AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Idril Calafas
Souveraine Colérique
¤Petit Lardon de Léander¤
avatar


Féminin Nombre de messages : 3012
Age : 20 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Amazones
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   Mar 2 Fév 2010 - 10:52

Quatrième jour,
Treizième Semaine,
Début d'après-midi



Que pouvait bien lui réserver cet entretien ? Les yeux émeraude de la Reine amazone se perdirent dans la contemplation de son propre reflet, sans réellement le voir, perdue dans ses pensées. Assise devant une coiffeuse en ivoire blanc, la jeune femme ne prêtait aucune attention aux bavardages de sa dame de chambre occupée à lui peigner les cheveux pour ensuite les coiffer en un chignon élaboré comme elle seule savait les faire. Car aujourd’hui, Idril se devait d’être belle ; coiffée, parfumée et habillée comme une Reine qui recevrait une hôte de marque, ce qui était précisément le cas : la souveraine des Enfants de Jord venait lui rendre visite. Quelques jours plus tôt, la jeune femme avait reçu la visite d’un messager portant les armoiries du peuple sylvestre venant lui annoncer la venue prochaine de sa suzeraine bien-aimée. Et si Idril avait accepté sur le champ la visite de son homologue nymphe, sa venue restait une énigme aux yeux de la Gardienne du peuple amazone. Sa missive faisait référence à une visite de courtoisie, tout en mentionnant une affaire à régler. La jeune femme en avait alors informé ses plus proches conseillers, et personne n’avait pu la renseigner pas même ses espions les plus redoutables. L’objet de l’entrevue désiré par sa Majesté Alphaïde restait un mystère complet. La voix de la domestique ramena la Reine à la réalité et celle-ci cligna plusieurs fois des yeux, comme si elle sortait d’un sommeil profond, avant de plonger son regard dans celui de sa dame de chambre, par le biais du miroir qui ornait sa coiffeuse. Elle lui demanda de répéter, n’ayant malheureusement pas prêté attention à ses dires. D’une voix douce, la camériste demanda pour la seconde fois :

« Cela vous plaît-il, votre Majesté ?

Idril regarda alors son reflet et constata que sa dame de chambre avait encore fait des merveilles. Elle avait fabriqué un chignon unique, original, qui ressemblait en rien aux coiffures mondaines de la Cour. Elle avait relevé une partie de la chevelure dorée de la souveraine et l’avait ornée de long fils de perles, puis avait libéré plusieurs mèches. Le devant de la chevelure formait une frange et deux longues mèches qui venaient encadrer le visage juvénile de l’Amazone. Elle acquiesça alors d’un signe de tête et répondit :

- C’est parfait, Amelïa. Comme toujours. »

La domestique s’inclina et alla chercher un flacon, dont elle vaporisa le contenu sur la Reine qui s’était levée de son fauteuil. Dans un bruit d’étoffe, sa longue robe bleu de Prusse tournoya plus lentement que son corps, l’empêchant de se mouvoir avec agilité. Elle était prête pour recevoir son hôte, et au regard de l’heure qu’il était elle ne devrait plus tarder. Il avait été convenu que la reine Alphaïde viendrait par le chemin le plus rapide, c'est-à-dire par le portail religieux. Idril avait envoyé une escorte chercher son invitée et ils ne devraient plus tarder. Elle remercia sa domestique et la congédia, avant de sortir elle-même de ses appartements. Les gardes postés devant sa chambre l’accompagnèrent jusqu’à la salle du trône et cela mit plus de temps qu’à l’accoutumée, Idril ayant opté pour une robe somptueuse, mais très lourde à manipuler. Lorsqu’ils arrivèrent, la pièce avait été aménagée comme elle l’avait indiqué la veille. Le trône avait été reculé à l’arrière de la salle, tout comme l’immense table ronde en marbre servant au Conseil avait été rangée dans une autre pièce, au profit d’une table basse ovale et de fauteuils aux teintes brunes. La missive envoyée et le ton employé par la Reine des Nymphes avaient convaincu Idril qu’un entretien privé serait de meilleure circonstance qu’une audience officielle. Seuls quelques gardes, des sergents employés pour l’occasion, resteraient présents. La jeune femme exigea qu’on apporte des fruits et des boissons et tandis que les domestiques s’exécutaient, elle se dirigea vers son trône pour y attendre son hôte. Le délai ne fut guère long puisque rapidement, un héraut vint annoncer que sa Majesté Alphaïde arrivait. Idril se leva et quitta son trône, pour faire quelques pas vers l’entrée. Elle arrêta sa marche à mi chemin, se tint droite, les mains rejointes devant elle, attendant avec impatience la deuxième plus jeune monarque du continent…

