AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Jeu 11 Juin 2009 - 3:24

L'après-midi
Troisième jour
Onzième semaine
Année 835


Serindë était à cheval... Cela aurait dû être l'un des meilleurs moments de sa journée... Certes elle passait son temps à cheval, recherchant vainement son cousin Haziel, ce que, soit dit en passant, elle avait totalement oublié, ou peut être plutôt évité de mentionner à sa tante et à son père mais aujourd'hui c'était différent, aujourd'hui elle chevauchait l'un des plus beaux spécimen du royaume en compagnie de la femme qu'elle respectait, qu'elle admirait et qu'elle aimait le plus au monde : sa tante. Elle avait l'habitude de ces promenades régulières aux côtés d'Eluthiel, elle avait l'habitude de passer plusieurs heures à cheval, à parcourir les alentours de la Tour Céleste et du Bois Blanc, elle avait l'habitude de raconter à sa tante les derniers ragots et les rumeurs les plus folles qui circulaient en ville... Elle n'était pas sans ignorer que la Reine n'était pas de ces femmes qui aiment dire du mal des autres ou qui aiment parler pendant des heures des apparats de sa voisine mais plutôt de celles qui ne jugent pas sur un simple " on-a-entendu-dire", pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de rire lorsque Serindë lui racontait les mésaventures amoureuses de sa femme de chambre avec l'un des cuisiniers du Palais. Elle ne riait pas tant à cause du fait que la jeune fille avait renversé une bassine pleine d'eau sale de vaisselle sur le pauvre garçon en essayant de lui avouer ses sentiments, mais plutôt de la façon hilarante dont Serindë racontait ses histoires. Et la jeune fille ne se préoccupait pas vraiment de tenir sa tante au courant de ces ragots, la seule raison pour laquelle elle faisait ça, c'était son rire. Serindë était aux anges lorsqu'elle entendait sa tante rire, encore plus lorsque c'était grâce à elle et elle ne perdait pas une seule occasion pour faire une remarque qu'elle savait capable d'étirer le moindre sourire sur le visage d'Eluthiel. Mais aujourd'hui c'était différent, aujourd'hui les choses ont changé... Depuis que Ledinborn avait disparu, Serindë évitait soigneusement les blagues douteuses, en fait la jeune femme avait presque évité de parler, de peur de raviver l'un des souvenirs les plus douloureux de la famille en faisant allusion à son oncle sans le vouloir. Et maintenant qu'Haziel avait aussi disparu, l'Elfe avait carrément évité de croiser son père où sa tante, autant pour pouvoir vadrouiller comme bon lui semblait et mener sa propre enquête sur la disparition de son cousin que pour ne pas avoir à entamer une discussion au sujet de ce dernier.
Et aujourd'hui, la situation était plus que propice à ce genre de discussions, les deux femmes étant seules, bien qu'entourées de quelques gardes royaux. Serindë aimait sa tante autant qu'une petite fille qui a grandi sans mère pourrait aimer la seule femme qui n'ait jamais porté son attention sur elle et elle aurait fait absolument n'importe quoi pour lui redonner le sourire, la joie de vivre ou ne serait ce que cette petite étincelle dans ses yeux dont son père lui parlait si souvent, mais elle en était incapable. Et être si prêt d'Eluthiel sans pouvoir la soulager du lourd poids de la peine et de la douleur, même pour quelques minutes, juste le temps de cette promenade, c'était tout simplement insupportable... Elle aurait voulu pouvoir lui dire quelque chose pour la réconforter, pour lui dire à quel point elle était derrière elle, à quel point elle l'aimait, mais elle était trop intimidée pour briser le silence qui les entourait, pour faire le premier pas.
Depuis une demi-heure environ, Serindë se contentait de donner quelques ordres à son cheval, tout en joignant les gestes à la parole ou encore de feinter l'admiration du paysage qu'elle connaissait pourtant par coeur, cette immense forêt où les arbres semblaient ne pas avoir de fin, où les rayons du soleil qui arrivaient à transpercer le feuillage qui s'épanouit de plus en plus chaque jour venaient caresser les visages des quelques passants qui se rendaient en ville ou au Palais, cette forêt où chaque fleur avait sa propre couleur, chaque insecte une feuille ou se poser et chaque oiseaux une branche ou faire son nid. Elle adressait de temps en temps quelques regards inquiets à sa tante qui regardait devant elle, droite comme un " i " avec une incroyable élégance. A chaque fois qu'elle posait ses yeux sur la Reine, Serindë se redressait immédiatement, corrigeait chacun de ses gestes et adoptait une posture qui se voulait la plus distinguée possible. Elle voulait que sa tante soit fière d'elle, qu'elle n'ai pas honte de se promener à ses côtés, elle voulait être digne de son rang.
Elle espérait que sa tante lance un sujet de conversation ou qu'il se produise quelque chose de surprenant, quelque chose d'assez intéressant pour pouvoir le signaler à haute voix...

( Je n'ai pas mis de date parce que je ne sais pas qu'elle date vous arrange le plus donc j'attends vos suggestions pour ça ^^ Et désolée pour la longueur et la qualité du post mais c'est vraiment du de lancer un sujet à partir de... pas grand chose XD J'espère que vous pourrez quand même continuer après moi Smile Et enfin je ne savais pas ou poster ce rp donc si quelqu'un décide qu'il est plus à sa place autre part, il n'y a pas de problème Very Happy )


Dernière édition par Serindë Deloril le Jeu 23 Juil 2009 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Ven 12 Juin 2009 - 20:02

L'après-midi approchait à grand pas. Line avait passé toute la matinée à parcourir les rues de la cité d'Amil Gadia, en quête de quelque employeur pour offrir ses compétences de chasse et de dressage. Mais, elle n'avait rien trouvé. Même pas un petit travail.
Elle remarquait parfois quelques regards étranges de la part de ses interlocuteurs. Suremment à cause de ses yeux rouges qui devaient être particulièremment perçant mais aussi peut-être parce qu'elle avait gardé son masque et à cause de sa chevelure argentée. Peu d'elfes ont un tel physique, ce qui pouvait étonner. Mais Line passait outre ces regards suspicieux envers sa personne et remerciait simplement d'avoir une réponse à sa question.
Elle parcoura ainsi de long en large les rues marchandes, en vain. Vers midi, elle se dirigea vers la porte principale, suivit de Karalim et Salphirea. Elle s'éloigna de la cité et se dirigea vers le Nord, en direction de la Tour Céleste. Au pied de cette tour vit la plupart des nobles et monarques elfiques. Peut-être la chasseresse aura-t-elle plus de chance là-bas? C'est du moins, ce qu'elle pensait. Et dans le pire des cas, elle decida de faire un tour au temple de Baldr pour prier le dieu elfique.
Elle fit halte dans une clairière ombragée, où elle se restaura ainsi que ses compagnons. Puis ils reprirent la route. Il était pas loin de deux heures quand Line arriva près de la tour. Karalim galopait d'un bon train et Salphirea suivait sans mal. Quand à Line, elle revassait un peu, perdu dans ses pensées. Elle revoyait des brins de son enfance, seuls souvenirs avec ses parents. Elle resta nostalgique un moment puis se resaisissat. Droit devant elle, elle vit un tronc d'arbre surmonté de quelques buissons bien touffus. Elle se pencha alors vers Karalim et lui chuchota à l'oreille.


