AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]   Jeu 3 Juil 2008 - 9:18

[ HP : Concernant la date je ne suis pas sûre d'avoir bien compris alors si je me trompe désolée ! ]

An 835
3ème jour de la 9ème semaine
Début de matinée


Aranwis était réellement le genre de Nymphe à ne pas être capable de se mêler aux autres personnes, pourtant elle avait sincèrement essayé de le faire ! La jeune femme hésitait toujours lorsque venait le moment d s’adresser à quelqu’un, généralement elle espérait toujours que l’autre ferait le premier pas, lui adresserait la parole pour lier une conversation, un début de contact. Mais après cela, immédiatement la gêne apparaissait, et Aranwis se retrouvait finalement à fixer son interlocuteur avec des grands yeux ouverts, battant frénétiquement des paupières comme des oisillons affolés devant le soleil éblouissant. Et après quelques secondes, elle finissait par se détourner de l’offre de conversation qu’on lui faisait et elle courait s’enfuir pour se cacher à la vue de tous, certaine que l’on se moquerait d’elle pour son manque d’aisance avec les autres. Effectivement, même si habituellement les Nymphes étaient plutôt connues pour le fait de ne pas trop se lier avec les autres races, elles étaient tout de même extrêmement à l’aise entre elles, et voir même avec les quelques rares humains qui passaient sur leur territoire.

*Les Humains… *

Ce mot traversa l’esprit de la jeune Nymphe qui sourit légèrement, même si sa timidité était extrêmement présente dans sa personnalité, elle désirait néanmoins connaître plus e monde, ouvrir ses connaissances, élargir le cercle des créatures qu’elle connaissait. Mais c’était sans espoir, elle était beaucoup trop timide pour pouvoir le faire, et quand bien même arriverait-elle à converser avec d’autres personnes, jamais on ne la laisserait sortir de la ville ou de la forêt. Aranwis soupira, si seulement elle était plus courageuse, si seulement elle n’était pas comme ça, mais si elle ressemblait aux héroïnes des histoires qu’elle avait entendues contées par les humains de passage dans la forêt.

Aranwis soupira, assise sur le rebord d’une fontaine, elle posa ses coudes sur ses genoux, puis son menton dans ses paumes ouvertes vers le ciel. Les yeux levés vers le ciel, la jeune femme ferma un moment les paupières, désirant plus que tout être loin d’ici et pouvoir participer à une grande épopée, mais deux secondes après, lorsque ses yeux d'émeraudes s’ouvrirent et quelle parcourut sa magnifique citée natale des yeux, elle regretta souhaiter cela, pourquoi vouloir échanger une vie magnifique comme celle qu’elle avait contre de la boue et de la mort ? Difficile de répondre à cela, mais au fond d’elle-même, Aranwis savait qu’elle le voulait.


Dernière édition par Aranwis Lorellion le Sam 5 Juil 2008 - 15:39, édité 1 fois (Raison : Changement de la Date)
Revenir en haut Aller en bas
Alphaïde
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 54
Age : 22 ans
Clan : Neutre
Fonction : Reine des Nymphes
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]   Jeu 3 Juil 2008 - 15:00

Là Majesté, c’est elle.

Elle était là, sur la fontaine, assise et rêvant à je ne sais quoi. Quand Nienna, sa soignante, était venue lui dire qu’elle souhaitait prendre congé et vivre calmement avec sa famille, elle lui avait recommandé cette jeune herboriste. Quand Alphaïde eut besoin d’une infusion, d’une décoction, d’une teinture, bref n’importe quoi pourvu qu’un sommeil paisible lui revienne, elle se rappella ladite herboriste.

Ce matin du second jour, elle devait se rendre en la cité de Kalye. Accompagnée de quelques dames, elle était venue rendre visite à une noble de la cour. Cette nymphe avait longtemps prié Jord de lui donner une fille jusqu’au matin où la déesse la lui accorda. C’était la première naissance depuis qu’Alphaïde était reine et elle avait promi de venir visiter la jeune mère.

Pendant qu’Alphaïde se réjouissait du bonheur de cette naissance, une dame du palais courait la ville pour retrouver l’herboriste. C’est essouflée qu’elle revint rendre compte à la reine : l’herboriste n’était pas chez elle, elle n’était pas non plus en forêt. Mais on l’avait croisé sur une place située sur les hauteurs de la ville, peut-être y-était elle encore.
La compagnie prit congé de la nouvelle mère, qui d’ailleurs devait se reposer, et sortit en direction de la place.