_________________

Aucune arme ne devrait être baissée devant un ennemi

Thème musical
J'arracherai leurs coeurs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-validees-f10/amazone-idril-cal
Alphaïde
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 54
Age : 22 ans
Clan : Neutre
Fonction : Reine des Nymphes
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   Mer 3 Fév 2010 - 21:30

Quatrième jour. Déjà. Enfin. Cet entretien avec la reine des Amazones, elle le redoutait autant qu'elle le désirait. Sa curiosité, son envie de comprendre et de savoir ce qui s'était passé pendant l'Erastide se mettaient dans la balance avec l'appréhension de l'incertain et les deux plateaux s'équilibraient. Et c'est dans un souffle, comme certain jette des dés, qu'elle franchit l'embrasure du portail religieux.

Après la cérémonie des offrandes à Jord, les prières et les incantations nécessaires à l'activation du portail s'étaient élevées dans le temple. Douce mélopée montant vers la déesse, elle berçait le cœur d'Alphaïde avant son départ. La magie de ce mode de voyage l'avait toujours fascinée bien qu'elle ne l'est que peu utilisé. C'était à chaque fois la même sensation cotonneuse qui enveloppait aussi bien le corps que l'esprit. Un voyage par la magie des Dieux. Cette fois plus encore que les autres, il avait semblé à Alphaïde voyager avec la bénédiction et la protection de la Déesse.

De l'autre côté du portail, à l'autre bout du continent, dans la fraction de seconde qui suivit, elle se retrouvait au sein du temple de Freyja la Guerrière. Le portail n'autorisant pas à s'encombrer d'une suite nombreuse, elle avait choisi d'emmener une Nymphe de sa suite ainsi que Sheena Aily'ss, bien connue à la Cour pour son humeur mi-figue mi-raisin et ses bons conseils. Sa curiosité avait été piquée de visiter le royaume amazone et la reine n'était pas mécontente d'avoir avec elle une si lucide conseillère.
L'escorte envoyée par la reine Idril était tout ce qu'il y avait de plus protocolaire. Une Amazone de grande taille s'avança vers elle et s'inclina, imitée par le reste de l'assemblée. Leur attitude, les mots choisis témoignaient du respect envers une visiteuse de marque. Rapidement, on la conduisit vers ce qu'elle comprit être la salle du trône où l'attendait la reine Idril. Une légère moue se dessina sur le visage de la jeune reine : elle aurait souhaité un entretien en petit comité, voire très petit comité, non une réception au milieu du Conseil ou de la Cour.

Mais déjà le héraut l'annonçait et les portes s'ouvrirent devant elle. Alphaïde soupira de soulagement : devant ses yeux, seule Idril se tenait, droite, les mains jointes, superbe. Les deux reines allaient pouvoir s'expliquer sans s'offrir en spectacle.
Alphaïde s'avança, le sourire aux lèvres. Le vert amande de sa longue robe bouillonnait à ses pieds. Elle avait choisi les couleurs de ses messagers : robe verte largement drapée et serrée à la taille par une fine ceinture de gaze blanche. Ses épaules étaient protégées du froid encore vif par un lourd manteau de velours blanc. Les pendants de sa mère cliquetaient à ses oreilles comme un talisman et elle avait fait mettre dans ses cheveux la couronne de perles de Nereya, surmontée d'un cygne, symbole de Jord.

