AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Mer 15 Juil 2009 - 2:19

Le matin
Quatrième jour
Douzième semaine
Année 835



Elle ne comptait plus les heures qui défilaient depuis qu'elle avait quitté le palais sur le dos de son fier étalon, Fëanaro. Les arbres tout autour étaient complètement nus ou alors parsemés de quelques rares feuilles pétrifiées par le froid, ces dernières s'échappaient pour tourbillonner dans l'air à la moindre brise qui pouvait les caresser. Toutes les plantes sur le sol qui auraient pu résister à un tel froid étaient recouvertes, enterrées sous plusieurs centimètres de neige, mais parvenaient lentement à s'en défaire. Aucun animal n'osaient encore s'aventurer hors de son terrier ou de son nid. Tous préféraient rester ensemble, blottit et serrés les uns contre les autres pour se tenir chaud, dégustant lentement les réserves de nourritures faites pendant l'automne. Au moment ou les premiers rayons du soleil perçaient à travers la nuit et commençaient lentement à réchauffer la nature, Serindë se retourna et vit un éclair blanc passer derrière des buissons. Loin d'être inquiète, elle sourit et continua sa route, avançant un tantinet plus vite, fatiguée d'avoir voyagé toute la nuit.
Elle n'avait prévenue personne, mais elle savait que Raaïn, un loup touffu et au poil d'un blanc immaculé, la suivait. Serindë avait trouvé le petit louveteau alors qu'il était blessé et caché derrière le temple de Baldr. Elle l'avait recueillie et relâché, mais Raaïn n'a jamais voulu quitter le palais, parce qu'il aimait le confort de la couche que Serindë avait fait installer dans sa propre chambre, parce qu'il appréciait les deux repas par jour gracieusement offert ou parce qu'il s'était attaché à sa " maitresse ", la jeune elfe n'avait jamais su et ne saurait surement jamais. Mais le fait était là, à chaque fois qu'elle s'éloignait du palais, le loup la suivait, de plus ou moins loin, comme pour s'assurer qu'elle n'avait pas d'ennuis et qu'elle reviendrait.

Aujourd'hui, si elle avait quitté le palais, ce n'était pas pour une simple petite balade à cheval, non, elle avait emporté le nécessaire pour passer plusieurs semaines sur la route. Le chemin pour se rendre chez les Nymphes était long malgré le fait que ce soit l'un des peuples les plus proches du territoire des Elfes. Et elle n'avait pas décidé de se rendre à Kalye, la capitale, par hasard.
Après la disparition de son cousin, Haziel, Serindë passa la plupart de son temps à mener sa propre enquête, autant sur le présumé meurtre des Monarques que sur le Prince des Elfes et toutes les pistes qu'elle avait pu explorer l'avait ramené à une seule et même personne. Et pas n'importe qui, elle avait elle-même été plus que surprise d'entendre ce nom à plusieurs reprises : Siran Bennefoy, héritier du trône des humains, fils du traitre qui avait pris le pouvoir après, elle en était sûre, avoir renversé les monarques...
En fait, Serindë avait déjà rencontré Siran, lors d'une réception donnée il y a quelques semaines au Palais. Haziel les avait présenté, mais la jeune Elfe s'était montré plutôt méfiante, comme elle l'avait toujours été envers les humains et n'avait pas vraiment cherché à connaitre le Prince.

Elle avait entendu que ce dernier était en fugue, personne n'avait pu lui dire pourquoi, mais elle savait de source sûre qu'il se cachait depuis quelques temps chez les Nymphes. Serindë voulait donc retrouver le fugitif là-bas en espérant qu'il puisse répondre à ses questions sur la disparition de son précieux cousin...

Après quatre jours et quatre nuits de voyage dans la forêt d'Ellendwraï, la jeune femme commençait à penser qu'elle n'arriverait jamais à son but. Elle était d'ailleurs en train de grommeler lorsqu'elle entendit du bruit derrière elle, elle tourna la tête et s'aperçut que Raaïn marchait maintenant à ses côtés. Elle fit retourner Fëanaro, scruta les environ, mais ne vit personne. Pourtant, quelques secondes après, elle vit des feuilles bouger dans un buisson.

" Qui va là ? " cria t-elle en espérant que son esprit, épuisé, lui jouait des tours.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Mer 15 Juil 2009 - 6:22

Siran ne savait plus où aller. En fait, si, il savait où se rendre, mais le problème à partir de ce moment était le moyen de le faire. Bien qu’un prince, il ne portait en rien le stéréotype qui voulait que chacun soit consumé par sa propre vanité. Il n’était pas stupide au point de se jeter dans la gueule du loup pour se faire manger tout rond, se rendre sur Evelonia les yeux fermé à dos de cheval était impossible, en bateau c’était peu probable, car il savait qu’il ne s’y rendrait pas vivant. Il restait donc la voix des airs, mais le prince ne pouvait trouver de façon simple et efficace de prendre cette voie sans se faire remarquer par les mauvaises personnes? Que faire à partir du moment où c’est le moyen de transport qui manque à l’appel?

