien faire tout en scrutant la salle.

"Et si je faisais un peu d'arc aujourd'hui ? Je n'ai personne avec qui me battre, alors..."

La Capitaine ce releva doucement, et ce saisi d'un arc en bois d'if. Malgré sa bonne vue, un seul oeil ne sert pas à grand chose avec un arc. Même si elle arrivait à toucher la cible, ce n'était pas toujours à des endroits vitaux, pouvant blesser, ou tuer. Mais si elle était une bonne épéiste, avec suffisamment d'entraînement, elle pourrait peut - être manier un arc...

[Ce n'est pas un super post, mais je ne savais pas trop quoi mettre. Corrigé !]

_________________

Mancinia Neflyr - Sergente Amazone des Cuirassiers.

Spoiler:
 


Dernière édition par Mancinia Neflyr le Dim 1 Juin 2008 - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/mancinia-neflyr-t209.
Idril Calafas
Souveraine Colérique
¤Petit Lardon de Léander¤
avatar


Féminin Nombre de messages : 3012
Age : 20 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Amazones
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   Dim 1 Juin 2008 - 13:35

[le fond est très bien, mais la forme ... il y a une confusion entre le ce et le se qui me hérisse le poil XD File m'utiliser le Bonpatron pour corriger ça! Boudiou!]


Le soleil n'avait pas encore chassé l'obscurité de la nuit quand Idril quitta sa chambre, vêtue de sa cuirasse et munie d'un bouclier or et bleu. De type normand mais ayant des courbes non arrondies, il était peint dans les couleurs amazones et frappé de leur symbole : une tête de cheval casquée. Idril avait récemment commandé cette pièce, expliquant qu'elle voulait apprendre à utiliser une arme défensive. En rentrant hier soir de son voyage chez les Ombres, on lui avait appris que le bouclier qu'elle avait commandé plusieurs jours auparavant était enfin arrivé. Certes, les forgerons amazones n'étaient pas aussi doués que ceux travaillant chez les Ombres, mais la pièce était magnifique. Idril l'avait aussitôt essayé et elle avait pu rapidement constater que le bouclier était parfaitement adapté à sa morphologie. Ni trop lourd, ni trop grand. Elle ordonna qu'on aille informer l'artisan qu'il serait reçu le lendemain pour recevoir les compliments et les remerciements de la Reine.

En attendant, comme son sommeil était relativement troublé par des rêves sinistres, la jeune femme s'était levée très tôt, avec l'intention d'aller s'entraîner avec ce nouveau "jouet". Elle s'était également mise en tête d'utiliser une épée plus courte et moins large que Glyrin afin de ne pas être gênée par la lourdeur de l'arme céleste. Mais comme par enchantement, en ceinturant son glaive, la jeune Reine avait eu l'impression qu'il était plus fin et moins imposant que la veille. Elle conclut rapidement que Freyja y était à nouveau pour quelque chose et décida donc d'utiliser son arme habituelle.

Elle traversa son palais avec un pas déterminé, saluant seulement brièvement ceux qu'elle croisait sur son chemin. Elle arriva rapidement à la sortie qui donnait accès à l'arène. Deux gardes surveillaient l'endroit. En voyant leur Reine, ils la saluèrent convenablement avant d'ouvrir la porte. Idril s'engouffra au dehors et l'air frais lui fouetta le visage. La neige avait recouvert le sol et la jeune femme estima qu'il serait plus judicieux de s'entraîner en salle. Elle traversa l'arène et se rendit jusqu'au bâtiment qui servait de salle d'entraînement en hiver et d'entrepôt des armes. Elle poussa les portes et entra.

La salle était vaste et spacieuse, parfaite pour l'usage auquel était destinée. Toutes sortes d'armes étaient fixées aux murs : javelots, arcs, arbalètes, épées, masses d'arme, hallebardes, lances ... Des mannequins étaient disposés au fond de la salle, pour ceux qui désiraient s'entraîner au maniement des armes de jet. C'est là que se trouvait la seule personne présente, s'exerçant au maniement de l'arc. La personne était de dos et Idril n'arrivait pas à l'identifier. Elle avança donc à grande enjambée, à la rencontre de l'individu, pour le saluer brièvement avant de s'entraîner. Lorsqu'elle commença à s'approcher, la jeune femme se retourna et Idril la reconnut immédiatement. Sans un sourire, elle la salua d'un signa de la main, tout en continuant à avancer vers elle.