Ainsi parée, elle s'arrêta à quelque distance de la reine et s'inclina légèrement comme le voulait le protocole. Elle aurait voulu la regarder, la détailler même, plonger dans ses yeux émeraude pour essayer de dépasser cet air orgueilleux des filles de Freyja mais n'en fit rien. Elle se contenta de saluer son hôte puis de reprendre des mains de sa suite le léger paquet fermé de son sceau royal.


Reine du peuple de Freyja, que Jord veille sur vous et vos sujets. Et que la déesse guerrière soit remerciée de nous avoir permis de voyager jusqu'à vous. Votre temps est précieux je le sais, aussi je vous sais gré de me l'accorder si rapidement.

Pour la première fois, Alphaïde posa réellement les yeux sur sa consœur. La silhouette était plus menue que ce à quoi on s'attendait mais la noblesse qui éclatait sur elle ne laissait point de doute sur sa naissance. Une fille forte née et faite pour régner : c'est ce que donnait comme impression la reine Calafas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/alphaide-elwing-t175.htm
Idril Calafas
Souveraine Colérique
¤Petit Lardon de Léander¤
avatar


Féminin Nombre de messages : 3012
Age : 20 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Amazones
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   Lun 8 Fév 2010 - 17:21

Dans l’embrassure de la porte en chêne, dont les battants refermés formaient le symbole de la caste amazone, apparut une jeune femme dont l’allure gracieuse et sautillante ne pouvait tromper les regards qui s’étaient posés sur elle. Le charme sylvestre des enfants de Jord était l’apparat naturel de celle qui se dirigeait à présent vers son homologue amazone. Fragile et fluette, elle s’avança pourtant d’un pas déterminé qui traduisait une volonté propre aux dirigeants de ce monde. Idril l’observa se mouvoir avec aisance, comme si elle eût effectué une danse pour la rejoindre, mais tâcha de ne pas fixer son regard trop longtemps pour éviter toute trace d’impolitesse. Heureuse de constater que le respect des traditions restait de mise, elle vit la souveraine des Nymphes s’incliner avant de lui présenter ses hommages. A son tour, elle inclina le buste doucement pour répondre aux marques de respect son hôte d’une voix calme et avenante :

« Soyez la bienvenue en notre Royaume, Reine Elwing et que la lumière de Freyja éclaire les vôtres pour toute la durée de votre séjour. Votre lettre m’a grandement intriguée et je suis toute disposée à vous accorder de mon temps si cela peut vous être utile.

Lorsqu’elle vit un paquet passait de mains en mains, la jeune femme eut un bref froncement de sourcils, curieuse de savoir de quoi il s’agissait. Mais son intérêt fut capté par deux immenses prunelles sombres qui s’étaient levées vers elle. Les souveraines échangèrent alors un premier regard, doux et sans heurts. Elles s’observèrent ainsi quelques secondes, laissant le temps à la Gardienne des Amazones de réaliser la noblesse et la grandeur d’âme que dégageait le regard de son invitée. Elles étaient foncièrement différentes et au plus profond de leur être résonnaient des aspirations contradictoires. Physiquement, tout les séparait. Et leur mental était plus dissociable encore. L’une, imposante et téméraire, refusait la soumission, l’orgueil gonflant sa poitrine et son tempérament. L’autre, délicate et pacifiste, aspirait à la tranquillité et à la sérénité, l’altruisme portant chacune de ses décisions. Ce fut comme si les dieux avaient décidé de matérialiser chaque trait de caractère par une particularité physique. Aussi différentes qu’incomparables, seuls leurs statuts les réunissaient aujourd’hui. Les prunelles d’émeraude de l’amazone étaient étrangement engageantes lorsqu’elles se détachèrent du regard de l’enfant de Jord, et la voix qui résonna à nouveau confirmait l’impression de bienveillance qui se dégageait de l’attitude de la suzeraine.

