AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiesta ! [Viendez tous !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fiesta ! [Viendez tous !]   Lun 4 Aoû 2008 - 17:22

Soirée du septième jour de la neuvième semaine de l’année 835.
Dans le vaste jardin d’un ami de la famille…


Les années de conseils avisés de ses plus grandes sœurs, venaient de payer, enfin. Pour cette soirée, le nouveau Mentor préféra des habits simples mais élégants, donnant un style décontracté sans en faire trop.
Accoudé au rebord d’une fenêtre, Alastair contemplait le jardin. Il soupira heureux, sans se soucier de ses récentes responsabilités qui en feraient paniquer plus d’un. Bientôt, une foule se presserait pour célébrer la promotion de Flaith. Beaucoup pour commérages, une grande partie par curiosité et une majorité pour l’amour de la fête. S’il y avait une réponse favorable aux invitations, toutes les races posséderaient plusieurs représentants. Avec un peu de chance, les invités oublieraient le temps d’une soirée, tous leurs ressentiments.
Le bibliothécaire se demandait s’il ne devrait pas profiter de ces moments, en observant ici, tous les événements festifs. Car ce lieu se transformerait en oasis de paix…
Un parquet doré décoré de piliers fleuris et de lumières safranées, pour servir de piste de danse. De ci, de là, des labyrinthes de buis comme des fontaines aux eaux lumineuses, pour devenir des théâtres aux amours naissantes (ou de cellule de dégrisement, au choix). De vastes banquets aux mets exquis étaient installés par les meilleurs traiteurs du pays. Autant vous dire que quand les Librius chouchoutaient une personne, ils ne lésinaient pas sur les moyens.

En parlant de cela, dans l’une des meilleures chambres de la demeure, donnée à Flaith. L’une des matriarches « druidiques » des Librius accomplissait son devoir. Envoyée par l’assemblée des matriarches et patriarches du clan, cette messagère après un discours quelque peu sec –avec une attention toute maternelle, donc-, lui donna un présent rare et assez spécial. Dans un coffret en bois parfumé, lové dans un tissu modeste, un bijou magique éclairait toute la pièce. Personne ne sut comment un tel objet put se retrouver aussi rapidement dans les mains de la famille, mais une chose était certaine : ce cadeau fut une preuve de l’affection nouvelle comme de la volonté de montrer que dorénavant, Flaith était un membre à part entière. Parole de druide !


[Désolée pour le texte, mais je n'ai pas vraiment eu le temps. Je ne peux pas poster ce soir, because la famille est encore là. Mais que cela ne vous empêche pas de vous amuser. A vous de vous éclater comme des bêêêêêêtes ! Que la fiesta commmmmmeeeeennnnccceeeeeee ! Wink ]


Dernière édition par Alastair Librius le Lun 4 Aoû 2008 - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mazarroc Dranor
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 24
Clan : Ombre
Fonction : Soldat
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Lun 4 Aoû 2008 - 19:37

[ ho le maître de soirée nous lâche Sad , en tout cas je te veux sur la scène une fois la famille couché ^^ : rha même à la fète on est contraint]

Mazarroc arriva comme à son habitude bien trop en avance, il n'avait eu aucun mal à trouver le lieu de la fête qui se trouvait légèrement en hauteur et qui plus est assez isolé.

Apparemment il était le premier arrivé et personne en bas pour l'accueillir, il en profita donc pour faire un petit tour de propriétaire et admiré la beauté du jardin qui entourait la demeure. Il avait été travaillé pendant sûrement plusieurs jours pour obtenir un tel résultat, l'éclat du soleil couchant faisait danser une lueur rose-orangé sur les bosquets avoisinants.
Mais son attention fut soudain entièrement requise par un élément bien plus aguichant. En effet, il venait de tomber sur le buffet qui arborait déjà des mets qui semblaient succulents. Après avoir brièvement vérifié que personne ne l'observait, il s'avança et goûta plusieurs des petites tartines et verrines qui se présenta à ses mains.

Ouuuuuuuhhhhh, délicieux !!!!!

Il s'essuya rapidement les mains et la bouche et continua son petit tour du propriétaire.
La demeure était d'un style plutôt classique, Aucune sculpture ou autre élément décoratif n'égayait sa façade de pierre blanche qui avait pris la même teinte que les arbuste sous l'effet du crépuscule.
Une étrange lumière suintait à travers les lourds rideaux qui protégeait l'intérieur de la maison des regards indiscrets mais cela ne l'empêcha pas e faire une recherche minutieuse afin de trouver les fenêtres lui permettant de distinguer ne serait-ce que quelques détails de l'aménagement de cette néanmoins belle maison. Il réussi de ci delà à glaner quelques informations qui lui confirmèrent qui les habitants avait du goût mais restait dans des éléments simples qui ne surchargeait pas les différentes pièces.

Il prit soudain compte qu'il était entrain de faire son espion chez une personne qui l'avait aimablement invité à une réjouissance lui qui n'en avait que malheureusement peu vécu du fait de son relatif isolement.

C'est ainsi qu'il prit le chemin de la porte d'entrée afin de s'annoncer même si,il en mettrait ça main a coupé, qu'on avait déjà connaissance de se présence.

