AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petits jeux [PV Elwë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Petits jeux [PV Elwë]   Dim 15 Fév 2009 - 19:14

6ème jour de la onzième semaine
Très tôt le matin (imaginez quelque chose comme 1h-2h du matin)


Assise sur la plus haute branche d'un arbre qui la dissimulait de toute vue, Méav allumait sa pipe, un sourire malsain sur les lèvres. Le contenu dérivait de celui qu'elle montrait d'habitude mais c'était cela qu'elle aimait ... Son doux opium envahit ses poumons et embruma son esprit et dans un soupir d'aise, elle se laissa transporté dans ses lointaines rêveries. Lorsqu'elle reprit conscience le soleil s'était couché et avait laissé place à sa soeur d'argent. La petite elfe se mit debout sur ses pieds, inhala une dernière bouffé de fumé et s'étira de tout son long tel un félin qui quittait sa sieste paresseuse. Dans un geste souple Méav quitta son perchoir et atterrit au sol avec pour seul bruit le frémissement de ses vêtements au vent. Elle avait détaché ses cheveux pour l'occasion et avait revêtu une robe bleu sans prétention mais à la plongée vertigineuse (on ne change pas les bonnes habitudes!), par dessus laquelle elle avait mit une cape grise dont elle remonta le capuchon.

Elle avait un rendez-vous ce soir! Et elle tenait à être la plus éblouissante possible tout en restant sobre et discrète ... Un parfait paradoxe qui lui correspondait si bien. Un sourire malicieux aux lèvres, Méav se mit en route vers le village d'Amirisha, ce village qui se trouvait sous ses yeux. Ce village si proche de chez elle ... Mais elle n'était pas là pour se replonger dans des souvenirs depuis longtemps balayés. Elle était ici pour affaire. Elle avait été grassement payé pour humilier le nouveau sergent des orthodoxes comme bon lui semblait. Et si elle avait accepté c'était pour quelques diverses raisons. Premièrement il fallait être fou pour fermer les yeux sur une si joli somme. Deuxièmement elle voulait, elle devait en savoir plus sur l'avancée de leur armée, cette armée si proche de chez elle. Et finalement, elle ne l'avait encore jamais vu cet homme. Elle avait seulement entendu quelques rumeurs ici et là mais rien ne l'avait préparé à se qu'elle allait découvrir ce soir.

La petite femme serra un peu plus le capuchon sur sa tête pour dissimulé ses oreilles et offrit le plus charmant des sourires à un garde qu'elle croisa dans la ville. Ce matin même elle avait fait parvenir un message au sergent fraichement promu avec un bla bla plus ou moins cohérent sur quelques informations qu'elle, ou plutôt il dans son message, détenait. S'il était assez naïf il viendrait à sa rencontre, sinon elle devrait procéder avec plus de tact la prochaine fois. A vrai dire elle ne s'était pas donné beaucoup de mal puisqu'on lui avait confié qu'il était un parfait crétin. Mais cet homme était peut-être bien plus qu'il ne le montrait. Comme elle a bien y réfléchir. A vrai dire, elle avait presque envie qu'il lui pose un lapin, juste pour pimenter la chose, lui montrer qu'il avait un minimum de jugeote. A cette pensée, elle sourit à elle même et tourna dans une ruelle où était situé son petit chez elle, du moins le chez elle de cette ville.

Avec la quantité d'argent qu'elle avait brassé au fil des années, et ses voyages multiples, la petite espionne devait bien avoir un lieu où résider dans quasiment toutes les villes du continent! Bref, la porte qu'elle passa été le lieu de rendez-vous qu'elle avait décrit à son invité qui, si tout était respecté, devait déjà l'attendre dans la pièce principale de sa petite demeure. Une pièce comparable à un salon. Une pièce chaleureuse où un feu devait être entrain de crépité dans la cheminé si tout avait été fait selon ses recommandations auprès de celui qui entretenait son chez elle pendant son absence. Elle grimpa les escaliers qui menait à son chez elle, traversa un couloir où quelques bougies illuminaient son passage et finalement ouvrit la porte qui la conduirait à son invité. (bon je sais pas trop si tu imagines la chose, de nos jours c'est comparable à un appartement dans une bâtisse quoi xD)

Méav entra calmement et posa son regard d'eau sur celui qui lui tournait le dos.