- Permettez-moi de vous inviter à me rejoindre, expliqua-t-elle à son homologue tandis qu’elle prenait place dans l’un des fauteuils apportés pour l’entretien. J’ai pensé que vous seriez plus à l’aise si notre conversation ne dépassait pas les murs de cette salle. Aussi, j’ai prié les miens de nous laisser seules. J’espère que cela vous convient.

Idril posa à nouveau un regard intrigué sur son hôte, cherchant dans son comportement, dans ses traits un éventuel indice qui la renseignerait sur sa présence ici. Mais rien ne semblait interprétable, ni dans ses gestes, ni dans son regard qu’elle chercha à capter à nouveau. Cette visite était surprenante et elle n’avait jamais effleuré l’esprit de la souveraine amazone. Les Nymphes ne voulaient apparemment pas se mêler de cette guerre qui se préparait lentement mais sûrement. Leurs relations avec les Amazones n’avaient jamais été mauvaises, mais plutôt inexistantes. C’était d’ailleurs la première fois qu’Idril rencontrait Alphaïde. Ou du moins, sa mémoire refusait de lui dire si elle avait pu le faire dans un passé récent. Que pouvait donc vouloir la Reine du peuple de Jord ? Il n’y avait aucune explication à son arrivée et Idril brûlait de savoir ce qui l’amenait à sortir de sa forêt, pour venir dialoguer avec elle. Une domestique vint à leur rencontre et versa le contenu d’un pichet dans deux verres qu’elle déposa de chaque côté de la table en marbre où trônaient déjà plusieurs plateaux de fruits. Après son départ, la jeune femme à la chevelure dorée demanda à son hôte :

- Je dois vous avouer que l’annonce de votre venue m’a surprise. Je suppose que vous aviez certaines choses à m’apprendre ou certaines questions à me poser, car le temps des monarques est précieux comme vous l’avez souligné. Et je doute fort que vous soyez à court d’occupations, n’est-ce pas ? Que nous vaut l’honneur de votre visite, Reine Elwing ? »

_________________

Aucune arme ne devrait être baissée devant un ennemi

Thème musical
J'arracherai leurs coeurs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-validees-f10/amazone-idril-cal
Alphaïde
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 54
Age : 22 ans
Clan : Neutre
Fonction : Reine des Nymphes
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   Dim 7 Mar 2010 - 16:59

La domestique partie, les battants se refermèrent dans un bruit sourd. Sur la porte fermée, une tête de cheval se dessinait. Alphaïde serra inconsciemment le paquet entre ses mains : ce symbole, elle en rêvait depuis le drame de L'Erastide. Et toujours, la violence et le sang l'accompagnaient.
Pourtant, la pièce était calme et la reine, assise en face d'elle, posait sur elle un regard interrogateur mais dépourvu d'hostilité. D'ailleurs, elle-même était venue en terre amazone sans préjugé, loin de l'image d'une reine outrée venue demander réparation. Elle voulait seulement savoir et était venue chercher des réponses.

Et si Alphaïde voulait des réponses, Idril elle se posait des questions. Il est vrai que les Amazones n'étaient guère habituées à recevoir les enfants de Jord tant celles ci préféraient restées sous les frondaisons rassurantes de leur foret. La reine Calafas avait du être surprise au possible de la venue de sa consœur. Ainsi invitée à attaquer dans le vif du sujet, Alphaïde bu une légère gorgée avant de se lancer.

C'est vrai que les Nymphes ne sont pas d'un naturel voyageur et je comprend aisément votre surprise.
Mais en ces temps troublés que nous traversons tous, il me semblait naturel de rencontrer tous les dirigeants du continent, ne serait-ce qu'une fois, pour se connaître vous voyez. Néanmoins, il est vrai que j'avais une raison particulière de souhaiter cette visite car effectivement, je voudrai vous entretenir de certain sujet.


Comment présenter la chose sans que la reine ne prenne la mouche ? Alphaïde voulait à tout prix éviter l'incident diplomatique et les Amazones ne devaient en aucun cas se sentir accusées de quoi que ce soit. Elle voulait juste savoir.