Salutations, Capitaine Neflyr. Je ne pensais pas trouver quelqu'un en ces lieux, de si bon matin.

Une fois arrivée à sa hauteur, Idril tendit sa main droite pour serrer celle de la jeune femme.

Nous n'avons pas eu l'occasion de nous voir depuis votre affectation au poste de Capitaine des Cuirassiers. Je tiens donc à vous féliciter.

La jeune femme avait en réalité remplacée Idril à son poste, dès que la disparition d'Ardentia avait été officialisée. Unique héritière du trône, la jeune femme avait été toute désignée pour assurer la succession de sa mère et avait donc dû abandonner son grade de Capitaine de la Cavalerie Lourde pour celui de Reine, ô combien plus valorisant, mais ô combien plus difficile à porter ... Mais en réalité, Idril ne connaissait pas vraiment l'amazone qui lui faisait face, mais elle faisait confiance au jugement de sa commandante des armées, Elea Faldor ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-validees-f10/amazone-idril-cal
Mancinia Neflyr
Cavalière Mélancolique
avatar


Féminin Nombre de messages : 328
Age : 24
Age : 23 ans.
Clan : Résistante pour la Fière Patrie Amazone.
Fonction : Sergente - Ancienne Capitaine Amazone des Cuirassiers / Cavalerie Lourde.
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   Dim 1 Juin 2008 - 14:49

Mancinia s'amusa à tirer plusieurs fois dans le mannequin, situé à l'autre bout de la salle, la cible, peint d'or, était au centre de ce qui pourrait être la poitrine d’un soldat ennemi. Evidement, Mancinia n'était pas très douée, normal, l'arc n'était pas sa spécialité et un seul oeil ne devait pas suffire, Mancinia n'a pas la même vision des distances qu'une personne normale. Et personne ne pouvait la comparer aux talentueux autres archers de l'armée Amazones. Mancinia entendit les portes s'ouvrirent derrière elle, concentré sur sa dernière tentative de tir, elle ne ce retourna pas immédiatement. Orientation, recul, tout est bon, on fonce ! ...La flèche fendit l'air pour atterrir en plein dans la jambe du mannequin. Oui, si c'était un véritable ennemi, il hurlerait de douleur, mais ce serrait une flèche perdue, et une perte de temps sur un champ de bataille, un temps qui pouvait vous coûté la vie. Mancinia soupira en abaissant l'arc qu'elle tenait. Oh oui, elle était médiocre dans ce domaine...

La jeune femme ce retourna alors pour voir qui était le nouvel arrivant, où la nouvelle arrivante. Mancinia fut frappée de stupeur lorsqu'elle reconnut Idril Calafas, actuel Reine des Amazones, et ancienne Capitaine de la Cavalerie Lourde, dont Mancinia occupait actuellement le poste. Idril débutait comme elle dans sa nouvelle fonction, bien que l'ancienne Reine, Ardentia Calafas, eut préparé sa fille à ce moment. Sans un sourire, la Reine la salua de façon polie, tout en marchant vers elle, Mancinia fit de même, tout en essayant de cacher sa gêne apparente :

- Salutations à vous aussi, Majesté. Moi aussi, je m'attendais à ne croisez personne de si bon matin...Mais je suppose qu’une Reine doit également rester en forme.

Arrivée à sa hauteur, Idril la félicita de sa nouvelle fonction, tout en lui tendant la main. Mancinia serra la main de sa Reine, quel honneur ! Mancinia en profita pour détailler un peu mieux la jeune femme, elle s'était vêtue de sa cuirasse et munie d'un bouclier peint dans les couleurs Amazones, et frappé de leur symbole : une tête de cheval casquée. Mancinia jugea que ce travail avait été fait par un grand artisan. La Reine lui fit remarqué pendant ce bref laps de temps qu'elles n'avaient jamais eut l'occasion de faire connaissance. Il était bien vrai qu'avec tout le tumulte qui s'était dérouler depuis peu, Mancinia n'avait jamais eut l'occasion non plus de rencontrer, où bien de voir Idril. C'était la Commandante des Armées, Elea Faldor, qui l'avait nommée à ce poste.