A cette heure matinale, Kalye offrait l’aspect contradictoire d’une ville aux habitants encore invisibles et pourtant grouillante d’activités : ici, des boulangers s’activaient aux fourneaux ; là, des marchands dressaient leurs étals ; quelque part, une poule s‘indignait du rapt de ses oeufs, ...

Il ne leur fallut guère de temps pour arriver au but. La rue en légère pente débouchait sur une jolie place circulaire au centre de laquelle trônait une fontaine. Le chant de l’eau coulant doucement sur la pierre était le bruit qui règnait ici. De là, la vue sur la cité de Kalye était magnifique.


Là Majesté, c’est elle.

Admirant la vue, les yeux perdus dans quelques rêves immatériels, une silhouette de nymphe se découpait sur l’horizon, tournant le dos au groupe qui venait d‘arriver. Apparemment, l’herboriste que cherchait Alphaïde. Laissant ses dames en bordure de la place, la reine s’avança seule vers la fontaine. Elle voyait son ombre grandir sur le sol au fur et à mesure qu’elle s’approchait mais la nymphe ne semblait pas la voir, obnubilée par ses pensées. Arrivée derrière elle, Alphaïde s’arrêta, regarda brièvement l’horizon comme si il renfermait une promesse inconnue et s’addressa à la rêveuse.

Aranwis Lorellion ? On m’a dit que je vous trouverez ici.
Si je ne vous dérange pas, je souhaiterais vous entretenir un instant. Sinon, passez au palais dans l’après-midi : j’aimerais assez réglé mon problème au plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/alphaide-elwing-t175.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]   Jeu 3 Juil 2008 - 19:03

Aranwis laissait ses pensées vaquer au fil de son esprit si productif, elle n’entendit pas la Reine approcher derrière elle, ses yeux couleur émeraude fixaient toujours l’horizon avec avidité et intérêt, comme si elle arrivait à voir quelque chose qu’une personne normale ne verrait pas. Mais son imagination fût coupée par une voix extrêmement douce qui était familière à la jeune Nymphe. Cette dernière regarda du coté d’où venait la voix, et elle manqua de sursauter en voyant qui était la personne face à elle, la Reine en personne. Aranwis se redressa immédiatement, avec une grâce certaine, mais une gêne se ressentait nettement dans son maintien et ses gestes légèrement moins sûrs d’eux. L’expression que son doux visage affichait était aussi un signe de son anxiété, alors qu’il brillait de plaisir et de grâce quelques minutes auparavant lorsqu’elle regardait l’horizon, ses yeux et sa bouche étaient étrangement crispés pour répondre à la reine. Son masque fait de végétaux était toujours posé avec goût sur son visage, mais ses yeux permettaient de lire dans son cœur comme un livre ouvert.

« Ma Reine ? ! Vous ne me gênez point, ce serait plutôt à moi de m’excuser, j’ignorais que vous aviez besoin de moi, je m’étais permise d’oublier le temps quelques heures. Je suis tout à fait prête à vous aider ma Reine, encore une fois, je m’excuse de vous avoir fait vous déplacer. »

Aranwis était extrêmement gênée d’avoir été cherché par la Reine en personne, elle qui pensait que personne n’aurait besoin d’elle ! Maintenant tout le palais devait être au courant de son absence, elle s’offrait souvent des petits moments de détente et d’observation, imaginant ce que sa vie pourrait être si elle était quelque part loin dans le monde. Maintenant, que faire de plus que d’attendre sagement la réponse de la Reine. Après ses paroles, Aranwis fit une très gracieuse révérence pour appuyer ses propos, n’osant pas répondre plus longtemps, étant assez surprise que la Reine en personne la cherche dans la ville.

Effectivement, ce devait être quelque d’important à dire pour que la Reine vienne jusqu’à la fontaine pour la voir et l’entretenir, elle aurait pu simplement envoyer une de ses dames pour chercher la petite herboriste timide au lieu de venir en personne. Au début, Aranwis avait pensé que la Reine avait simplement envie d’une tisane ou quelque chose de ce genre que la jeune herboriste savait très bien faire, mais pour qu’elle soit si pressée, ce devait être très important. Un moment, Aranwis craignit d’avoir fait quelque chose de mal, et elle se mordit légèrement la lèvre inférieure, plongeant son regard émeraude dans celui de la Reine avant de baisser rapidement les yeux, puis finalement, elle osa reprendre la parole d’un ton calme et timide.