Il n’avait pas de réponse concrète, mais il savait que la réponse ne se trouverait tout simplement pas chez les nymphes. En rien elles ne pourraient l’aider à atteindre ce lieu mystérieux, en rien elle ne le pouvait non plus. Ainsi, le prince avait décidé de reprendre la route, malgré l’hiver, malgré le froid, il voulait trouver coute que coute un moyen de s’y rendre. Il ne doutait en rien les mots de son étrange visiteur, et il y avait rêvé, plus d’une fois à cette île; aucun doute ne résidait dans son esprit à savoir si c’était la bonne route. C’était la bonne route. Ce serait un endroit stratégique, facile à défendre et à protéger, parfait pour s’y cacher du moins le temps de se préparer à la guerre qui ne tarderait sûrement pas. Cela, s’il pouvait s’y rendre et être accepter par l’île, car il savait que cela ne se ferait pas sans effusion de sang et sans sueur, il devrait montrer sa valeur. Heureusement, Siran Bennefoy était prêt à presque tout pour restaurer l’honneur de son peuple et aider ceux qui s’opposaient au Roi.

La nuit avait été courte dans le froid. Il s’était muni d’une petite tente mais finalement il avait choisit de dormir avec son destrier, car il lui fournissait de la chaleur, quelque chose pour le garder au chaud le temps que le soleil ne se repointe dans l’horizon, bien loin passé les murs de la forêt d’Ellendwraï. Siran avait perdu le fil du temps à voyager comme ça, les journées très courtes, les nuits très longues, c’étaient un rythme fatiguant, surtout pour le jeune homme qui voyageait déjà depuis plusieurs semaines, sans but vraiment précis. Au moins, les choses venaient de s’éclaircir et même s’il devrait rechercher un moyen d’y aller, il savait quelle était sa prochaine étape.

Il voyageait aussi depuis quelques jours dans cette grande forêt qui ne semblait pas avoir de fin. Il ne s’y connaissait pas trop en forêt, il était plus du genre à parcourir des plaines, pas de grandes forêts. Il n’y était pas à l’aise, mais au moins il savait plus ou moins où il s’en allait, et même s’il devait encore une fois retentir chez les elfes, ça ne serait pas la fin du monde.

Siran était descendu du dos de son énorme destrier blanc, duquel il tenait les reines. Il voulait relaxer un petit peu et il savait qu’une rivière ne devrait pas être trop loin. Il se trouvait dans le territoire des elfes, maintenant, ou quelque part entre les deux, il n’était pas trop loin du territoire humain, il suffisait juste d’aller dans la bonne direction, après tout. Le jeune homme entendit quelque chose un peu plus loin, peut-être quelqu’un, peut-être un animal. Alors, il posa sa main sur le manche de son glaive et il s’approcha lentement. Il tassa quelques buissons pour voir une jeune fille, accompagnée par un loup, et il cligna lentement des yeux. Elle ne semblait pas agressive, mais son loup, un petit peu quand même, alors il ne se sentait pas trop d’attaque pour un combat. Il se calma et s’approcha lentement, mais lorsqu’il entendit une voix autoritaire qui parlait, il s’inclinant poliment, à la façon la plus respectueuse et approximative qu’il pouvait faire face à une elfe.


- « Je suis désolé si je vous ai surpris, ma dame. » Il avait espéré un repas, peut-être, mais c’était loin d’être le cas, alors il préféra taire la chose. Un simple sourire, des plus sincères, s’afficha sur ses lèvres. « J’espère que ma présence ne vous importune pas trop. »

_________________



Siran Bennefoy. The softer side of anger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Jeu 16 Juil 2009 - 21:05

Serindë avait déjà son arc pointé sur ce qui allait sortir des buissons. Elle fut d'ailleurs surprise de ne pas être attaquée et lorsque le jeune homme sortit de sa cachette, Fëanaro fit quelques pas en avant, l'air menaçant. La jeune femme tira sur les reines pour le calmer, car elle avait reconnu immédiatement l'homme qui lui faisait face. Sa taille, sa posture, ses cheveux blonds et ses yeux verts... On ne voyait pas ça chez tous les humains. Serindë observa le visage du jeune homme et ne put s'empêcher de remarquer, malgré la fatigue qui marquait ses yeux et la faim qui marquait ses joues, les traits qui le liaient irrémédiablement à son père. Siran lui ressemblait, c'était indéniable, maintenant il n'y avait plus qu'à espérer qu'il n'ait pas le même caractère...

Elle resta quelques secondes, immobile, gardant Siran en joug. La brise qui soufflait déplaçait au hasard quelques mèches de ses cheveux qui lui passaient devant le visage.

« Je suis désolée si je vous ai surpris, ma dame. J'espère que ma présence ne vous importune pas trop. »

Serindë se décontracta, elle savait que, si elle voulait retrouver son cousin, elle devait s'en faire un ami et non pas un ennemi. Elle baissa son arc et sa flèche qu'elle rangea avec soin. Elle prit une voix qui se voulait plus douce et plus agréable.

