AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trouver repos [Siran Bennefoy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Mer 9 Juil 2008 - 0:19

An 835, neuvième semaine.
Jour 7, nuit (autour de 2 heures du matin).


À cette heure, Amil-Gadia resplendissait sous les étoiles. Endormie, la ville s’avéra presque aussi silencieuse que la forêt que les deux cavaliers quittaient petit à petit. Ainsi sobrement illuminés par la puissance des astres, les différentes structures, toutes en courbes et en élégance, fières et belles, semblaient elle-même faites de parcelles de lune. Pas un mouvement, que des ombres, tordues, paresseusement étendues ici et là dans ce décor devenu noir et blanc.

Haziel redressa la tête et ouvrit les yeux, s’éveillant d’un demi-sommeil. Lui qui jusqu’à présent avait chevauché indolemment parut s’élever de façon naturelle. Ses bottes retrouvèrent place dans leurs étriers, ses gants s’enroulèrent autour des rennes, son dos se dressa, son menton se dégagea et ses épaules, droites, semblèrent dès lors prêtes à porter les plus lourds des préjudices. La métamorphose inclut jusqu’à Williwan. Le cheval tantôt indépendant et un peu lourd dans son pas se fit, en pénétrant dans la cité, un noble et obéissant destrier aux allures gracieuses.
Descendus des arbres, deux archers vinrent à la rencontre des voyageurs et, voyant que le prince poursuivait son chemin, ils marchèrent l’un et l’autre à ses côtés, portant furtivement des regards soupçonneux vers l’homme qui suivait. Ils étaient de l’Ordre des Elfes, de vaillants guerriers, cela se voyait rien qu’à leur imposante stature.

-Bon prince, devons-nous faire avertir la reine de votre arrivée?
-Non. Mon invité et moi allons nous reposer à la Tour.
-Très bien, altesse.
-Vous pouvez retrouver vos postes.

Les deux elfes s’inclinèrent et, non pas jeter un dernier regard curieux envers le dit-invité de leur prince, ils retrouvèrent rapidement leur refuge dans les arbres, y grimpant aisément.

-Vous verrez, reprit Haziel à l’adresse de Siran, vous serez très bien et, vous prendrez tout le temps qu’il vous faudra pour vous remettre de votre voyage.

La Tour Céleste se dressait au bout de la cité, d’une blancheur éclatante, et c’est vers elle que se dirigeait Haziel, passant par l’une des rues, le jour venu, les plus achalandées. De nombreuses demeures se dressaient de chaque côté du chemin, plusieurs commerces également. Sortie d’une maison, portant un seau, une fillette aux cheveux d’ébène et aux oreilles presque aussi énormes que celles de Haziel leur fit d’abord distraitement signe de sa main libre puis, constatant qu’il s’agissait du prince, ou plutôt, de-

-MON PRINCE! Fit la trop enthousiaste gamine en renversant son eau à ses pieds. VOUS ÉTIEZ OÙ DITES? JE SUIS CONTENTE DE VOUS VOIR PRINCE HAZIEL!!!
-Oui…oui… moi aussi, moi aussi… répondit d’une voix faible, gêné, Haziel.
-MON PRINCE, QUI C’EST L’HOMME AUX PETITES OREILLES???

D’un coup de talon, il commanda à Williwan de se mettre au trot, tout en se retournant vers Siran.

-D’ici peu, toute la cité saura que je suis revenu et que je suis accompagné d’un « homme aux petites oreilles ». Mieux vaut presser le pas, nous y sommes presque.

Comme de fait, résonnèrent bientôt les sabots sur la pierre de l’entrée de la Tour Céleste. Un palefrenier vint bien vite à leur rencontre. Haziel lui confia les rennes de son cheval dès qu’il eut posé pied à terre. Sans plus attendre, il monta l’escalier qui menait à la porte principale, que deux elfes ouvrirent pour eux. L’intérieur était à la hauteur de l’extérieur. Aussi raffiné et grandiose à la fois. C’était comme si, jusqu’ici, le bois blanc perdurait, mais sous une forme plus esthétique. Il soupira fortement. La proximité du repos sembla faire tomber sur ses épaules, d’un seul coup, toute la fatigue qu’il avait accumulée depuis le jour où il avait quitté la Tour. Aussi sentit-il, à l’opposé, le mal qui le rongeait auparavant se faire moins pesant, voire presque évaporé.

-Souhaitez-vous trouver repos dans une chambre tout de suite? Vous avez faim? Soif?

[hrp]j'ai peut-être passé un peu rapidement sur des trucs, si y'a quelque chose qui va pas, j'éditerai[/hrp]


Dernière édition par Haziel Gil'Rea le Dim 13 Juil 2008 - 1:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Ven 11 Juil 2008 - 14:16

Le jeune Siran le suit, tenant les reines de sa monture entre ses doigts. Même si elle était bien dressée, comme lui, elle était en terrain inconnu et presque hostile, alors il y avait une grande part d’anxiété en eux. Ses yeux firent un balayage complet de la ville et il soupira plus que doucement, c’était presque imperceptible, et il était impossible de savoir quel genre de soupire c’était. Mais pour lui il était évident que c’en était un de fatigue, mais aussi de soulagement d’être finalement arrivé quelque part. Surtout en un seul morceau. Après avoir rabattu sa capuche sur sa tête il sourit. C’était une belle ville, très différente de la sienne, mais elle était si belle.