_________________



Dernière édition par Mazarroc Dranor le Lun 4 Aoû 2008 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/mazarroc-dranor-t208.htm
Spectre
¤ Puissance évanescente ¤
avatar


Nombre de messages : 2481
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Lun 4 Aoû 2008 - 19:40

N'oubliez pas : 15 lignes minimum -_-'

_________________


Le Secret du Spectre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com
Pasiphae-Elwing
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 29
Age : 24
Age : 15 ans et 11 mois
Clan : Nymphes
Fonction : Cousine de la Reine des Nymphes
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Mar 5 Aoû 2008 - 8:23

Pasiphae regardait d'un air amusé le carton d'invitation qu'elle retournait dans ses mains. En réalité, elle était très touchée que le druide l'ait conviée à cette soirée dont on entendait parler depuis des semaines déjà.
Elle était persuadée, après sa prestation de la veille, d'avoir été étiquetée d'office parmi "les personnes folles furieuses à éviter absolument". Mais l'attention dont le druide avait fait preuve en l'invitant à ce joindre à la fête, témoignait de son caractère bienveillant et débonnaire, rare en ces temps.
Il comptait désormais parmi les rares élus dignes de confiance aux yeux de Pasiphae - ce qui n'était, pas peu dire -.

Aussitôt, la jeune Nymphe fit dépêcher sa dame de confiance, Ida, d'ajuster sa robe, une ravissante, mais simple tunique vert pâle qui faisait ressortir ses yeux. Elle se ceintura d'un galon d'or et fit glisser dans ses cheveux un lien qui parfit sa tenue. Ainsi vêtue, elle était désormais prête. Un carrosse l'attendait à l'entrée du Palais, dans lequel elle s'engouffra. Sa cousine, Alphaïde, ne viendrait qu'après. Aussi, le cocher ne se fit pas prier: tout l'attelage s'ébranla lorsqu'il fit claquer les rênes.
Pasiphae avait horreur des voyages en voiture, mais c'était le moyen le plus rapide...

Ainsi, 3/4 d'heures plus tard, elle était arrivée à bon port. La fête était magnifique. Dans un style épurée, simple, mais très recherché, s'agitait librement la petite foule pourtant grandissante, dans une ambiance joyeuse et festive. A vue d'oeil elle ne connaissait personne, mais cela ne tarderait pas à changer ! La jeune Nymphe avait les mains encore toute tremblantes de sa course effrénée, et des fourmis lui parcouraient désagréablement les jambes.

Dans le code de bonne conduite qui lui avait été enseigné tout au long de sa vie, il avait un long paragraphe concernant les remerciements dus à tout maître de réception. Aussi, en bonne Nymphe Royale qu'elle était, Pasiphae chercha du regard le druide pour lui serrer chaleureusement la main, et lui toucher quelques mots emplis d'un gratitude très sincère. Mais Alastair demeurait introuvable.

L'adolescente se mit donc en quête d'un serveur ou domestique qui pourrait l'annoncer à son Maître. Elle aperçut alors un homme non loin d'elle qui semblait bien connaître les lieux puisqu'il se dirigeait à grands pas vers l'entrée. Les cheveux longs, le regard aiguisé, le visage barré de nombreuses cicatrices, la Nymphe trouva son allure peu respectable pour une réception, mais décida de passer outre. Elle le héla d'un ton quelque peu.. supérieur comme elle avait la fâcheuse tendance de prendre parfois.. ignorant qu'elle avait en réalité affaire à Mazarroc Dranor:

Eh là, toi ! Va-t-en appeler ton Maître, je souhaiterai m'entretenir avec lui quelques secondes. Tu annonceras Pasiphae Elwing, la cousine de la Reine des Nymphes.

Se détournant de l'homme qu'elle jugeait sans intérêt, elle apprécia du regard le copieux banquet qui était dressé mon loin d'eux. Aussi ajouta-t-elle en claquant la langue:

Tu 'apporteras aussi une coupe d'Hydromèle, qui me semble bien fameuse.



( Mr Dranor va-t-il apprécier ? xD)

_________________



Dernière édition par Pasiphae Elwing le Mar 5 Aoû 2008 - 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-de-presentation-f6/pasiphae-el
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Mar 5 Aoû 2008 - 9:31

