AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La tête ailleur [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La tête ailleur [PV]   Dim 31 Aoû 2008 - 18:17

An 835, 10ème semaine, 1er jour au matin


Méav était lovée dans ses draps, ronronnant presque de plaisir. Sa crinière dorée encadrait son visage par grosses mèches ondulées tandis qu'elle s'amusait à enrouler l'une d'elle autour de son index. Ses yeux se baladaient sur le plafond, glissaient sur le lustre avant de tomber sur le corps inerte d'un homme noblement vêtu. Un petit sourire effleura son visage, puis elle glissa hors de son lit de princesse jusqu'à la fenêtre. Les mains posaient sur le rebord, nue, elle laissa le vent caresser son visage. Un larme perla au coin de son œil, avant de disparaître sur le sol quelque mètre plus bas.

Quelques heures plus tard, Méav était assise dans une litière digne d'une sultane à regarder défiler le paysage. Quelques hommes l'accompagnaient à cheval. Pour la petite femme, ils étaient d'un ennuis mortel, ne lui adressant la parole que rarement, pour une information, une confirmation, rien de plus. Cela faisait plusieurs jours qu'ils voyageaient et elle n'en voyait pas le bout. Finalement, par un matin couvert, ils arrivèrent à la cité d'Amil-Gadia. Méav laissa son escorte repartir après leur avoir payé une somme durement négocié.

Par réflexe, comme chaque fois qu'elle revenait ici, elle allait visiter les lieux qu'ils avaient foulés Night et elle, puis lorsque cela était fait, elle passait de commerce en commerce pour se trouver de nouvelles choses : des bijoux, des vêtements, des bibelots, un peu de tout, un peu de rien mais si elle faisait cela, c'était pour pouvoir s'amuser à négocier jusqu'à la dernière pièce, même si les elfes n'étaient pas les plus intéressant à ce petit jeu, loin de la même. Elle sortait d'une sorte de bijouterie lorsqu'elle croisa l'un de ses clients. Celui-ci feinta de l'ignorer, et la petite dame ria ouvertement.


« Vous êtes vraiment très drôle, mon bel ami » Souffla-t-elle en passant à côté de lui dans une démarche équivoque.

Pourquoi était-elle venu ici .. Peut-être pour les souvenirs partageaient avec Night, ou peut-être est-ce par ce que ça mère se trouvait non loin de là, et qu'elle n'avait jamais véritablement oublié cette femme froide. Dans tout les cas, maintenant qu'elle était là, il fallait bien dire qu'elle ne savait pas vraiment quoi faire. Après un petit instant de réflexion, elle se dirigea vers la cité elfique où elle possédait une habitation, au cœur des arbres, comme tout le monde. Arrivait au pied de ces colosses vivants, Méav se prit l'envie de se balader entre les énormes racines. Elle se sentait comme apaisé à leur côté ...

[Topic réservé ^^]


Dernière édition par Méav Ealaigh le Dim 14 Sep 2008 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tête ailleur [PV]   Mar 2 Sep 2008 - 15:50

Shurik se tenait devant son bureau la mine impassible. Nul ne pourrait savoir ce à quoi il pensait. Quelque chose le tracassait mais quoi ? Les conflits à venir, voilà ce qui lui traversait l'esprit. Les messages de ses éclaireurs étaient empilés devant lui. Tous disaient la même chose mais hélas rien de très précis, il lui fallait du concret. Il entendit une voix, c'était un de ces hommes venu lui dire enfin quelque chose de neuf.

-Navré de vous déranger messire. Je voulais juste vous dire qu'elle est là. Nous l'avons vu franchir les portes dans la matinée.
-Bien je te remercie, tu peux te retirer.


Signalement en tête, Shurik s'était mis en quête de retrouver ce dont il avait besoin. Il s'était vêtu le plus simplement, son uniforme, sans arme et armure. Afin de ne pas la surprendre, aucune escorte n'était à proximité. Il l'aperçu alors auprès des arbres. Avec la dextérités dont il faisait preuve il s'approcha sans qu'elle n'ait pu apercevoir l'elfe. Il attendit de se placer derrière elle avec un tronc fin entre eux.

"Velvet, j'ai besoin de vos service."

Le ton abordé était stricte et froid. Il lui fallait un minimum d'intimidation sans pour autant être menaçant. Shurik l'avait appelé par le nom qu'il a été donné. En effet le service dont il a besoin est en partie donné par l'appellation donnée à l'espionne. Maintenant la contact établi, le chef elfe redoute plus qu'une chose qui viendra surement par la suite, le tarif. Il savait que ce ne sera pas donné mais bon une négociation se fera très certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tête ailleur [PV]   Dim 14 Sep 2008 - 20:35

Méav se raidit tout en laissant le nouveau venu s'approcher. Elle l'avait comme qui dirait sentit approcher mais elle ne put encore lui attribuer de visage. Ses mains frôlèrent le manche de ses dagues avant de laisser retomber ses bras de chaque coté de son corps. Au son de son nom, elle tiqua et un sourire vint effleurer ses douces lèvres. Calmement, elle se retourna pour lui faire face et le détailla silencieusement, veillant à garder une certaine distance afin de ne pas être surprise par un quelconque geste mal venu. Le regard scintillant de curiosité, son petit nez frémissant, la belle leva mollement un bras afin de dégager une mèche d'or qui était venu se perdre devant son œil droit.

« Je ne doute pas que vous sachiez qu'il faudra y mettre le prix » Dit-elle d'une voix paisible.