Ses yeux verts s’arrêtèrent d’abord sur les gardes, il ne les cachait que très mal, ils semblaient briller sous son capuchon, qui faisait un peu d’ombre quand même. On voyait néanmoins qu’il n’était las de la région. ‘Mon prince, pensa presque amèrement Siran. Alors tout n’est pas complètement que hasard, nous sommes presque dans la même situation, si je comprends bien… quelle étrange coïncidence. ’ Il inclina simplement doucement la tête et tira sur les reines pour que son cheval ne s’éternise pas à cet endroit.

- « Je vous crois… » Siran parlait toujours très doucement, ne voulant pas attirer plus d’attention sur lui, il aurait cru et espéré que les rues soient désertes à cette heure tardive, mais les gens devaient avoir différents horaires. «… mais je n’ai pas le luxe de prendre beaucoup de temps, prince, mais le repos sera bienvenue… »

Si le nom lui avait semblé familier il n’y avait plus aucun doute, entre son nom de famille et comment les gens l’appelaient, Haziel avait vraiment une belle réputation. Contrairement à lui dans la cours de ses parents, il était maintenant le mouton noir, et sûrement le traître depuis le retour de Loran.

Mais qu’importait cela. Il était en sol favorable maintenant et il doutait que les humains ne viennent le chercher jusque là. Ils attendraient probablement son retour à la sortie, ou peut-être le laisseraient-ils en paix, mais cela aurait été plus qu’impressionnant venant d’Ardiosis. Il regarda la petite fille mais ne dit rien, se contenta d’attendre. Arrivés aux écuries, il laissa son destrier entre de bonnes mains sans un mot.


- « J’imagine que les gens le sauront bien assez vite, mais avant de me faire remarquer plus, j’aimerais bien me reposer un peu, je n’arriverai pas à bien réagir dans cet état… » Il s’arrêta un instant, ne voulant pas trop en demander de l’hospitalité de cet homme. « J’ai faim et j’ai soif aussi mais je ne voudrais pas trop m’imposer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Dim 13 Juil 2008 - 3:42

Haziel afficha un sourire fatigué, mais qui se voulait rassurant tout de même, à l’adresse de cet homme dont la sécurité, le bien-être, il en faisait une affaire importante, personnelle, convaincu que cela l’aiderait dans ce que lui souhaitait vivre et entreprendre. Peut-être aussi s’accrochait-il à cette idée à cause de son échec précédent, chez les Hommes. Haziel avait besoin d’une motivation, d’un objectif ou alors, il n’était bon à rien. De cette manière lui prenait-il souvent de raisonner. Siran était devenu la clé de son entreprise. Ainsi souriait-il donc à cet homme qui, sans le savoir sans doute, le sauvait de lui-même.

-Vous ne vous imposez pas, au contraire, c’est moi qui vous invite, Siran. Haziel entreprit de monter à l’étage, empruntant un large escalier blanc comme neige. Suivez-moi, je vous amène à votre chambre et quelqu’un viendra vous servir de quoi vous rassasier et étancher votre soif.

Il l’entraîna par la suite dans un long couloir dont les murs aux moulures stylisées rappelaient diverses formes évoquant la nature. Des lampions ici et là, dans l’obscurité, dormaient en hauteur, comme s’ils y flottaient, éclairant sobrement l’étage. De nombreuses portes de chaque côté étaient closes et Haziel s’arrêta devant l’une d’elles, la dernière avant qu’un nouvel escalier ne mènent à un étage supérieur.

-Haziel!? C’était une elfe, jeune en apparence, mais un peu plus vieille que le prince. Elle tenait une chandelle dans sa main et de l’autre, elle tenait sa hanche, tout en affichant un air interrogateur. Ce n’est que lorsqu’elle vit l’autre homme qu’elle changea d’expression, arborant un sourire forcé qui ne se voulait absolument pas convainquant. Exagérément, elle s’inclina face à Haziel. Ooooh prince! Quelle surprise! Moi qui vous croyais… Elle se redressa soudainement, sourire aux lèvres. Mort.

Haziel lui retourna un sourire tout aussi crédible…

-Désolé de te décevoir, Lily, pour une prochaine fois, peut-être… Tu m’ouvres cette chambre s’il te plaît?

Tout en ouvrant la porte, une fois la clef extirpée hors de la poche de son pantalon, la jeune fille marmonnait à voix basse, comme en réfléchissant tout haut.

-Eh ben… dites donc… C’est qu’il est poli, quand il est fatigué!

Sourd aux commentaires de la demoiselle, Haziel lui prit gentiment mais sans hésiter la clé des mains dès que la porte fut débarrée, ainsi que la chandelle. Et comme elle repartait, il l’interpella de nouveau.

-Si tu pouvais rapporter de quoi manger à mon invité, merci!