« Ma Reine, j’espère ne rien avoir fait de mal, vous avez l’air inquiète. »

Elle n’aurait peut-être pas eut besoin de dire quelque chose de ce genre, mais Aranwis se tracassa trop rapidement pour pouvoir attendre la réponse de la Reine. La jeune Nymphe fit passer son regard sur les dames de compagnie qui attendait la Reine une dizaine de mètres plus loin derrière. Elles devaient être étranges pour réussir à suivre toute la journée une femme qui ne se souvenait peut-être même pas de leur nom. Aranwis connaissait trop peu la Reine pour savoir si elle était de ce genre ou non, mais elle attendit simplement la réponse de la belle Nymphe devant elle, craignant ce qu’elle pouvait avoir fait de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Alphaïde
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 54
Age : 22 ans
Clan : Neutre
Fonction : Reine des Nymphes
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]   Ven 4 Juil 2008 - 18:20

La nymphe sauta du bord de la fontaine, comme piquée par un guêpe. La pauvre ne savait visiblement plus où se mettre ou comment se tenir. On la disait peu à l’aise en société, voire franchement asociale.
L’herboriste semblait passer par diverses étapes : la culpabilité, le dévouement, la peur d’avoir quelque chose à se reprocher. Pourquoi réagir ainsi ? Tout le monde disposait de son temps comme il l’entendait, et Alphaïde n’avait jamais agit en diva autoritaire, exigeant que son monde soit prêt à exécuter ses moindres volontés avant même qu’elle ne les ait exprimées. Mais on disait Aranwis désemparée par la moindre parole qui lui était adressée, alors Alphaïde comprenait aisément l’état de la nymphe.

Aranwis, savez-vous pourquoi vous ignoriez que j’avais besoin de vous ? Hum ? Parce que personne ne vous l’a dit. Alors calmez-vous, si vous aviez fait quelque chose, nous n’aurions pas cette conversation aussi matinale au bord de cette fontaine. Et vous ne m’avez pas faite déplacer, j’étais déjà en ville pour d’autres affaires.


Alphaïde ramassa les pans de sa robe couleur d’eau et s’assit sur le rebord de la fontaine. Elle avait l’air inquiète ? Un émissaire humain était attendu d’un jour à l’autre et Jord savait ce que contenait son message. Pour sûr qu’elle était inquiète. Mais Alphaïde ne pensait pas que cela se voyait tant.
Laissant flotter ses doigts dans la vasque de la fontaine, elle admira à son tour la cité étendue devant elle. Débuts et fins de journées avaient sur elle un effet quasi hypnotique et elle se laissa aller elle aussi à oublier le temps quelques minutes.
A côté d’elle, l’herboriste semblait être devenue de marbre. De marbre vert. Quel secret voulait-elle cacher ou quel trésor voulait-elle préserver derrière ce masque végétal ? Il y avait quelque chose de troublant à ce qu’un être dissimule si visiblement une partie de lui-même : quoi ? pourquoi ? Alphaïde sentait confusément que le mystère resterait, même le masque tombé.

Mais l’heure n’était pas au théâtre, et ses doigts engourdis par le froid la réveillèrent. Elle sortir sa main de l’eau glacée, la secoua et la posa sur son front anormalement chaud et douloureux.

Oh que c’est bon !

A son départ, Nienna Tinehteleï m’a longuement parlé de vous. Elle m’a dit que je pouvais avoir en vous toute la confiance que j’avais en elle. Il va s’en dire que j’espère de vous toute la discrétion que Nienna mettait en son travail.
Voilà des nuits que je ne dors plus ou si mal : chaque matin, je me réveille plus fatiguée que la veille au soir. Avec toute la journée ce mal aux tempes lancinant, sourd. C’est tout à fait invivable comme vous vous en doutez.