Elle ne décrochait pas de son livre. Le message véhiculé lui échappait, tout était dit d'une manière sybilline. Et lui donnait le sentiment d'être un vulgaire bébé qui tombe en apprenant à marcher.
Ce n'était pas très réjouissant, bien loin de là.
Flaith soupira et referma le livre, revenant ainsi à la réalité matérielle.
Des bruits de conversation, de vaisselle cassée, de rires se firent entendre.
Nom d'une harpe désaccordée ! Elle avait complètement oublié ça !!!
Et elle s'était habillée comme elle le faisait d'habitude, quand rien d'aussi important ne se produisait... non pas qu'elle dût se vêtir en princesse, on n'en était pas non plus au sacre d'un roi ou au mariage d'une princesse à un prince étranger, mais tout de même ! Il ne s'agissait pas de faire l'effet d'une tache dans la somptuosité des convives !
Alors la jeune femme se leva prestement et partit dans sa chambre en quête d'une meilleure robe.
Elle aurait bien pris la verte, mais elle était persuadée que nombre de femmes en seraient habillées. Bon, alors la blanche ? Oui, pourquoi pas... Elle opta pour une ceinture orangée aux coutures de fil d'or.
Le décolleté était décent, laissait voir l'essentiel sans en faire trop, bien qu'elle s'en moque comme d'une guigne, la longueur de celle-ci cachant ses pieds et traînant élégemment derrière elle, les manches finissant par de charmants volants, la blancheur du vêtement faisait ressortir son teint clair et le cuivre flamboyant de sa vertigineuse chevelure. D'ailleurs, il fallait qu'elle la maintienne tant elle était indomptable... du moins essayer de le faire...
Alors elle prit une mèche de cheveux de chaque côté, assez épaisse pour maîtriser ceux-cis, les tressa une à une, y glissant plusieurs perles nacrées faisant ressortir sa rousseur déjà impressionnante et rappelant sa robe, puis les croisa et les accrocha grâce à une sorte de barrette sans poignée et sans dents en argent, où figuraient d'étranges symboles.
Il lui fut impossible de savoir, malgré son expérience de barde, de quel style il s'agissait, mais elle le saurait bien assez tôt.
Elle mit autour de son cou un collier d'or cuivré qui faisait un lien avec la clarté de sa peau, de sa robe, de ses yeux et le feu de ses cheveux.
Se contemplant dans le miroir d'un air détaché, elle haussa les épaules puis sortit de la pièce.
Flaith se cacha derrière un mur et observa, d'en haut, la salle et, à sa grande horreur, tout était déjà près, et les convives abondaient.
Elle remarqua que son intuition avait été exacte en voyant une magnifique jeune femme - une nymphe, sans aucun doute possible - s'avancer dans le lieu.
La barde et disciple rasa ces mêmes-murs puis rentra dans une pièce à toute allure, sans aucun bruit comme le lui avaient enseigné les loups - elle les bénit en y pensant - et s'engagea dans un escalier secret qui lui permettrait de mieux se fondre dans la foule, sans que personne ne la remarque.
Du moins l'espérait-elle...
Revenir en haut Aller en bas
Mazarroc Dranor
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 24
Clan : Ombre
Fonction : Soldat
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Jeu 7 Aoû 2008 - 7:51

Alors qu'il avançait à grands pas vers l'entrée bien décidé à rencontrer le maître des lieux qui l'avait invité sûrement sur une méprise car il ne voyait pas laquelle de ses connaissances pouvait posséder de tels biens.
Et puis surtout dans une ville si éloignée de ses terres d'origines.

Il fut soudain hélé par une voix féminine, apparemment elle ne devait pouvoir que le distinguer dans la pénombre car le confondre avec un domestique était somme toute chose difficile. En effet, il avait bien évidemment changé sa tenue de voyage pour des habits plus approprié à une fête bien qu'il ne s'agissait que d'une chemise un peu froissé par le temps passer dans son balluchon et d'un pantalon élégant mais sans plus qui lui était chose étrange pratiquement lisse. Il avait pris le temps de prendre un bon bain, de se raser et d'égaliser un peu sa coupe bien que ses cheveux comme à leur habitude la jouaient rebelle.
Ne trouvant pas d'endroit pour l'entreposer, il avait garder son balluchon et ses deux épées étaient toujours ceintes à ses hanches.
Il aurait donc parié que les domestiques de la présente demeure devaient être plus présentable que lui.

La demande de la nymphe l'amusa puis tout à cas il percuta. Quoi une nymphe, non c'est pas vrai. Pour lui l'existence de ses êtres relevait plus de la légende même si plusieurs des personnes qu'il avait put rencontrer lors de ses chasses ou voyages lui en avait parler comme des personnes réelles et physiologiquement proche d'eux mis à part de grandes ailes qui saillaient de leur dos.

Il n'avait pas retenu un mot de la demande de la nymphe juste qu'elle s'était trompé de destinataire. Il resta un court instant immobile puis il se décida. Il se retourna et courut vers elle tout en criant :


HE !!!! ATTENDEZ, MADEMOISELLE !!!!!!

Elle mit un certain temps avant de s'arrêter et de se retourner vers lui, elle devait sûrement se demander ce qu'un laquais pouvait bien lui vouloir et même que si elle n'avait fait que baigner dans des ambiances de palais elle devait s'irriter de son comportement inapproprié.

Une fois l'attention de celle-ci acquise, il poursuivit à volume sonore normal et les yeux brillant d'un certain éclat de curiosité non feinte.


Vous avez bien dit que vous étiez une Nymphe ?

Puis il se reprit un sourire aux lèvres

Au fait, je suis Mazarroc Dranor et je suis aussi un invité.


[ biensur que j'apprécie, c'est pas tous les jours que l'on peut rencontrer une Nymphe et encore moins de sang royal ^^ ]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/mazarroc-dranor-t208.htm
Pasiphae-Elwing
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 29
Age : 24
Age : 15 ans et 11 mois
Clan : Nymphes
Fonction : Cousine de la Reine des Nymphes
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Jeu 7 Aoû 2008 - 13:07

Pasiphae cligna des yeux, et pinça la bouche. Ce laquais la fixait avec des yeux étrangement inexpressifs, ou au contraire beaucoup trop.
*Qu'est-ce qu'il me veut, il a fumé ou quoi ?*

Puis, elle finit par hausser les épaules, marmonnant pour elle-même une phrase intelligible sur la qualité des domestiques qui se perdait de nos jours, et s'en alla à grands pas, le menton haut et fier. Mais voilà que le prétendu serveur la héla comme une vulgaire malpropre ! La jeune Nymphe, irritée, se retourna vivement, préparant une réplique cinglante destinée à rabattre le caquet à cet énergumène peu recommandable qui s'apprêtait à faire la conversation aux invités, alors qu'elle même n'était pas servie.
Un jeune homme passa alors en coup de vent, et lui tendit une coupe remplie d'un délicieux champagne. Vêtu d'un ensemble sombre très discret, un carré blanc pendait à son avant bras, et son autre main était occupée à tenir un plateau. Il veillait à ce que les convives aient à boire. Pasiphae comprit alors son erreur. L'homme qu'elle avait interpellé devait faire partie des convives !
Elle se reprit aussitôt et lui sourit:

Veuillez pardonnez cet écart de ma part, je vous ai malencontrueusement confondu avec un membre du personnel ! Vous devez me prendre pour une idiote...