La jeune femme n'oubliera jamais comment la Commandante était arrivée chez elle, tôt pour une journée d'hiver, avec une ou deux soldates qui l’accompagnait, Mancinia avait d'ailleurs remerciée Freyja de l'avoir aidé à ce lever ce matin - là. Layla l'ayant maintenue éveillée, encore une fois, une bonne partie de la nuit ! La Commandante des Armées avait été brève et clair, elle devait prendre la fonction de Capitaine des Cuirassiers suite au décès de la Reine Ardentia, et du fait que la futur reine Idril prendrait sa place sur le trône. En repensant à cela, Mancinia répondit alors à Idril :

- Merci beaucoup, Majesté. Alors, profitons - en pour faire plus ample connaissance, si vous le désirez, bien évidement.

Mancinia n'aimait pas tellement vouvoyer les gens, même si c'était une marque de respect pour les supérieurs, elle trouvait que cela pouvait être insultant. Pourtant, il n'y avait pas de raisons, c'était étrange de penser ainsi. C’était peut - être parce qu'Idril était plus jeune qu'elle ? Mais Mancinia, on ne la change pas à moins d'avoir une sacrée bonne patiente ! La patience d'une Reine dira - t - on ! Dans un sens, Mancinia pouvait être une subordonnée très irritante, parce qu’elle devait toujours donner son avis, surtout quand cela mettait trop en exposition les troupes. Etait - ce pour ça que Elea Faldor l’avait choisie ? En tout cas, elle ferait de son mieux pour ne pas décevoir la nouvelle Reine. Mais aussi parce que sa famille avait placé beaucoup, voire trop d’espoirs en elle. Mais c’était sans doute parce que sa fille l’admirait, comme elle - même admirait sa mère en étant plus jeune. Qui ne le serait pas ? Une mère était quelqu’un qu’on aimait, respectait, et qu’on considérait comme notre première héroïne. Mancinia regarda alors sa Reine, et demanda :

- Alors, comment allez - vous en ce moment ?

[Va falloir que je me remette en question, il est très étrange ce post T_T]

_________________

Mancinia Neflyr - Sergente Amazone des Cuirassiers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/mancinia-neflyr-t209.
Idril Calafas
Souveraine Colérique
¤Petit Lardon de Léander¤
avatar


Féminin Nombre de messages : 3012
Age : 20 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Amazones
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   Mar 3 Juin 2008 - 15:37

Mancinia afficha une expression de surprise lorsqu'elle se retourna pour voir qui était la personne qui venait à sa rencontre. Elle ne s'attendait certainement pas à voir la Reine en ces lieux. Lorsque cette dernière la salua, elle lui répondit avec une gêne apparente mais maîtrisée. Idril esquissa un demi sourire : était-elle aussi impressionnante ? Suite aux dires de son interlocutrice, concernant le fait qu'une Reine devait rester en forme, Idril estima que n'importe quel amazone se devait de s'entraîner le plus souvent possible. Reine ou pas. Voyant Mancinia regarder le bouclier qu'elle portait, la jeune femme expliqua :

En réalité, nous devons tous nous maintenir en forme. Quelque soit notre statut. Et voyez vous, même votre Reine doit se perfectionner. Ce bouclier est arrivé hier au Palais, suite à une commande que j'avais effectué auprès d'un artisan de renom, et il me faut apprendre à m'en servir.

Par ailleurs, les temps peu paisibles qui se profilaient à l'horizon étaient également une motivation de plus pour la jeune femme. Elle était une combattante hors pair mais elle estimait qu'avoir une ou deux techniques supplémentaires dans sa botte ne pouvait que lui être bénéfique. Elle s'éloigna quelque peu de sa subordonnée, après l'avoir félicitée pour sa montée en grade, non pas sans lui rappeler involontairement qu'elles ne se connaissaient presque pas. Tandis que Mancinia la remerciait et lui expliqua son intention de "faire connaissance", Idril dégaina Glyrin lentement.