"Un peu d'exercice, Karalim, on va sauter ce tronc."

Le sleipnir redoubla l'allure et fonça droit sur le tronc. Et d'un grand bond, il sauta l'obstacle naturel sans grande difficultée. La réception, elle, fut plus délicate. En effet, Line apperçu trop tard le groupe de cavaliers qui passait non loin. La surprise fut grande et les chevaux eurent peur de cet animal. Certains commençaient à se cabrer. C'était un peu la panique.
Karalim fut aussi surpris que les équidés et s'énerva. Fort heureusement, Line le calme rapidement. Puis, elle jetta un coup d'oeil au groupe qu'elle avait surpris. Grâce à Baldr, personne ne semblait avoir été bléssée. La plupart des cavaliers semblait être des soldats et formait un cercle autour de deux jeunes femmes qui, à en juger leurs riches vétements, étaient des nobles. Line descendit de sa monture et se dirigeat vers celle-ci mais elle fut stoppée par deux soldats. Néanmoins, elle salua les deux jeunes femmes respectueusement mais elle ne montra pas son visage, caché par son masque. Enfin, elle prit la parole :


"Je vous pris d'excuser la modeste chasseresse que je suis. Je ne vous ai pas vus à travers les fourrés. Veuillez pardonner ma maladresse. J'espère que personne n'est bléssé."
Revenir en haut Aller en bas
Eluthiel GilRea
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 39
Age : 153 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Elfes
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Ven 19 Juin 2009 - 16:54

Un timide soleil éclairait la chambre de la Reine des Elfes lors du troisième matin de la onzième semaine de l’an 835. Eluthiel ouvrit légèrement les paupières, éblouie par les rayons d’un soleil taquin. Sa main glissa sur la place froide et vide du lit, celle où Ledinborn avait l’habitude de dormir. La jeune femme devait se faire une raison. Elle ne verrait plus jamais le doux visage de son époux endormi le matin, le fin sourire qu’il lui adressait à son réveil et les doux baisers qu’il déposait sur front. Eluthiel sentit un nœud se nouer dans sa gorge. Elle détourna la tête, se leva du lit et se dirigea vers la fenêtre. A l’extérieur, les elfes s’affairaient de toutes parts, riant aux éclats, trottinant à cheval de-ci de-là…

Ô Baldr, donne-moi la force de continuer… Je te supplie de veiller sur mon fils où qu’il soit. Mon cher fils qui me manque tant…

C’est alors qu’Eluthiel sentit une présence dans son dos, confirmée par un léger toussotement. C’était sa fidèle et plus intime servante, Isiviel. La vieille femme servait la reine depuis qu’elle avait accédé au trône. Eluthiel lui vouait une confiance aveugle et n’hésitait pas à lui confier ses moindres inquiétudes. Isiviel, de part sa vieillesse, était une femme pleine de quiétude et cultivée et étonnait relativement souvent la reine par ses conseils empreints d’une infinie sagesse.

Ma reine, vous êtes encore tourmentée par ce terrible drame, je le sais. Mais rester enfermée ici ne vous aidera pas à avancer. Et que penserait le peuple d’une souveraine qui passe son temps à se cacher ? Permettez-moi de vous poser une question ? Depuis combien de temps n’êtes-vous pas sortie pour vous promener ?... Aux vues de votre silence, je suppose que cela doit bien faire plusieurs semaines… Hum… Faites-donc une ballade dans les bois ! Vous aviez l’habitude d’en faire avec votre nièce Serindë. En plus, le temps est magnifique !

Eluthiel ne se fit pas prier deux fois. Elle envoya un messager avertir sa nièce qu’une ballade se tiendrait dans le courant de l’après-midi. Après quelques paperasses et une réunion avec le Conseil des Anciens, il fut l’heure pour Eluthiel de déjeuner. Ayant pris un repas frugal, elle se hâta de se préparer pour sa ballade. Vêtue de sa traditionnelle tenue de cavalière, elle se dirigea vers les écuries. Là, l’attendait fébrilement sa jument blanche, Alcarinquë qui voulait dire « La Glorieuse ». Cette jument, cadeau de son époux Ledinborn, était aussi douce qu’Eluthiel. Bien que cette jument ne fût pas la meilleure des écuries, elle restait tout de même la favorite d’Eluthiel, seule personne autorisée à la monter.

Après s’être occupée d’Alcarinquë, Eluthiel la monta et partit rejoindre Serindë qui l’attendait déjà dans la Cour entourée d’une milice prête à les escorter. La jeune fille était d’une grande beauté et d’une gentillesse inégalable. Eluthiel la considérait comme sa propre fille et aimait passer du temps avec elle. Mais ces dernières semaines, elle avait négligé sa nièce au profit de ses lourdes tâches que son rôle de souveraine lui imposait. Elle espérait donc que cette ballade fût propice pour se faire pardonner. Mais les débuts de la ballade furent bien silencieux. A l’habitude, sa nièce lui racontait mille et un ragots qui faisaient bien rire Eluthiel. Mais cette fois-ci, sa nièce se contentait de commenter le paysage forestier qui les entourait. La Reine se sentait coupable. Elle comprenait bien que son attitude des dernières semaines avait dû installer un malaise entre elles-deux et elle sentait sa nièce soucieuse pour elle. Eluthiel tenta alors de la rassurer.