« Je suis désolée de vous avoir menacé avec mes armes... Comprenez que je voyage seule et qu'avec les temps qui courent, la moindre feuille qui heurtent le sol me fait tressaillir... »

Pendant qu'elle parlait, Raaïn s'était rapproché d'elle comme pour la contredire. Il n'avait pas l'air menaçant, plutôt protecteur.

«L'usage voudrait que je vous demande de vous présenter, mais le hasard fait que je vous ai reconnu, Siran Bennefoy, héritier du trône humain, fils d'Ardiosis et d'Eleade Bennefoy... » Serindë fit alors l'une de ses plus belles révérences en ajoutant « Je me présente, ou représente puisque nous nous sommes déjà croisés, Serindë Deloril, fille d'Anàrion et d'Elenwë Deloril, mais aussi nièce d'Eluthiel Gil'Rea. »

Elle se redressa en se demandant si le prince l'avait reconnue, ce qui ne semblait pas être le cas vu la façon dont il l'avait abordé.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Dim 19 Juil 2009 - 18:37

Siran la regarda. Un instant. De la tête aux pieds. Comme s’il cherchait dans sa mémoire, car il l’avait bien certainement vue, du moins durant cette réception à la tour céleste, mais il n’en gardait aucun souvenir. Il fallait dire que les gens l’évitaient du mieux de leur pouvoir durant cette réception. Un humain dans une réunion de la résistance, cela aurait pu passer comme une grande insulte, mais ça n’avait pas été le cas, heureusement, sauf que pendant la première heure du banquet, les choses s’étaient bousculées dans sa tête, mais qu’importait. Aujourd’hui il se portait mieux et il se sentait mieux ‘avoir fait comprendre aux autres nations que tous les humains ne vénéraient pas son père comme seul dirigeant absolu.

Le jeune homme regarda le loup. Il ne fit pas un mouvement, visiblement assuré de ses propres capacités, il fallait dire que cette forêt n’était pas toujours des plus sécuritaires pour les humains.

Il s’approcha lentement d’elle, mais assez loin quand même. Il n’était pas sûr de quel côté elle se tenait, si elle faisait partie des elfes qui le tenaient pour un ennemi, ou si elle faisait partie des autres. Dur à dire, mais à sa manière de parler, elle ne devait pas vouloir lui planter un couteau dans la gorge.

- « Je comprends. » Lui aussi avait posé la main sur son glaive, en signe de protection plus qu’autre chose, mais il ne voulait pas qu’elle se sente agressée par sa présence, ainsi il ne touchait plus à une seule de ses armes. « Je crois… que nous nous sommes déjà croisé, mais je ne me souviens pas vraiment de vous, je pense qu’on ne s’est pas parlé. »

Il marqua une pause avant e s’approcher et se s’incliner poliment devant elle. Il s’inclina à la façon humaine, la seule qui lui venait naturellement, et il releva la tête après un instant pour la fixer de ses yeux verts.

- « Je suis enchanté de vous rencontrer, dame Deloril. »

_________________



Siran Bennefoy. The softer side of anger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Lun 20 Juil 2009 - 23:35

Serindë ne put s'empêcher de laisser un sourire se dessiner sur son visage en voyant la manière dont Siran venait de la saluer. Elle avait un certain dégout pour les humains, plus à cause de leur roi mégalomane qu'autre chose mais elle devait reconnaitre que Siran avait une grâce, une élégance particulière et une présence qui aurait presque pu la faire changer d'avis... Elle se remémora alors une conversation à propos du Prince Humain qu'elle avait eu avec son cousin, Haziel, peu de temps avant sa disparition...

Oo°*°oO


Serindë et Haziel avait décidé de s'échapper pour quelques heures des obligations du palais pour aller se baigner dans un lac qui était à quelques minutes seulement du temple de Bladr.

Une discussion mouvementé les occupaient depuis plus d'une demi heure déjà. La voix de Serindë qui se voulait aussi douce que ferme raisonna alors que les deux jeunes gens se trouvaient sur la berge, trempés.

- Non mais tu te rends compte de qui tu parles !? Tu parles d'un humain ! Non, non, non, tu ne parles pas de n'importe quel humain, tu parles du Prince ! Siran Bennefoy, le fils D'Ardiosis ! J'aurais pu croire n'importe qui, mais pas l'homme qui est si étroitement lié au roi !

- Serindë, tu te trompes à son sujet, il n'est pas comme son père, il en ai même très loin... La voix d'Haziel était aussi calme que s'il parlait du soleil et de la pluie.

- Comment tu peux en être aussi sûr ?

- Je lui fais confiance et ça devrait te suffire à toi aussi. Il retourna dans l'eau sans tourner le dos à sa cousine.

- Tu le connais à peine, comment tu peux lui faire confiance aussi vite alors qu'il fait partie de ceux dont tu dois te méfier le plus ?!

- Je le connais mieux que tu ne le crois. J'ai passé beaucoup de temps avec lui...