La Capitaine posa une question qu'Idril estima trop familière. Elle ne répondit rien et se contenta d'enchaîner quelques coups et parades contre un ennemi invisible. La jeune femme détestait parler d'elle même. Seules trois personnes pouvaient affirmer avoir ce "privilège" : Ardentia, Elea et Morzan. En réalité, elle ne parlait plus d'elle qu'à Morzan, Ardentia ayant disparu et Elea n'étant pas très bavarde en ce moment. D'une part, Idril n'aimait pas se plaindre, ni mentir. Donc, elle préférait se taire plutôt que de répondre à la question de sa subordonnée, au risque de lui paraître austère et froide. D'autre part, elle estimait que parler de soi, c'était dévoiler ses faiblesses. Alors, elle ne parlait d'elle qu'à ceux qui la connaissaient très bien. Elle s'arrêta au bout de quelques enchaînements pour faire face à Mancinia. Elle devait se trouver gênée et maladroite. Idril répliqua d'une voix douce :

Parlons plutôt de vous, si vous n'y voyez pas d'inconvénients. J'ai cru entendre que vous aviez une petite fille. Je suppose qu'elle doit être fière de sa mère. Quel âge a-t-elle ?


Servir leur pays et leur Reine était un honneur pour les soldats amazones. Et l'honneur était d'autant plus grand quand les services rendus se trouvaient récompensés par une montée en grade. Chez un peuple où le combat était une tradition, gravir les échelons de la hiérarchie militaire ne pouvait être que glorifiant. Cependant, cela demandait des sacrifices. Et le plus bel exemple était celui de la commandante des armées qui allait devoir couper les ponts avec son unique parent si le peuple des Druides s'alliait avec le Parjure ... Idril soupira très légèrement. Les temps étaient durs. Combien de familles allaient être séparées ? Combien de petites filles allaient perdre leurs mères ? La jeune reine fixa de ses yeux d'émeraude sa subordonnée. Elle n'était guère plus vielle qu'elle ...

N'avez vous pas peur de la laisser seule, Mancinia ? Vous devez savoir que les prochaines semaines vont être très difficiles. Vous allez sûrement devoir partir en mission d'ici quelques temps ... Et les risques seront grands.

Le ton de la jeune Reine était grave, mais il aurait pu l'être encore plus. Son rôle n'était pas d'alarmer inutilement ses troupes. Elle aurait pu néanmoins demander si sa subordonnée aurait peur de laisser sa fille lorsqu'elle serait appelée sur les champs de bataille, car batailles il y allait avoir. Aurait-elle peur de quitter son enfant alors qu'elle ne pouvait ignorer qu'elle ne reviendrait peut être pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-validees-f10/amazone-idril-cal
Mancinia Neflyr
Cavalière Mélancolique
avatar


Féminin Nombre de messages : 328
Age : 24
Age : 23 ans.
Clan : Résistante pour la Fière Patrie Amazone.
Fonction : Sergente - Ancienne Capitaine Amazone des Cuirassiers / Cavalerie Lourde.
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   Ven 6 Juin 2008 - 19:00

[désolée du retard ^^"]

Durant leur brève discussion, Mancinia aurait jurée voir la Reine lui sourire. C'était toujours impressionnant une Reine, car même si elle avait été élevée avec la richesse, mais aussi de quoi ce formé très bien, elle n'était pas toujours libre, enchaîné aux traditions Royales. Quoique sa question aurait pût sembler idiote, les derniers jours n'avaient pas dû être de tout repos, de plus, cela n'était pas prêt de s'arrêter ! Tandis qu'Idril s'éloigna, elle dégaina un glaive, et pas n'importe lequel, c'était Glyrin. Toutes Reines Amazones le portait à un moment où un autre, c'était Freyja qui, dit - on, l'aurait forgé au début de leur civilisation.

La Reine ne répondit pas à sa première question et s'occupa d'enchaîner parades dans le vide. Mancinia s'en voulu a elle - même, poser une question comme ça n'était pas convenant du tout. Sans doute que pour ne pas paraître impolie, Idril se taisait. Mais la jeune femme compris son erreur, aussi, elle regarda Idril poursuivre ses parades. Elle était vraiment souple et agile, elle devait rarement perdre un combat face à face. Ayant reçu sans doute, une meilleure formation militaire, puisqu'Idril devait manipuler plusieurs armes. Puis la Reine s'arrêta et regarda Mancinia, pour lui répondre finalement d'une voix douce, comme porter par le vent à ses oreilles. Lorsque la Reine parla de sa fille, Mancinia sentit son coeur s'alléger, comme fière. Même si elle ne savait pas trop pourquoi en fait. C'était curieux.