L'homme la rassura. A le regarder de près, Pasiphae le trouva finalement plutôt élégant. Rasé de frais, ses cheveux coiffés dégageaient son visage, laissant apparaître de fiers traits, et des yeux pétillants. Il la regardait à présent avec une curiosité béate et une pointe d'admiration non dissimulée. Pasiphae s'amusa de l'effet qu'elle produisait souvent aux personnes mâles. Outre sa beauté, le charme naturel de son peuple impressionnait, par l'aura qu'il dégageait. D'ailleurs, l'homme ne tarda pas à la questionner sur ses origines.
La Nymphe eut un petit rire joyeux et enchaîna:

Bien sûre que je suis une Nymphe ! Vous autres les Humains aux coeurs si fiers, avez la fâcheuse tendance à croire que vous êtes tous puissants sur cette terre, et tenez pour ridicule, l'idée que des créatures ailées puissent être dotés d'intelligence, posséder un Royaume, des Suzerains, une société. Nous faisons parties des peuples les plus anciens de ce monde, vous savez.

Le jeune Nymphe était ravie d'apprendre quelques chose à son interlocuteur. Celui-ci se présenta. Ils discutèrent un instant des Peuples, et de Gwendir. Pasiphae lui confia alors:

Mais s'il y a un peuple qui m'intrigue ce sont bien les Ombres. Elles se faufilent dit-on de partout.. On ne peut les cerner. Elles agissent toujours dans leur propre intérêt... Ce sont des personnes sur qui on ne peut compter à mon sens.

Puis la jeune Nymphe jeta un regard circulaire inquiet sur l'ensemble des convives qui s'agitaient en un joyeux brouhaha, avant de poursuivre à voix basse, un frisson parcourant son échine:

Peut-être même qu'il y en a dans cette fête. Nous ne sommes plus en sécurité nul part par les temps qui courent...

Elle ignorait en réalité converser avec l'un d'eux..

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-de-presentation-f6/pasiphae-el
Mazarroc Dranor
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 24
Clan : Ombre
Fonction : Soldat
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Dim 10 Aoû 2008 - 15:08

Mazarroc scruta plus soigneusement la nymphe. Même s'il ne connaissait rien de ce peuple, d'après ces traits légèrement enfantin il conclut qu'elle devait être vers la fin de sa jeunesse, un âge qui équivaudrait à 16-17 pour son peuple mais ce n'était que suppositions. Elle portait une robe verte qui lui allait parfaitement bien mais qui lui semblait assez classique surtout venant d'une personne de sang royal. Enfin au moins il ne faisait pas tâche à ses cotés.

Tout d'abord elle s'excusa poliment mais il lui fit signe que ce n'était rien.
Puis son visage s'illumina légèrement et un sourire s'y immisca. Il était un peu étonné mais il comprit vite qu'elle devait réagir à son expression béate, il se reprit et un sourire au lèvre il se gratta l'arrière de la tête.

Alors qu'il s'apprêtait à reprendre la parole, elle se lança dans un discours assez virulent à l'égard des humains, en pensant qu'il en était un et que comme ses confrères il se sentait supérieur aux autres peuples des terres du Gwendir. Un peu surpris il prit un petit moment avant de prendre la parole pour lui expliquer comment lui voyait les choses puis la discussion glissa sur un peu tous les peuples et ce que chacun en connaissait. Evidemment, ils n'avaient pas la même approche car pour sa part, Mazarroc avait pas mal voyagé et rencontré plutôt les gens du peuple alors que son interlocutrice voyait les choses de son niveau de la hiérarchie et restait parfois assez fermé et restait bloqué sur ses positions, ce qui ne lui manqua pas de renforcer son sentiment qu'elle n'était pas encore sortit d'une certaine forme d'enfance. Et forcément, elle orienta un moment le dialogue sur son peuple, les Ombres.

Comme il l'avait pensé son peuple était méconnu et d'autant plus pour les peuplades qui étaient éloignés de leur terre mais il fut surpris de voir que les Ombres n'étaient pas bien vu et même qu'on pouvait les craindre, eux qui s'était toujours tenu à l'écart de toutes les agitations de ce monde. D'ailleurs c'est sûrement cette situation qui a poussé les gens à extrapoler les récits sur son peuple, peu de personne pouvait venir les contredire et on sait bien que les histoires fantaisistes remportent toujours plus de succès que des histoires banales racontant que ce peuple est finalement très proche des autres.

Il prit soudain un air apeuré et les yeux écarquillé il pointa quelque chose derrière la jeune femme et s'écria :


ATTENTION EN VOILA UN !!!!!!!