(je sais pas du tout comment je vais enchainer ensuite mais au moins le sujet est lancé!!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Lun 16 Fév 2009 - 14:06

[désolée c'est pas terrible :/ je me rattraperai au prochain post ^^ ]

Les événements de la veille avec son supérieur auraient sûrement mal tournés si un messager n’avait pas interrompus l’altercation naissante entre les deux orthodoxes. En effet la jeune capitaine n’avait pas été heureuse du tout d’apprendre que nombre de ses soldats vinssent s’approvisionner régulièrement en boissons dans la petite auberge.
Ce fut avec soulagement qu’Elwë avait accueilli l’occasion de se retirer, et il en avait remercié généreusement le jeune émissaire.

Il avait attendu de se trouver dans la spacieuse tente des sergents, et d’avoir vérifié qu’aucun ne montrerait le bout de son nez, pour décacheter la lettre dont le sceau fait à la cire rouge, était dépourvu d’un quelconque signe qui aurait pu témoigner de son officialité. Le parchemin jaune, légèrement abîmé sur les bords, attestant ainsi de la jeunesse de celui qui avait eu pour mission de le porter, était couvert d’une écriture fine, aux longues lettres d’encre qui s’enroulaient les unes entre les autres. Elwë fut impressionné par la qualité de l’écrit, lui qui était incapable de faire autre chose que de brefs griffonnages au charbon.

Les yeux couleur sang du jeune homme parcoururent une première fois la lettre, bourrée de formules de politesses plus inutiles les unes que les autres. Mais le protocole était le protocole, on ne pouvait y couper dans ce genre de courriers. L’homme affirmait posséder d’importantes informations à lui transmettre et accompagnait le document d’un plan pour se rendre sur le lieu du rendez-vous. Heureusement pour l’inconnu, la stupidité légendaire d’Elwë ne lui fit pas défaut, tout comme sa crédulité, sinon il aurait trouvé stupide de donner une adresse si clairement dans une lettre, si elle avait été interceptée par un quelconque résistant, son auteur n’aurait sûrement pas passé la nuit…

Non ce genre de questions n’avaient pas leur place dans l’esprit du jeune homme, à ce moment même, sans penser que ce puisse être un piège, il se demandait comment s’éclipser discrètement du camp qui était pour le moment, sous la surveillance du Capitaine. Au final ce fut bien plus simple que ce qu’il avait prévu, il avait tout simplement prévenu, à la nuit tombée, les sentinelles qu’il allait faire une ronde en ville pour vérifier que rien de louche ne s’y tramait. Ce fut à peine si les deux gardes l’écoutèrent, tellement habitués qu’ils étaient à voir leur sergent toujours en mouvement entre le camp et le village.

Il s’était glissé dans la ruelle, aussi discret qu’un rêve, puis, avec sa démarche féline, était entré dans la chaumière. Un petit homme rabougri lui avait lancé un regard suspicieux puis avait haussé les épaules en voyant vers qu’elle porte se dirigeait cet étrange homme vêtu de cuir. Car ce soir Elwë avait préféré jouer franc jeu et portait clairement les couleurs des orthodoxes.

Tout comme il était écrit dans la lettre, il s’était installé devant le feu, n’aimant pas particulièrement l’idée d’être dos à la porte. La lumière des flammes faisait luire doucement le cuir noir de sa tunique qui soulignait sa musculature. Il trouvait ces vêtements trop moulants à son goût, mais en combat ils se révélaient parfait : à la fois protecteur et non gênants.