- Et ça ne t'a pas traversé l'esprit que peut être Ardiosis avait enrôlé son fils et qu'il l'utilisait pour t'embrouiller les esprits et te faire disparaitre?

- Je ne crois pas que...


Mais Serindë le coupa, se leva, submergée par l'inspiration.


- Après tout, toi non plus tu n'es pas n'importe qui ! Tu es l'héritier du trône Elfique, un poste qui serait intéressant d'occuper si on veut contrôler tout le...

- Je crois que tu t'emportes là... Siran n'est pas comme son père. Il est contre tout ce qu'il fait et puis il a intégré la résistance après tout !

-Haziel, c'est son fils ! Est-ce que tu oserais te dresser contre ton père? Et lui faire faux bond? Et intégrer une organisation qui s'est formé pour s'opposer à lui? Je ne pense pas que tu pourrais faire ça...

- Tu mélanges tout ! Ledinborn est l'un des meilleurs rois que nous ayons jamais eu ! Je ne m'opposerais pas à lui, il prend de très bonnes décisions ! Mais s'il faisait quelque chose que je n'approuverais pas, je n'hésiterais pas une seule seconde !

- Tu...

Une gouvernante posa sa main sur l'épaule de Serindë qui sursauta.

- Je suis désolée mademoiselle Deloril mais votre père m'envoie vous cherchez pour que vous assistiez à votre cours d'ancien elfique...

Serindë laissa échapper un soupire, se leva et commença à suivre la gouvernante avant de se retourner et de lancer à son cousin :

- Soit quand même prudent... Et s'il t'arrive quoi que ce soit, je saurais vers qui me tourner !

Haziel lança l'un de ses plus beau sourire à la jeune femme, ironiquement, avant de replonger bruyamment dans l'eau.

Oo°*°oO


La jeune Elfe secoua la tête, comme si cela pouvait l'aider à sortir de ses pensées. Un voile de tristesse se déposa sur son visage lorsque que l'idée de ne plus revoir son cousin lui traversa l'esprit.
" Il devait avoir raison, je dois lui faire confiance... "
Serindë regarda Siran avec intérêt, elle voulait trouver la bonne façon de lui poser ces questions, sans l'effrayer, elle voulait gagner sa confiance.

- Enchantée mon Prince... Il est tôt et peut être voudriez vous vous arrêtez quelques instants, le temps de vous rassasier d'un bon repas. Raaïn est un très bon chasseur et cette nuit il nous a rapporté trois lapins plutôt dodus, quant à moi, j'ai cueillie un panier entier de fruits et de baies rouge... Me feriez vous l'honneur de partager ces quelques mets ?

La jeune femme lança un doux sourire à Siran, comme pour l'assurer de sa bonne foi.


- Je ne mets pas en doute vos talents de chasseur mais j'ai l'impression que vous n'avez pas encore pris de repas ce matin...
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Sam 25 Juil 2009 - 6:34

Siran se renfrogna. Il détestait que les gens le reprennent comme ça. Elle lui rappelait sa mère. Il y avait quelque chose de maternel dans sa manière de lui parler, mais surtout, quelque chose dans son offre lui rappelait une ancienne amitié qu’il avait l’impression d’avoir perdue. Depuis son départ de la capitale des terres humaines, il s’était senti plus seul maintenant que jamais. Il avait dû laisser derrière lui tout ce qu’il aimait et tout ceux qu’il aimait. Il s’ennuyait de ses amis, de sa mère, même un peu de son père.

Ses yeux verts la fixèrent un bon moment, comme s’il cherchait la réponse qu’il devait dire. D’abord et avant tout, Siran était un prince et il savait qu’il devait toujours faire bonne figure. Il ne pensait pas à son bien être en premier, il pensait au bien être de son peuple et à ce que chaque rencontre pouvait apporter à celui-ci et aussi à sa cause. Il finit par secouer la tête pour sortir de ses pensées et il rougit un peu, sans le vouloir.

- « Je hum… je suppose que je peux bien partager votre repas. »

Il hésita un moment mais finit par tourner la tête pour passer sa main sur me museau de son cheval, question de le calmer un petit peu. Il s’approcha lentement de la jeune femme après avoir attacher les reines de son cheval pour le laisser brouter très lentement l’herbe de la forêt. Il finit par enlever le sac qu’il portait sur l’épaule et il posa son arme contre un arbre après s’être assuré que son épée était toujours à sa taille. Il ne pouvait pas non plus rester sans arme, c’était une question de position sociale, et il ne savait pas quelles étaient les véritables intentions de cette femme. Il ne pouvait pas en être certain en tout cas. Elle ne lui semblait pas lui vouloir du mal, mais il ne pouvait pas en être sûr. Il ne pouvait pas être sûr de grand-chose en ce moment. Tout était confus.

Siran décida de trouver un endroit où s’asseoir, question d’être plus confortable. Il ne resterait pas debout, veut veut pas, passer des semaines sur un cheval lui donnait le goût de s’asseoir dès qu’il le pouvait et ce serait un bon moment. Il regarda le jeune femme de ses grands yeux verts et il baissa la tête.