Elle se retourna d'un coup en criant puis ne voyant rien elle derrière elle, elle resta un court instant à scruter les environs puis entendant son interlocuteur rire, elle lui fit face et avec des yeux jetant des flammes elle s'apprêta à le rabrouer mais il prit les devant et passant un bras autour de ses épaules et collant presque sa bouche à son oreille il lui murmura :

En fait ça fait un moment que discute avec l'un d'entre eux, tu vois que les Nymphes aussi peuvent se faire des idées sur les autres peuples.

Maintenant si tu as es questions je suis prêt à y répondre mais avant tout pourriez-vous juste me donner votre âge et la longévité des Nymphes pour voir si j'avais raison vous concernant.


Pendant qu'ils disaient ces dernières paroles il raffermit légèrement sa prise et attendit sa réaction

_________________



Dernière édition par Mazarroc Dranor le Lun 11 Aoû 2008 - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/mazarroc-dranor-t208.htm
Pasiphae-Elwing
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 29
Age : 24
Age : 15 ans et 11 mois
Clan : Nymphes
Fonction : Cousine de la Reine des Nymphes
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Lun 11 Aoû 2008 - 14:43

Pasiphae était convaicue que l'homme qui lui faisait face partageait ses opinions non fondées sur le peuple des Ombres. En effet, il hochait poliment la tête à chacune de ses interventions, le visage souriant. Mais elle ne se doutait pas que derrière cette expression se cachait une pointe de moquerie, chose qu'elle n'aurait jamais accepté. Mais elle se laissa stupidement berner lorsque celui-ci prit un air apeuré avant de s'écrier en pointant du doigt derrière la Nymphe:

ATTENTION EN VOILA UN !!!!!!!

Pasiphae n'hésita pas: elle hurla et recula jusqu'à rentrer dans l'homme. mais ne voyant strictement rien... Elle comprit peu à peu qu'il s'était moqué d'elle. Bouche pincée et mâchoire crispée, elle se retourna en un éclair pour fusiller du regard Mazarroc, riant aux éclats, tout en préparant une réplique acerbe qu'elle n'eut le temps de rétorquer. L'ombre redevint très vite sérieux, et se rapprocha si près, que la Nymphe distingua sa pupille dilatée, réprimant un frisson, puis sentant son sang se glacer tandis qu'il l'attirait à lui, refermant un bras sur ces épaules, avant de lui chuchoter à l'oreille d'un air presque suborneur:

En fait ça fait un moment que tu discutes avec l'un d'entre eux, tu vois que les Nymphes aussi peuvent se faire des idées sur les autres peuples.
Maintenant si tu as des questions je suis prêt à y répondre mais avant tout pourriez-vous juste me donner votre âge et la longévité des Nymphes pour voir si j'avais raison vous concernant.


Pasiphae tenta de se dégager, mais l'Ombre raffermit sa prise, lui ôtant toute possiblité de fuite. S'était sans compter le caractère explosif de la jeune fille. Elle se rendait bien compte du spectacle ridicule qu'elle avait du offrir, cancanant au sujet des Ombres, alors qu'elle avait affaire à l'un d'eux, et elle se reprocha sa vivacité qui l'avait poussée à se livrer à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Mais ce n'était pas une raison de la part de l'Ombre de traiter la Nymphe ainsi, bien que son geste n'avait rien de vraiment méchant. Mais elle choisit de lui répondre de sa voix la plus méprisante et sifflante possible:

Si courent des rumeurs négatives sur votre peuple, c'est parce que vous ne faites rien pour les démentir. Votre attitude est abjecte en tout points, et ne fait que confirmer le mépris que j'ai sur les Ombres. Voyez, j'ai 15 ans, pour un peuple qui a la même espérance de vie que les Hommes, et il y a plus de courage dans mon petit orteil que dans tout votre grand être malsain. crâcha-t-elle.

Ce ne fut qu'à se moment que l'homme relâcha sa prise. La Nymphe aperçut dans ses yeux quelque chose qu'elle interpréta comme une lueur d'amusement, contribuant à accroître sa colère. Elle n'aimait pas que l'on se moque d'elle. Se sentant prise pour une midinette naïve et frivole, elle poursuivit d'une voix tranchante:

Mais je ne voudrais pour rien au monde gâcher la fête d'Alastair Librius, être cent fois plus remarquable que vous. Je vais donc vous quitter, et vous demander de ne plus jamais m'adresser la parole.

Elle lui jeta un regard mauvais, avant de se détourner de lui, relevant fièrement le menton, tirant un sourire à son interlocuteur. Elle n'eut pas fait un pas qu'il la rappela à lui en la saisissant au poignet.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-de-presentation-f6/pasiphae-el
Aelalia-Fenril
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 50
Age : 22
Age : 19 ans
Clan : Résistance
Fonction : Princesse des Druides
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Lun 11 Aoû 2008 - 18:34

Habituellement Aelalia ne prenait pas en considèration les rumeurs infondées qui circulaient dans le palais. Pourtant cette fois lorsque sa dame de compagnie lui avait raconté qu'Alastair librius le célébre érudit avec qui Aelalia avait eut l'honneur de converser allait donner une fête elle tendit l'oreille. Bien sur un peu plus tard elle c'était persuader que cela n'était que pur inventionoù tout du moins qu'elle n'était en rien consernée par cette événement. C'était sans compter sur la surprise qu'elle avait eu en rentrant dans ses appartements.

