AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Lun 12 Oct 2009 - 17:02

Troisième jour, matinée

Le soleil était tout juste levé, il allait voir sa cousine pour aller chercher des mûres ensemble, par puree gourmandise avant le diner. Haziel attendait dans la cour en s'entrainant à faire tournoyer son épée vers un adversaire imaginaire quand sa mère l'appela, il entendit son prénom, surtout sa voix. Mais soudain tout se brouilla, ceci n'était qu'un rêve, Haziel ne le comprit qu'à son éveil. Le visage tartiné de terre, il tentait de rassembler ses souvenirs. Il avait voulu se mettre à la recherche de Siran, ils avaient été malencontreusement séparés. Sur le dos de Ditwin, il avait erré sans vraiment connaître les lieux qu'ils traversaient quand le cerf sentit le bruit de poudre, l'animal s'effraya, rua et finit par envoyer le prince au sol. Voilà ce qui s'était exactement passé, il avait dû s'endormir peu après sa chute. En se relevant, il vit qu'il avait eu de la chance, car il n'était pas loin d'une ville.

Une certaine méfiance le poussait à rester dans son chemin de terre comme un oisillon ne voulant quitter son nid. Il se releva tout en s'époussetant, il se mit à siffler pour tenter de faire revenir sa monture mais le cerf ne revenait pas. Il vit des hommes sortir des maisons, il se doutait que le cerf avait eu peur de toute cette population, il était arrivé chez un peuple ennemi. Le cerf avait du sentir qu'il n'était plus sur son territoire, il avait été effrayé..


** Mais où suis-je ?**

Il se redressa, mais alors qu'il reprenait ses esprits; il entendit une branche se rompre à quelques pas de lui. Il porta la main à son fourreau puis se retourna. Ditwin était de retour, tête basse, il chercha la main de son maître pour tenter de se faire pardonner. Haziel céda à ce caprice en songeant qu'il perdait peu à peu son côté sauvage et devenait vite aussi affectueux qu'un chat ou qu'un chien. Il lui avait fait une belle peur, de toute manière que pouvait on lui faire même s'il était arrivé au delà de ses frontières, ce n'était pas la première fois. Par le passé alors qu'il parcourait des terres éloignées des siens, il s'était déjà trouvé dans cette position. Il n'y avait aucun souci à avoir donc. La main sur l'encolure du cervidé, il s'éloigna du village en pensant que mieux valait qu'il ne découvre pas sa présence tout de même. Même s'il était d'un naturel joyeux, il gardait cette méfiance que son peuple lui avait transmise. Ses pas le conduirent jusqu'à une petite clairière non loin de la ville où il s'accorda une pause auprès de son compagnon. Il ne remarqua pas qu'il n'était pas seul et qu'à l'autre bout sur une route qui coupait la prairie marchait une femme.


Dernière édition par Haziel Gil'Rea le Mer 14 Oct 2009 - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Lun 12 Oct 2009 - 17:59



Naomeïra Garish'tar

Naomeïra savait qu'ils n'étaient plus en terre orthodoxe. L'air avait changé. Le décor aussi. Sa petite escorte lui avait signalé la proximité d'une petite citée non loin. Ils avaient décidé de s'y arrêté avant de poursuivre la route vers Yswllyra. Quel nom imprononçable, soit dit en passant! La jeune courtisane s'était réveillée de bonne heure afin de prendre du temps pour elle avant leur départ pour cette citée nommée Amarisha. Elle avait peigné ses cheveux et les avaient laissés libre dans la brise matinale. Elle avait revêtue une petite cape légère puisque le temps n'était pas aussi froid qu'en Iboa. Ses yeux bleus comme l'azur le plus pur scrutait les alentours. Ses pensées allèrent vers son Roi, l'infecte Erendil. Elle savait qu'il serait là aussi et qu'il en profiterait très certainement pour lui faire du tord. Cet homme n'était que méchanceté et puérilité. Il ne savait que médire et jamais il n'arrivait à sourire. Quel triste personnage! Sa vie devait être bien ennuyeuse. Naomeïra soupira profondément, levant les yeux vers le ciel dont la couleur se confondait avec celle de ses iris. Si la vie d'Erendil n'avait tenu qu'à un demi-fil, comme la sienne, un jour... Sans doute serait-il moins amer et acerbe. Peut-être serait-il capable de mots gentils ou de pardon.