La porte en bois grinça de nouveau. Le sergent attendit quelques instants avant de se lever. Il fronça légèrement les sourcils en apercevant la silhouette menue d’une femme.
Il posa son regard écarlate sur la femme, attendant des explications.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Lun 16 Fév 2009 - 18:42

[ Hihi un joli n'importe quoi Very Happy ]

Délicatement, Méav abaissa la capuche de sa cape et sourit au jeune homme qui lui faisait face, puis dénoua l'attache et jeta avec nonchalance le tissus sur le bras d'un canapé non loin. La petite elfe se délecta de l'expression que lui retournait le sergent mais elle était sûrement aussi surprise que lui. Il était si ... petit en comparaison avec les autres orthodoxes dont elle avait fait la rencontre. D'ailleurs elle se demanda même s'il était bien celui qu'elle avait demandé à voir. Sans ouvrir la bouche pour prononcer le moindre mot qui expliquerait cette drôle de situation, la petite elfe s'avança vers la cheminée où crépitait joyeusement le feu. Elle y approcha sa main et laissa un soupir de contentement glisser d'entre ses lèvres avant de se retourner vers son invité. Une fois de plus elle du se reconnaître à elle-même qu'il n'était pas tout à fait ... au niveau de ses attentes.

Il était bien différent de ces autres. Ses yeux glissèrent le long de son visage à la recherche des tatouages caractéristiques des orthodoxes mais n'en vit pas. Frustrée, sa langue claqua contre son palais, s'avança vers lui et ne s'arrêta que lorsque leur nez manquait de se toucher. Elle plongea ses yeux d'eaux dans les mers de sangs qui la fixaient puis les quitta à regret pour voir s'il n'avait pas dissimuler ses tatouages par un quelconque sort, n'importe quoi. Mais elle ne vit rien. Elle en fit le tour, mais toujours rien. Finalement elle leva les bras au ciel et re dirigea vers le feu chantonnant.


« Pourquoi m'as-t-on envoyé un enfant? » Dit-elle en soulevant la masse d'or qui couvrait son crâne pour la secouer.

Méav n'avait jamais vu le sergent, et elle n'avait eu que de très brefs descriptifs sur lui. Mais ceux-ci tournaient surtout autour de son caractère et non de son physique.

« Hm ... Pardonnez mon impolitesse » Dit-elle finalement « Mais j'attends quelqu'un ... d'autre?, peut-être êtes-vous son messager? Pour me dire qu'il ne viendrait pas? »

Ses yeux scintillaient et sa voix sonnait l'espoir. Ce sergent n'était donc pas aussi bête qu'on le prétendait. Soit, Méav en était ravis. Mais cela signifiait qu'il lui avait posé un lapin et cela était une chose qu'il payerait amèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Mar 17 Fév 2009 - 11:15

La femme, ou plutôt l’elfe, avait l’apparence d’une dame d’une vingtaine d’années. Cependant Elwë savait qu’il ne fallait pas se fier à ce genre de détails avec les elfes, elle pouvait tout aussi bien être âgée du double, voir même du triple… Elle possédait les longues oreilles pointues caractéristiques à son peuple et pourtant elle était plus petite que ses acolytes, habituellement sveltes et élancés. Certes, ça ne retirait rien de sa grâce, mais pour le coup le jeune orthodoxe se trouvait être le plus grand de la pièce, chose dont il n’avait guère l’habitude, lui qui était constamment entouré de géants.

Elle s’approcha, nez contre nez, elle plongea son regard azur dans celui d’Elwë. Tentative de déstabilisation ? Peut-être, tout comme le fait que ses vêtements laissaient voir de façon très suggestive ses formes voluptueuses. Malheureusement pour elle, le jeune homme était en effet idiot, mais peu influençable par ce genre de stratagèmes, il avait vite accepté le fait qu’on lui eut envoyé une femme et ne s’était pas arrêté sur la question. Tous savaient au camp que le seul amour de sa vie était l’épée qui pendait à ses côtés, dernier cadeau de son maître avant qu’il ne le quitte.

Le sergent la laissa le dévisager, le jauger, sans rien dire, il modifiait de façon presque imperceptible sa position selon les mouvements de la ‘jeune femme’. Au final, elle pris un air déçu, comme si il n’était pas celui qu’elle attendait, et elle se dirigea vers le feu, ses cheveux blonds se tintèrent d’or devant les flammes crépitantes.


« Pourquoi m'as-t-on envoyé un enfant? » déplora-t-elle de sa voix chantante.