Ma chère Serindë, je te sens bien soucieuse… Serait-ce pour moi que tu t’inqu…

Mais Eluthiel n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Soudain, un Sleipnir surgit de nulle part. Plusieurs chevaux se cabrèrent, affolés par l’animal énervé qui leur faisait face. Une jeune personne masquée surgit à son tour des buissons. Elle se précipita auprès du Sleipnir qu’elle calma aussitôt. Puis, se tournant vers le groupe de promeneurs, s’excusa et s’enquit de l’état de chacun. Mais avant qu’elle n’ait pu faire un pas, la jeune personne fut stoppée par les gardes. La Reine des Elfes, toujours perchée sur Alcarinquë s’adressa d’une voix autoritaire à l’étrangère.

Personne n’est blessée Etrangère. Mais je te prie d’ôter ton masque lorsque tu t’adresses aux grands Elfes de ce royaume. Nul visage n’a besoin d’être caché en ces terres pacifiques.

_________________

« La Bienveillance est sur le chemin du Devoir ».


Dernière édition par Eluthiel Gil'Rea le Lun 22 Juin 2009 - 13:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/elfe-eluthiel-gil-rea
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Ven 19 Juin 2009 - 17:44

Serindë sentait tout aussi bien que sa tante l'espèce de malaise qui s'était installé entre elles et elle n'en était pas fière mais, pourtant c'était plus fort qu'elle... La jeune Elfe ne savait tout simplement pas quoi lui dire, elle trouvait mal placé de rire à propos de ragots, qu'elle mourrait pourtant d'envie de partager avec la Reine, alors qu'elle sentait la peine que cette dernière portait presque comme un fardeau...

Lorsque enfin Eluthiel tenta d'ouvrir la bouche et laissa sa voix mélodieuse s'adresser à sa nièce, le visage de celle-ci s'éclaira soudainement !

Ma chère Serindë, je te sens bien soucieuse… Serait-ce pour moi que tu t’inqu…

Et la chose surprenante que cette " chère Serindë " attendait depuis le début de cette ballade, arriva...

Lorsque le Sleipnir surgit de nulle part, le cheval de Serindë se cabra avec une force et une rapidité surprenante, elle s'accrocha de toutes ses forces aux rennes ainsi qu'à la crinière de l'équidé pour ne pas s'étaler au sol. Lorsque Fëanaro ou " ESprit de Feu ", car c'est le nom que la jeune femme lui donna il y a quelques années, se calma enfin, Serindë fit un geste presque imperceptible de la main pour amener le cheval à se rapprocher de celui de sa tante et, avant même que les gardes ne se soient rapprochés de la Reine pour la protéger, elle porta la main à son arc, prête à dégainer si besoin en était.
En ces temps de crises, ou tout le monde disparaissait mystérieusement, la jeune femme ne faisait confiance à personne d'autre qu'à elle-même et il faut avouer que se faire presque renversé par un Sleipnir, apparemment dressé par un individu masqué, dans les bois, sur un chemin si peu fréquenté et le seul jour de la semaine ou la Reine avait décidé de prendre l'air, ça n'avait rien de rassurant.

Elle fut ravie d'entendre la voix autoritaire de sa tante, raisonner dans les bois :

Personne n’est blessée Etrangère. Mais je te prie d’ôter ton masque lorsque tu t’adresses aux grands Elfes de ce royaume. Nul visage n’a besoin d’être caché en ces terres pacifiques.

Serindë fut surprise que l'étrangère n'est pas reconnue sa Reine, car, à la vue de ses deux oreilles qui pointaient vers le ciel et de sa peau pâle, la femme masquée qui leur faisait face était certainement une Elfe, comme eux... Peu importe, la jeune femme garda le poing serré autour de son arc, toujours aussi méfiante, même après avoir entendu l'étrangère se confondre en excuse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Ven 19 Juin 2009 - 20:19

Line observa atentivemment les jeunes femmes, tour à tour. Quand son regard se posa sur celle qui semblait la plus jeune, elle vit qu'elle tenait fermement son arc. Line ne pouvait pas lui donner tort sur cette réaction défensive, son irruption soudaine devant le groupe devait être étrange et suspect. Puis, la voix autoritaire de la deuxième elfe se fit entendre :

"Personne n’est blessée Etrangère. Mais je te prie d’ôter ton masque lorsque tu t’adresses aux grands Elfes de ce royaume. Nul visage n’a besoin d’être caché en ces terres pacifiques."

Grands Elfes ? Ces jeunes femmes devaient être bien plus que de simples nobles. Cette femme dégageait une telle puissance et douceur à la fois. D'ailleurs, elle collait parfaitement à la description, que lui avait faite un jour un voyageur, de Sa Majestée. Oui, cela devait surement être elle. À l'ordre de sa reine, Line retira délicatement son masque blanc et bleu, laissant paraitre sa peau claire et ses yeux rouges perçant. À ce moment, Salphirea vint se poser sur l'épaule de Line, scrutant de ses petits yeux brillants l'assemblée.
Line s'agenouilla le plus gracieusement possible et repondit respectueusement à la Reine :


"Pardonnez moi, vivant reclue dans la forêt, je n'ai guère eu l'occasion d'appliquer les politesses. Et veuillez pardonner mon inconscience, je ne vous avez pas reconnu, votre Altesse Gil'Rea."

Line se releva lentement, tout en observant les dames, et attendant une quelconque réaction de celles-ci. Karalim, son sleipnir, s'était calmé et vint se placer à coté de sa maitresse, sagement. Salphirea, lui, se mit à voleter autour de tout le groupe, inspectant tout le monde.

[C'est court, désolé -_-""]
Revenir en haut Aller en bas
Eluthiel GilRea
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 39
Age : 153 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Elfes
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Lun 22 Juin 2009 - 13:03

Lorsqu’Eluthiel s’adressa à la jeune personne, elle vit du coin de l’œil que sa nièce tenait fermement son arc. Celle-ci restait méfiante à l’égard de l’étrangère. En effet, son cheval s’était soudainement cabré et semblait plus nerveux que les autres. Etant excellente cavalière, la nièce de la Reine n’avait eu aucun mal à reprendre le contrôle de sa monture, et en tout état de cause restait très à l’écoute de celui-ci. L’étalon restant méfiant, sa cavalière l’était tout autant. Eluthiel aurait aimé s’approcher d’elle pour lui faire baisser son arc mais elle devait avant tout contrôler la situation qui l’entourait et en particulier la présence de l’étrangère et de son sleipnir. Bien qu’il semblât dressé, on ne pouvait prévoir la réaction de l’animal et un geste malvenu pouvait faire tourner la situation au drame.