- « Je suis désolé de ne pas me souvenir de vous, le banquet fut une drôle d’épreuve pour moi, pour ainsi dire. J’espère que cette rencontre s’imprégnera beaucoup mieux dans ma mémoire, quoi que je n’en doute pas vraiment. »

Il la regardait faire. Contrairement à lui, elle semblait tout à fait à l’aise dans la forêt. Lui était à l’aise dans la ville, il était habile entre les gens, il savait quoi dire, quand le dire, quand admettre des faiblesses et comment avoir l’information qu’il voulait. Cela faisait partie de ses fonctions.

_________________



Siran Bennefoy. The softer side of anger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Jeu 30 Juil 2009 - 1:13

Serindë observait silencieusement le Prince, elle sentait qu'il n'était pas très à l'aise et qu'il était presque offensé de sa demande. Elle ne comprenait pas vraiment mais lorsqu'il répondit qu'il acceptait l'invitation en rougissant, la jeune Elfe lui offrit son plus beau sourire avec toute la sincérité dont elle était capable avant de se retourner et de détacher un gros sac ainsi qu'un panier qui était accroché à la selle de Fëanaro. Elle se retourna vers Siran et s'approcha d'où il était puis s'assit gracieusement en face de lui.

« Je suis désolé de ne pas me souvenir de vous, le banquet fut une drôle d’épreuve pour moi, pour ainsi dire. J’espère que cette rencontre s’imprégnera beaucoup mieux dans ma mémoire, quoi que je n’en doute pas vraiment. »

Serindë releva les yeux vers le Prince sans vraiment savoir comment interpréter ses derniers mots, serait-ce d'une manière plaisante qu'il se souviendrait d'elle ou au contraire, serait-ce le genre de rencontres hasardeuses que l'on raconte en pouffant de rire à ses amis, heureux que le mauvais moment soit passé ? Elle préféra penser que la première option était celle sous entendue... Elle lança alors, sans perdre son sourire, tout en s'occupant de préparer les deux bêtes à être cuisinée :

« Je comprends que cela a du être dur d'assister à ce banquet parmi toutes ces personnes qui vous dévisagent et se méfient de vous sans connaitre un traitre instant la moindre de vos intentions... - Et Serindë avait malheureusement fait partit de ces gens, mais elle se gardait bien de le mentioner - Rassurez-vous, je ne me sens pas offensée. Je suppose que si vous n'étiez pas le fils d'Ardiosis, je ne vous aurez même pas remarqué... Et puis mon cousin n'a de cesse de me parler de vous, il semble que vous soyez très proches. »

Fiou ! La bombe était lancée et Serindë avait bien prit le soin de mentionner son cousin au présent. Cependant, elle agissait comme si de rien n'était... D'ailleurs, en temps normal, elle n'aurait pas attendu une seconde de plus pour allumer un feu de bois afin de faire cuire la chair des deux gros lapin que Raaïn avait ramené la nuit précédente mais après avoir remarqué l'expression de l'humain, elle décida qu'un mensonge serait le bien venu pour lui redonner confiance.
Elle leva alors ses yeux du même vert que le jeune homme et lui sourit, gênée :

« Je suis confuse d'avoir à vous demander ça mais pourriez vous m'aider à allumer un feu ? Je ne suis pas très douée pour ce genres de choses et manger de la viande crue n'est pas terrible... »

La jeune femme s'activa alors à nettoyer, grâce à l'eau qu'elle conservait dans une sorte de gourde faite de métal et recouvert de cuir, les baie et les divers fruits qu'elle avait cueilli le matin même. Elle relevait parfois la tête pour observer le Prince et ses mouvements imprégnés de royauté. Elle garda de l'eau et l'utilisa pour remplir trois petites gamelles qu'elle donna à Fëanaro, Raaïn, sans oublier le fier destrier du Prince.
Elle se releva finalement pour cueillir quelques herbes aromatiques, comme du thym, du serpolet ou encore du romarin qui pourraient donner du goût à la viande, elle ne s'éloigna pas à plus de deux mètres pour pouvoir continuer sa conversation avec Siran.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Ven 7 Aoû 2009 - 18:10

Le banquet avait faillit être, pour Siran, une autre occasion de se ridiculiser. Heureusement, il avait pensé à ses mots avant de les dire et il n’avait pas été trop saoul sur le moment, sinon ça aurait pu laisser une toute autre image du prince des humains qui se joignait enfin à la résistance. En fait, il en avait toujours fait partie, mais pour les autres peuples, ça avait été surtout le moment d’acceptation de la chose : tous les humains n’étaient peut-être pas comme Ardiosis finalement.

Il regarda la jeune femme qui préparait le repas et lui ne pouvait rien faire. Il en avait profité pour enlever sa celle et la couverte de sur son destrier, question de lui laisser un peu de liberté du moins pour leur petite pause. Il serait sûrement de meilleure humeur après. Il déposa le tout par terre. Les sacs étaient pesant, la selle aussi, et la couverte sentait le cheval. Heureusement que Siran avait eu quelques jours pour se laver une fois chez les nymphes, mais il n’était pas resté longtemps, conscient qu’il ne trouverait pas si facilement leur appuie.