Il y eu un instant de silence, seulement interrompu par les crépitements du feu, Elwë, toujours debout, observait l’elfe faire, attendant une remarque constructive bien que sa première intervention lui eu tiré un sourire.

« Hm ... Pardonnez mon impolitesse »

En effet…Impolie elle l’était, mais lui encore plus peut-être de ne pas s’être présenté en premier devant une dame.

« Mais j'attends quelqu'un ... d'autre?, peut-être êtes-vous son messager? Pour me dire qu'il ne viendrait pas? »

Elwë sentit la note d’espoir qui perçait au fond de l’annonce musicale, il pu voir le regard bleu de l’elfe briller à cette idée alors qu’elle s’était tournée vers lui. Il n’appréciait pas particulièrement cette entrée en matière, avait-elle réellement des informations à lui fournir ? Une certaine tension régnait dans la pièce et il se décida à détendre l’atmosphère après un instant où le temps avait semblé s’être arrêté. Aussi souple qu’un chat, l’homme se glissa sur le côté pour s’asseoir avec légèreté sur le fauteuil qui faisait face au feu et à l’instigatrice de cette rencontre.
Il passa brièvement sa main dans ses cheveux, cherchant ses mots, puis éclata d’un rire franc, presque enfantin. A ce moment on pouvait presque voir l’aura charismatique qui l’enveloppait, et cela depuis sa plus tendre enfance, ce qui avait fait de lui ce qu’il était à ce jour.
Il cessa de rire, posa son coude sur le bras du fauteuil puis son menton dans le creux de la main, posant son regard incandescent sur la jeune femme qui se réchauffait contre le feu.


« En réalité c’est à moi d’excuser mon impolitesse… En vue du secret de cette rencontre j’en oublie mes bonnes manières… »

De sa main libre, le sergent effectua un geste théâtrale aux allures plus comiques qu’autre chose, puis posa sa main sur sa poitrine en hochant brièvement la tête.

« Je me nomme Elwë Valandil, sergent de la puissante armée orthodoxe, et je n’ai pas pour habitude d’envoyer des sous-fifres faire mon travail. Quant à vous peut-être daignerez vous enfin me faire l’honneur de vous présenter ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Mer 18 Fév 2009 - 17:49

Le regard interrogateur de Méav se posa sur l'homme qui riait maintenant. Sans apparentes raisons. Elle mit ses mains sur ses hanches et pencha son visage sur le côté, attendant que cette crise de rire cesse. Et voilà qu'il s'arrêtait pour s'excuser de son impolitesse. A vrai dire, la petite elfe se demandait pourquoi l'énergumène était encore là puisqu'il y semblait y avoir erreur sur la personne. Mais celui qu'elle prenait pour un simple garçonnet venu de la part de son maître s'avéra être ... Son rendez-vous.

Le regard azuré de la petite blonde s'ouvrit en grand, se plongeant dans ceux de sang de son interlocuteur, incapable de prononcer la moindre parole. Il était ... Et elle venait de .... Comment était-ce possible? Jamais une telle situation ne s'était présenté à elle. Mais elle secoua sa tête comme pour ce faire une raison. Après tout, elle ne le connaissait pas cet ... homme? Elle n'avait eu aucune idée de à quoi s'attendre. Et puis elle s'était elle-même monter la tête. Ces choses arrivaient, n'est-ce pas?


** N'est-ce pas?! **

Déjà, Méav reprenait ses esprits et porta ses doigts à sa bouche l'air profondément choquée et désolée. La merveilleuse comédienne ...

« Oh! Je suis confuse! Pardonnez-moi, Elwë Valandil, sergent de la puissante armée orthodoxe » Dit-elle en lui adressant une révérence digne d'une Dame de la haute noblesse. Chose qu'elle était bien, bien loin d'être.

En parlant, la maligne avait appuyé sur le mot « puissante » juste pour titiller son interlocuteur. Fallait-il encore qu'il ait saisi la discrète taquinerie.