Naomeïra songea à cette dernière image qu'elle conservait de son père. Avait-il réellement voulu la tuer? Pour quelles raisons? La jeune femme était toute à ses réflexions lorsqu'elle entendit un bruit. Elle arrêta subitement de marcher et, nerveusement, se retourna lentement d'un côté puis de l'autre pour scruter les alentours. Il n'y avait rien ici autre que ce petit sentier. La courtisane soupira, relâchant ce souffle qu'elle avait retenu sans même s'en rendre compte. Une brise vint jouer dans ses cheveux, faisant briller des reflets d'or. Ses yeux bleus se mirent à briller de plaisir avant qu'elle ne se mette à chanter doucement :


"Mon prince est en chemin déjà
Je ne sais pas comme il sera
Mais je sais qu'il viendra demain
Mon prince est déjà en chemin"


La jeune femme tournoya une fois sur elle-même avec un petit rire. Cette chanson, combien de fois sa mère la lui avait-elle chanté avant qu'elle ne s'endorme? Naomeïra la lui avait chanté aussi, souvent. Cela faisait plaisir à Siralla à l'époque où elle vivait. Peut-être que si elle la chantait, sa mère danserait dans ce endroit meilleur où elle devait être. Naomeïra poursuivit :

"D'un coup de mon balai magique
Il apparaît si je le veux
Dans un murmure de musique
Et je voyage dans ses yeux"


Naomeïra soupira puis s'arrêta en voyant un cerf. Elle s'approcha doucement puis aperçu un homme juste à côté de l'animal. Il le caressait comme si le cerf avait été domestiqué pour faire cela. La jeune femme sourit puis fit quelques pas lents dans leur direction.

"Bonjour..."


*Par Thor! Que mine affreuse! On dirait qu'il a dormi directement sur le sol!"

"Je peux?" demanda-t-elle en indiquant du regard le cerf.

Sa main délicate était tendue en une invitation aux caresses pour l'animal sauvage qui semblait si à l'aise auprès d'êtres humains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Mer 14 Oct 2009 - 23:10

Perdu dans ses pensées, trop occupé à essayer de se situer, Haziel ne remarqua l'arrivée de la jeune femme que relativement tard il voulut se dresser sur ses jambes en songeant alors à toute cette terre sèche sur son visage, il s'abstint. Il sortit un mouchoir de sa poche et s'essuya le visage. Il regardait l'inconnue avec un sourire, on ne savait s'il était ravi ou non de la voir, toujours est il qu'il ne répondait pas à ses sollicitations pour le moment comme un muet, il observait Ditwin tendre sa tête pour recevoir une caresse.

** Un vrai chien ce cerf, plus affectueux tu meurs .**

Il l'observait puis jugea qu'il était irrespectueux de rester ainsi inhibé, silencieux pour un fils de bonne famille. Diverses tournures lui vinrent à l'esprit, mais toujours aucune ne voulait sortir. En remettant son mouchoir dans sa poche, il finit par se lever pour s'incliner devant la dame à défaut de ne pouvoir dire un mot lorsqu'il leva ses yeux noisettes vers l'inconnu, il se força à dire :


- Bonjour veuillez pardonner mon impolitesse, je vous souhaite le bonjour de même.

Cela lui faisait étrange, il reprenait les formalités comme si sa nature le poussait vers cette voie, il n'en était rien. Cet air lui paraissait peu naturel voire trop excentrique, ridicule autant d'adjectif pour qualifier toute cette manoeuvre grotesque aurait pu convenir. Il se sentait loin des siens en plein territoire ennemi et lui, Haziel du royaume elfique disait bonjour de manière courtoise tranquillement.

-Il se nomme Ditwin c'est... un cerf presque apprivoisé à présent. Bien sûr que vous pouvez vu qu'il se prête bien à cela.

** Pourquoi recherchait-il autant la tendresse? Depuis qu'il avait quitté les terres elfiques, il était devenu ainsi comme si même ce cerf regrettait les bois elfiques... ** pensa t-il.

- Je ne voudrais pas vous importuner, mais puisque vous êtes ici, pouvez vous me dire où sommes nous ? Je suis... un peu perdu, reconnut il.

Même s'il était perplexe sur l'attitude à tenir, il gardait un visage chaleureux, ouvert au dialogue. Ses sourcils légèrement arqués trahissaient néanmoins son malaise face à cette situation. Il n'était ni campé sur ses hanches, ni courbé, il avait le dos droit, un maintien plus qu'élégant. S'il avait pu se voir en cet instant, il aurait vu que son caractère rebelle envers les règles de maintien, c'était soldé par un échec, il avait en cet instant la silhouette d'un vrai noble ni trop arrogant ni trop modeste. En lui même, il avait l'impression qu'il devrait fuir pour ne pas s'embarquer vers un événement fâcheux, mais que pouvait il se passer après tout ? Il s'était éloigné de la ville pour ne déranger personne, mais cherchait il vraiment à s'isoler ou ne recherchait il pas une présence ? Il resta devant elle aussi incertain et aussi rêveur qu'il l'était, perdu entre ce passé qui lui avait échappé et cet avenir souhaité qu'il n'arrivait pas à rattrapper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Jeu 15 Oct 2009 - 11:53



Naomeïra Garish'tar

Spoiler:
 

Naomeïra laissa sa main glisser sur le poil court du cerf qui semblait bien apprécier. La jeune femme l'observait de ses grands yeux à l'expression sage et profonde tout autant que pétillant. Tout compte fait, cet animal semblait bien se ficher de ce que pouvait penser son maître du fait qu'une étrangère lui prodigue son affection. La sorcière pouffa de rire en l'entendant cafouiller des salutations en réponse aux siennes. Sa présence était-elle si inopinée? Apparemment, oui, vu son désemparement. Naomeïra porta son regard sur l'elfe.

