AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Secret d'une crainte [Pv Lliane Elwing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Secret d'une crainte [Pv Lliane Elwing]   Lun 9 Mar 2009 - 20:11

An 835
1er jour
11ème semaine
Dans la nuit



Depuis déjà quelques jours la Reine convoitait de se rendre en Kalye pour rencontrer Alphaïde Elwing. Cette rencontre avait pour but de mettre en péril la vie des Elfes pour la survie d’inconscients totalement impartiaux à cette guerre. Eowyr ne pouvait pas se résigner à cette décision, tout du moins, si le peuple des Nymphes ne voulait pas défendre les terres d’Ellendwraï, il ne voyait pas en quoi nécessité de conduire une missive pour prévenir que l’armée d’Eluthiel était prête au combat. De plus, le fait est que pour se rendre au palais aux heures d’aujourd’hui, le sentier doit être emprunté. Pour une Reine, un périple dans les Bois Sombres n’est pas toujours de bon augure, et c’est essentiellement pour cette raison que le conseiller refuse cette décision.

Le chef de la milice avait préparé aux ordres d’Eowyr, deux cavaliers ainsi que le noble destrier Vorondil offert part la main même de son Roi. Il avait préparé le voyage pour la fin de soirée, sachant qu’il fallait quelques heures en monture afin d’échoir cette finalité. Il n’avait pas prévenue sa Reine pour garder les tourments à la bonnetière, sa préférence étant de rester dans le secret et de se rendre de lui-même compte la raison d’un tel chahut. Il avait pour espoir de rencontrer Alphaïde mais ne pensait pas que ces bonnes paroles la dissuaderaient de son intention. L’abstention chez les Nymphes est aussi légendaire que l’écriture chez les Elfes ou la naïveté chez les Humains. Il ne suffisait pas qu’une bonne parole soit prêchée pour régler les problèmes, mais le conseiller se devait de comprendre le parti que prenait Eluthiel.

La route fut jonché d’itinérants de toutes sortes, en passant par le chasseur et en finissant par l’érudit de petit chemin. La nuit commençait à tomber, Eowyr avait décidé de se rendre au temple de Jord pour s’acquitter de sa tache d’une préciosité digne d’une Reine. Il espérait tomber sur un sujet d’Alphaïde et de lui convier une rencontre affûté avec le conseiller du peuple d’Amil-Gadia. Le périple fut d’un calme affligeant quant au goût de l’aventure prononcé chez l’Elfe de la grande cité. Ils s’arrêtèrent près d’un cours d’eau pour que les équidés puissent se désaltérer, le fait d’une longue marche entre les capitales d’Ellendwraï ne restait pas anodine à la constitution de ces animaux aussi nobles soient-ils. Après quelques minutes de rémission l’escouade reprit le sentier.

La lune était pleine et le ciel dégagé, laissant place à cette danse émaillé de mille éclats, proférant au-delà de la pensée, une clémence afin d’apaiser les tourments. Eowyr était arrivé et avait demandé à l’un des cavaliers de desseller son cheval le temps de son voyage vers le temple. Il s’avéra qu’il n’y avait pas l’ombre d’une personne ayant foulé ce paysage en cette soirée. En entrant aux travers du jardin, il découvrit la splendeur des plantes et des parfums qu’elles émettaient. Sa venue en ce lieu ne lui était pas indifférente puisque voila une centaine d’années, il avait foulé ces terres pour découvrir la statue de Jord, l’une des sept reliques magiques du Gwendir.

Il resta là pendant quelques heures à contempler la beauté de cette architecture et à se remémorer toute les aventures qu’il avait vécues lors de son exil d’apprentissage. Un bruit retentit à quelques mètres de lui le faisant sortir de ses songes. Il regarda autour de lui d’un air inquiet et posa sa main sur son fourreau.

« Qui est là ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret d'une crainte [Pv Lliane Elwing]   Mar 10 Mar 2009 - 15:48

La nuit avait recouvert les jardins royaux et le temple de Jord depuis déjà quelques petites heures. L’obscurité avait emmenés avec elle silence et sérénité. Une chose considérée comme forte agréable aux yeux de Lliane. Bien sûr la jeune fille aimait aussi l’ambiance apportée par le soleil en journée. Entendre le chant des oiseaux et le rire des enfants. Mais cela était plus fatiguant que le calme de la nuit, surtout en ce moment.

La célébration de la fête du cerisier approchant à grand pas, tout le temple était en effervescence, plongé corps et âmes dans les dernières préparations. Les jeunes novices en étaient d’ailleurs très excitées. Pas uniquement elles d’ailleurs. Lliane avait pu voir auprès des nymphes venues prier la déesse Jord auprès de sa statue, un sentiment d’allégresse qui se transformerait certainement en liesse généralisée à tous ceux qui assisteraient à la fête de l’Erastide.

Cette dernière avait lieu chaque année et était l’occasion pour tous de se réunir et de célébrer ensemble la venue du printemps, saison de vie et de renaissance. La fête serait magnifique. Elle aurait lieu dans les jardins royaux, connus pour leur beauté. Les fleurs qui n’auront pas attendus le printemps pour éclore comme principale décoration. L’arbre de vie scintillerait de milles lueurs, encore plus belles et stupéfiante qu’à l’ordinaire. L’Erastide était une fête de bonheur qui amènerait la joie dans le cœur de chacun, leur faisant oublier pour une nuit qui s’écoulerait bien trop vite, leurs soucis.

Et que de soucis. Les derniers évènements n’étaient pas rassurants. Lliane avait eu vent par une de ses croyantes vivant à Elvunia de mouvements de troupes humaines dans différentes régions du Gwendir y compris dans la forêt d’Ellendwraï. Pourquoi de tels mouvement ? Lliane se le demandait souvent. Elle savait bien sûr que différents camps se formaient, mais pour elle qui était d’un peuple pacifique, cela était difficile à comprendre. Comment des êtres vivants pouvaient se complaire à faire du mal à d’autres êtres vivants ?

Une torche à la main, éclairant ainsi ses pas dans le couloir du temple, Lliane revenait de la pièce centrale où elle avait adressé une dernière prière à la déesse pour lui demander de veiller au bon déroulement de la fête à venir et surtout au bonheur du peuple. Elle se rendait à l’entrée du temple pour vérifier que la porte de celle-ci était bien ouverte. Le temple comme les nymphes étaient toujours prêt à recevoir des invités. C’était une précaution que Lliane prenait quotidiennement même si à aujourd’hui les portes avaient toujours été ouverte.

C’était encore le cas cette nuit là. Et alors que Lliane s’apprêtait à faire demi-tour en direction de sa chambre, le rayon de lune lui éclaira une silhouette dans les jardins. Elle sortit alors. Il était après tout de son devoir d’accueillir toutes personnes se rendant au temple. Et bien que l’heure soit quelques peu tardive, la jeune fille ne s’en formalisa pas. Comme toutes les nymphes, elle était toujours heureuse de recevoir quelqu’un.

Elle sembla cependant surprendre l’étranger qui posa la main sur son fourreau. Lliane s’arrêtât donc, laissant ainsi une certaine distance entre l’inconnu et elle. Il demanda qui était là, elle répondit simplement :


« Je suis la grande prêtresse de Jord, je veille sur ce temple. » puis enchaîna : « Pardonnez-moi de vous surprendre ainsi...Cependant pourrais-je connaître la raison de votre venue en ce lieu à une heure aussi avancée ?"
Revenir en haut Aller en bas
 

Secret d'une crainte [Pv Lliane Elwing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» Elwing
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 4-