« Pour ma part, je suis Velvet, la maitresse de maison » Dit-elle en écartant les bras pour englober la totalité de la pièce telle une Dame fière de montrer son merveilleux habitat. Sauf qu'elle n'était pas une Dame et son habitat était bien loin d'être digne d'une telle présentation pompeuse. Bien que le lieu modeste soit richement, luxueusement décoré. Puis elle ria à son tour, un rire moqueur, moqueur d'elle-même. Une petite boutade à la noblesse, comme il lui arrivait souvent de faire, au malheur de ceux qui ne pouvaient supporter qu'on attaque leur rang.

Elle quitta le coin chaud du feu et fit le tour de l'endroit où était assis son invité. Elle prit une chaise, la tira jusqu'à être devant Elwë et s'assit à son tour. L'elfe croisa les jambes tout en s'enfonça dans le moelleux de son trône et dévisagea le jeune sergent sans parler. Elle le dévisageait ouvertement, tentait d'en apprendre un maximum sur lui avant d'engager toute conversation. L'elfe n'était pas suicidaire. Et celui qui lui faisait face pouvait s'avérer dangereux si la tournure des évènements ne lui plaisaient pas. Il n'était certainement pas arrivé au grade de sergent des orthodoxes pour rien ...


« Je suppose que vous êtes ici pour ... ceci? »

Sorti de nulle part, une enveloppe de taille et d'allure importante se trouvait entre les doigts délicats de la petite elfe. Son regard scintillait de nouveau de cet éclat que nul ne pouvait déchiffrer. Et son petit nez frémissait d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Jeu 19 Fév 2009 - 15:24

Une suite harmonieuse de sentiments divers s’étala sur le visage de l’elfe, comme si elle s’entraînait pour la représentation d’un spectacle qui devrait avoir lieu le soir même. Mais après tout, cette scène n’était que comédie depuis déjà le tout début, et chacun des deux protagonistes le savaient, se tournant au tour comme des chats joueurs dans le but de faire parler l’autre. Que voulait l’Elfe ? Elwë ne le savait pas encore mais doutait fortement qu’elle lui fournisse des informations pour rien, il sentait contre sa cuisse la présence réconfortante de sa lame et contre sa poitrine, attaché par un épais cordon dissimulé sous le col du vêtement, une bourse en cuir aux pièces sonnantes et trébuchantes. Il n’avait d’ailleurs pas vraiment dans l’espoir de repartir de la masure avec, mais après tout il l’avait emporté pour les dites négociations, attendant d’abord que la dame annonce son prix.

« Oh! Je suis confuse! Pardonnez-moi, Elwë Valandil, sergent de la puissante armée orthodoxe »

L’homme apprécia d’un mouvement de tête et d’un petit sourire en coin la note ironique qui perçait au fond de ces paroles qui avaient été les siennes quelques minutes plus tôt. Puissante…Ce mot raisonnait d’une manière particulière en lui, d’une signification plus profonde que celle dont on en avait aux premiers abords… Chaque homme cherchait la puissance, c’était d’ailleurs pour cela que son souverain s’était associé à celui des humains, car il avait vu la ‘puissance’ qu’il pourrait retirer de cette action… Elwë aurait sûrement du se vexer des paroles de la demoiselle, et pourtant il n’y parvenait pas…
Il avait observé, d’un œil légèrement vitreux, la révérence somptueuse de l’Elfe, peut être aurait-elle pu paraître sublime dans une cour, habillée de vêtements adaptés, mais ici elle semblait plutôt déplacée voir même vulgaire, comme une insulte à la royauté et la noblesse. Le garçon ne s’attarda pas longtemps sur ce menu détail, il n’aimait pas tout ce qui était protocolaire, paroles perdues pendant des heures avant d’en venir au véritable but de la conversation, il n’avait jamais vraiment compris cette joie masochiste qu’engageaient les nobles dans ces banalités d’usage inutiles aux yeux du militaire.