"Ditwin, hum? Moi je dis qu'il a l'air assez à l'aise pour une créature des bois. Ma monture se laisse à peine toucher ainsi par les inconnus."

Ses doigts coururent sur la tête du cervidé puis passa à l'arrière de l'oreille gentiment. La jeune femme plongea son regard dans celui du cerf. Quel genre de personne apprivoiserait un tel animal? C'était beaucoup d'effort pour le simple but d'avoir un animal de compagnie! Il faudrait qu'elle parvienne à éclaircir tout cela.

"M'importuner? C'est plutôt moi qui devrait m'excuser pour cela et puis nous ne sommes pas sur mes terres."

Naomeïra cessa ses douces caresses et recula d'un pas pour porter plus attention sur son interlocuteur. Un homme adulte, perdu? C'était si rare d'autant plus que la cité d'Amarisha ne devait pas être à plus d'une heure de marche. La jeune femme fronça les sourcils, son index gauche suivant le délicat tracé du tatouage sur le côté de son visage songeusement. Elle sembla absorber dans ses réflexions un moment puis inspira soudainement avant de répondre :

"Nous sommes tout près d'Amarisha presqu'au coeur du royaume des Hommes..."

Elle recula d'un pas. Et s'il était un ennemi? Elle n'avait pas envisagé cette possibilité puisqu'ils se trouvaient en terre humaine, néanmoins quelque chose lui disait qu'il n'en était pas un. C'était dans son maintien, dans sa façon de parler, dans son étrange choix de compagnon... Naomeïra se tint aux aguets, quelques idées déjà en tête de sorts qu'elle pourrait lancer. Elle garda tout de même un air décontracté. Après tout, peut-être se trompait-elle.

"Vous arrivez de quel endroit? Je pourrai sans doute vous aidez à vous diriger vers celle-ci."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Jeu 15 Oct 2009 - 15:10

Spoiler:
 

Le rire de la jeune femme confirma Haziel sur un fait : sa prestation était belle et bien déplacée. Son visage se tourna vers lui, il put à loisir voir cette femme. L'elfe observa ses yeux bleu qui avait malgré tout uner nuance grise qui donnait à son regard un peu de tristesse. Son visage néanmoins reflétait une certaine fraîcheur, Haziel la trouvait plutôt ravissante dans ses vêtements qui lui octroyaient une certaine noblesse. Quand elle évoqua le comportement un peu sauvage de sa jument, l'elfe rit en se grattant le cou, ses mèches brunes lui glissèrent vers les yeux laissant à découvert son oreille gauche. Il était vrai que Ditwin n'était vraiment pas ce qu'on pouvait appeler un animal très craintif, l'elfe en avait de plus en plus la certitude. Haziel découvrit à la suite des propos de la jeunes femmes qu'elle n'était pas dans son pays d'origine.

** Cela ne m'en dit pas plus sur le peuple auquel elle appartient, mais bon peut importe. **

La belle inconnue prit un air songeur, on pouvait déceler chez elle un soupçon qui naissait et qui comme s'en doutait Haziel n'allait pas tarder à éclater au grand jour. Il joignit ses mains derrière le dos en attendant ce qui devait sans doute suivre les réflexions de la jeune femm. Il avait une folle envie de se débarrasser de cette peur bien que minime qui lui ceignait les flancs. Elle lui dit qu'il était à tout près d'Amarisha presqu'au coeur du royaume des Hommes... Les hommes... Comme il savait que tout se traduisait sur son visage et qu'il était donc tout à fait inutile de le dissimuler, il traduit alors ce qui le travaillait.


- Nous sommes dans ce royaume !

La surprise l'animait totalement, il avait réussi à arriver jusque devant ses murs sans s'en rendre compte.

- Je n'ai pas vraiment fait attention à ma route alors, admit il en toute franchise.

- "Vous arrivez de quel endroit? Je pourrai sans doute vous aidez à vous diriger vers celle-ci."

La réponse jaillit immédiatement comme si elle avait été trop longtemps contenue.

- Je suis parti d'Amil-Gadia !