Une lettre était posée sur la table. Aelalia l'avait ouverte presque à contre coeur. Le plus souvent ses seules lettres étaient des convocations à d'ennuyeuses réceptions obligatoires pour un membre de la famille royle. C'est donc en soupirant qu'elle avait dépliée la lettre. Le papier délicat ne laissait présager rien de très exitant. Mais lorsque ses yeux c'étaient posés sur les inscriptions elle crut à une farce de mauvais goût. Pourtant après l'avoir lu et relu elle avait décidé de tenter le coup et d'y aller. Se levant elle c'était dirigeait vers sa grande armoire remplit de tenue plus somptueuse les unes que les autres. Elle ne savait pas quoi mettre. Aelalia n'aimait pas se faire remarquer mais elle n'avait pas le choix, elle ne voulait en aucun cas faire yâche à cette reception.

Après plusieures minutes de réflexion elle opta pour une longue robe bleu rivière parsemées de reflets blancs. Les manches étaient faites de satins blanc transparents. Bien entendus le décolleter était assez désent. Il ne laissait voir que de quoi imaginer le reste (si vous suiver ma pensée ^^). Elle décida de laisser ses longs cheveux libres. Ils descendaient en cascade dans son dos. Pour l'occasion elle s'était même maquiller légèrement. Ainsi habiée elle sortit. Le couloir était désert et elle sourit en pensant qu'en quelque sorte elle s'évader pour une nuit. Elle se transforma en once et elle quitta le palais silencieusement tel une ombre qui s'éclipse dans la nuit.

Après quelques temps de course l'once se retrouva dans la rue indiquée dans l'ivitation. Bien qu'elle ne connaisait presque pas l'endroit elle repéra bien vite la grande maison de pierre blanche ou des invité se pressaient. Gracieusement l'once se dirigea vers l'entrée. Jusque la elle avait réussit à passer innaperçut. Elle arriva dans le hall un peu vide. Regardant autour d'elle, elle ne se retransforma que lorsque le hal fut vide. Reprennant l'apparence d'une jeune fille elle prit la direction du jardin. Plusieurs invités y était déjà et discutaient joyeusement. Aelalia prit une grande inspiration et avança.

De nombreux regards se dirigea vers elle. Digne elle avança sans s'en soucier. Elle observa d'un oeil curieux le merveilleux jardins. Harmonieux et colorer il était vraiment magnifique. Les nombreuses plantes dégageaient des parfums enchanteurs. La foule était animée, les quelques druides qu'elle reconnut lui fire une petite courbettes respectueuse. Heureusement de nombreux autres personnes venus de diverses pays étaient présentes.

En fille bien élevée Aelalia chercha du regard son hôte pour le remercie et le complimenter. Elle eu beau parcourir de nombreuse fois la foule du regard Alastair demeurer introuvable. Résignée elle se dirigea vers l'immense buffet dresset au centre du jardin. L'or du soir illuminée le ciel. Sa robe capter les reflets du soleil et donné vraiment l'impression d'une rivière. Elle allait prendre une coupe d'hydromel lorsqu'elle fut heurté par quelqu'un. Surprise et mécontente que le grossier personnage ne s'excuse pas elle lanca:

- Non mais regardait un peu ou vous allez !!!

_________________


Oserait tu me défier ? Prend garde je mors !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-de-presentation-f6/aelalia-fen
Mazarroc Dranor
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 24
Clan : Ombre
Fonction : Soldat
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Ven 15 Aoû 2008 - 12:14

Dans un premier temps, elle sembla réfléchir puis sa colère vint d'un coup. Elle essaya de se dégager de son étreinte à force de gesticulations, apparemment elle avait très mal pris son attitude ce qui lui laissa pensé qu'elle devait être assez susceptible comme beaucoup de gens de la haute classe. A vrai, il n'avait encore jamais eu de contact avec des personnes de la haute sphère de la société et il s'en était fait une idée aux dires qu'il avait pu récupérer de ci de là et elle venait de confirmer ce que le peuple pouvait bien penser d'eux.

Alors qu'il réfléchissait à tout ça, la jeune femme le regarda droit dans les yeux avant de lui lancer tel un chat qui feule que son peuple était méprisable et que pour sa part elle était bien au dessus de tout ces rustres mais elle répondit aussi à sa question. Il avait bien vu juste, elle était belle et bien entre deux âges ce qui devait sûrement amplifier la réaction qu'elle pouvait avoir à son égard mais cela n'empêcha pas la colère de grandir en lui. En effet, il ne supportait pas ces gens arrogants qui prenaient les autres de haut et qui pouvaient se faire des préjugés à la va comme je te pousse sur des peuples tout entier. Alors qu'elle lui crachait ces propos à la figure elle redoubla d'énergie pour s'extraire de son étreinte et comme il ne voyait pas pourquoi il la retiendrait de force, il lâcha prise ce qui faillit valoir à la nymphe une belle chute, le faisant légèrement sourire.

Sur ce, elle se mit droit face à lui et voyant qu'elle s'était mise dans une fâcheuse posture vis à vis des autres invités, elle fit en sorte que la faute lui revienne et essaya même de se distinguer. Pour sa part il se doutait que les gens ne seraient pas dupes mais il n'aimait déjà pas trop les réunions avec beaucoup de monde et encore moins se retrouver comme ça sur le devant de la scène. Il était plutôt du genre à se faire discret et à passer ses soirées en petit comité. De plus, il semblait que la plupart des invités étaient de haut rang ce qui le mettait mal à l'aise et lui faisait demander ce qui avait bien pu pousser le maître des lieux à l'inviter.