Je suppose que vous avez été informé de la terrible tournure que la fête des Cerisiers a pris pour mon peuple. Une jeune Nymphe a été assassinée au beau milieu d'une pièce du palais sans raison apparente, la pièce elle-même a été saccagée.
Bien évidemment, nous recherchons des réponses : qui ? Pourquoi ?
C'est là le but de ma visite, reine Calafas. Je... certains indices retrouvés ont fait pensé au Conseil et à moi-même que vous pourriez nous aider.
Je sais que votre temps est précieux mais j'étais certaine que vous m'en accorderiez un peu. Car enfin, accepter pareille manière chez les autres, c'est accepter qu'on en use de même chez soi et nul monarque au Gwendir ne le tolèrerait.


Alphaïde croqua dans une prune offerte sur la table. Demander l'aide d'Idril plutôt que ses explications. Mais tôt ou tard et peu importe comment le présenter, la reine Amazone allait être impliquée.
Les doigts de la jeune Nymphe coururent un instant sur le paquet avant d'en défaire le nouage. L'uniforme avait été soigneusement plié, le morceau manquant posé dessus. Sans les sortir de leur emballage, elle reprit :

Nul n'a rien vu, rien entendu, tous étaient occupés aux préparatifs de la fête. Aussi la pièce a-t-elle été passée au peigne fin. Rien n'a été retrouvé hormis...
Alphaïde posa doucement le morceau de tissu arraché à l'uniforme sur la table.
...hormis ceci.

Elle fit une pause. Ou plutôt, son esprit la lui imposa. Elle se remémora brièvement ces moments de doute, ses questions. Puis elle posa les yeux sur Idril assise en face d'elle. Reconnaissait-elle là une pièce de l'uniforme de ses propres soldats ?

Un long moment, nous sommes restés indécis quant à la nature de ce tissu, certain pourtant qu'il provenait des assassins que nous recherchions. Mais le doute s'est évanoui devant ceci...

Le reste de l'uniforme fut posé sur la table. Alphaïde regarda Idril, et son regard n'était qu'interrogation.

Comprenez les questions que tous, nous nous sommes posés, et les réponses que je suis venue chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/alphaide-elwing-t175.htm
Idril Calafas
Souveraine Colérique
¤Petit Lardon de Léander¤
avatar


Féminin Nombre de messages : 3012
Age : 20 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Amazones
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   Mer 17 Mar 2010 - 11:53

Lentement, les hypothèses se formèrent dans l’esprit de la jeune Reine qui contemplait son homologue, tendue et hésitante, parler des récents évènements qui avaient touché leur peuple. Un crime commis contre une enfant de Jord, le jour d’une célébration religieuse. Idril n’en savait pas davantage, et elle n’avait pas cherché à s’informer sur les circonstances d’un tel drame, occupée à gérer les propres affaires de son royaume. Elle n’avait pas coutume de se préoccuper des évènements qui ne concernaient pas les siens, outre la simple curiosité d’une jeune femme intéressée par les affaires du continent. Et cette curiosité s’était vite estompée, rattrapée par des problèmes bien plus dramatiques à son esprit, comme l’épidémie qui rongeait les Plaines ou l’affaiblissement du soutien de son Conseil. Pourtant aujourd’hui, cette affaire mineure qui ne l’avait jamais préoccupé plus qu’un crime sordide commis chez un autre, était mentionnée par une souveraine venue lui rendre visite, sans objet apparent. Il n’en fallut pas davantage pour que l’esprit de la jeune femme convienne d’une éventuelle implication de son peuple dans cette affaire. Son regard puissant et interrogateur se posa sur celle qui déballait à présent le paquet qu’elle avait remarqué précédemment. Une lueur d’incompréhension brûlait au fond de ses prunelles et le trouble envahit son esprit. La conversation prenait des allures surprenantes, comme si tout ceci n’était qu’une mascarade déroutante. Tout semblait entouré de mystère et d’irréel.