De nombreuses images de cette ville l'atteinrent à nouveau, c'était comme le son d'une clochette qui teintait en sourdine dans son esprit. Ses sourcils se plissèrent, il craignait tout de même la réaction de la jeune femme. Sa mère trouvait parfois que son optimisme était une preuve de naiveté, il était sa plus grande faiblesse. Le prince n'avait jamais cherché à changer son attitude, il appréciait tant les situations claires.


- Je suis le fils d'Eluthiel et de Ledinborn Gil'Rea ...


Il laissa sa phrase en suspens en sachant que la seule personne pouvant l'aider à la complèter n'était autre que son interlocutrice. Au moins, il saurait assez rapidement si elle était animée par de mauvaises idées. Par prrécaution, il toucha sa ceinture où pendait une épée assez fine. Il s'était défait de son arc après son départ de la cité elfique. Il avait laissé son arc, arme souvent employée par les elfes, dans sa chambre sur une chaise en bois.
** Que va t-elle bien pouvoir me répondre ?? **
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Jeu 15 Oct 2009 - 21:53



Naomeïra Garish'tar

Spoiler:
 

Naomeïra sourcilla à sa réponse. Elle aurait dû s'en douter avec cette affinité qu'il semblait avoir avec les animaux. La jeune femme s'appuya sur une jambe en croisant les bras. Elle haussa un sourcil avec un petit sourire lorsqu'il déclina son identité. Elle secoua la tête avec un soupire las. Se dévoiler ainsi à son ennemi! Quelle sottise! Ce prince était bien naïf de croire qu'elle n'oserait rien tenter parce qu'il était ce qu'il était. Il était ennemi à sa patrie et à son Roi, même si elle haïssait ce dernier tout autant qu'il pouvait la détester. La sorcière se déplaça de côté, légèrement.

"Oh, j'ai donc affaire à du sang bleu. J'aurais dû me douter que vous étiez un elfe."

Naomeïra sourit en baissant doucement les yeux sur le sol. Elle les leva ensuite vers le ciel, puisant en elle la concentration nécessaire pour bien effectuer la tâche qu'elle se devait d'exécuter sans quoi elle serait très certainement déclarée ennemie à sa nation, chose qu'Erendil se ferait un plaisir de faire vu la pauvre estime qu'il pouvait avoir du sosie de sa défunte mère. Naomeïra laissa ses bras choir de chaque côté de son corps, tournant ses paumes vers le prince pour lui démontrer, silencieusement qu'elle ne portait pas d'armes.

"Je crois que le simple fait de vous dire d'où j'arrive et ma destination vous parlera assez pour savoir dans quelle situation nous sommes. Quoique mon tatouage ait déjà dû me trahir si vous avez un tant soit peu le sens de l'observation et de l'éducation... ce dont je n'oserais pas même douter."


La jeune femme laissa un court silence planer dans l'air électrifié par leur opposition dans cette guerre qui n'était encore qu'un grondement indicible. Naomeïra déclara doucement, l'oeil brillant même comme si elle parlait d'un tendre souvenir d'enfance :

"Je suis Naomeïra. J'arrive tout droit du comté d'Ardagie à proximité d'Iboa et je vais à Yswllyra."

La renommée des sorciers orthodoxes n'était plus à faire. Ils étaient indiscutablement adroits et leurs sangs étaient faits pour être envahi par la magie. La jeune femme fit à peine un petit geste, une tension dans sa main, que de l'électricité se chargea dans ses paumes, de minces éclairs apparaissant parfois pour aller doucement caresser le bout de ses doigts.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Ven 16 Oct 2009 - 12:20

Le prince vit que sa sincérité avait eu le mérite de déclencher une réaction. Après avoir soupiré comme si cela l'ennuyait tout du moins c'était ce que comprenait le prince, elle lui dit qu'il était un sang bleu. Il se dit que finalement son attitude de pacifiste, d'éternel rêveur allait lui porter préjudice, mais il attendait la suite des événements pour pouvoir mieux en juger. Elle lui dit sa destination, ce qui provoqua chez le prince un sentiment d'insécurité beaucoup plus fort... Sa main sur le pommeau de sa rapière, il se tenait prêt à pouvoir la sortir en un instant si cela lui était nécessaire. Il n'avait pas remarqué son tatouage, à vrai dire il n'avait pas été jamais doute assez attentif à ce qui se déroulait. Il ne bougeait pas devant elle, mais la fixait de manière plus intense comme si elle pouvait de ses yeux le paralysait. Elle attesta ce qu'Haziel avait enfin remarqué. Elle faisait partie de ces sorciers orthodoxes qui glaçaient le prince d'une grande perplexité. Il n'était pas très féru en magie, cet art ne lui était que peu familier, aussi lorsqu'il sentit l'air s'appesantir, son coeur battit plus rapidement, une anxiété monter en lui.

"Je suis Naomeïra. J'arrive tout droit du comté d'Ardagie à proximité d'Iboa et je vais à Yswllyra."