A la demande de la Reine, l’étrangère ôta son masque. Sa peau était d’une grande pâleur, ses cheveux argentés et ses deux yeux étaient d’un rouge vif, ce qui étonna Eluthiel. Devinant ces gènes elfiques aux vues de ces deux grandes oreilles pointues, les yeux rouges l’interpellèrent, l’amenant à se demander si la jeune femme n’était pas née d’un métissage. Mais Eluthiel, respectant toutes les règles de politesse, se garda bien de questionner la jeune femme sur ses origines… Alors que l’étrangère fut à visage découvert, soudain, un magnifique eupherusa vint se poser sur l’épaule de sa maîtresse. Celui-ci accapara tout de suite l’attention d’Eluthiel qui fit abstraction du reste de l’assemblée…

A la vue de ce petit animal, tout un flot de souvenirs remonta à la surface. En effet, son tendre époux, Ledinborn était un grand passionné de ses petits volatiles. D’ailleurs, durant sa jeunesse, pour l’anniversaire de ses quatre-vingt dix ans, ses parents lui avaient offert une superbe volière où le jeune homme se rendait quotidiennement pour observer les volatiles. Lorsque qu’il épousa Eluthiel, celle-ci lui fit le reproche de priver les sujets de sa passion de liberté. En effet, bien que le monarque s’occupât à merveille de ses oiseaux, ceux-ci vivaient derrière les barreaux de leur immense cage, privés de leur royaume de verdure. Conscient qu’il ne pouvait vivre sa passion au détriment de ceux qui en étaient la cause, Ledinborn les libéra. Seuls un couple d’eupherusas resta auprès du monarque et fut installé dans une splendide cage d’ivoire dans les Appartements royaux…

La voix de la jeune femme tira Eluthiel de ses pensées. Agenouillée, la jeune elfe s’excusa et pria la reine de lui accorder le pardon. Vivant dans les bois de l’Ellendwraï, l’elfe n’avait point reconnu la souveraine et n’était pas instruite des coutumes de politesse. Elle se releva alors et son sleipnir vint se poser à côté d’elle tandis que l’Eupherusa voletait de-ci de-là… La Reine se sentit légèrement attendrie par la personnalité de la jeune elfe. Si deux animaux restaient auprès d’elle, alors la jeune femme ne devait pas être si dangereuse que ça. Néanmoins, Eluthiel restait sur ses gardes et préféra ne pas descendre d’Alcarinquë, enserra légèrement plus les rênes.

Je vous offre notre pardon, enfant de Baldr. Comprenez notre méfiance en ces temps qui courent… Chaque étranger reste suspect à nos yeux nous empêchant de reconnaître de nos propres Frères et Sœurs. Nous n’aurions nous même pas dû vous juger comme une menace. Après tout, vous avez su calmer ce sleipnir et empêcher que l’accident ne tourne au drame. Je pense que ma milice et ma très chère nièce, Serindë, seront d’accord avec moi pour admettre qu’il y a eu plus de peur que de mal… N’est-ce pas Serindë ?

La Reine se tourna vers sa nièce qui tenait fermement son arc.

Ma douce nièce, tu peux baisser ton arc, nous ne risquons plus rien. Baisse-le je te pris.

_________________

« La Bienveillance est sur le chemin du Devoir ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/elfe-eluthiel-gil-rea
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Lun 22 Juin 2009 - 18:51

Serindë gardait sa main fermement serrée autour de son arc, plus méfiante que jamais, encore plus lorsque l'étrangère commença à enlever son masque. La jeune elfe ne savait pas vraiment à quoi s'attendre ni à quel signal elle réagirait et prendrait son arc pour garder l'étrangère dans sa ligne de mire, elle pensait simplement que lorsqu'elle le verrait, elle saurait.
A sa grande surprise, cela n'arriva pas. Aucune menace n'apparut sur le visage de l'étrangère qui semblait plus doux qu'autre chose... Seule la couleur de ses yeux la troubla. Elle n'avait jamais vu aucun elfe avec des yeux yeux aussi rouge, presque comme le sang qui coule dans les veines des humains... Peut être l'un de ses parents faisait partie de cette race...
Peu importe, Serindë garda la main sur son arc, encore plus en voyant à quel point le sleipnir était bien dressé...

* Un mot, un geste, le plus petit et le plus imperceptible clignement des yeux et cet animal peut attaquer... Peut être que j'en fait trop mais je préfère paraitre ridicule que de prendre le moindre risque... Je ne laisserais personne s'en prendre à ma tante comme on s'en ai pris à mon oncle... *

Au même moment, un petit oiseau, aux couleurs scintillantes et envoutantes voleta autour d'elle, comme pour l'examiner. Il semblait tout aussi sur ses gardes que la jeune fille. Elle le laissa donc faire, en se disant qu'un petit oiseau comme lui ne devait pas être bien dangereux. Cependant, elle sentait que Fëanaro était nerveux, l'étalon n'arrêtait pas de faire claquer ses sabots sur le sol, de souffler et de secouer la tête. Elle chassa donc le petit eupherusa, avec la plus grande douceur tout en s'excusant mille fois intérieurement.

Malheureusement, cela n'aida pas son cheval à se sentir plus serein, il continuait à bouger de façon saccadée et brusque. Serindë passa sa main sur sa crinière mais ça ne suffisait pas...

" Je vous offre notre pardon, enfant de Baldr. Comprenez notre méfiance en ces temps qui courent… Chaque étranger reste suspect à nos yeux nous empêchant de reconnaître de nos propres Frères et Sœurs. Nous n’aurions nous même pas dû vous juger comme une menace. Après tout, vous avez su calmer ce sleipnir et empêcher que l’accident ne tourne au drame. Je pense que ma milice et ma très chère nièce, Serindë, seront d’accord avec moi pour admettre qu’il y a eu plus de peur que de mal… N’est-ce pas Serindë ?

Ma douce nièce, tu peux baisser ton arc, nous ne risquons plus rien. Baisse-le je te pris. "


A ces mots, doux mais fermes, Serindë poussa un léger soupire mais s'exécuta aussitôt. Elle libéra l'arc de son étreinte, s'appuya sur la selle de Fëanaro et sauta à terre. Elle fit quelques pas, pas plus de deux ou trois et lorsque l'équidé secoua la tête, toujours aussi énervé, autant par le fait d'avoir été brusqué et effrayé par l'arrivée de l'étrangère que par le petit volatile qui lui avait tourné autour, la jeune elfe passa sa main sur le museau de l'animal, le caressa longuement et l'embrassa. Il paraissait déjà plus calme... Mais elle savait qu'il ne cesserait d'être agité avant d'avoir regagné les écuries.