Sans même y faire attention, il avait retenu la jeune nymphe par le poignet alors qu'elle allait s'en aller sans autre forme de procès. Elle s'était retournée et pensait sûrement lui faire une remarque sur la preuve que son peuple n'était composé que de brutes mais son regard perdu dans le vague avait dût l'intriguer, enfin c'est ce qu'il pensa. Se rappelant les propos qu'elle venait de tenir, il revint sur elle et d'une voix calme mais incisive d'où perçait parfois la colère, il lui rétorqua.


Il n'y a que des péteux pour s'offusquer d'une telle situation, qu'ils aillent faire un petit tour dans une taverne un de ces soir. Je ne connais pas Alastair mais s'il a décidé de mélanger les classes il ne fait assurément pas parti de ceux là.

Il voulait en effet commencer par lui faire prendre conscience de ce qui se jouait ici : rien de plus qu'une petite querelle, quoi de plus normal quand des personnes d'éducations si différentes se rencontraient

Je suis d'accord que mon peuple n'a jamais été très avenant, et ce surtout par méfiance mais de votre coté vous ne cherchez pas à le connaître et préférez vous attacher à des on dit : c'est tellement plus facile. Je te signal juste que pour ma part je ne me suis pas arrêté à des préjugés.

Une fois ceci dit, il ne put contenir la rage qui lui vint en voulant répondre à ses attaques concernant son courage. Les traits tirés et les yeux flamboyants mais d'une fois étrangement maîtrisée il lui lança.

Et de quel courage fais-tu preuve, tu fuis même face à une dispute verbale, craignant les jugements que pourraient faire les autres. J'aimerais bien te voir face à des pillards qui ont détruit ton village avec seulement une poignée de paysans et de chasseurs pour leur tenir tête, dont une partie sont tes amis, et de les voir tomber à tes cotés puis geindre et pleurer le ventre ouvert ou percé de flèches. Entendre leurs derniers mots et les voir mourir dans tes bras sans rien pouvoir faire d'autre que leur promettre de respecter leurs dernières volontés sachant que ça te sera impossible.

Sur ces derniers mots, il dû s'arrêter ne pouvant continuer ses souvenirs refaisant surfaces.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/mazarroc-dranor-t208.htm
Pasiphae-Elwing
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 29
Age : 24
Age : 15 ans et 11 mois
Clan : Nymphes
Fonction : Cousine de la Reine des Nymphes
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Ven 15 Aoû 2008 - 17:16

Pasiphae resta pétrifiée durant toutes les paroles que débita l'Ombre. Elle eut un rire nerveux:

Oh, mais c'est que j'en ai presque ma larme à l'oeil... La pitié n'est pas mon point fort, Monsieur Dranor. Je ne suis pas responsable de tout ce qui a pu vous arriver dans le passé. Oh bien sûr, je ne conteste rien de votre courage, et de vos immenses qualités dont je ne doute aucunement. Mais j'ai moi aussi un passé, une histoire. Encore une fois, vous êtes bien trop égoïste. Vous ne voyez que ce que vous voulez voir. Je suis une Nymphe Royale ? C'est que forcément, ma vie est compte de fées, et que je ne vois pas toutes les horreurs du monde. Comment pourrait-il en être autrement, expliquez-moi ! J'ai 15 ans ? C'est que obligatoirement, je ne me prends par pour rien, que je méprise les autres, et que je ne suis qu'une gamine puérile et idiote.
Donc, si je suis votre logique, parce que vous avez affronté la mort, vous êtes le plus honorable de nous deux, et je dois m'effacer. Votre passé sera-t-il toujours une excuse, un bouclier qui vous rend intouchable ? Combien de temps sera-t-il une raison valable pour que personne ne porte un regard sur vous sans penser "le pauvre petit" ?


La Nymphe s'arrêta un court instant, les yeux dans le vague. Elle devenait de plus en plus pâle.

Qu'attendez-vous de moi après m'avoir fait votre aveu ? Que je me morde la lèvre, me sente mal et vous demande pardon ? Bien sûr, je suis navrée de tout ce que vous avez pu subir, en quoi cela me concerne-t-il ?
J'ai la fâcheuse tendance d'être franche. Et voyez-vous, je ne suis pas le genre de bonne femme qui va vous tapoter l'épaule en vous plaignant. Mais si vous voulez entrer dans un duel à celui qui est le plus malheureux, allons-y. J'ai des arguments de taille.


Mais l'ombre restait toujours silencieux, et elle se sentait de plus en plus mal à l'aise. Elle eut mauvaise conscience, malgré ce qu'elle prétendait. Elle lâcha alors, penaude:

Bon, veuillez m'excuser. Pour tout ce que j'ai bien pu dire de négatif, sur vous et votre peuple. A l'évidence, il y a encore beaucoup de choses que j'ignore. Je ne sais jamais ce qu'il faut dire, ou pas. Mais je vous promets remédier à mon cas qui est très grave, en matière de "faisage d'amis".