" Naomeïra, j'ignore vos projets et ce qui vous pousse vers cette ville mais je suis certain d'une chose nos chemins doivent se séparer ici."

Sa voix très douce avait fait place à un air plus ferme de quelqu'un qui se sentait en danger, l'elfe pressentait quelque chose et se tenait sur ses gardes. Il n'osait pas se retourner de peur d'être attaqué dans le dos; ces orthodoxes il en avait entendu parler oh que oui... Ses oreilles étaient aux aguets, même Ditwin sentait que l'atmosphère devenait plus lourde. Il vit une lueur dorée apparaître dans la paume de la jeune femme.

" Que faites-vous exactement chère Naomeïa ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Dim 25 Oct 2009 - 0:59



Naomeïra Garish'tar

" Naomeïra, j'ignore vos projets et ce qui vous pousse vers cette ville mais je suis certain d'une chose nos chemins doivent se séparer ici."

Aux paroles du prince, Naomeïra eût un petit rire malgré elle. Ce n'est que maintenant qu'il se rendait compte de sa sottise? Eh bien. Comme quoi le pouvoir ne rimait pas nécessairement avec l'intelligence. Par ailleurs, Erendil en était bien la preuve. Il savait faire preuve de ruse et d'astuce, mais il en avait encore long à apprendre sur la sagesse. Dire que c'était elle, fraîche jouvencelle de seize ans, qui songeait à cela. Quelle ironie! La jeune femme garda ses paumes chargées d'électricité et en augmenta même l'intensité question de signifier au prince qu'il avait fait une grave erreur et qu'il devait maintenant en payer le prix quel qu'il soit.


" Que faites-vous exactement chère Naomeïa ?"

La jouvencelle inclina légèrement la tête, cillant à cette interrogation pour le moins saugrenue. Il savait à qui il avait affaire pourtant. Était-il sot à ce point? La sorcière prit néanmoins le temps de lui répondre d'une voix doucereuse où perçait déjà la jubilation de la victoire facile :

"Mais voyons, cher Prince. Ne vous a-t-on rien appris? Nous sommes ennemis. Vous laissez filer sans rien tenter serait une Haute Trahison envers mon peuple!"

La jeune femme lui expédia les deux orbes d'électricité sans ménagement avant de recharger ses paumes pour lui en envoyer deux autres. Ce qui était bien avec l'électricité, c'est qu'à dose modérée, il tétanisait l'ennemi, parfois au point où il en perdait conscience. L'astucieuse Naomeïra ne le savait que trop bien. Elle chargea à nouveau une paume, vérifiant prudemment si le prince était effondré, conscient ou inconscient. La jeune femme se garda bien de l'approcher et guetta également l'animal de compagnie. Elle se doutait fort bien que le cerf pouvait aussi bien se retourner contre elle. De sa main libre, elle fit quelques gestes gracieux. Un papillon apparut dans la paume de sa main et voulu s'envoler, mais elle le retint par une aile. Elle murmura rapidement tout près de la bestiole qui prit son envol aussitôt qu'elle le relâcha. Le message était envoyé. Son escorte ne mettrait pas trop longtemps à venir la retrouver. On était jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Dim 25 Oct 2009 - 10:19

"Mais voyons, cher Prince. Ne vous a-t-on rien appris? Nous sommes ennemis. Vous laissez filer sans rien tenter serait une Haute Trahison envers mon peuple!"

Elle le prenait pour un idiot, c'était presque certain. Haziel espérait un climat d'entente, il était perdu et n'avait nullement besoin d'un opposant... Deux orbes filèrent déjà vers lui , elles volaient à une vitesse surprenante. Le prince plongea sur le côté, il se retrouva contre le sol mais se releva prestement. Il vit deux nouvelles orbes foncer sur lui...

** Elle est rapide... Je le suis aussi mais il faudrait que je puisse m'approcher d'elle pour pouvoir faire quoi que ce soit... Moi qui ne voulais pas en arriver jusque là...**

Il se mit à courir, évita une orbe mais se prit l'autre dans l'épaule. Un courant s'insinua en lui, le ralentit pendant quelques instants mais ne fut pas non plus trop important. Il sortit son épée, la fit zébrer dans l'air et toucha légèrement Naomeira sur le bras, ce bras qui lui faisait tellement de tort.

Il se reçut à nouveau deux orbes dans le ventre qui le propulsèrent plus loin, comme il s'était beaucoup approché; il n'avait pas été épargné. Ditwin ne voulant pas se mêler aux combats, réagit cependant à cette attaque et chargea contre l'orthodoxe. Haziel entendit ses sabots contre la terre alors qu'il tentait de se souvenir de quelque chose pouvant le protéger. Puisque la sorcière pouvait l'attaquer à distance, elle pouvait également réussir à invoquer rapidement sa magie, il était hors de question de continuer à la charger comme cela. Naomeira avait prévu que le cerf prendrait part au combat car elle ne l'épargna pas. Il présenta ses bois afin qu'il reçoive toute l'electricité, ses bois l'isolaient un peu de la magie et de cette manière il réussit à progresser.