Pourtant, le morceau de tissu était bien réel. Posé sur la table, il narguait la reine amazone. Celle-ci se pencha pour saisir l’importun indice et le fit tourner entre ses longs doigts délicats. Il ne s’agissait que d’une vulgaire étoffe déchirée, dont le bleu rappelait celui des couleurs amazones. Et après ? L’œil critique de la souveraine découvrit alors un morceau noir sur le tissu, un morceau d’un symbole sans le moindre doute. Ses sourcils s’affaissèrent violemment, signe extérieur de son incompréhension et de sa frustration. Elle avait beau examiner le tissu, rien ne le raccordait aux Amazones. Et comme l’avait dit la Reine Alphaïde, rien ne le reliait aux évènements tragiques. Alors pourquoi aurait-elle fait tout ce chemin, si ses intentions n’étaient basées que sur des spéculations à partir d’un bout de tissu ? Idril n’eut pas besoin de s’interroger plus longtemps, une nouvelle partie de l’énigme venait de lui être délivrée.

Alphaïde avait posé ce qui semblait être un uniforme et que la jeune amazone n’eut pas besoin d’observer longtemps pour reconnaître. Elle resta interdite quelques instants, prostrée devant cette nouvelle pièce du puzzle. Sentant le regard de son interlocutrice posé sur elle, elle se ressaisit et lui rendit son regard. Ses prunelles d’ordinaire si fières, si impétueuses étaient agitées, troublées. Le sentiment d’une trahison lui nouait la gorge et elle dut patienter quelques secondes avant de se reprendre. Est-ce que les siens avaient pu être assez fous pour attaquer une créature innocente, pacifiste de surcroît ? Mais pour quelle raison ? C’était insensé, illogique ! Jamais la fierté amazone ne tolérerait un tel crime, ne revendiquerait un acte aussi misérable, lâche ! Pourquoi cet uniforme était en possession de la Reine Alphaïde ? C’était une pièce bien trop évidente, trop importante. Les questions se bousculaient dans la tête de la souveraine, bien décidée à éclaircir cette affaire. Elle devait défendre l’honneur de son peuple. Il n’était pas tolérable de se faire accuser d’un tel crime ! Et s’il était avéré que certains amazones étaient impliqués dans cet évènement, ils paieraient cher l’outrage qu’ils avaient commis !

« Ces révélations me laissent interdite et soucieuse, et je ne puis me résoudre à les accepter sans rien répondre. Ce petit morceau de tissu est le seul indice que vous ayez pu trouver, n’est-ce pas ? Alors, qu’est-ce que ceci ? demanda-t-elle en désignant l’uniforme. Une reconstitution pour faire coïncider l’étoffe retrouvée ? Je vous prie de m’éclairer sur ce point, car j’ai peur de ne pas saisir l’intégralité de votre histoire. J’ignore que faire, que penser. Cet uniforme ressemble à ceux portés par nos soldats, il est vrai. Mais jamais nous ne tolérerions pareil agissement. »

Son ton était posé, malgré l’incompréhension qui dominait ses propos et leur donnait une allure désespérée.

_________________

Aucune arme ne devrait être baissée devant un ennemi

Thème musical
J'arracherai leurs coeurs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/fiches-validees-f10/amazone-idril-cal
Alphaïde
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 54
Age : 22 ans
Clan : Neutre
Fonction : Reine des Nymphes
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   Mar 13 Avr 2010 - 14:43

La colère, soudaine, violente, impétueuse, aurait pu jaillir dans le coeur d'Alphaïde aussi promptement que l'éclair déchire le ciel d'orage. Quoi ! Se faire traiter de faussaire en des termes à peine déguisés après avoir traversé l'immense continent !
La fierté pincée de la reine la fit se raidir légèrement sur son siège. Pourtant, rien d'autre ne témoigna d'un mouvement d'humeur déjà oublié.

Il aurait été faire preuve de bien peu de politique et de bien peu de qualités humaines que de ne pas comprendre que la reine Idril s'était retrouvée désemparée par un coup auquel elle ne s'attendait pas. Que son orgueil d'amazone et de reine s'était retrouvé offusqué de se trouver mêlé à si sordide affaire. Et que les Amazones n'étaient certainement pas habituées à tant d'embarras. Monter sur ses grands chevaux et répliquer vertement aurait été une erreur. Pire, une faute de jugement.