L'homme qui lui faisait face était habillé comme n'importe qui dans cette ville, mais cela ne suffirait pas à la duper. Elle pouvait tout savoir, comme elle savait tout, tout en ne sachant rien. Cet homme était sans nul doute le capitaine des armées, si ses informations n'étaient pas erronés. Que pouvait-il donc lui vouloir? Roulant de manière provocante les hanches, elle se dirigea vers une racine plus petite que les autres sur laquelle elle sauta avec aisance avant de s'asseoir. Jambes croisées, découvertes par les tissus qui tombaient de chaque cotés, elle posa les paumes de ses mains sur la mousse verte qui recouvrait son banc de fortune toisant d'un peu plus haut son interlocuteur avec un large sourire.

«Que me veut donc le Chef des Armées? Il va de soit que je peux, ou non accepter votre requête » Dit-elle malicieusement du haut de son perchoir.

[ petit changement dans la date comme tu pourras le remarquer. J'ai prevenus spectre ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tête ailleur [PV]   Ven 19 Sep 2008 - 19:31

Shurik ne douta pas une seule seconde qu'elle ne le reconnaisse pas. En fait, ça aurait été le contraire qui serait le plus surprenant. Une chose était désormais sure, il ne s'était pas trompé dans la qualité des talents de sa future employée. En même temps, il n'avait pas non plus fait beaucoup d'effort pour se masquer.

"Je ne doutais pas une seule seconde que vous proposerez de faire ce travaille gratuitement. Mais avant que nous parlions de prix je voudrais d'abord vous faire connaitre la nature de ce travail."

Le chef elfe prenait soin de choisir ses mots avec attention. La demoiselle dont il avait à faire semblait intéressée mais sait-on jamais. Lui même avait besoin d'une assurance pour laquelle il ne sera pas trahi. Ce genre de personne pourrait très bien changer de camp pour un plus gros profit. Hors c'est lui et non pas l'armée elfe qui l'emploi, ce qui signifiait que les fonds étaient limités. Tout ce qui allait suivre ne devrait rester qu'entre lui et elle. Personne ne devait savoir, pas même la reine et encore moins son fils.

"Une guerre inévitable approche, je le crains. J'ai eu des vents sur la disparition du fils de l'empereur. Premièrement, je souhaiterai que vous le retrouviez et que vous me le faites parvenir jusqu'ici. Deuxièmement, je voudrais que vous preniez contact avec Rekhôr Marshiel ainsi que la reine Eleade de ma part. Quand au tarif, je vous donnerai si vous acceptez 1000 pièces d'or maintenant et le double ensuite par travail, donc 2000 pour le prince et 2000 pour la reine et son mentor, ce qui vous fera un total de 5000 pièces."

Là était presque tout ce dont l'elfe possédait, Shurik n'a jamais vraiment cherché à courir après la fortune. Une chose seulement l'importait, que cet or soit ainsi utilisé pour une noble cause. Il resta un moment silencieux et repris la parole avant que Méav ne lui réponde.

"Vous me demanderez surement pourquoi ne pas donner ce travail à un simple messager. Simplement je ne demande juste que vous ne rendiez compte qu'à moi. Tout ne doit se passer qu'entre vous et moi. Est-ce clair ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La tête ailleur [PV]   Mar 7 Oct 2008 - 21:54

Méav ne cacha pas la déception qui avait tiré ses traits. Elle s'était attendue à un long débat sur le prix de cette nouvelle mission. Mais au final, Shurik lui proposait un prix tout à fait raisonnable qui lui permettrait de vivre aisément pendant un certain temps, quoi que l'argent était de loin l'une de ses moindres préoccupations. Elle refit l'accumulation des trois sommes, fit une moue, bascula son visage sur le côté, se remit à réfléchir puis, finalement, laissa échapper un long soupir. Cet homme était trop généreux, elle ne pouvait rien en tirer de cela elle était certaine. Puis son petit nez se remit à frémir.

« Oh mais cela est très clair, capitaine. »

Ses yeux avides dansaient sur le visage de son interlocuteur. Penchée plus en avant, ses jambes remuant dans le vides l'elfe reprit.

« Mais il va falloir penser à rajouter un petit supplément si vous voulez que je vous prête ... allégeance »

Ses mots dit, elle fit glisser d'entre ses seins une pipe d'argent qu'elle entreprit d'allumer après avoir effectué quelques manipulations depuis longtemps rodées. La première bouffée était toujours la plus douce aux yeux de l'elfe qui affichait maintenant un magnifique sourire.

« Disons ... 1000 pièces d'or à me délivrer en plus des 1000 de contrat. Il serait dommage que je laisse échapper une information, n'est-ce pas? »

Méav porta une nouvelle fois sa pipe à ses lèvres sans pour autant détacher son regard du capitaine. La musique sonnante de toutes ces belles pièces raisonnaient déjà agréablement à ses oreilles.

« 6000 pièces au total. Sommes-nous d'accord? »

La fumée s'échappa alors, laissant l'enivrante odeur se déposer sur elle. Avant d'aller plus loin dans la discussion, elle voulait être fixe quant au prix final. Mais déjà elle ébauchée dans son petit esprit le pourquoi du comment d'une telle entreprise. La femme et le fils de l'empereur, rien que ça. Cela devrait être intéressant, du moins, si Shurik consentait sur le prix qu'elle venait de fixer ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tête ailleur [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La tête ailleur [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ici et ailleur
» Recettes d'ici et d'ailleurs
» La galerie des Beaux-Arts
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Petit trailler d'ailleur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 3-