Serindë lacha enfin Fëanaro, fit signe aux gardes royaux de s'écarter et s'avança vers l'étrangère. Elle essaya de ne pas prendre un ton trop autoritaire ou menaçant malgré son envie et demanda :

" Quel est ton nom, enfant de Baldr et, si tu ne vit pas avec nous autres, que viens tu faire près de palais ? "


La jeune femme se doutait qu'elle risquait de contrarier sa Tante en prenant les devants de cette manière mais peu importe... Un sermon sur les manières de se tenir de la part de la Reine des Elfes contre la certitude que cette dernière ne courait aucun danger et que ce soir, elle s'endormirait saine et sauve au palais, ça en valait le coût !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Mer 24 Juin 2009 - 10:10

Line observa Salphirea qui voletait autour des deux femmes. Quand il s'approcha de la plus jeune, celle-ci le chassa par quelques geste de la main, mais non agressif. Quand il voleta ensuite près de la reine, celle-ci fut comme hypnotisée par sa présence. Elle resta un moment, perdue dans ses pensées.
Ma voix dut la sortir de sa torpeur et accorda son pardon à la chasseuresse :


" Je vous offre notre pardon, enfant de Baldr. Comprenez notre méfiance en ces temps qui courent… Chaque étranger reste suspect à nos yeux nous empêchant de reconnaître de nos propres Frères et Sœurs. Nous n’aurions nous même pas dû vous juger comme une menace. Après tout, vous avez su calmer ce sleipnir et empêcher que l’accident ne tourne au drame. Je pense que ma milice et ma très chère nièce, Serindë, seront d’accord avec moi pour admettre qu’il y a eu plus de peur que de mal… N’est-ce pas Serindë ? "

D'une voix d'une infinie douceur, la Reine demanda à sa nièce de baisser ses armes. Celle-ci poussa un soupir mais dessera son etreinte sur son arc. Elle descendit de sa monture, un magnifique cheval de sang pur, Line le reconnaissait. Il était encore nerveux, malgrès les gestes affectueux qu'elle lui faisait. Line aurait aimé pouvoir l'aider à le calmer mais cela serait certainement mal vu. Puis, la nièce lacha son cheval et fit signe aux gardes de se retirer et s'avança vers Line. Elle prit la parole d'un ton juste, ni trop sévère ni trop doux :

"Quel est ton nom, enfant de Baldr et, si tu ne vit pas avec nous autres, que viens tu faire près du palais ? "

Line refit un salut à l'encontre de cette jeune fille. Elle ne voulait point manquer de respect envers qui que ce soit et s'appliquait à être la plus aimable et la plus respectueuse possible. C'est dans cet esprit qu'elle répondit calmement :

"Je me nomme Evangeline Silverwind, ma demoiselle. Chasseur et dresseur de profession. J'ai quitté ma maison natale pour offrir mes services à notre pays et ne pas vivre reclue en ermite au fond de la forêt. Ce serait bien égoïste. Malheureusement, ma recherche d'un emploi s'est averée infructueuse. C'est pourquoi je me tourne vers le domaine des nobles, espérant plus de résultats ..."
Revenir en haut Aller en bas
Eluthiel GilRea
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 39
Age : 153 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Elfes
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Dim 28 Juin 2009 - 14:57

A la demande d’Eluthiel, Serindë baissa son arc dans un soupir lancinant. Elle semblait ne pas approuver la décision de la Reine. Peut-être qu’Eluthiel accordait trop facilement sa confiance aux autres et baissait sa garde trop rapidement. Mais elle avait pris l’habitude de se fier à son instinct qui ne l’avait jamais trahie jusqu’à présent. Elle aurait aimé que sa nièce bénéficiât elle aussi de ce rapport de confiance, mais l’elfe était encore jeune et avait peu d’expérience. De longues années l’attendaient encore…

Après avoir baissé son arc, Serindë descendit de son cheval. Celui-ci semblait nerveux. En effet, l’apparition du sleipnir et les allées et venues du petit eupherusa autour de l’assemblée ne lui plaisaient point. Sa cavalière tenta alors de le calmer par quelques caresses et un baiser sur le museau. L’étalon semblait s’apaiser au contact de sa maîtresse mais restait tout de même un peu agité comparé au calme relatif des autres chevaux. Serindë lâcha alors les rênes laissant son cheval seul. L’animal ne bougea point, attendant un quelconque signe de sa cavalière. La jeune elfe se dirigea vers l’étrangère et demanda aux gardes s’écarter, lesquels hommes s’exécutèrent sans broncher. Arrivée face à l’elfe qui s’était démasquée sur demande de la Reine, Serindë lui demanda obligeamment de décliner son nom et les raisons de sa présence autour de la Tour Céleste.

La jeune femme se nommait Evangeline Silverwind et était chasseur et dresseur à la fois, ce qui expliquait la présence du sleipnir à ses côtés. Après la recherche intensive d’un travail qui avait échoué, la jeune elfe souhaitait à présent offrir ses services aux nobles, très friands de démonstrations et spectacles en tout genre. Eluthiel écouta poliment les propos de Line, mais restait troublée par la démarche de sa nièce. En effet, elle ne l’avait jamais connue aussi méfiante. Et agir de la sorte dégageait de sa personne des ondes offensives… Eluthiel, durant quelques secondes, fixa sa nièce et concentra toute son attention sur elle…
Il était clair que le départ d’Haziel avait du affecter la jeune fille. D’ailleurs, lorsque la Reine avait su que son fils avait disparu, elle s’attendait à ce que sa nièce fût partie avec lui. Mais à son grand étonnement, il n’en était rien. Mais Eluthiel savait parfaitement que Serindë, liée très fortement au Prince des Elfes, partirait le rejoindre sous peu, bien qu’Eluthiel ne le souhaitât guère… Elle avait perdu son mari, son fils avait disparu… Si sa nièce se volatilisait à son tour, Eluthiel savait qu’elle en serait profondément affectée. Une idée lui vint alors en tête. Si elle ne voulait pas que sa nièce tente de rejoindre Haziel, elle devait l’occuper coûte que coûte.

Chère Demoiselle Silverwind, veuillez pardonner à ma nièce son indiscrétion, mais vous comprendrez que ce sont les formalités. D’ailleurs, nous avons une dette envers vous. Grâce à votre rapidité et votre talent en matière de dressage, vous avez su calmer ce sleipnir et contrôler la situation. En gage de notre gratitude, je vous propose de vous aider à trouver un travail sur nos terres. Bien entendu, mon rôle de souveraine me prend trop de temps. C’est pourquoi Serindë se chargera de vous aider. Ayant un lien avec la couronne elfique, elle aura de l’influence auprès des nobles de la Cour, ce qui sera bénéfique pour vous.