Haziel abandonna la miss sans porter la moindre attention à ce qu’elle marmonnait, dents serrées, en repartant vers les cuisines. Il pénétra dans la pièce plongée dans l’obscurité et alluma une chandelle, à l’aide de celle qu’il avait prise à Lily, qui se trouvait sur une table à chevet, près d’un grand lit aux couvertures épaisses et aux coussins nombreux. Une large fenêtre bordait l’un des murs, un bureau, une chaise et un fauteuil meublaient la pièce.

-Voilà. Vous pourrez ici vous reposer tant que vous voudrez. Je suis le seul à posséder la clé désormais. On ne vous dérangera pas. Ma chambre est face à celle-ci, n'hésitez pas à m'y trouver si vous avez besoin de quoi que ce soit. Haziel sortit. Lily ne devrait pas tarder. Bonne nuit, Siran.

Le prince traversa le couloir, ouvrit la porte face à celle de la chambre de Siran et s’engouffra dans la pièce, refermant derrière lui, faisant attention à ne pas faire de bruit et, soulagé malgré lui de retrouver l’odeur familière de la chambre où il avait grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Mar 15 Juil 2008 - 14:34

Mort.

Était-ce ce que les gens pensaient de lui? Lui aussi avait filé en douce alors peut-être que Loran avait pu clamer sa mort… Il en doutait fortement, il savait que cet homme était loyal à son père alors il serait mieux de le pourchasser soit jusqu’à la mort de Siran, ou, pire encore, jusqu’à ce qu’il puisse le ramener chez lui, et peut-être le faire juger comme traitre. Mais s’il était considéré comme mort les choses seraient infiniment plus simples. Il suivit simplement le prince dans les couloirs, ne pouvait s’empêcher de regarder autour, c’était si différent de chez lui : Il ne se trouvait pas dans une forteresse mais dans un véritable palais.

Il regarda un instant la jeune fille qui avait parlé, elle semblait plus jeune que lui, mais il ne fallait pas se fier aux apparences pour ça, il savait que les elfes vivaient plus longtemps, il n’avait qu’à regarder Haziel pour le savoir. Ses yeux montraient une sagesse que le jeune humain ne possédait pas encore, peut-être ne posséderait-il jamais la sagesse de l’âge? Il serait certainement le plus jeune en ces lieux et il trouvait ce constat fascinant et décevant à la fois.

Il les écouta parler un moment, visiblement le prince était apprécié en ces lieux et cela le fit sourire faiblement, mais il ne se mêla pas à leur conversation, ne voulait pas interrompre des retrouvailles. Il changea son poids de pieds presque nerveusement, mais il était en train d’essayer de ne pas tomber de sommeil. Ou de fatigue.

Une fois rendu à sa chambre, enfin une chambre temporaire dans laquelle il serait plus qu’heureux de se reposer, il sourit doucement à l’elfe en le regardant. Une fois la chandelle allumée, il regarda autour, son regard faisant un tour circulaire de la pièce. Ce n’était pas bien méchant mais il vérifiait toujours où il dormirait avant de le faire, mais cela pouvait attendre que Haziel soit parti, même s’il ne voulait pas simplement le pousser en dehors de la chambre.

Il le regarda en penchant la tête et finit par laisser échapper un petit soupire, très doux. Il ne savait pas quoi lui dire.


- « Eh bien… je ne devrais pas déranger longtemps… le temps de me reposer un peu et de rencontrer la reine… je ne voudrais surtout pas vous attirer des ennuis. »

Sur ce il fit une petite révérence avant de s’enfermer dans sa chambre. Il ne s’enfermait pas en tant que tel, il avait simplement besoin de se reposer. Siran soupira lourdement en se demandant comment les choses avaient pu se passer aussi rapidement. Lorsqu’il entendit frapper à sa porte, quelques minutes plus tard, il était assis sur son lit et s’était débarrassé de sa grande cape virtuellement inutile à l’intérieur. Il hésita un moment mais ouvrit la porte pour voir la fille de tantôt avec un plateau rempli de fruits et de pâtisseries, celui lui arracha un petit sourire et lui fit baisser sa garde au moins un instant.

Il la fit entrer à l’intérieur pour déposer le plateau. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle se mette à lui faire la conversation, mais en même temps il préférait cela aux silences lourds qui l’avaient entourés depuis quelques temps. Elle se retourna donc vers lui et se mit à parler avec un faible sourire aux lèvres.


- « Alors… invité du prince Haziel! Qu’est-ce qui peut bien vous amener ici à cette heure? Il est un peu tard pour voyager dans le bois blanc vous ne trouvez pas? »

Il la regarda avec stupéfaction un moment avant de soupirer et de regarder le plateau. Elle lui fit un signe discret qu’il pouvait manger ce qui ramena un peu de vie à ses yeux verts. Il s’assit sur le lit et se mit à manger le pain et quelques fromages avec un petit sourire mais la réponse tarda car il avait la bouche pleine. Au moins, cela lui donnait une chance de penser à ce qu’il pouvait bien lui dire.

Il finit par prendre une longue inspiration et regarda où elle s’était trouvée quelques minutes plus tôt mais déjà elle était à la fenêtre en train de fermer les rideaux pour que le soleil ne le réveille pas le lendemain matin.