« Pour ma part, je suis Velvet, la maîtresse de maison »


Telle une actrice, Velvet faisait de grands gestes, nouvelle parodie des dames de la cour qui ne pouvaient s’empêcher de se montrer théâtrale à la moindre occasion. Un jour son maître lui avait expliqué que les nobles aimaient beaucoup cela, que c’était leur façon de parader et de se pavaner, tel des paons, dans l’espoir de plaire à leur seigneur. L’Ombre lui avait enseigné comment trouver la beauté dissimulée dans les plus banales objets, les plus banales actions, c’est ainsi que le jeune orthodoxe était tombé amoureux de toutes ces petites subtilités à l’apparence pourtant fade de la vie, et à n’avoir d’yeux que pour des choses simples et remplaçables à tout moment, tel que les armes à la ligne droite et au fil tranchant.
Elwë suivit du regard une des mains de poupée qui s’agitaient devant lui et posa rapidement son regard sur la décoration un peu trop lourde pour lui, quelqu’un qui vivait à longueur de temps sous une tente chichement décorée de quelques draperies pour briser le fade de la vie collective et se donner un espace d’intimité.

Velvet tira une chaise pour s’installer devant le sergent et eu un sourire malicieux.


« Je suppose que vous êtes ici pour ... ceci? »

Elle agita sous son nez une enveloppe parcheminée, les yeux brillants dans son état de jubilation, comme si elle attendait quelque chose de particulier du jeune homme. La tête de celui-ci avait abandonné le creux de sa paume et avait agrippé les accoudoirs, les muscles tendus et pourtant le visage détendu et souriant, comme si il ne se passait rien d’important. Et pourtant Elwë était prêt à bondir au moindre signe suspect de la demoiselle. Il s’aperçut que son attitude était peu avenante et se renfonça un peu dans son fauteuil, honteux d’avoir ainsi réagit au quart de tour pour quelque chose qui était, si ça ce trouve, de moindre importance.

« C’est à vous de me le confirmer…La lettre disait que vous aviez des informations…utiles ? pour notre armée… »

Il posa de nouveau les yeux sur l’enveloppe puis plongea son regard dans celui de la jeune femme, un sourire ironique étirant ses lèvres.

« Je suppose que nous devrions d’abord discuter du prix ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Dim 22 Fév 2009 - 12:44

Le poisson avait mordu. Méav en était extatique. Mais rien ne transperça et la petite elfe se contenta d'éloigner sa main du visage de son interlocuteur. Et elle n'eut pas l'occasion de lui faire remarquer que son impatience était déplacée que déjà Elwë se détendait de nouveau. Le sourire qu'elle lui adressa alors semblait marquer sa satisfaction au vu d'un tel sang froid. Même si elle n'aurait été étonné qu'à moitié de le voir bondir sur elle pour lui arracher l'enveloppe. Il n'aurait pas été le premier. Au vu de la taille de l'orthodoxe et de sa morphologie, Méav ne doutait pas un seul instant qu'elle n'aurait pas eu le moindre mal à l'esquiver, ou au pire le repousser. Mais puisqu'une telle situation n'avait pas eu lieu, il n'y avait aucune raison d'augmenter la tension qui régnait déjà dans la pièce. Tous deux s'épiaient avec le sourire, le sourire, toujours le sourire, guettant un mouvement trop vif, dangereux de la part de son vis-à-vis.

Elle se contenta de hocher la tête en guise de réponse et fit tourner l'enveloppe dans sa main, la regardant distraitement. Dedans il n'y avait rien d'intéressant, mais ça il n'y avait qu'elle pour le savoir. Méav commençait à divaguer sur la réaction qu'aurait le sergent quand celui-ci lui adressa les mots magiques.


" Le prix, oui le prix, vous avez tout à fait raison " Dit-elle enjouée

Puis elle se renfonça dans son siège, croisa les bras et porta son index à son menton. Preuve d'une profonde réflexion. A vrai dire, Méav n'avait pas encore songé à ce qu'elle allait lui demander comme compensation pour son dur travail. Il allait de soit que le prix n'allait pas être des gills. C'était bien trop facile ... A moins qu'elle ne le dépouille de toutes choses de valeur ... argent, ceinture, bijoux ... non les bijoux elle n'en voulait pas et elle aurait été trop déçu si Elwë n'en avait aucun sur lui. Elle balaya l'idée d'un revers de la main, les yeux clos, toujours en pleine réflexion avec elle-même. L'attitude désinvolte de l'elfe devait paraître déplacée, et peu crédible. Et pour rattraper le coup, Méav ouvrit les yeux et les plongea dans ceux de son invité.