- Oui, en effet, Majesté. Ma fille Layla à trois ans, bientôt quatre dans peu de temps. Quand à dire si elle est fière de moi, je ne saurais vous répondre...A cet âge là, on pense plutôt à s'amuser, que de penser aux faits d'armes de sa mère...

Mancinia pensait ainsi, parce qu'elle ne s'occupait pas non plus des faits d'armes de ses parents quand elle était jeune. Et puis, Layla n'avait plus qu'elle, c'était pour ça. Servir sa patrie était moins important quand même que son rôle de mère, même si à cet instant, la Reine lui ordonnait de partir, elle le partirait quand même, car c'est la voie qu'elle avait choisie depuis plus de dix ans, voire plus. Sa récente montée en grade était une preuve, malgré son handicap, Mancinia était devenue Capitaine.

La Reine soupira très légèrement. Fixant de ses yeux émeraudes, les yeux bleus de Mancinia avant de lui demander si elle n'avait pas peur de laisser sa fille seule, aux vues des prochaines semaines...Et des risques qu'elle prendrait cette fois en partant. La voix d'Idril était devenue sérieuse, mais Mancinia comprenait, elle la testait pour voir si elle le ferait, pour voir si elle était apte à ce poste en somme. Mancinia savait que la perte de son mari était assez dur, surtout pour Layla, qui se réveillait des fois la nuit en croyant avoir entendu son père. Alors, perdre sa mère serait tout aussi tragique, surtout quand ont n'aurait que des souvenirs flous d'elle, et pas vraiment de discussion. Mais Mancinia préférait combattre pour la protéger, elle ne cessait de lui répéter : "Je combat pour toi en premier...Et après pour la Reine, bien sûr, et le peule Amazonien". Les risques qu'elle ne reviennent pas étaient grands. Mancinia soupira doucement, et répondit :

- La laisser seule ? Mais elle n'est jamais seule, je pense toujours à elle, et tant que Layla croit en ça, elle n'est pas seule...Et même si je meurs, tant que ma fille pense à moi dans le futur, je continuerais de vivre encore, même si ce n'est que pour quelques années de plus, même si mon corps ne sera déjà plus que poussière. Si je combat en ce moment, ce n'est pas pour préserver nos frontières, Majesté. Pas vraiment...Mais pour les habitants de ce royaume, pour vous, et pour ma fille. Pour moi, les terres ne sont pas importantes, la vie n'a pas de prix, ont peux rebâtir des villages, mais ont ne peut rebâtir des vies, c'est pourquoi cela est unique. Vous pouvez me trouvez égoïste, mais c'est ce que je pense.

Mancinia fixait en ce moment Idril droit dans les yeux, pour prouvez sa sincérité. Pour sa Reine, elle voulait bien se sacrifié, mais pour sauvez un village déjà déserté, non, inutile. Perdre des vies pour sauvez ce qui est déjà perdu est inutile, si il faut reconquérir le territoire, alors, dans un sens, cela était oui. Mais l'esprit de Mancinia était dur à comprendre des fois.

_________________

Mancinia Neflyr - Sergente Amazone des Cuirassiers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/mancinia-neflyr-t209.
Idril Calafas
Souveraine Colérique
¤Petit Lardon de Léander¤
avatar


Féminin Nombre de messages : 3012
Age : 20 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Amazones
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   Mar 10 Juin 2008 - 8:59

[c'est moi qui m'excuse du retard ^^']



Idril sentit une espèce d'allégresse dans le timbre de voix de Mancinia, lorsqu'elle évoqua sa jeune fille. Visiblement, sa subordonnée était très attachée à son enfant. Lorsqu'elle expliqua qu'à son âge, les enfants préféraient s'amuser plutôt que de penser aux faits et gestes de leurs parents. Idril esquissa un demi sourire. A quatre ans, elle avait commencé à apprendre à lire et à compter. A cet âge là, les jeux n'étaient plus souvent au rendez-vous pour une princesse destinée à monter un jour sur le trône. Mais la jeune femme n'avait jamais eu de regrets quant à sa petite enfance. Elle avait été très heureuse car choyée par une mère aimante. Et puis, elle s'était tout de même beaucoup amusée plus jeune, surtout à partir de ses huit ans, quand elle eut rencontré Morzan. Non, pour la jeune Reine, elle avait bénéficié d'une enfance privilégiée.