- « Eh bien… je dois m’adresser à la reine… alors j’ai voyagé depuis… assez loin finalement… c’est pour ça que j’arrive à une heure tardive. »

Elle n’insista pas sur le sujet, peut-être par politesse, ou peut-être parce qu’elle aurait sûrement les réponses à ses questions bien assez tôt.

- « Alors vous devriez vous reposer. »

- « Je mange et c’est ce que je vais faire. »

Il lui sourit doucement mais sans plus. Il la trouvait bien gentille de s’occuper ainsi de lui. Après un instant la jeune Lily revint vers lui et hocha de la tête. Elle ne toucha pas au plateau et s’Excusa avec un petit sourire. Elle sortit en douce de la chambre pour le laisser à une bonne nuit de sommeil, du moins avant que le soleil ne se lève.

Siran s’assura que la porte était bien fermée avant de retourner manger, il finit presque tout ce qu’il y avait sur le plateau, il avait une faim de loup, surtout qu’il n’avait pas vraiment prit la peine de bien se nourrir depuis une semaine. Lorsque ce fut finit, il déposa le plateau presque vide sur le bureau et soupira. Il se sentait déjà beaucoup mieux mais si en plus il pouvait avoir une bonne nuit de sommeil…

Il se déshabilla et se mis au lit assez rapidement, espérant que la nuit passerait vite. Il passait en revue ce qu’il avait à dire à la reine, du moins il essaya, mais ne se rendit même pas à bonjour que le sommeil l’avait frappé de plein fouet.

Et il s’endormit enfin pour une bonne nuit de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Jeu 17 Juil 2008 - 14:24

Il se contenta de sourire faiblement. Lui attirer des ennuis, disait Siran. Des ennuis, Haziel sentait qu'il en avait déjà, non loin, le guettant. Des explications à fournir, l'attente de ses hommes, la forêt qui avait perdu son calme d'antan, les humains, et tous les autres... Les ennuis, finalement, semblaient entièrement composer le futur.

Une fois seul dans sa chambre, Haziel sentit le silence lui tomber dessus lourdement. Cependant, quelques secondes passées dans la noirceur, sans un bruit, le fit rapidement sentir apaisé. L'odeur lui était familière, malgré le fait qu'il avait l'impression de la sentir pour la première fois. Il n'avait jamais quitté aussi longtemps la tour auparavant, voilà pourquoi s'avérait-il à la fois étranger et familier à ce parfum qui était le sien, imprégné dans son trop grand lit, dans le bois de son bureau, dans celui de sa chaise, de sa garde-robe, dans ses vêtements, dans son fauteuil, partout.
La pièce était plongée dans le noir. Haziel se dirigea alors vers l'unique mais très grande fenêtre et en entrouvrit les rideaux blancs, laissant ainsi pénétrer la blanche lumière de la lune. Son regard se porta sur la cité, s'étendant doucement devant lui, souple, gracieuse et belle même dans son sommeil. Tout en laissant se perdre son esprit dans les sineux chemins d'Amil-Gadia, Haziel se déshabilla lentement, laissant tomber avec soulagement sa cape qui, dans bruit sourd, s'échoua à ses pieds. Il retira ensuite ses bottes, qu'il laissa choir devant lui près du mur. Ce fut ensuite sa chemise et son pantalon, mêlés à une dague, qui finirent au sol en une petite montagne dont Haziel était le centre. La lune donnait à sa peau un aspect encore plus clair qu'elle ne l'était déjà. Haziel était aussi pâle que ses cheveux, seul ses yeux gardaient leur couleur d'origine. Il s'écarta de ses vêtements au bout d'un moment, faisant un pas vers l'arrière, et fit volte-face.

-AH! Lanca-t-il en sursautant.

Lily se tenait dans le cadre de la porte, bras croisés, sourire amusé aux lèvres.

-Je voulais dire bonne nuit.

Haziel ne réagit pas, peu certain de bien cerner la situation. Il demeura plutôt interdit, planté au milieu de la pièce, vêtu de ses braies seulement. Lily attendit un moment puis, voyant que cela ne mènerait à rien sinon à la paralysie totale du prince, elle s'approcha de lui, s'arrêta tout près, sourit.

-Bonne nuit!

Et repartit sans ajouter quoi que ce soit. Sourcils froncés, le jeune elfe, fatigué non seulement de corps mais aussi de tête, décida de ne point se pencher sur la scène et de plutôt trouver refuge dans son lit.
Les draps étaient froids. Il se glissa jusqu'au milieu et rabattit jusqu'à son menton l'édredon blanc en frissonnant. Il attendit de se réchauffer un peu avant de tenter un nouveau mouvement, soit un visant à sortir de sous son oreiller un cahier à la couverture de cuir. Haziel plia ses genoux afin de s'en servir comme d'une table et y appuya son livre, qu'il ouvrit, et dont il tira une plume. Après avoir trempé le bout de la plume dans le premier flacon d'encre qu'il trouva -sur une table à chevet-, il se mit à écrire sur le papier parchemin, plusieurs pages après le début.

Citation :
An 835, neuvième semaine.
Jour 7, nuit-aube.