Elle espérait que sa petit note d'humour tirerait un sourire à son interlocuteur. La jeune Nymphe était déçue de ne pas avoir été plus longtemps en bon terme avec Mazarroc. Elle espérait le revoir de nouveau en dehors de cette fête, pour qu'ils puissent s'expliquer calmement. Elle se doutait qu'une amitié ne naîtrait pas ce soir-là, à son grand regret. Mais encore une fois, elle était trop vive, et ne se pardonnait pas. Pourquoi n'arrivait-elle jamais à bien s'entendre avec quelqu'un dès leur rencontre ?
Oui, déçue. Elle avait cru que cette fête serait le moment opportun de faire des connaissances... A présent, elle souhaitait rentrer chez elle, plus démoralisée que jamais. *Ma pauvre fille, tu n'arriveras jamais à te faire des amis, si tu t'obstines à avoir un caractère de cochon* pensa-t-elle amèrement. Les yeux flous, elle ne vit même pas une jeune fille qui s'approchait, et elle la percuta de plein fouet.

Excusez-moi, mademoiselle. J'espère ne pas vous avoir fait mal. Dit-elle machinalement à la femme qui lui faisait face- et qui n'était autre personne que Alelia Fenril.
Elle se retourna et l'observa plus attentivement

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-de-presentation-f6/pasiphae-el
Mazarroc Dranor
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 66
Age : 24
Clan : Ombre
Fonction : Soldat
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   Dim 24 Aoû 2008 - 18:21

Ce n'était décidemment pas une bonne idée d'avoir fait appel à ces souvenirs qu'il pensait avoir réussi à maîtriser et que la déchirure qu'il avait pu ressentir à cette époque avait cicatrisé mais apparemment il n'en était rien il semblait bien que ces évènements pèseraient sur sa vie à jamais, maintenant ils l'oppressaient comme des hyènes autour d'un animal blessé. Il dut donc se reprendre en pensant aux moments auxquels il s'était accroché suite au combat pour ne pas se fermer et vivre dans le souvenir mais pour aller de l'avant en utilisant ce qui venait de se passer pour poser un regard nouveau sur ce monde dans lequel il évoluait depuis sa naissance.

Il lui fallut un petit moment pour brider ces pensées mortuaires et revenir en lieu et place. Perdu dans ses pensées, Mazarroc n'écouta pas le début du discours de son interlocutrice mais ce qui suivi lui fit penser qu'il valait mieux pour lui avoir fait cette abstraction car une personne à qui on fait des attaques personnels tien souvent des propos qui dépassent sa pensée mais ils n'en restent pas moins blessant et pour le moment il avait son compte de mauvaises histoires. La Nymphe s'emportait telle une gamine à qui on aurait insulté mais sa posture et certains de ses propos venait de la femme qui s'éveillait en elle et il ne manqua pas de noter que sous ses airs de gamine prétentieuse, elle était une jeune femme meurtrit.

Mazarroc raccrocha vraiment au moment où pris dans son élan elle l'accusait de jouer de son malheur pour faire s'apitoyer les autres sur son sort et ainsi jouer sur leurs émotions pour être choyé.
Elle ne devait sûrement pas se rendre compte qu'elle parlait à un jeune homme qui avait définitivement quitter l'enfance surtout après ce qu'il avait vécu et donc ce genre de comportement lui était devenu étranger. Puis elle stoppa quelques instants avant de reprendre sur un ton moins piquant mais tout aussi virulent.

Elle fit un question réponse devant son mutisme. Elle s'apprêtait à étaler les malheurs de sa vie pour lui montrer qu'il n'était pas plus à plaindre mais elle se ravisa et s'engagea sur un ton d'excuse ce qui ne manqua pas de l'étonner. Apparemment il s'était de fausses idées sur son interlocutrice, heureusement qu'il ne s'arrêtait ps sur ses préjugés car là il allait droit dans le mur.
Une fois qu'elle eut fini elle tourna les talons et s'en alla sans autres formes de procès.

Mazarroc voulut la rattraper puis se ravisa, autant laisser décanter. Inutile de risquer d'empirer la situation. Encore une histoire qui tourne mal se dit-il, j'espère qu'on aura l'occasion de discuter à nouveau, pour le coup c'était mal partit mais cette jeune femme l'avait intéressé. Peut-être cette impression était-elle dut uniquement au rang qu'elle occupait et qu'elle lui avait permis le premier contact avec la haute classe. Enfin peu importait, il voulait au moins la revoir pour clarifier la situation qui était pour le coup rester en plan.

Sur ce, il resta un petit moment le regard perdu dans le vague à réfléchir puis il s'amusa à faire le tour des convives du regard. Apparemment il y avait tout de même plus de personnes de haut rang car les habits étaient pour le moins somptueux. Une fois ce petit coup d'oeil réalisé, il se dirigea vers le buffet pour aller se remplir la panse à défaut de s'amuser et en chemin il demanda à plusieurs invités s'ils avaient vu le dénommé Alastair mais celui-ci restait mystérieusement absent.
Une fois rompu, il décida d'aller s'allonger à l'écart dans le jardin, là au moins il serait tranquille et pourrait attendre l'arrivée du maître de cérémonie tranquillement pour pouvoir le remercier de l'invitation même si pour lui la fête n'a pas eu lieu.


[HRP si ya des fautes c'est normal, je me suis pas relu, trop la flemme ^^]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/mazarroc-dranor-t208.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiesta ! [Viendez tous !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fiesta ! [Viendez tous !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Joyeux noel à tous!
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» En a marre de rester seule tous les soirs
» Forum "Tous pour un"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 2-