Lentement, elle posa son coude sur l'accoudoir de la chaise, croisa ses jambes, et posa sa joue dans le creux de sa main. Son regard perçant ne semblait plus aussi divaguant, mais était clairement plus joueurs.


" Si je vous donne ces informations, avant de parler d'un quelconque prix, j'aimerais savoir ... Ce que font les armées orthodoxes si prêt des frontières d'Ellendwraï... ? " Roucoula-t-elle, puis reprenant avec un petit rire mélancolique " Ne vous braquez pas à ma question, jeune Elwë, je souhaite juste savoir si j'ai du soucis à me faire pour mes proches ou non "

Des proches ... Elle n'en avait aucun là-bas. Mais elle avait usé d'un ton triste et inquiet. Comme une enfant qui aurait peur pour une famille qui l'avait abandonné et chassé mais qu'elle ne pouvait oublier et détester. Une joli comédienne oui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Jeu 26 Fév 2009 - 13:12

Elwë n’avait pas quitté des yeux l’elfe, celle-ci avait une attitude des plus étranges… Jubilait-elle de pouvoir toucher une grosse somme d’argent pour un simple bout de papier ? Le jeune homme n’en avait pas la moindre idée, ce qu’il constatait était que les yeux de la jeune femme brillaient plus que jamais depuis qu’il lui avait proposé de discuter argent…

" Le prix, oui le prix, vous avez tout à fait raison " avait-elle jubilée un instant d’une voix de gamine enjouée de pouvoir enfin obtenir l’objet de ses désirs.
Elle s’était alors renfoncée dans son siège, le regard vide, perdue dans ses pensées, comme si elle faisait défiler dans sa tête toutes les choses dont elle avait envie, se demandant laquelle elle pourrait bien imposer au jeune orthodoxe naïf qui se tenait devant elle. Ce qui étonna Elwë fut qu’elle eu besoin de réfléchir à la question, habituellement dans ce genre de transactions, le ‘marchand’ savait précisément le prix qu’il désirait obtenir de sa vente d’informations… Souvent des sommes astronomiques, parfois des objets précis auxquels on n’aurait pas pensés, d’autres allaient même jusqu’à oser faire chanter l’acquéreur et lui demander la libération d’un proche de la prison d’état…

Mais ici la demoiselle n’avait visiblement pas réfléchi au préalable à la question, le sergent prit son mal en patience, les yeux posés sur l’informatrice. Tout deux étaient figés dans leur attitude faussement détendue, comme si le temps s’était arrêté à la seule énonciation du début des négociations. Les yeux de Velvet se rouvrirent et l’océan qui s’y tenait se déversa dans la lave que protégeaient ceux de l’orthodoxe.
Elle bougea…enfin…seul mouvement infime et gracieux…bruissement de tissu au milieu des crépitements du feu…
Le léger sourire en coin qu’elle arborait à présent n’échappa point au jeune homme…Elle avait prit une décision. Cependant il ne décela pas l’étincelle joueuse qui brillait au fond du regard de l’elfe. Etait-ce d’ailleurs l’une des plus grosses erreurs du jeune homme dans la soirée ? Le chat aurait-il envie de jouer avec la souris avant de lui croquer la tête ? Evidemment que oui, mais la souris ne semblait pas voir que le chat ne faisait pour l’instant que jouer…


-Si je vous donne ces informations, avant de parler d'un quelconque prix, j'aimerais savoir ... Ce que font les armées orthodoxes si prêt des frontières d'Ellendwraï... ? Roucoula-t-elle, puis reprenant avec un petit rire mélancolique Ne vous braquez pas à ma question, jeune Elwë, je souhaite juste savoir si j'ai du soucis à me faire pour mes proches ou non