Je suis revenu. Je suis là plus tôt que prévu, je n'étais même pas certain de revenir. Du moins, pas avant un bon moment. Pas avant d'avoir accompli quelque chose qui aurait mérité un retour. Si j'écoutais mon coeur, je sortirais de ma chambre et j'irais voir ma mère, maintenant. Mais mon corps lui, m'ordonne de demeurer couché, ici, maintenant. Je voudrais être un petit elfe encore, mais je suis un petit prince plus qu'un petit elfe, maintenant. Mon ami Siran loge dans une chambre tout près, je suis heureux que son chemin ait croisé le mien. Dans les temps à venir, je sais que nos forces s'uniront. Un humain et un elfe. Cela peut sembler absurde, impossible, et j'en suis ravi. Je pense à Cirath le ménestrel. J'espère qu'il va bien, j'espère le revoir.

Lily est stupide. Je suis stupide. Mais je suis heureux de la revoir quand même.

Il referma le livre, y glissa la plume, le rangea sous l'oreille à côté du sien et se cala la tête à base du sien, le visage à la fois sur le matelas et sur l'oreiller. Recroquevillé sur lui-même, Haziel ne prit point de temps à trouver le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Ven 18 Juil 2008 - 22:27

Malgré lui, Siran ne pu s’empêcher de dormir plusieurs heures. Normalement il n’en dormait que six lorsqu’il n’était pas chez lui, mais cette fois-ci il ne se réveilla pas avec le soleil, et même pas plus tard lorsqu’en dehors de sa chambre les gens se mirent à bouger. En fait il était plutôt mort, il avait besoin de tant de sommeil et il avait en fait un peu peur du lendemain. S’il dormit beaucoup il ne dormit pas très bien, du moins pas au début de la nuit parce que ses pensées déambulaient et le rendaient complètement fou. Il ne saurait quoi dire à la reine, et même s’il avait été élevé en fonction de rencontres diplomatiques, il ne savait pas s’il serait capable d’expliquer sa situation sans passer pour un espion ou encore pire. Il ne voulait pas que les elfes se sentent insultés par sa présence.

Le jeune homme finit néanmoins par tomber dans un sommeil profond et alors il n’eut plus à penser à quoi que ce soit. Du moins jusqu’à ce qu’il se fasse réveiller, sans trop savoir pourquoi, il pensait que quelqu’un avait cogné à sa porte et sans trop savoir quoi faire, il se leva et enfila ses pantalons avant d’aller à la porte. Pendant quelques secondes il se demandant ce qui se passait et où il se trouvait. Le jeune homme était confus, Siran n’avait pas l’habitude de se retrouver quelque part sans savoir pourquoi il y était. Il entrouvrit la porte et jeta un petit coup d’œil à l’extérieur pour voir quelques elfes qui marchaient calmement dans le couloir alors il ferma la porte encore une fois avant de s’appuyer le dos contre celle-ci. Il se rappelait ce qui s’était passé dans la forêt, sa rencontre avec le petit elfe qui s’était fait chasser par un humain, puis le voyage avant leur arrivée dans la ville. Tout était arrivé si vite qu’il s’en souvenait à peine, mais il savait au moins qu’il avait un allier précieux.

Il s’habilla avec du linge propre, ce qu’il avait appelé pour cet endroit, por une rencontre plus diplomatique. Il enfila ses vêtements en espérant avoir un bain mais il ne pouvait pas demander ce genre de chose, il aurait préféré ne pas sentir la sueur face à une reine, quel genre de première impression serait-ce?

Siran pensa un bon moment avant d’aller s’asseoir à un bureau pour écrire quelques mots clairs, des notes pour lui-même et pour se souvenir quels points aborder durant la rencontre, il hésita un moment mais il alla ouvrir la porte encore une fois, question que le prince sache qu’il était debout quand l’autre homme se lèverait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Jeu 24 Juil 2008 - 21:53

-Prince Hazieeeel! Quel booonheur de vous retrouver parmi nooouuus! Lança une voix aux accents suraïgus que reconnut aussitôt le jeune elfe, même encore à moitié enformi.

L'elfe était, contrairement à une grande majorité, plutôt rondelette. Il faut dire que l'on soupçonnait la charmante Olivia de ne point être 100% elfe, comme qui dirait. Mais qu'importe! Elle aimait le prince comme son propre fils et se montrait une serviable et aimante femme de chambre. Joviale, la dame veillait depuis nombre d'années déjà sur l'unique héritier du royaume. Et donc là voilà qui dégageait avec vigueur les rideaux pour laisser entrer la lumière du jour. Haziel lui, se tortillait sous les couvertures en grognant.

-Oooh mon petit prince! Pas de ça ce matin! Il faut se lever! Les Elfes sont siiii heureeeeuuux de compter leur Haziel parmi eeuuuux de nouveeeeaaaauuu!

Après avoir rangé les vêtements que le garçon avaient négligemment abandonnés sur le sol la veille, elle en sortit de nouveaux, bien propres et à son goût.

-Voilà qui est diiigne d'un priiince...fit-elle en disposant un chic pantalon bleu ainsi qu'une tunique blanche aux multiples broderies argentées sur une chaise.

Olivia alla ensuite vers le lit et tira vivement les couvertures, exposant un Haziel roulé en boule, poings serrés sous son menton, paupières résolues à demeurer closes.