N’est-ce pas Serindë ?


Eluthiel fixa intensément sa nièce, sachant que cette demande avait dû drôlement étonner la jeune fille.

_________________

« La Bienveillance est sur le chemin du Devoir ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/elfe-eluthiel-gil-rea
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Lun 29 Juin 2009 - 17:41

Serindä fut plus que surprise lorsque l'étrangère, maintenant connue sous le nom d'Evangeline Silverwind, se présenta comme dresseuse et chasseuse, en effet, elle l'aurait plutôt vue en vagabonde, le genre de personne sans attache ni réel but mis à part celui de découvrir et de parcourir le monde. Le genre de personne qui se remplie d'expériences tout aussi inoubliables que dangereuses. Le genre de personne qui a toujours une histoire sur un peuple dans un coin du monde ou sur une créature rencontrée au croisement de deux chemins. Surtout avec un sleipnir à ses cotés, compagnon idéal pour de long voyages car bien plus résistant que le meilleur des chevaux.

* Peu importe * pensa la jeune elfe, elle savait que le palais comptait déjà plus de dresseurs et de spécialistes des soins envers les animaux qu'il n'en fallait pour s'occuper de toute la ménagerie de la Reine. A ce moment, la jeune femme s'apprêta à s'excuser et à faire comprendre à Evangeline qu'ici, personne n'avait besoin de ses services :

" Eh bien, enfant de Baldr, je suis désolée mais..."

A cet instant, la voix de la reine, aussi douce, que ferme résonna et coupa Serindë :


" Chère Demoiselle Silverwind, veuillez pardonner à ma nièce son indiscrétion, mais vous comprendrez que ce sont les formalités. D’ailleurs, nous avons une dette envers vous. Grâce à votre rapidité et votre talent en matière de dressage, vous avez su calmer ce sleipnir et contrôler la situation. En gage de notre gratitude, je vous propose de vous aider à trouver un travail sur nos terres. Bien entendu, mon rôle de souveraine me prend trop de temps. C’est pourquoi Serindë se chargera de vous aider. Ayant un lien avec la couronne elfique, elle aura de l’influence auprès des nobles de la Cour, ce qui sera bénéfique pour vous.

N’est-ce pas Serindë ? "


Serindë, toujours tournée vers l'étrangère, écarquilla les yeux, stupéfaite. Elle savait qu'elle ne devrait pas faire ça, que ce n'était pas digne de son rang mais elle avait tellement mieux à faire que de s'occuper d'une inconnue croisée lors d'une promenade, qu'elle se devait de réagir. Il était tout simplement inconcevable que Serindë abandonne ses recherches pour retrouver Haziel, surtout qu'elle venait de réussir à prendre contact avec l'une des personnes qui avaient passée le plus de temps à ses cotés dans la résistance... Non elle ne perdrait pas son temps à s'occuper de quelqu'un qu'elle jugeait sans importance à coté de son cher cousin, quelqu'un qui n'avait surement pas besoin de son aide comme en avait besoin l'héritier de la couronne. Elle avait bien mieux à faire, c'était inconcevable...

La jeune elfe, encore sous le choc de la requête de sa tante se tourna vers cette dernière tout en essayant de cacher son indignation :

" Ma chère tante, je... Je ne puis me permettre d'abandonner mes propres tâches qui sont bien plus nombreuses et bien plus prenantes que ce que vous pourriez penser. Je ne puis me permettre de remettre à plus tard ce que je suis sur le point de mener à bien. Je suis désolée, peut être pourriez vous confier cette tâche à l'une de vos suivante... Ou, non je sais ! annonça t-elle en se retournant vers Evangeline, je vais charger Lalwende, l'une de mes plus fidèle suivante de vous accompagner dans votre quête, elle vous sera d'une grande utilité et je lui donnerais une lettre, rédigée par mes soins pour vous recommander. Ce sera parfait dans ces conditions, quand dites vous ? "

Serindë préféra demander l'avis de l'étrangère avant celui de la Reine car elle était sure qu'elle ne pourrait refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Mar 30 Juin 2009 - 6:06

Après s'être présentée dignement devant la Reine, celle-ci fixa intensement sa nièce. Line observa les deux femmes calmement. Quelque chose devait l'inquieter pour qu'elle fixe ainsi la jeune femme. Line aurait aimé savoir se qui la tracassaient ainsi mais se garda bien de connaitre les pensées profondes de sa Reine, sachant que c'était bien irrespectueux.
Finalement, la Reine se retourna vers la chasseuresse et lui dit :


" Chère Demoiselle Silverwind, veuillez pardonner à ma nièce son indiscrétion, mais vous comprendrez que ce sont les formalités."
Line hocha la tête comme pour signifier que ce n'était guère grave. Puis, elle ajouta :
D’ailleurs, nous avons une dette envers vous. Grâce à votre rapidité et votre talent en matière de dressage, vous avez su calmer ce sleipnir et contrôler la situation. En gage de notre gratitude, je vous propose de vous aider à trouver un travail sur nos terres. Bien entendu, mon rôle de souveraine me prend trop de temps. C’est pourquoi Serindë se chargera de vous aider. Ayant un lien avec la couronne elfique, elle aura de l’influence auprès des nobles de la Cour, ce qui sera bénéfique pour vous.

N’est-ce pas Serindë ? "


À la fin de ses mots, la Reine Gil'Rea continua de fixer sa nièce. Celle-ci écarquilla les yeux de surprise. Line fut aussi un peu surprise de la réaction de Demoiselle Serindë. La proposition de la Reine semblait la gêner intensemment. Line pensait qu'elle aurait accepté de l'aider avec tout les honneurs que lui accordait son rang. Elle la pensait plus bienveillante que cela. Mais, après tout, elle avait sans doute mieux à faire que de s'occuper d'une chasseuresse de moyenne importance et encore moins celle qui avait faillit la désarçonner. Line se maudissa de penser des choses aussi négatives et les chassa immédiatement de sa tête.
Finalement, la nièce prit la parole, visiblement encore sous le choc de la requète de la Reine :


" Ma chère tante, je... Je ne puis me permettre d'abandonner mes propres tâches qui sont bien plus nombreuses et bien plus prenantes que ce que vous pourriez penser. Je ne puis me permettre de remettre à plus tard ce que je suis sur le point de mener à bien. Je suis désolée, peut être pourriez vous confier cette tâche à l'une de vos suivante... Ou, non je sais ! annonça t-elle en se retournant vers Evangeline, je vais charger Lalwende, l'une de mes plus fidèle suivante de vous accompagner dans votre quête, elle vous sera d'une grande utilité et je lui donnerais une lettre, rédigée par mes soins pour vous recommander. Ce sera parfait dans ces conditions, quand dites vous ? "

Ces dernières paroles étaient pour Evangeline, celle-ci salua Serindë et ajouta :

"Je comprend parfaitement que d'autres tâches bien plus importante vous attendent. Je suis déjà très honorée que vous me proposiez votre aide si precieuse. J'aimerai que cela ne trouble pas vos occupations qui sont bien plus grandes que ma personne. Ce qui vous conviendra ma conviendra aussi parfaitement..."

