AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Libations officielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melindaë Gordonian
Fille de la Lune



Féminin Nombre de messages : 201
Age : 28
Age : 33 ans
Clan : Neutre
Fonction : Ancienne Grande Prêtresse
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Libations officielles   Sam 25 Juil 2009 - 11:25

Fin de matinée,
Sixième jour,
12e semaine de l’an 835.


Cela faisait maintenant plusieurs jours que la catastrophe durait. Au départ, les paysans n’y avaient pas trop prêté attention. En effet, il pouvait arriver de temps en temps qu’une partie du bétail soit infectée et meurt sans aucune explication. Dans ce cas, l’on pensait que le propriétaire du troupeau avait péché et que Mani le punissait. Mais cette fois, c’était des troupeaux entiers qui étaient décimés. Les paysans, à cause de cette épidémie, perdaient absolument tout. Pis, les réserves en viande du royaume diminuaient de jour en jour. Bien que les récoltes fussent plutôt bonnes, elles ne suffisaient pas à nourrir toute la population pour très longtemps…

La panique se ressentait en chaque Druide. On avait peur de la famine mais aussi de la contagion chez l’homme. Ainsi, plusieurs mesures avaient été prises afin d’endiguer tout risque de contamination chez la population de Sudorna : on brûlait les cadavres de bêtes contaminées et l’on mettait en quarantaine les Druides qui avaient été en contact avec ces animaux. Quand aux rations de nourriture distribuées à la population, elles avaient été diminuées de moitié. Bien que draconiennes, ces conditions étaient nécessaires.

Au temple, les allées et venues étaient devenues incessantes. Plusieurs novices avaient du être envoyés en renfort à travers les contrées de Sudorna afin d’épauler les prêtres débordés. Melindaë, quant à elle, ne dormait plus beaucoup. Tout son temps, elle le passait à enchaîner les cérémonies et à adresser de nombreuses prières à Mani. Les spéculations sur les origines de l’épidémie allaient bon train : on s’accusait mutuellement à cause de péchés commis dans le passé, on reprochait aux anciennes générations de n’avoir pas été assez pieuses, on calomniait les querelles divines… En toute évidence, les boucs émissaires étaient nombreux et aucun druide n’était en accord !

Afin de réguler les déplacements aux temples et le grand nombre de cérémonies, il avait été décidé par l’Ordre du Temple qu’une unique supplique officielle adressée au dieu des Druides aurait lieu dans la semaine et ceci le sixième jour. Bien entendu, tous les Druides ne pourraient y assister. On avait donc chargé les Hauts-Initiés de pratiquer aussi la cérémonie dans diverses places publiques de la Cité d’Unae au même moment que la Grande Prêtresse.

Au matin du sixième jour, l’excitation était présente dans l’esprit de chacun. Melindaë s’était levée tôt. En effet, elle devait répéter son discours. Toute l’élite du royaume serait présente. Elle n’avait pas le droit à l’erreur. Elle enfila une magnifique robe vermeille qu’elle s’était procurée chez les Elfes. D’un velours intense, de longues manches écarlates recouvraient ses bras pâles. Fluide et agréable, cette robe mettait en valeur sa silhouette délicate. La Grande Prêtresse para sa chevelure jais de plusieurs coquelicots. Une fois prête, elle quitta le Bastion et se rendit directement au Temple sous sa forme animal afin d’y accéder discrètement. Une fois arrivée à destination, elle s’aperçut que toute l’assemblée était au complet. Des novices firent sonner les cloches et la cérémonie put commencer. Un grand silence régnait dans la demeure de Mani. Après avoir fait plusieurs libations avec l’aide d’une novice, Melindaë commença son discours. Elle leva son visage vers le ciel et tendit ses bras dans la même direction.

En ce jour, j’invoque ton pardon Ô tout-puissant Mani. Les péchés de tes fidèles accumulés au fil des siècles méritent punitions et colère de ta part. Mais j’implore ta pitié. Nul châtiment ne doit être collectif. Il revient à chacun de se repentir individuellement. Les âmes innocentes périront si tu continues de faire peser sur nos bétails cette plaie terrible…

Ô grand fils d’Odin, nous ne portons point ces accusations sur tes épaules. Mais si ce n’est point toi qui ais lancé cette catastrophe, alors un autre enfant d’Odin l’aura fait… Et un seul aussi machiavélique et malfaisant en est capable : le dieu des Humains, Loki. Dans ce cas, sauve-nous de sa malédiction. Je t’en supplie Ô Mani, protèges tes Enfants !


Ces dernières paroles résonnèrent dans le Temple. Le silence régnait... Avait-elle bien fait d'accuser publiquement le dieu des Humains ? Quelles en seraient les réactions des fidèles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/t2146-druide-melindae-gordonian#40845
 

Libations officielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET
» Une langue nationale , deux langues officielles
» Funérailles officielles de notre chère Baba
» [CONSEIL] Nains
» RECAPITULATIF DES BANDES A MORDHEIM
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 5-