La petite Layla n'en avait peut être pas conscience maintenant, mais plus tard, elle ressentirait certainement beaucoup de fierté en parlant de sa mère. Puis Idril prit un ton plus sérieux pour demander à Mancinia si elle avait peur de laisser son enfant derrière elle, quand elle partirait en mission. Il ne s'agissait pas vraiment d'un test, mais plutôt une manière de savoir quel genre de personne était la capitaine de la cavalerie lourde. La réponse qu'elle fournit à sa Reine réussit à convaincre cette dernière de sa bonne foi. Idril estima que Mancinia devait être une personne sincère, n'aimant pas se plier aux règles qu'elle jugeait futiles. Son courage devait être grand et sa loyauté sans faille. Mais Mancinia devait également être le genre de personne à ne pas suivre les ordres bêtement, quitte à se faire rabrouer.

Elle expliqua à sa Reine que sa fille n'était jamais seule, tant qu'elle pensait à elle. Idril trouva cette philosophie de vie assez respectable. Elle estima que si sa subordonnée pensait ainsi, elle n'aurait pas de difficultés à quitter son enfant. Et c'était tant mieux. Idril aurait bientôt besoin de ses meilleurs soldats, et elle ne voulait pas avoir de mauvaise surprise quand l'heure de se rendre au combat sonnerait. Fixant la Reine, Mancinia indiqua également qu'elle combattait pour le peuple amazone, pas pour les terres. Encore une fois, par ses dires, la jeune femme montrait qu'elle était prête à tout pour les siens, sauf à suivre des ordres qu'elle trouvait insensés. Le regard d'émeraude de la Reine fixa à son tour Mancinia, pour l'obliger à baisser les yeux. Idril ne s'offusquait pas qu'on la fixe quelques instants dans les yeux, mais le regard de sa subordonnée s'attardait plus que de raison. Les règles de subordination pouvaient être largement critiquées et la jeune Reine était la première à les trouver parfois infondées. Mais jamais elle n'irait contre. Et en tant que Reine, elle se devait de se montrer ferme envers ceux qui bafouaient le protocole. En public, Idril n'aurait certainement pas laissé passer ceci, mais puisque les deux jeunes femmes étaient seules, elle ne fit aucune remarque à Mancinia, après que celle-ci ait baissé à nouveau les yeux. Idril se détourna quelque peu avant de répondre à sa capitaine, d'une voix calme et posé :

Je suis heureuse de voir que mes soldats ne sont pas que des pions que l'on avance et qu'ils savent réfléchir par eux mêmes. Je vous suis gré de votre franchise, Capitaine Neflyr. Je pense que vous serez satisfaite d'apprendre que mon avis se rapproche du votre et que vous n'aurez ainsi pas à contredire mes ordres. J'estime que si nous nous battons, c'est en premier lieu pour défendre les nôtres et non pour conserver nos terres. Même s'il faut avouer que nous cherchons tout de même à protéger le royaume que nos ancêtres ont bâti. Les plaines de Fazor sont notre héritage, nous nous devons de les défendre. Néanmoins, je ne suis pas de ces fanatiques qui font passer le territoire avant la vie du peuple. Soyez sans crainte.