Certes, il y avait ce problème qui empoisonnait la vië d’Alphaïde. Mais il y avait une autre raison pour que la reine cherche ainsi à s’entretenir avec l’herboriste. Et si l’herboriste était telle qu’on lui avait présenté, la tâche s’annonçait... disons compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/alphaide-elwing-t175.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]   Sam 5 Juil 2008 - 12:53

Aranwis regarda la Reine d’un air paniqué, elle se sentait vraiment gênée alors que pourtant, elle n’aurait pas à le faire logiquement, la Reine le disait elle-même, mais la jeune Nymphe était comme ça, jamais elle ne se sentirait à l’aise en société, encore moins en pleine conversation. La jeune herboriste essayait de se calmer, mais elle ne pouvait pas, c’était plus fort qu’elle, c’était tout simplement sa nature profonde. Alors qu’elle écoutait la Reine en essayant d’éviter de la regarder, Aranwis finit par promener son regard sur le vêtement royal, espérant trouver un peu de réconfort et de détente dans ce genre de choses futiles. Mais c’était trop dur pour elle, et elle répondit simplement d’une voix nerveuse et gênée à la réplique de la Reine, assise sur le bord de l’eau avec une grâce éblouissante de beauté.

« Me voilà rassurée ma Reine, je craignais de vous avoir fait attendre. »

C’était un peu mentir, elle était bien loin d’être rassurée pour avouer sincèrement, mais dire ça à la Reine c’était un peu déplacé, d’autant plus que seule sa présence suffisait à intimider encore plus la jeune Nymphe qui pourtant essayait de se maîtriser du mieux qu’elle pouvait. Bravant sa peur, la jeune femme promena son regard émeraude sur la Reine qui promenait sa main dans l’eau froide et agréablement propre de la fontaine sur laquelle elle était assise. Osant regarder de plus près les yeux de la belle Nymphe devant elle, Aranwis constata qu’ils étaient étrangement brillants, comme lorsqu’on avait de la fièvre ou une chose de ce genre. Ce n’était pas bon signe du tout, et la jeune herboriste fut gênée un instant de ne pas l’avoir remarqué avant. Puis la Reine posa sa main ou des gouttes d’eau tombaient, telles des perles de cristal, sur son front visiblement brûlant, c’était tous les signes d’une maladie ou d’un état d’épuisement avancé.

La Reine lui parla alors de l’ancienne herboriste royale, et elle lui demanda si elle était aussi discrète que celle-ci, mais la jeune Nymphe n’eut pas le temps de répondre, la Reine continua ses paroles en lui expliquant qu’elle souffrait de douleurs très rudes en ce moment. Des migraines qui l’empêchait de dormir, ce devait être extrêmement douloureux, et très fatigant par la même occasion. Aranwis hocha la tête avant de se retourner pour se tenir bien droite devant la Reine, maintenant qu’elle était dans son élément, la jeune femme se sentait largement plus à l’aise. En effet, sa timidité s’arrêtait à partir du moment ou entrait dans son métier, et ne la bridait en rien dans son efficacité.

« Que ma Reine se rassure, je suis aussi muette qu’un arbre sans feuille en ce qui concerne mon métier, jamais rien ne sort de ma bouche concernant ce que je vois ou ce que je fais.
Maintenant que ma Reine me permette, j’aimerais vérifier quelques petites choses pour vous aider à vous soigner au mieux, que vous vous sentiez en pleine forme pour dans quelques jours. »


Sans plus de cérémonie, Aranwis s’approcha rapidement et avec grâce de la Reine, saisissant sa main d’un geste gracieux, elle prit son pouls et posa sa main légèrement tiède sur le front de la Reine. Puis l’herboriste fit une sorte de petite moue avec ses lèvres, mais qui ne laissait absolument rien paraître de ses idées, n’inquiétant ni ne rassurant la Reine sur son état. L’herboriste enleva ensuite sa main du front de la Reine pour la poser sur sa joue, mais avec le dos de sa main agréablement frais. Puis, s’écartant à nouveau avec grâce, la jeune femme regarda la Reine en répondant d’un ton plus calme que jamais.

« Ma Reine, c’est extrêmement étrange ce que vous avez je dois dire, habituellement les maux de tête et la fièvre ne sont jamais accompagnés d’un pouls très lent comme le vôtre. Malgré tout, je peux vous aider en vous donnant des tisanes et des infusions de chêne à prendre durant sept jour, matin et soir. Normalement ou bout d’un ou deux jours, vous devrez déjà ressentir des effets de soulagement. Il faudra malgré tout vous reposer durant un moment avant de vous sentir en pleine forme. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre Inopinée [ Privé Alphaïde Elwing ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Elwing
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 2-