-Aller hop! Beau dormeeeuuur! Un petit déjeuner vous attendra en baaaas!

Sa sortie fut aussi rapide et bruyante que le fut son entrée. Olivia disparu dans les couloirs de la Tour, se mêlant au personnel nombreux à cette heure matinale.
Après une longue séance d'étirements et de lutte acharnée contre son envie profonde de dormir, Haziel en vint à s'asseoir sur le bord de son lit, dos courbés, paupières entrouvertes. Il baîlla longuement, paresseusement, et enfin se leva. Il traîna sa carcasse jusqu'à une chambre de bain adjacente, où l'attendait une baignoire remplie d'eau qui lui tira un mince sourire. Ah cette Olivia!
Haziel se fit trempé quelques longues minutes dans l'eau tiède avant de revenir à sa chambre et d'entreprendre de s'habiller. Ce prince-là, qu'il regardait dans une longue glace sur le mur, cela faisait quelques jours déjà qu'il ne l'avait pas vu. Ce prince qui lui renvoyait son air hésitant n'en était pas moins beau. Plus beau que l'enfant qu'il n'avait été, il lui parut un instant étranger. Ce prince vieillissait plus vite que lui...

Haziel se détourna de son reflet et sortit de sa chambre en coup de vent. Il dut répondre à de nombreuses salutations, se surprenant du bonheur que semblaient éprouver les Elfes de la Tour à le compter parmi eux de nouveau. C'est avec plaisir qu'il leur souriait, mais c'est toujours avec prudence et en demeurant vague qu'il évoquait son voyage à qui le lui demandait. Mieux ne valait pas dévoiler trop tôt la présence de Siran et les motivations de sa visite ici.
Avant de pénétrer dans la chambre de son invité, le jeune elfe frappa deux petits coups puis, constatant que la porte était entrouverte déjà, il la poussa un peu plus afin de pouvoir pénétrer dans la pièce. Il referma derrière lui.

-Bonjour Siran, bien dormi? Demanda Haziel, le voyant assis à un bureau.

Lui demeura plutôt debout.

-Vous vous préparez pour la rencontre? Besoin d'un coup de main? Je connais plutôt bien la reine, si vous avez des questions, ne vous gênez pas, mon but est de vous venir en aide, vous savez. reprit-il en s'approchant de quelques pas, mains dans le dos.

[je m'excuse pour l'attente, encore une fois. vivement les déménagements hein... ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Lun 28 Juil 2008 - 16:10

Siran avait noté tout ce dont il pensait avoir besoin de savoir et de dire. Il y avait plusieurs choses mais cela revenait en fait vraiment au même. Entre l’oppression et la folie de son père, ils devaient agir au plus vite et ce n’était certainement pas le temps de se faire de petites guerres entre peuples. Les races n’importaient pas à ce point et pour être fort contre un envahisseur plus que potentiel il fallait être uni et non pas divisé. Enfin, c’est ce qu’il pensait de cette situation, mais lui avait vu la noirceur de son père, il avait vu le changement terrible qu’il avait subit, mais peut-être n’était-ce pas seulement le résultat d’une soif de pouvoir… mais il ne savait pas de quoi, il ne pouvait mettre un nom sur la folie de son père. Et si une partie de lui espérait le revoir pour de vrai, il se dit que le plus simple serait simplement de ne pas y penser, Ardiosis n’était plus son père. Point.

Il prit le papier et le plia avant de tourner les yeux vers Haziel qui venait de rentrer dans sa chambre. Enfin le petit prince était debout. Le voyage avait dû être long pour lui aussi et il ne voulait surtout pas le faire sentir coupable de quoi que ce soit, de plus il ne savait même pas si la reine serait libre ce jour-là, il fallait simplement attendre ses bonnes volontés et avec de la chance ça ne serait pas aussi long qu’avec son père qui n’aimait pas recevoir des gens inconnus surtout d’autres races, qui pouvaient être des menaces potentielles. Mais qu’importait. Il attendrait maintenant qu’il s’était rendu aussi loin, pourquoi s’en retourner penaud? Avait-il même quelque part où aller? Il n’en savait trop rien.

Siran se leva et s’inclina, signe de politesse, face au jeune elfe, et il eut un sourire aux lèvres. C’était un sourire triste. Malgré une toilette matinale au mieux de sa capacité, Siran n’avait pas eu droit à un bain depuis quelques jours, sauf qu’il ne savait demander cela à des gens qui ignoraient même sa présence. Alors il avait attendu et se disait qu’il aurait sûrement le temps avant de rencontrer la reine des elfes. Mais néanmoins, il avait mis ses plus beaux habits. Une tunique blanche et bleu par-dessus sa cotte de mailles, et ses longues bottes lui donnaient vraiment un air royal. C’était bien loin de la tenue de vagabond qu’il portait avant.

Il soupira doucement et regarda Haziel quelques longues secondes avant de regarder le parchemin qu’il tenait entre ses mains.


- « Oh non, ça va aller je crois. Il n’y a pas vraiment plus à dire que ce qui est écrit, je pense que tu moment que je ne me fais pas trop… hum… juger, je devrais pouvoir plaider ma cause, si on peut dire ainsi. »

L’humain soupira doucement et regarda autour de la chambre. Il avait dormi et n’avait plus faim, il semblait vraiment en meilleur état.