La Reine esquissa un sourire à l'adresse de sa subordonnée. Elle espérait avoir fait bonne impression devant la Capitaine. Il serait fâcheux d'avoir entaché son image par quelques paroles malheureuses. Idril espérait être à la hauteur des espoirs qu'avait fondé Ardentia en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-validees-f10/amazone-idril-cal
Mancinia Neflyr
Cavalière Mélancolique
avatar


Féminin Nombre de messages : 328
Age : 24
Age : 23 ans.
Clan : Résistante pour la Fière Patrie Amazone.
Fonction : Sergente - Ancienne Capitaine Amazone des Cuirassiers / Cavalerie Lourde.
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   Sam 14 Juin 2008 - 11:10

[On va s'excusez mutuellement xD]

Mancinia baissa les yeux après avoir insisté à fixer ceux d'Idril, pour voir si la Reine allait bien la croire sincère pour les propos qu'elle tenait. Même si la jeune femme pouvait se montrer insubordonné, elle préférait ne pas trop défier sa supérieure, une Reine qui pouvait l’exiler dans la minute, mais Idril ne sembla pas vouloir lui en tenir rancoeur. Mancinia songea alors, que l'éducation d'Idril et la sienne étaient diamétralement opposées. Il fallait aussi songer qu'Idril n'avait plus vraiment de famille, dû moins sa famille de sang, tandis que malgré la perte de ses parents, celle de Mancinia était bien remplie de vie. La Reine ce détourna un peu avant de répondre à sa Capitaine. Mancinia ne pût s'empêcher de sourire face à la réponse. Le fait de savoir que ses soldats n’étaient pas des pions stupides semblait au moins ravir Idril, qui n’était pas aussi corrompue que ce Parjure, cela rassurait la jeune femme. La vengeance ne serait pas non plus le motif d'une guerre sur le continent, dû moins pour le clan Amazone. Idril lui fit remarqué qu’elle n’aurait pas à contredire ses ordres, puis qu’elle avait le même point de vue, presque du moins, mais c’était tant mieux pour Mancinia, qui n’aimait pas tellement désobéir à la hiérarchie militaire, sauf quand son coeur lui disait le contraire. Mancinia affichait toujours son sourire, de plus, elle semblait sérieuse, des fois, cela pouvait exaspérer, parce qu'on ne savait pas à quoi elle pensait en ces moments - là. La jeune femme hocha la tête, et répondit :

- Vous parlez sagement. Dans ce cas, soyez - sûr de ma loyauté, Majesté. Je tâcherais de ne point vous décevoir sur ce détail. Et je suis ravie de constater, que nos avis ne divergent point sur le besoin de protéger le peuple. Evidemment, les terres sont notre héritage, j'en suis consciente. Mais si nous les perdons, nous les récupérerons, après avoir pesé le pour et contre dû moins, et avoir bien évidemment, une stratégie adéquate à la situation où nous serons à ce moment - là.

Sincère, peut - être un peu trop. Pour certain c'était la marque des faibles, pas pour Mancinia. C'était ses opinions, ses bases et ces principes, et peut - être qu'elle utilisait un peu de sentimentalisme dans sa voix, ce qui pouvait foutre en rogne une personne, où lui faire comprendre quelque chose. Mais la Reine devait bien la comprendre, elle devait accepter chaque point de vue. Bien que Mancinia devina qu’Idril n’était pas inconsciente à ce point ! Elle avait été formée pour monter sur le trône depuis son enfance tout de même. Mancinia décida de poursuivre sa tirade :

- Mais je veux dire, que les intérêts du peuple passent avant nos territoires. Si nous devons mener notre peuple au bord de l’extinction pour des terres, cela ne sert à rien. Oui, sincèrement, j’aime votre point de vue, Majesté.

Allait - elle finir par exaspérer la jeune Reine ? Peut lui importe dans un sens, Idril avait son point de vue, et elle avait le sien. Elles pouvaient s’entendre sur plusieurs points, comme elles pouvaient être en désaccords sur d’autres. Et pour lui prouver, elle déclara d’une voix solennelle :

- Ma loyauté envers vous n’en est que plus grande, et si vous voulez m’envoyer en mission dans les prochains jours, sachez que je suis prête. Rien que ces propos me confirment que vous serez une Reine de poigne, et une Reine juste. Pardonnez ma franchise, mais c’est ce que je pense. Les temps sont troubles, votre peuple à besoin de vous, et vous êtes là...