Karalim fit un petit grognement. Line se tourna alors vers lui pour lui caresser le museau, tandis que Salphirea vint se poser sur la tête du sleipnir, emmetant quelques petits piaillements mélodieux.
Revenir en haut Aller en bas
Eluthiel GilRea
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 39
Age : 153 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Elfes
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Mar 21 Juil 2009 - 11:21

[HRP : Désolée pour le retard. Je termine ici ma participation à ce rp Wink]

Eluthiel remarqua qu’à ses mots, sa nièce se figea sur place. Cela ne l’étonna guère. En effet, ce n’était pas dans ses habitudes d’attribuer des missions à ses proches. Mais d’un autre côté, cette réaction ne fit que confirmer les craintes de la Reine. Serindë préparait quelque chose et la demande de sa tante semblait contrecarrer ses plans. Eluthiel se doutait de la réponse de sa nièce. Celle-ci était très intelligente et vive d’esprit. A n’importe quel prix, elle saurait déjouer la demande de sa tante et trouver un moyen de s’écarter de ses obligations.

Lentement, la jeune fille se tourna vers sa tante, toujours perchée sur sa jument de neige qui éblouissait à la lumière du soleil. Sur son visage, Eluthiel y lisait la frustration bien que la jeune fille semblât s’appliquer à n’y rien paraître. Sûrement souhaitait-elle ne pas contrarier ni sa tante ni la jeune femme prénommée Evangeline. D’un ton sûr, Serindë déclina l’invitation de d’Eluthiel, prônant comme excuse une mission bien plus importante et qui devait être menée à bien. D’ailleurs, dans ses paroles, il semblait que la jeune fille avait déjà entamée ce qu’elle nommait ses « propres tâches » et y arrivait presque à bout. Ainsi, elle ne pouvait se permettre de les abandonner en si bon chemin…

A ces paroles, Eluthiel ne sût que répondre. Quelques idées concernant ces tâches lui venaient en tête mais elle faisait tout pour les nier… Serindë n’oserait jamais abandonner son royaume comme Haziel. La Reine des Elfes avait besoin de sa nièce. Mais tel une elfe qui se respecte, Eluthiel était trop fière pour dévoiler ses sentiments autre qu’à son feu époux, Ledinborn. D’ailleurs, le simple fait que Serindë ne s’était pas confiée à sa tante à propos de ses « propres tâches » blessait un tantinet la Reine au plus profond d’elle-même.

Comme Eluthiel l’avait deviné, Serindë trouva sans difficulté une excuse pour éviter d’accomplir elle-même la demande de la Reine. Elle proposa de confier cette mission à sa plus fidèle servante, Lalwende, à qui elle comptait donner une lettre de recommandation afin d’aider au mieux Evangeline. Et sans même en demander l’avis d’Eluthiel, elle s’adressa directement à la jeune dresseuse afin de savoir si ceci lui convenait. Impuissante face à sa nièce, Eluthiel ne put que capituler. Elle devait accepter, tout comme Evangeline le fit, la proposition de Serindë bien que ceci la contrariait grandement.

Ainsi soit-il par la volonté de Baldr, puisque cela vous convient à toutes les deux, Lalwende se chargera d’aider la jeune demoiselle Evangeline. Je peux compter au moins sur toi Serindë pour faire les présentations entre ta servante et cette jeune dresseuse… à moins que même cette mission n’ait de place dans ton emploi du temps…

Eluthiel s’adressa à sa nièce sans attendre de réponse. La contrariété qu’avait engendrée le refus de Serindë d’aider Evangeline s’était transformée plus ou moins en une amertume qui transparaissait elle-même dans l’ironie de ses paroles. Même si elle était souveraine, Eluthiel ne pouvait tout contrôler et encore moins le comportement et l’esprit des habitants du royaume elfique… Et cet instant en fut la preuve… Véritablement contrariée et impuissante, la Reine décida alors qu’il était temps pour elle de retourner à la Tour Céleste et de laisser les deux jeunes filles entre elles.

Il est temps pour moi de retourner en mon domaine. De nombreuses consultations m’attendent et la journée est bien avancée. Ce fut un plaisir de faire votre connaissance Damoiselle Evangeline, j’espère sincèrement que vous trouverez bons nobles à contenter.

Quant à toi Serindë, Odin m’insuffle l’espoir de te voir avant que la douzième semaine naisse en cette rude année 835.


Eluthiel pivota alors et reprit le chemin inverse qui la ramenait à la Tour Céleste en compagnie de la moitié de l’escorte. Consciente qu’elle n’aurait peut-être pas l’occasion de revoir sa nièce avant que celle-ci ne poursuit ses « propres tâches », elle glissa quelques mots dans une brise légère qui s’envola souffler aux seules oreilles de Serindë.

« Embrasses Haziel de ma part ».

Et après une légère pression sur les flancs pâles de son destrier, Alcarinquë partit dans un majestueux galop…

_________________

« La Bienveillance est sur le chemin du Devoir ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/elfe-eluthiel-gil-rea
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Jeu 23 Juil 2009 - 0:45

" Je comprends parfaitement que d'autres tâches bien plus importantes vous attendent. Je suis déjà très honorée que vous me proposiez votre aide si précieuse. J'aimerais que cela ne trouble pas vos occupations qui sont bien plus grandes que ma personne. Ce qui vous conviendra me conviendra aussi parfaitement..."

Serindë savait qu'Evangeline ne pouvait refuser, mais elle était quand même ravie. Elle se tourna vers sa tante, partagée entre la honte d'avoir refusé un ordre et le soulagement de n'avoir aucune autre obligation que les siennes. Elle pouvait lire la contrariété dans les yeux de la Reine et c'était d'autant plus pénible qu'elle ne pouvait donner aucune explication valable car elle savait que ni son père ni Eluthiel ne la laisserait jamais quitter le palais pour se rendre chez les Nymphes retrouver Siran Bennefoy, amis proche d'Haziel, mais aussi héritier du trône Humain.