Après un moment, il se retourna pour regarder la jeune femme encore une fois. Il acquiesça en silence, comme perdu dans ses pensées, mais il se contenta de sourire très doucement. Il finit par croiser les bras et il ferma les yeux un court moment. Finalement, le blondinet vint près du feu et sortit le nécessaire pour en allumer un. Il commençait à avoir de l’expérience là-dedans, il y avait bien quelques semaines qu’il était en cavale maintenant, et à part Haziel, peu de gens avaient pris la peine de vraiment l’aider, alors il avait appris à survivre dehors, ce qui n’était pas très princier. Une fois le feu allumé, il s’assit tout simplement devant pour regarder danser les flammes pensivement. Il se sentait mieux quand il ressentait la chaleur du feu.

Il prit un bon moment avant de répondre, visiblement perdu dans ses pensées. Il ne pensait pas avoir fait cet effet au prince elfique, en fait il pensait qu’il rirait de lui dans son dos, mais il semblait que son amitié était sincère.

« Je suppose que non, vous ne m’auriez pas remarqué, mais votre reine à tout fait pour qu’on me voit, semble-t-il. » Il rit doucement. Il se rappelait de chaque seconde de ce fameux banquet. Il se souvenait avoir été poussé devant une foule de gens pour expliquer ses actes et se prouver à eux, juste comme ça, sans pouvoir y penser avant.

Siran n’était pas sûr de pourquoi elle agissait comme ça, mais pour la comprendre mieux, il savait qu’il devrait la côtoyer un petit peu plus longtemps, pour comprendre ses intentions et ses motivations. Cependant, il n’était pas encore tout à fait habitué à lire les gens.

« Je n’aurais pas vraiment pensé qu’Haziel se souviendrait de moi. »

_________________



Siran Bennefoy. The softer side of anger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Sam 8 Aoû 2009 - 3:14

« Je suppose que non, vous ne m’auriez pas remarqué, mais votre reine à tout fait pour qu’on me voit, semble-t-il. » lança le Prince après une longue réflexion.
Serindë qui était revenue s'asseoir près du feu pour ajouter les herbes cueillies au plat principal releva les yeux vers Siran et se sentit soulagée de voir qu'à cet instant il n'avait pas les yeux fixés sur elle. Elle ne voulait pas qu'il lise la honte que son visage reflétait. Elle reporta aussitôt son attention sur les deux lapins...
Après la disparition de Ledinborn, elle n'avait pu s'empêcher de ressentir une haine grandissante envers les humains et malheureusement, sans distinction de chaque être, cette race était tout simplement devenue son ennemie. La jeune femme se rappela avoir violemment désapprouvé la venue de Siran sur le territoire Elfique et n'avait finalement pas fait de scandale uniquement parce que son cousin, avec des mots qu'elle avait pourtant oubliés, l'avait convaincue qu'il n'était pas l'incarnation du mal en personne. Elle n'avait cependant jamais pensé au mal être et à l'humiliation que le Prince avait pu ressentir cette nuit là, obligé de s'expliquer, de se justifier, de s'excuser pour quelque chose dont il n'était pas responsable, devant des centaines de personnes hautaines et réticentes.
Serindë laissa échapper un soupir, déçue de son propre comportement et garda le silence, s'appliquant, peut être un peu trop, à préparer le diner.

« Je n’aurais pas vraiment pensé qu’Haziel se souviendrait de moi. »

Serindë fut secouée d'un frisson, elle lâcha immédiatement les herbes et se frotta les bras en se rapprochant du feu, comme si la douceur de la mâtiné y était pour quelque chose...
Haziel... Voilà un mot tabou depuis quelques temps au Palais, personne n'osait prononcé le prénom du prince devant la Reine qui avait perdu son fils et personne n'osait prononcer son nom en sa propre personne de peur qu'elle ne révèle ce qu'elle avait en tête. Entendre le nom de son cousin de la bouche d'un étranger était plus qu'étrange, elle ne put cependant pas réprimander un sourire.

« Eh bien... - La jeune femme chercha et choisit ses mots avec précaution - Haziel et moi sommes très... Proches. Nous nous faisons une confiance presque aveugle. Nous nous disons tout et en particulier ce que nous pensons tout bas mais qu'on ne peut pas dire tout haut... - Elle redressa la tête, une expression confuse sur le visage et plongea son regard dans celui de Siran - Il se souvient très bien de vous, il a placé en vous beaucoup d'espoirs, des espoirs peut être fous ou vains mais je ne l'ai jamais vu aussi convaincu de...- Elle s'interrompit encore une fois sans laisser ses yeux s'échapper du regard du Prince - ... La bonté, de la loyauté de quelqu'un. »

Elle tourna la tête vers la gauche, la secouant légèrement, les yeux fermés, un sourire aux lèvres. Après un soupir qui sembla lui suffire pour se ressaisir, Serindë prit les deux lapins, les plaça sur le feu et resta immobile ainsi, fixant la viande des deux animaux cuir lentement. Ce n'était pas très agréable à regarder et l'odeur de chair brulée qui commençait à tourbillonner dans l'air lui donna la nausée. La jeune femme se redressa alors et se rassit sur le tronc mort, à distance de son futur repas. Elle reposa ses yeux sur le visage du jeune Prince.