_________________

Mancinia Neflyr - Sergente Amazone des Cuirassiers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/mancinia-neflyr-t209.
Idril Calafas
Souveraine Colérique
¤Petit Lardon de Léander¤
avatar


Féminin Nombre de messages : 3012
Age : 20 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Amazones
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   Mar 17 Juin 2008 - 9:12

Visiblement, Mancinia appréciait les paroles de sa Reine. Elle affichait un sourire ravi tout le long de sa réponse. Idril n'en montra aucun signe, mais elle était satisfaite de voir que sa Capitaine approuvait ses dires. La jeune femme était soulagée de ne pas devoir entrer dans un débat houleux qui aurait sans doute nuit à sa réputation. Une Reine se devait de toujours conserver une image impeccable, et c'est ce qu'appréhendait le plus Idril : décevoir les siens, décevoir ceux qui avaient fondé leurs espoirs en elle, décevoir ceux qui attendaient beaucoup d'elle.

Mancinia expliqua qu'elle était d'accord avec les propos de sa Reine, qu'elle complimenta par la même occasion, tout en insistant à nouveau sur le fait que les Terres étaient bien moins importantes. Idril avait repris ses enchaînements contre son ennemi fantôme et Mancinia ne dut percevoir son soupir que comme celui de quelqu'un qui s'entraîne. Mais en réalité, la jeune femme n'était pas du même avis que sa subordonnée : même si les Terres n'étaient pas plus importantes que le peuple, les armées royales se devaient de les protéger avec ardeur. D'une part parce qu'elles étaient l'héritage d'un travail assidu de la part des Reines précédentes, mais aussi et surtout parce qu'elles appartenaient au peuple. Idril estimait que le petit fermier qui ne possédait que sa terre pour unique richesse ne serait pas ravi de la céder à l'ennemi. En réalité, si elle avait été la seule impliquée, la jeune Reine n'aurait vu presque aucun inconvénient à voir son royaume diminuer de quelques hectares, tant que les siens étaient saufs. Mais elle devait reconnaître que les plaines de Fazor représentaient, pour certains amazones, une richesse qu'ils avaient acquis par la force de leurs bras. Et pour respecter cela, Idril se devait de protéger au mieux les terres de son peuple.

Puis, la Capitaine expliqua qu'elle serait prête à partir en mission dès que la Reine le voudrait, cherchant à montrer sa loyauté. Elle complimenta à nouveau sa supérieure en la désignant comme une souveraine juste mais à la poigne dure, sur laquelle le peuple amazone peut compter. Idril cessa à nouveau ses coups et parades, puis rengaina Glyrin. Elle s'approcha de Mancinia et planta ses yeux verts dans ceux de son interlocutrice, avant de parler d'une voix ferme :

Les intérêts de notre peuple passent aussi par la conservation de nos terres. Mais ceci n'est pas de votre ressort, tant qu'on ne vous ordonne pas de vous battre pour protéger les plaines de Fazor. Quant à savoir si vous partirez en mission dans les jours qui viennent, nul ne peut le dire. L'avenir est plutôt incertain. Cependant, je prends note que vous êtes disposée à servir fervemment les vôtres. Soyez sûre que cette information n'est pas tombée dans les mauvaises oreilles.

La jeune femme posa une main sur l'épaule de sa subordonnée, pour renforcer les paroles qu'elle allait prononcer. Sa voix se radoucit également :

Je peux désormais affirmer que j'approuve le choix de la commandante Faldor, quant à votre nomination au poste de Capitaine.

Puis Idril enleva sa main de l'épaule de son interlocutrice et recula quelque peu. Elle s'inclina très légèrement -en raison du grade de son interlocutrice, inférieur au sien - et posa sa main droite sur son coeur.

Veuillez m'excuser de mettre un terme à notre entretien, mais de nombreuses procédures attendent une Reine pour les remplir. Que Freyja vous protège, vous et votre enfant.

La jeune femme se détourna de sa Capitaine et avança à grandes enjambées jusqu'à la sortie du bâtiment. Quand elle ouvra les portes, un vent froid s'engouffra dans la salle, emportant avec lui quelques flocons de neige. Idril leva les yeux au ciel. Il neigeait à nouveau. Elle sortit rapidement, sous le regard de sa subordonnée. Une triste journée s'annonçait ...


[je crois qu'on peut considérer que le RP est fini ^^ Mais tu peux le conclures, si tu veux!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-validees-f10/amazone-idril-cal
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit entraînement [Pv Idril]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit entraînement [Pv Idril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 2-