" Ainsi soit-il par la volonté de Baldr, puisque cela vous convient à toutes les deux, Lalwende se chargera d’aider la jeune demoiselle Evangeline. Je peux compter au moins sur toi Serindë pour faire les présentations entre ta servante et cette jeune dresseuse… à moins que même cette mission n’ait de place dans ton emploi du temps… "

Serindë redressa la tête vers sa tante, l'air aussi surprise que déconfite. Jamais elle n'aurait cru recevoir une remarque de ce genre de la part de la Reine, c'était encore plus gênant et humiliant devant l'étrangère qui n'avait rien à faire dans ce genre de querelles familiales. Elle ouvrit la bouche pour protester et donner une raison à son incapacité à honorer la demande royale.

" Mais c'est que... "


" Il est temps pour moi de retourner en mon domaine. De nombreuses consultations m’attendent et la journée est bien avancée. Ce fut un plaisir de faire votre connaissance Damoiselle Evangeline, j’espère sincèrement que vous trouverez bons nobles à contenter.

Quant à toi Serindë, Odin m’insuffle l’espoir de te voir avant que la douzième semaine naisse en cette rude année 835. "


Elle ne lui avait même pas laissé l'occasion de lui expliquer ou même de s'excuser, car, à court d'arguments, c'est certainement la seule chose dont elle aurait été capable. Lorsque Eluthiel lui coupa l'herbe sous le pied, la jeune Elfe baissa la tête et fixa le sol. Ses cheveux tombèrent le long de ses joues et cachèrent à quel point elles étaient rouges de honte.

* Si seulement elle savait, elle ne comprendrait surement pas, mais au moins elle ne serait pas furieuse contre moi... *

Lorsque la reine s'adressa à elle à haute voix pour la dernière fois, elle redressa la tête et acquiesça doucement et silencieusement sans oser regarder dans la direction d'Evangeline.

Elle laissa une légère brise venir caresser ses joues brulantes, elle ferma les yeux, le coeur battant.

« Embrasses Haziel de ma part... »

Elle rouvrit les yeux, sereinement et regarda sa tante s'éloigner au galop. La jeune femme avait retrouvé une couleur " normale " et n'oublia pas de murmurer comme si la reine pouvait l'entendre :

" Je vous ramènerais votre fils sain et sauf, ma tante... Je vous le promet..."

Elle se tourna vers Evangeline, pas très à l'aise.

" Bien... Je suis désolée que vous ayez assisté à ça... "

La jeune femme laissa échapper un soupir puis se dirigea vers son étalon, elle se hissa sur le dos de Feänaro puis s'adressa à Evangeline :

" Oriez vous l'obligeance de me suivre jusqu'au palais ? Comme promis, je veux vous présenter à Lalwende et vous confier cette lettre qui vous aidera certainement beaucoup dans votre recherche... "

[ Tu veux qu'on poursuive le rpg dans le palais où tu veux qu'on arrête là ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Jeu 23 Juil 2009 - 8:40

[Hors RPG : Il me semble que, vu la temporalité, il serait mieux de s'arréter ici, non ? Vu qu'on a changé de semaine, ça va être un peu dure de faire ça au palais.]

Line releva lentement la tête et regarda tour à tour les deux dames royales. Serindë semblait à la fois soulagée et honteuse tandis qu'elle tourna la tête vers la reine, qui semblait contrariée par la décision de sa nièce. Elle répondit néanmoins calmement :

Ainsi soit-il par la volonté de Baldr, puisque cela vous convient à toutes les deux, Lalwende se chargera d’aider la jeune demoiselle Evangeline. Je peux compter au moins sur toi Serindë pour faire les présentations entre ta servante et cette jeune dresseuse… à moins que même cette mission n’ait de place dans ton emploi du temps…

À ces mot, la nièce releva la tête, semblant surprise de la réponse de la reine, et commençant une phrase, sans doute pour argumenter sa décision, elle fut stoppée par la reine Gil'Rea :

" Il est temps pour moi de retourner en mon domaine. De nombreuses consultations m’attendent et la journée est bien avancée. Ce fut un plaisir de faire votre connaissance Damoiselle Evangeline, j’espère sincèrement que vous trouverez bons nobles à contenter.

Quant à toi Serindë, Odin m’insuffle l’espoir de te voir avant que la douzième semaine naisse en cette rude année 835. "


Line ne faisait qu'observer et attendre, sans se méler des décisions. Après tout, que pouvait-elle faire ? Elle ne pouvait en aucun cas se méler dans des histoires royales, qui ne la regardait surement pas. Au départ de la reine, Line salua celle-ci respectueusement et regarda en silence l'escorte royale s'éloigner dans un galop majestueux...
Quand la jeune dresseuse se tourna vers Serindë, celle-ci s'était tournée vers elle, visiblement mal à l'aise. Elle s'excusa du fait que Line ai assité à cette petite confrontation. En un signe de tête et des yeux, elle lui affirma que ce n'était pas grave. La chasseuresse regarda Serindë qui remonta sur son cheval et s'adressa à elle :


" Oriez vous l'obligeance de me suivre jusqu'au palais ? Comme promis, je veux vous présenter à Lalwende et vous confier cette lettre qui vous aidera certainement beaucoup dans votre recherche... "

À ces mots, Line ne se fit pas attendre. Elle enfourcha vivement Karalim, tandis que Salphirea commença à voleter çà-et-là, évitant soigneusement l'étalon de la dame, pour éviter tout autre débordement. Line s'avança au pas vers la demoiselle et lui dit respectueusement :

"Je vous en suis très reconnaissante, Dame Serindë. Je vous suis ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Jeu 23 Juil 2009 - 21:40

[ D'accord, on peut donc considérer que tu as la lettre écrite de ma main et que Lalwende te suit. Si tu pouvais juste me prévenir quand tu l'as fera intervenir ( si tu l'utilise ) , je voudrais pas qu'il y ait d'incohérence avec l'idée que je m'en fait ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   Ven 24 Juil 2009 - 8:00

[HRP: Okay !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ballade à cheval [ Pv Eluthiel Gil'Rea & Line Silverwind -Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Garde de la Citadelle a cheval.
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» [question]cheval de troie[ok, disque formaté]
» J'vais me noyer sous un déluge, sans PC, sans mon cheval. Suicide en vue!
» Balade à Cheval
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 4-