- « J’ai bien dormi, merci pour l’accueil et merci de m’avoir dirigé dans la forêt. Je me serais sans doute perdu sans votre présence. »

[Milles excuses d'habitude je réponds plus rapidement que cela, seulement en fin de semaine c'était la convention Anime de Montréal alors je n'ai pas vraiment eu le temps ^^;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Ven 1 Aoû 2008 - 18:55

-C’est rien… fit Haziel en esquissant un timide sourire.

Ses mains toujours sagement jointes derrière lui, il s’approcha encore de quelques pas, jusqu’à finalement prendre place sur le bord du lit. Il regarda Siran.

-Les Elfes ont la réputation d’être un peu… fermés. Cependant, sachez que ma- que la reine est toujours encline à prêter l’oreille à ceux qui ont à cœur de nobles causes. Elle sait prêter main forte, aussi…

Peut-être traduisait-il un peu en mots ce que sa pensée espérait, mais tout de même, Eluthiel était connue pour être une reine juste. Siran aurait droit à sa chance, il fallait y croire. Haziel y croyait. Mais en vérité, une autre option s’était dévoilée à lui, ou disons, un ajout au plan qui se dessinait tranquillement pour un futur prochain. Siran sans doute avait l’intention de lutter contre ceux qui s’opposaient à l’harmonie qu’il y avait jadis eue au Gwendir, contre ceux qui avaient dans l’idée d’ériger un unique empire, et pour se faire, il recruterait probablement des gens aux idées semblables. Impossible d’entreprendre une telle action seul.
Mains accrochées à la couverture, de chaque côté de son corps, Haziel, tête baissée, réfléchissait. Il avait envie d’autonomie, d’action, pourquoi ne pas…

-Siran, j’ai…disons… plutôt pas mal d’influence, ici, reprit le prince en levant les yeux vers son invité. En fait, si je le veux, je peux avoir beaucoup, beaucoup d’hommes avec moi et… bien… Je me disais que peut-être, peut-être que ça pourrait vous être utile. Enfin, que je pourrais vous être utile, que je pourrais vous aider. Sourcils froncés, poings fermés, il continua. Je veux libérer le Gwendir des idées des hommes que vous fuyez. Je veux porter des gestes concrets, vous comprenez? Je ne veux pas rester ici à regarder les Elfes partir les uns après les autres, à prendre place aux côtés de ma mère à prendre des décisions sans en voir moi-même les effets.

Dans son élan, il ne remarqua pas sa faute, qui en fait n’en était pas réellement une. Jamais jusqu’à présent, en présence de Siran, il avait osé avouer clairement qu’Eluthiel était sa mère, par peur que cela ne rebute l’humain. Crainte plus ou moins fondée… Et puis aussi, ce n’est pas pour le prince qu’il est, que Haziel veut qu’on l’estime, mais bien pour l’elfe qu’il est, simplement.
Il soupira, continua d’un ton plus calme.

-Bref, peu importe la décision de la reine, sachez que si vous le souhaitez, je serai à vos côtés et vous aiderez du mieux que je le peux.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Lun 4 Aoû 2008 - 18:35

Siran ne dit rien du fait que le juene elfe parlait de sa mère ainsi. Il n,y avait rien à y faire, de toute façon il avait un air princier, quelque chose de terriblement noble, mais pas noble comme son propre père, noble comme… une gentillesse et des croyances fortes. Noble au sens large. Et c’était une bonne chose, car il y avait trop longtemps que l’humain n’avait vu des nobles dans ce sens. Sa mère l’était certes mais elle avait si peu d’influence depuis que son père s’était mis à changer qu’il ne savait même plus si elle devait compter. Il voulait la voir heureuse à nouveau, c’était une des raisons qui le poussait à agir ainsi, même si son départ devait avoir peiner la reine au-delà des mots.

Il posa ses yeux verts dans ceux d’Haziel, il ne dit rien pendant un long moment, laissant planer un silence lourd de secrets et de surprises. Siran laissa échapper un long soupire. Si sa mère était vraiment aux commandes du royaume les choses auraient été bien différentes.


- « Je vois… »

Il y avait une hésitation certaine dans sa voix normalement très douce et claire. Siran semblait plus sombre qu’auparavant, non pas que ces nouvelles l’attristent ou quoi que ce soit mais il ne voulait surtout pas causer de la discorde parmi la famille royale elfique.

- « Eh bien nous verrons ce que me dira votre reine. La décision finale lui appartient, rien ne sert de créer une dissension parmi les elfes. » Il parlait doucement, sans la moindre agressivité, comme il l’avait fait jusqu’à présent. Sa colère était bien enfouie au fond de lui et il ne voulait pas la sortir sur des gens qui ne lui avaient rien fait de mal. Elle reviendrait d’elle-même éventuellement mais pour le moment elle se transformait en amertume. « Alors je préfère parler à la reine en premier mais je suis bien content de savoir que j’ai votre support. Je veux bien poser des gestes concrets mais il vaut mieux savoir avant tout dans quoi on s’embarque. Les choses ne seront certainement pas facile et Ardiosis ne tombera pas sans une guerre. Ce n’est pas une guerre que je cherche mais je ne crois pas que ce soit entièrement évitable. »

Le jeune homme passa doucement ses doigts sur une armoirie discrète cachée par le col de sa cape. Il ne voulait pas entrer en guerre contre son père, contre sa mère, contre ses amis, contre les gens qu’il avait côtoyé depuis sa naissance, mais il n’aurait pas le choix. Les folies d’Ardiosis polluaient le royaume et bien plus encore. Ils ne pouvaient vivre dans la peur encore plus longtemps.

