AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Espionnage"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "Espionnage"   Sam 2 Aoû 2008 - 20:16

Heure : 15 h 23
Date : mardi (il faut être plus précis ? Pardon, en tout cas Crying or Very sad


Aucune ombre ne filtrait.
Aucun bruit ne se faisait entendre.
Et pourtant, ses pieds nus foulaient l'herbe, ses jambes couraient telles le vent, sa respiration calme tandis qu'elle sortait de la forêt.
Elle avait ressenti une soudaine envie de courir dans les bois, sans que personne ne la suive.
Il fallait dire que sa solitude avait de quoi en rebuter plus d'un.
Personne ne lui avait jamais véritablement adressé la parole, à part ses confrères bardes, mais la méfiance de la jeune femme les avait souvent laissés pantois.
Elle n'en avait cure.
Ce qui comptait pour Flaith, actuellement, c'était de combler le vide qu'elle avait en elle. Sa soif d'aventure et de découverte croissait de jour en jour.
En tant que barde, elle avait voyagé par les mots, par les chants et la musique, mais jamais physiquement.
Elle voulait voir toutes ses merveilles, tous ses sanctuaires naturels, tous ces gens fabuleux que racontaient les histoires. Bien-sûr, elle était consciente que la plupart n'étaient que de simples récits philosophiques, à but éducatifs, mais le vrai se cachait souvent là où on le soupçonnait le moins d'être... Et elle voulait savoir, découvrir, connaître, constater, penser, ...
La vie n'était qu'un foisonnement d'étonnement, de surprises, de merveilles et d'imprévu, et tout vous menait vers le perfectionnement.
Sinon l'amélioration... ou la régression si vous n'étiez pas capable d'interpréter correctement un signe ou de le refuser. Ainsi vous condamniez-vous à une souffrance, à une déchéance personnelle pire que la mort elle-même.
A vrai dire, la jeune barde ne craignait pas la mort.
Tout n'était que cycle, répétition dans l'inconnu, paradoxes et présages.
Encore fallait-il ouvrir son esprit pour savoir accueillir la vérité, qu'elle soit nôtre ou étrangère.
Elle venait à présent de sortir du bois et, grisée, éclata de rire en se jetant sur l'herbe, sa rivière rousse lui faisant comme une auréole solaire tout autour d'elle.
C'est alors qu'elle prit pleinement conscience du paysage alentour.
Le sourire aux lèvres, elle se releva, et contempla l'imposant bâtimant qui trônait devant elle, la dominant de toute sa hauteur.
Il s'agissait très certainement d'un donjon. Il était plus grand que tout ce qu'elle avait vu jusque alors, et ressemblait à une tour céleste tant il était immaculé d'un blanc pur, presque aveuglant.
Un second soleil, en soi.
Flaith se demanda s'il était permis de gravir les escaliers.
En voyant la porte donnant accès à celui-ci ouverte, elle se dit que cela devait être possible. Alors, jetant un oeil autour d'elle au cas où, elle ouvrit celle-ci et grimpa les marches d'un pas lent et noble, sa longue robe verte traînant derrière elle dans un sillage aérien, et à chaque pas, elle sentit le poids de ses cheveux au creux de ses genoux.
A chaque passage près d'une petite fenêtre, la barde jetait un coup d'oeil discret, sans tourner la tête, et continuait sa progression.
Parvenue tout en haut, elle observa le paysage.
Elle sentait une présence, mais il lui était impossible de savoir si cela était justifié ou si c'était le compte de son imagination. Ce devait être cela.
A défaut de le savoir, elle considéra le terrain d'entraînement.
Elle eut grand envie d'imiter les soldats qui simulaient des attaques, mais étant une étrangère en ces lieux, ceci aurait été sans doutes très mal vu.
Elle crispa son emprise sur les créneaux en sentant que la présence devait être bien réelle.
Et il lui semblait entendre des pas...
Flaith posa une main sur son épée, prête à affronter l'ennemi.
Finalement, elle lâcha la garde de l'arme, de manière à montrer qu'elle n'était pas une espionne aux buts malveillants, seulement une barde en voyage et à la recherche de connaissances nouvelles, ses armes ne lui servant que de protection. En espérant que l'elfe - ou un autre représentant d'une race différente - entende raison et la laisse partir au lieu de l'emprisonner, ou pire...
Son destin était entre des mains supérieures. Le futur incertain, pesant.
Mais elle ne tremblait pas. Elle se contentait d'attendre.


Dernière édition par Flaith le Dim 3 Aoû 2008 - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Spectre
¤ Puissance évanescente ¤
avatar


Nombre de messages : 2481
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: "Espionnage"   Dim 3 Aoû 2008 - 6:22

Heure et date please ^^

Le mardi n'existe pas ... On compte en jour : premier jour, deuxième jour ...

_________________


Le Secret du Spectre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com
 

"Espionnage"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "Sud"
» Les "toulousains" et les EC en Allemagne
» [Validée]Karusi "Soul" Osaki
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 2-