Haziel siffla pour que l'animal aille vers lui même s'il n'appréciait pas trop ce signe. Une grimace se peignit à l'instant sur son visage. Le cerf passa devant lui, il monta immédiatement sur son dos. Suite au coup qu'il avait reçu il s'était éloigné de l'affrontement, l'animal était le seul moyen qu'il avait trouvé pour se rapprocher. Le cerf fit le tour de la sorcière au bout d'un moment, Haziel sauta de son dos. Les précédents coups de la sorcière le faisaient un peu trembler, il se redressait avec un regard déterminé. Il n'avait pas peur d'elle, même si elle savait manier un art qu'il ne maitrisait pas tellement. Il voulait tout de même lui montrer que les elfes eux aussi pouvaient faire de la magie, il invoqua donc un sort que lui avait enseigné sa mère.

IL se concentra. De ses doigts germa une pousse de lianes, il souffla dessus, elle s'envola pour s'accrocher aux pieds de la sorcière. Cette liane pouvait ralentir la progression de son assailante. C'était un sort des plus basiques, Haziel en avait un peu honte, mais c'était la seule formule qu'il se souvenait en cet instant. Il n'était vraiment pas un magicien. Cette liane ne pourrait pas ralentir longtemps une magicienne aussi confirmée qu'une Orthodoxe.

- Naomeira, nous sommes les seuls à être au courant de cette rencontre, partons chacun de notre côté et oublions cette rencontre ! (Il esquiva encore une orbe non sans mal) En tout cas vous vous débrouillez plutôt bien en magie, reconnut il, avant de faire un saut en arrière pour éviter encore l'electricité.

Le prince avait toujours été connu pour sa vitesse, c'était pour cette raison qu'il s'était retrouvé à manier une épée fine. Sa lame s'accordait à ses mouvements, ce qui lui permettait de briser la protection d'un ennemi. La difficulté de ce combat était qu'il le condamnait à esquiver beaucoup de coups avant de pouvoir asséner un coup. Son visage devenait plus sérieux, plus fermé mais encore très confiant sur l'issue du duel. Il était d'autant plus optimiste qu'il trouvait que son adversaire criait victoire un peu vite. Haziel devinait qu'elle souhaitait sans doute le maintenir en vie pour le livrer à quelqu'un.... ou voulait elle le tuer? Sa raison lui dictait vu l'attitude de la jeune femme qu'il s'agissait plutôt de la première. Les sorts qu'elle lançait le ralentissaient, elle essayait de le fatiguer plus que de l'occir directement.

Il attendait bras tendus la nouvelle orbe, il était prêt à se mobiliser pour la nouvelle attaque et de nouveau progresser vers elle pour lui faire endosser une nouvelle blessure. Ditwin continuait de tournoyer autour de l'Orthodoxe pour la déconcentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Dim 25 Oct 2009 - 23:48



Naomeïra Garish'tar

Naomeïra serra les dents. Il était rapide et comprenait rapidement les enjeux ce petit. Sans doute faisait-elle erreur de le sous-estimer. Elle aurait besoin de savoir-faire pour l'empêcher de faire trop de dégâts et de s'échapper. La sorcière eût un petit sourire satisfait lorsqu'elle fit mouche sur le prince. La jeune fille inspira profondément puis dût faire appel à toute son agilité pour entourer le lieu du sort de Gaia. La terre se modifia, devenant difficile à emprunter. Le cerf et le Prince seraient donc ralentis dans leurs progressions puis la jouvencelle secoua la tête :

"Il est hors de question que je souffre du remord de vous avoir laissez filé. Et merci... On m'a toujours dit que j'étais un petit prodige en magie. Ce n'est, malheureusement, pas à force de flatterie que vous parviendrez à vous échappez."


Naomeïra invoqua le sort de feu follet. Plusieurs projectiles électriques se précipitèrent sur le Prince, frappant sans répit et sans pitié l'adversaire. L'heure du jeu était terminé. Le coup que lui avait porté Haziel en était un de trop et il se devait de regretter cette blessure qu'il lui avait infligé. Avec l'ennemi, le sang appel le sang. Néanmoins, Naomeïra hésita à user d'autre chose que la foudre, de peur de trop abîmé son futur captif. Il fallait qu'il soit en bon état et en bonne santé lorsqu'elle le remettrait aux mains de son Roi. La jouvencelle osait espérer que cette fois-ci, elle aurait fait mouche assez de fois pour qu'il s'effondre promptement sans plus lui faire de chi-chi. Les lianes qu'il avait invoqué était certes mineures, mais bien gênante. D'un main, elle souffla un sort d'étincelles mineurs sur la plante surnaturelle. Cette dernière se mit à crépiter. La jeune femme gardait une main prête à lancer à nouveau un Feu follet sur son adversaire si ce dernier se permettait à nouveau de l'attaquer.