« Aussi surprenant, aussi stupide que cela peut paraitre, je lui fais confiance et s'il vous a donné la sienne alors je me dois de vous donner la mienne, à mon tour. J'espère simplement que ce n'est pas ma plus grosse erreur... »

Le ton de la jeune Elfe raisonna plus comme une question à l'intention de Siran que comme une vraie affirmation. Malgré le sérieux de la conversation, elle ne put s'empêcher de sourire une fois encore à son interlocuteur, comme désolée de ce qu'elle avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Mar 11 Aoû 2009 - 13:10

S’il y avait une chose que le jeune prince avait détesté toute sa vie, c’était bien la façon dont les gens de la court le regardaient, ou murmuraient dans son dos les choses les plus blessantes, les gens qui agissaient de façon mensongère face aux regards des autres, mais qui montraient leur vraie nature dans le privé. Pas à lui, certes, mais à d’autres, il en avait entendu parlé par ses quelques rares amis et ses proches.

Serindë, elle, agissait de manière complètement différente. Elle était vraie, mais cela, Siran ne pouvait vraiment le dire, il savait juste qu’elle ne semblait pas avoir peur de ses idées, et elle ne se cachait pas derrières de grandes et belles phrases. Elle s’exprimait bien et clairement, mais elle ne cachait nullement son jeu, et cela, le prince pouvait le comprendre. Après tout, il savait qu’il n’inspirait en rien la confiance des autres peuples, il avait déjà perdu la confiance de tant d’humains, même s’il faisait de son mieux pour plaider la causes des résistants, les gens étaient encore portés à le voir comme un ennemi, juste comme un ennemi parmi tant d’autres, sans regarder ses motivations .

Il se contenta de soupirer, revenu à la réalité par l’odeur des lapins qui cuisaient. Il s’était habitu. À l’odeur qu’il n’avait sentit avant que lorsqu’il se sauvait vers les cuisines en fin de soirée pour récupéré quelque morceau de viande ou encore dessert. Il fixa dans les yeux la jeune femme alors qu’elle parlait, mais il ne savait que lui dire pour qu’elle se sente mieux. Chacune de ses paroles serait probablement analysée, et aurait pu être retournée contre lui, alors il ne savait trop que faire.

« Je vois. Eh bien, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce ne soit pas une erreur, et je tenterai de de vous prouver que je suis comme Haziel vous l’a dit. »

Siran n’était pas du genre à se vanter, encore moins sur quelque chose de pointu comme ses qualités. Il se contenta de soupirer en regardant le souper, pensif, sans trop savoir quoi faire. Il ne sourit pas cependant. Il n’aimait pas qu’on mette sa parole en doute, ou même sa personne, il saviat qu’il était fondamentalement une bonne personne, mais ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait tout simplement affirmer, il devait le prouver.

« J’ai l’habitude qu’on doute de moi, vous pouvez le faire aussi, ça ne me dérange pas. » Il rit doucement à ce commentaire qui était sortit presque par lui-même, et il se contenta de hausser des épaules, comme si cela ne le dérangeait pas vriament. Toutes les formalités ne changerait jamais rien à ce qu’était vriament Siran Bennefoy.


_________________



Siran Bennefoy. The softer side of anger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Mer 26 Aoû 2009 - 18:21

Serindë ne pouvait s'empêcher d'observer le jeune homme, mis à part Haziel, elle n'avait j'avais rencontré de Prince et elle devait avouer que c'était assez fascinant...
Après un long silence et un soupir Siran lâcha :

« Je vois. Eh bien, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce ne soit pas une erreur, et je tenterai de de vous prouver que je suis comme Haziel vous l’a dit. »

Avant qu'elle ne puisse lui répondre, Siran ajouta :

« J’ai l’habitude qu’on doute de moi, vous pouvez le faire aussi, ça ne me dérange pas. »

La jeune Elfe fut surprise par le sourire du Prince et l'apprécia énormément, cependant, elle comprit bien vite que c'était un sourire désenchanté. A qui cela pourrait-il plaire qu'on ne cesse de douter de sa personne... ? Elle même n'aurait pas apprécié tant de méfiance de la part d'un autre résistant. Mais malheureusement, la méfiance était aujourd'hui une question de survie, la disparition d'Haziel en était la preuve.
Une fois encore, Serindë chercha ses mots, elle ne voulait pas être grossière ou impolie mais elle se devait d'être clair et ferme, chose que sa tante avait mainte et mainte fois tenté de lui enseigner.
Elle se lança finalement avant même d'avoir songé à sa phrase toute entière :