- « Je sais que les elfes ont cette réputation, Haziel, mais vous m’avez porté attention et j’ose espérer que les autres elfes pourront voir aussi qu’il y a un danger imminent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Mar 5 Aoû 2008 - 1:28

Le dernier mot, ce serait la reine qui l’aurait. Haziel avait tendance à l’oublier. Il calma ses ardeurs. Siran le ramenait sur la terre ferme, sans le vouloir peut-être. Les mots du jeune homme étaient censés et puis, combien de fois lui avait-on dit, à Haziel, de prendre son temps, de ne pas agir sans réfléchir, de se montrer patient, raisonnable. Siran avait raison. Ces mots se répétaient encore et encore dans la tête du prince alors qu’il se taisait. Il acquiesça de nombreuses fois en écoutant Siran, mais il ne dit mot.

Haziel demeura assis et il joignit ses mains devant lui. Finalement, il sourit faiblement. Les Elfes n’étaient pas tous comme lui. Verraient-ils le danger à temps, comme l’espérait Siran? Haziel parfois en doutait, comme il doutait de lui-même et de ses dites convictions. S’accrocher comme il le faisait à certaines idées avait pour avantage de créer l’illusion d’une vérité. Ainsi armé d’une conviction, tout devenait possible, réalisable ou du moins, concret.

À son tour, il laissa planer le silence un moment, tête baissée. Il avait besoin d’un instant pour réfléchir, pour souffler. Il lui sembla que prendre son temps, se montrer patient, lui était plus éprouvant que de s’enflammer pour ses idées et pour l’action. Il ne deviendrait jamais un grand roi en agissant comme il le faisait, Haziel en prenait de plus en plus conscience. Ledinborn n’agirait pas en jeune elfe impatient s’il était des leurs.
Relevant la tête, d’un ton calme, le prince reprit la parole.

-Vous avez raison. Mieux vaut se montrer préparés lorsque viendra le temps d’affronter Ardiosis et les siens.

Haziel se leva et défroissa sa tunique.

-Je n’ai pas encore eu l’occasion de m’entretenir avec la reine depuis notre arrivée, mais je vais de ce pas m’enquérir de ses disponibilités. Je pourrai ainsi fixer une rencontre pour vous.

Il recula de quelques pas.

-N’hésitez pas à visiter la Tour et ses alentours, entre-temps. Et si vous désirez prendre un bain, manger, dormir… Vous n’avez qu’à demander. Lily est toujours dans les parages.

Sur ce, Haziel retourna aux couloirs, à la recherche de la reine, Eluthiel.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   Mer 20 Aoû 2008 - 5:01

Le jeune prince sourit doucement, bien content que l’elfe comprenne ce qu’il voulait dire. C’était plus simple de passer par lui, certes, mais il voulait avoir des alliés surs et posés, il ne voulait pas avoir à s’inquiéter de leur loyauté. C’était pour cette raison qu’il désirait s’entretenir avec la reine, mais il devrait bien laisser Haziel filer, ce serait vraiment le mieux de toute façon, lui pourrait rejoindre la reine et ainsi sûrement que Siran pourrait la rencontrer, sûrement rapidement.

Il sortit la lettre de son sac, celle qu’il avait reçu quelques jours auparavant, il l’avait lu et relu, la peur d’une simple embuscade flottant dans l’air. Il la regarda mais détourna finalement le regard vers le jeune elfe et il lui sourit très doucement.


- « Merci de votre support Haziel, je ne l’oublierai sûrement pas et si c’est possible j’aimerais bien que vous rencontriez la reine avec moi, question d’avoir un support moral aussi, mais si je n’arrive pas à lui expliquer la situation peut-être le pourrez vous? »

Sa voix était douce et sincère parce que Siran n’étiat pas en mode agression, il appréciait tous les efforts que faisaient ce jeune homme pour lui. Ils voulaient simplement voir leur peuple heureux et sain encore une fois, la menace étaient la même… peut-être que c’était le destin qui les avaient réunis dans cette forêt.

Du moins, avec son petit sourire, l’humain s’amusait bien à le croire. Il hocha de la tête et regarda Haziel s’en aller, sa question était purement rhétorique et un simple sourire suffisait à y répondre.

Il profita de ses quelques heures seul pour se baigner, manger et bien se reposer pour remettre toutes ses idées en place.


[Je m'excuse je m'excuse milles fois!! J'ai eu de la difficulté à répondre à tous mes RP et je suis nul pour clore des topics.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trouver repos [Siran Bennefoy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Trouver repos [Siran Bennefoy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» j'ai du trouver un "exploit"
» elfe d'Haldir ou les trouver ???
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 2-