[hrp : Désolée pour le poste ridicule, mais les combats ne m'inspirent jamais beaucoup XD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Lun 26 Oct 2009 - 10:00

Haziel esquivait de plus en plus mal, il lui semblait que devant lui avait été tissée une toile qui limitait ses mouvements. Alors qu'il s'avançait, il vit des projectiles foncer sur lui, ils le martélèrent. Ditwin fit demi-tour pour venir à son secours. L'elfe était secoué de tremblements, il sentait chaque coup résonner en lui. Ditwin se remit à gratter la terre pour charger vers leur assaillante quand il sentit une main le retenir. Le princevoulait qu'il reste auprès de lui encore un peu, rien qu'un peu. Ce coup était puissant, il se sentait faible... Il repensa à son père, sa mère, il murmura un chant elfique pour se donner du courage.

- A travers les montagnes j'ai su te retrouver/ A travers.. j'ai su m'égarer/... Mais.... toujours tu m'attendais.

A chaque mot, il s'était redressé derrière Ditw<in doucementcomme si le moindre faux mouvement pouvait le briser. Le cerf vit que ce temps pouvait porter poréjudice au Prince. Il partit en dépit des ordres que lui disait Haziel. Alors qu'il se relevait, le prince se mit à courir. Ditwin s'arrêta, rebroussa chemin pour l'aider mais alors qu'il se retournait une orbe de magie le percuta. Un brâme déchira la clairière. Le prince, furieux, accéléra en sentant à chaque fois c'était comme si ses jambes s'extirpaient d'une boue collante. Alors qu'il arrivait près d'elle, il traina son épée avant de la lever. Un sort scella son sort, il le reçut en pleine poitrine. Il serra les dents avant de se retrouver projetté plus loin. Il avait bien triste figure...

La terre maculait son corps et son visage à force d'être projetté contre terre. Il se tourna en toussant vers Ditwin, il lui tendit la main. Le cerf tendit sa tête pour qu'il puisse la caresser, c'était un remerciement pour tous ces efforts qu'il avait su déployer. Allongé sur le ventre, il roula pour pouvoir prendre appui sur ses jambes une dernière fois... Ses genoux cédèrent à son caprice, son visage se crispa. De nouveau, il se lançait dans un nouvel assaut, sans doute son dernier. Cette fois, il était seul, il rencontrait donc plus de difficultés pour approcher l'Orthodoxe. La magie de la sorcière l'atteignit à plusieurs reprises, mais il voulait au moins réussir à la toucher encore une fois. A chaque fois qu'ele lui jetait une orbe, il tentait de parer avec son épée. Arrivé auprès d'elle, il se propulsa et la blessa au flanc avant de retomber derrière elle, épuisé.

Il sentit qu'elle se dirigeait vers lui mais il n'arrivait pas à bouger, il était méconnaissable. De la terre maquillait son visage, ses vêtements. L'ensemble de son corps était taché de marques brunes,ce qui évquait les fois où il avait projeté contre la terre puis s'était relevé.

- J'abandonne, tu as gagné, sorcière. Que me veux-tu à présent?

Il roula sur le côté pour se retrouver sur le dos et ainsi voir son assaillante. Son souffle était saccadé comme l'était un cheval après avoir tiré une lourde charge.

(HRP Ne t'inquiète pas, je trouve que ton post n'était pas ridicule au contraire tu te débrouilles bien. Donc j'ai choisi de mettre fin à l'affrontement vu que tu me faisais des sorts puissants mais je voulais savoir ce que tu en pensais)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Lun 26 Oct 2009 - 11:42



Naomeïra Garish'tar

Naomeïra poussa un lent gémissement de douleur lorsque l'épée fendit ses côtes. Le Prince se révélait beaucoup plus coriace qu'elle ne l'aurait cru de prime à bord. Sa main se posa immédiatement sur son flanc alors qu'elle pivotait, la colère brillant au fond de ses prunelles. Lorsqu'elle vit le Prince étendue, elle ravala sa douleur et s'approcha. La souffrance était cuisante, mais elle réalisait qu'elle devrait s'endurcir si elle voulait faire la guerre. Il lui semblait bien avoir un pincement au coeur à voir son adversaire aussi misérable, à moins que ce ne fut l'idée que ce soit elle qui se soit ainsi retrouver au tapis qui lui déplaisait tant. Naomeïra s'approcha, dardant son regard sur le Prince des elfes.

"Vous abandonnez donc? Sachez que ce que je veux ne vous plaira guère."