Ne pas se braquer sur la question…C’était plus facile à dire qu’à faire. Elwë était peut être stupide mais avait tout de même des principes. Il fronça immédiatement les sourcils alors que la voix mélodieuse de la demoiselle brisait le silence de la petite pièce. Celle-ci était trop chargée pour qu’il y ait un quelconque effet de résonance, et pourtant la question semblait retentir à plusieurs reprises dans le crâne vide du jeune homme, comme un écho dans les montagnes. Une sorte d’avertissement que lui envoyait son subconscient, peut être qu’Elwë ne requerrait pas souvent les services de son cerveau, nonobstant il faisait confiance à son instinct…Néanmoins le ton employé par la jeune femme, légèrement triste, était ci réaliste…Alors pourquoi le voyant rouge d’attention clignotait-il dans l’esprit du jeune homme ?
Aux aguets, il décida toutefois à afficher une mine détendue et sure de lui…A l’image de l’elfe, il se renfonça dans son propre fauteuil, la dévisageant un instant, puis il fit montre d’un sourire se voulant rassurant.


« Elles font juste leur travail… Votre famille n’a nul à craindre… »

Le sourire de l’orthodoxe s’élargit, dévoilant ses canines blanches et lui donnant un air de chasseur.

« Sauf si les votres font parties de l’infâme engeance qui croit que tenir tête à notre roi à tous est une bonne idée. … »

Les lèvres d’Elwë se rabaissèrent sur ses dents alors qu’il soupirait en secouant doucement la tête dans une mouvement de folles mèches blanches.

« Je crois que je plain ces pauvres gens qui sont persuadés que nous sommes ‘méchants’ selon les dires… Le roi ne pense qu’au bien de la communauté entière en agissant ainsi… Enfin bon il n’est pas une heure pour disserter sur la perte de ces pauvres âmes…Maintenant que vous êtes rassurée, enfin je l’espère, peut être pourrons nous discuter affaires ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   Jeu 19 Mar 2009 - 10:50

Le nez de l'elfe remua, discrètement, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Ce geste était devenue un tic avec le temps. Elle écoutait silencieusement, le visage fermé les paroles du jeune sergent. Et sourit un instant lorsqu'il vanta son bon roi. Ardiosis ... Un bon roi? Méav s'en fichait. N'importe qui pouvait avoir son postérieur assit sur ce trône, tant qu'il y avait des gens pour lui procurer argent et confort cela lui était égal. Mais si son mode de vie venait à changer à cause de ce soi-disant bon roi, alors les choses seraient bien différentes. Néanmoins Méav se présentait comme une jeune femme inquiète pour son peuple, il fallait donc poursuivre dans cette lancée. Son visage se crispa, comme si elle s'efforçait de garder son joli sourire.

" je vois " Souffla-t-elle d'une petite voix, détournant les yeux pour regarder par la fenêtre la nuit sombre qui les couvrait.

Puis elle secoua ses boucles blondes et rit.


" Oui les affaires, pardonnez moi " Dit-elle d'une voix chantante en se levant.

Elle fit le tour du fauteuil où était assis Elwë et enlaça son cou de ses bras blanc, son menton posé sur son épaule.


" Faisons un marché, je vous donne ces informations " Dit-elle en secoua l'enveloppe sous son nez " Et vous, vous m'offrez votre nuit " Roucoula-t-elle dans le creux de son oreille.

A peine ces mots soufflés l'elfe se reculait déjà, cachant l'enveloppe derrière son dos au cas ou Elwë se sentirait l'envie de la lui prendre. Ses yeux pétillaient, encore et toujours, d'une lueur malicieuse se déclinant en de multiples tons, de multiples émotions qui défilaient à une vitesse folle. La petite elfe avait trouvé se qu'elle allait lui faire "subir". Et s'il ne voulait pas se plier à sa condition, elle jetterait l'enveloppe au feu, sous ses yeux, pour que jamais il ne sache se qu'elle contenait. Quoi de plus frustrant?


[ Cest très court j'en suis désolé! en plus c'est pas top!! encore plus désolé @_@ et c'est très en retard!! ahhhhhh ** se met à genoux ** gomen T_T ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petits jeux [PV Elwë]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petits jeux [PV Elwë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Petits Jeux Entre Nous [ Pv Prioritérement avec Boule Tigrée mais sinon LIBRE]
» petits jeux , necromunda, mordheim, et wargame historique ?
» (x)Petits jeux entre amis [pv laryssa]
» Erin - Pas de petits jeux, que du sport. UC
» Petits jeux entre amis (PV Ambre)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 4-