« Vous devez comprendre que vous êtes le descendant de l'homme qui a certainement assassiné notre roi ainsi que les autres compagnons... La résistance dans la quelle nous nous sommes engagées est plutôt précaire et surement illégale. Nous prenons tous de gros risques en affirmant vouloir nous dresser contre le rois des hommes... » La jeune femme qui avait pourtant parlé lentement et calmement, reprit sa respiration. Elle avait toujours refusé d'appeler Ardiosis " Seigneur Nordique " et elle s'énervait facilement lorsque cette expression sortait de la bouche de son interlocuteur. Elle reprit finalement la parole. « Et je suis persuadée que la disparition de mon cher cousin est intimement liée avec tout ça... Et malheureusement pour vous, vous êtes la personnes qui fait le lien entre les deux... »

La jeune Elfe laissant sont regard flotter dans celui de l'humain. Elle devait admettre que quelque chose dans ses yeux le rendait innocent. Il avait l'air honnête et déterminé, elle pouvait reconnaitre chaque trait soigneusement décrit par Haziel. Elle prit une légère inspiration avant de lancer :

« Je suppose que si vous ne m'avez pas encore tuée alors que vous avez l'occasion de le faire loin des regards ou des oreilles indiscrètes... C'est que je peux vous faire confiance... » Elle prit soudainement un ton et un air plus sévère, elle ne voulait pas que Siran la prenne pour une damoiselle en détresse ou quoique ce soit en détresse d'ailleurs. « Mais attention, au moindre faux pas, je n'hésiterais pas à me défendre, ou même à attaquer si besoin est...»

Serindë ne put s'empêcher de sourire une dernière fois, comme pour montrer sa bonne fois. Elle se leva et tendit sa main au jeune Prince.

« Faites vous le serment de défendre la cause de la résistance, quoiqu'il advienne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Siran B.
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 59
Age : 22
Clan : Résistance
Fonction : Prince fugitif
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   Lun 21 Sep 2009 - 22:31

Siran fronça des sourcils. La réponse ne pouvait venir d’elle-même, car il avait de l’orgueil, lui aussi. Il ne serait à la solde de personne et il ne s’inclinerait pas inutilement, alors pourquoi devait-elle amener la question de cette façon? Siran ferait ce qu’il avait à faire pour sa patrie, pour le peuple humain qui souffrait depuis trop longtemps de par leur dirigeant et de par le regard des autres. Mais il n’avait pas à faire de serment devant une elfe simplement car elle ne croyait pas en sa bonne foi. Il était prêt à se prouver, mais il ne faisait aucun serment à la légère, car contrairement à beaucoup de gens, il ne revenait que très rarement sur sa parole.

Il secoua de la tête en regardant cette main, comme si c’était une insulte à sa personne, ou comme si sa présence le blessait. Il faisait de son mieux pour être à la hauteur et pour prouver qu’il était bel et bien un des leurs.

« Écoutez, je ne vois pas pourquoi vous vous bornez à me voir comme une personne différente. Je vous assure qu’on défend la même cause, alors pourquoi dois-je me défendre et défendre mes idées et mes désirs contrairement à vous. Ne vous méprenez pas, je ne vous demande pas de le faire, mais je tiens à vous dire que je n’ai aucune raison de me justifier face à vous. Je me suis justifier face à votre peuple et mes actes ont été approuvés par votre reine. Et par votre cousin. »

Contrairement à ce qu’auraient pu penser plusieurs personnes, le prince humain n’avait pas énormément de front, ce n’était pas un petit effronté, mais il savait tenir sa position et il en avait plus que marre de toujours se justifier, de toujours être sur la corde raide.

Il se retourna pour cacher son visage contrarié. Une longue inspiration. Puis une autre. Il devait se calmer à tout prix, il ne pouvait exploser de colère contre elle qui n’avait rien fait excepté se montrer supérieure à lui, ou du moins essayer. En quoi son sang était-il supérieur au sien? En quoi sa famille était meilleure que la sienne? Certes, son père était un problème mais sa mère était différente.

« Le sang n’influe pas ma personnalité, je suis une personne en entier, je ne suis pas qu’un pâle reflet de mon père. Si c’est ce que vous pensez, je vais commencer à en prendre insulte, car je ne suis en rien comme lui, je l’ai connu avant et cet homme m’es plus familier qu’à quiconque dans la résistance. Ne pensez pas que cette opération n’est pas sans risque pour moi. Je risque tout aussi gros, sinon plus, mais qu’importe. »

Il soupira et revint près du feu pour s’occuper du souper, sans dire un mot de plus. La fatigue l’assaillait et depuis deux semaines, il avait toujours mal à la tête. Mais il devait passer outre cela et les regards sombres.

_________________



Siran Bennefoy. The softer side of anger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre Hasardeuse [ Pv Siran Bennefoy *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Coran-Siran [ Maître de l'Ordre du Lys d'or ] [Gaucelm]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 5-