La jeune fille fit un signe et le terrain redevint normal petit à petit. Dans le non-loin, elle entendait déjà les bruits de sabots précipités. Ses gardes ne tarderaient plus à arriver. La jouvencelle s'accroupit auprès du Prince et prit son menton entre ses doigts délicats, ses yeux détaillant doucement son visage.


"Je ne vous ferez aucun mal, cependant. Abîmez un Prince serait bien sot de ma part."


Naomeïra chargea ses doigts d'une orbe crépitante lorsque les gardes arrivèrent enfin. Ils mirent bien à terre et accourut, non sans s'incliner devant la demoiselle. L'un d'eux se précipita sur le Prince avec une longue corde fine.


"Attachez-le bien, mais ne le blessez pas. Nous l'emmenons à Yswllyra."
"Puis-je, mademoiselle?" demanda le deuxième garde en indiquant la blessure qui saignait abondamment à son flanc.

La jouvencelle acquiesça lentement et laissa l'autre examiner sa blessure puis y appliquer une pommade qui la fit grincer des dents. Elle serra les poings sans pour autant que ses yeux ne quittent leur prisonnier une seconde. Il fallait qu'il reste sous haute surveillance.


"Fouillez-le. Enlevez-lui tout ce qui pourrait lui servir."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   Lun 26 Oct 2009 - 12:42

"Vous abandonnez donc? Sachez que ce que je veux ne vous plaira guère."

Entendre ce mot "abandonner" écorchait le coeur du prince, il ravala sa salive pour s'empêcher de dire des paroles qui de doute manière ne changeraient rien à sa situation. Il était trop épuisé pour pouvoir trouver la juste répartie. Il tourna la tête pour ne plus voir Naomeira. Il sentit des doigts lui saisir le menton, il se sentait comme un butin de guerre que l'on détaillait pour voir s'il ne manquait aucune pierre.

"Je ne vous ferez aucun mal, cependant. Abîmez un Prince serait bien sot de ma part."

- Mon nom est Haziel... (il regarda la blessure qui lui avait infligée) Je vois que je ne suis pas le seul à avoir souffert...

Des doigts de Naomeira jaillirent des étincelles, elle voulait sans doute s'assurer qu'il ne tenterait rien... On pourrait presque croire qu'elle connaissait le prince, son caractère rebelle avait surpris bien des gens à la cour. Sa main se leva mais avant qu'il ne puisse tenter quoi que ce soit, un homme se jeta sur lui.

"Attachez-le bien, mais ne le blessez pas. Nous l'emmenons à Yswllyra."

Le visage du prince se chargea en malice, ce qui signifiait "va savoir si tu réussiras"... De son côté, Ditwin tituba, ses yeux bleus fixèrent la scène comme s'il sentait que son absence avait coûté cher à l'issue du combat. Il racla le sol tout en fixant les étrangers avec férocité les bois braqués vers l'avant.

- Va t-en Ditwin, laisse-moi !Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer...

La voix du prince était douce, calme pour que sa monture n'ait aucun mal des suites de ses erreurs, il fallait qu'il sente qu'il n'y avait pas d'urgence... Le prince ne voulait pas qu'il soit sacrifié, de plus il pourrait peut-être par la suite s'avérait un bon allié. Son compagnon des bois partit par petits bonds hésitants. Une tache rousse s'évanouit dans les fourrrés pour s'engager dans la forêt, là où il était sûr Ditwin pourrait se remettre de ses blessures et lui revenir. Haziel n'abandonnait jamais, pour lui il s'agissait d'un temps mort, une pause plutôt fâcheuse tout de même. Alors qu'un des gardes soignait la demoiselle, des gens s'approchèrent à nouveau de lui. Les mains attachées dans le dos, il s'agita en faisant tomber celui qui voulait vider ses poches.

- Personne ne me fouillera !... Vous entendez ! J'ai dit que j'abandonnais... ce duel mais non que je serai sous vos ordres.. fit il comme remarque.

Il sourit en direction de Naomeira pour qu'elle comprenne qu'il la suivait par contrainte mais qu'il ne se soumetrait jamais véritablement. Il savait parfaitement ce que contenaient ses poches : un canif dont il se servait pour cueillir des fruits, une photo de sa famille, un harmonica et une bague. C'était tout ce qui lui restait. Le canif lui servirait s'il le voulait plus tard se tailler un arc. Même s'il n'appréciait pas cette arme, il en éprouverait peut-être le besoin. Bien qu'il savait que sa lutte était inutile maintenant que ses mains n'étaient plus libres, il continuait de s'agiter, d'enrouler ses pieds autour des chevilles des gardes pour faire tomber ceux qui voulaient lui examiner les poches.

** Elle a l'air d'être sur ses gardes... **
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Errance ( pv Naomeïra Garish'tar *)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 5-