Alphaïde prit son temps avant de déposer son regard dans les prunelles troublées d'Idril.

Votre étonnement vous aveugle, reine Calafas même si il est bien naturel de réagir ainsi. Cependant, j'ose espérer que vos paroles ont dépassé votre pensée et qu'il vous semble incongru que je puisse avoir monté cette mascarade. Je n'en ai ni le temps, ni l'envie ni les moyens.
Non, comme je vous le disais, je ne suis venue que chercher des réponses à ce drame qui a malheureusement frappé mon peuple.

Nous n'avions retrouvé sur les lieux que ce petit morceau de tissu, il est vrai. Et je ne serai probablement jamais venue vous déranger si je n'avais eu que ça. Mais une habitante de la forêt a demandé audience et nous a rapporté l'uniforme. Elle l'a trouvé au campement de fortune qu'un petit groupe d'hommes et de femmes, se vantant du crime perpétré chez moi, avait installé pour la nuit. Et force est de constater que les deux morceaux s'assemblent parfaitement.

Alors certes, le récit de cette inconnue est sujet à caution et de nombreux points demandent à être éclaircis.
Mais quelqu'un a planifié la mise à sac d'une pièce de mon palais et peut-être aussi le meurtre d'une de mes sujettes.



La jeune reine avança légèrement le buste vers sa consœur et croisa les mains sur la table.

Personne ne vous accuse, croyez-moi. Si tel avait été le cas, c'est au Tribunal d'Yswllyra que nous nous serions vues.
Je suis venue ici chercher des indices, essayer de comprendre avec vous comment un de vos uniforme s'est retrouvé dans mon palais.
Car cela prendra le temps qu'il faudra mais celui qui s'est cru autorisé à ainsi bafouer ainsi ma majesté en rendra compte devant la Justice.


Beaucoup, beaucoup de choses étaient floues et incertaines. Mais de cela, Alphaïde en était sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/neutres-f133/alphaide-elwing-t175.htm
Ectoplasme
¤ Incarnation du Destin ¤
avatar


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   Ven 25 Juin 2010 - 9:32



Conclusion de l'entretien

L’entretien aurait rapidement pu entrouvrir la porte aux hostilités, si la volonté des deux reines n’avait pas été d’éviter l’incident diplomatique et de tirer cette affaire au clair. En raison de la gravité des faits, la tension régnant dans la salle du trône resta notable tout au long de l’entrevue. La jeune souveraine du royaume amazone, connue pour son acidité et son tempérament, n’aimait guère recevoir des leçons de morale de son homologue nymphe qui tentait d’apaiser l’atmosphère, en minimisant l’affront que pouvaient représenter sa présence et son récit. Précaution verbale et prudence gestuelle furent donc de mise en cette matinée.

Malgré son irritation et ses sautes d’humeur, la reine Idril tâcha de ne pas froisser son hôte, tout en lui expliquant fermement que son peuple n'était pas du tout friand de ce genre de pratiques, jugées déshonorantes par le code d'honneur amazone, et que si Amazones il y avait eu sur le lieu du crime, ce devait être des marginaux qui avaient renié leur patrie. Rassurée d’apprendre que les filles de Freyja n’étaient pas impliquées directement dans le meurtre de l’Erastide, la souveraine Alphaïde fit part de son soulagement à son interlocutrice, tout en lui demandant que soient jugés les coupables devant le Tribunal d’Yswllyra. Son homologue amazone, plus détendue et plus avenante qu’au début de l’entretien, accepta la requête. De surcroît, elle proposa à la jeune femme l’aide de son peuple pour résoudre cette affaire sordide et il fut convenu qu’un sujet de confiance, de préférence de l’entourage de la Reine, serait envoyé dans la Forêt d’Ellendwraï pour mener une enquête.

La Reine Alphaïde put reprendre le chemin du retour en étant assurée que toute nouvelle information lui serait transmise dans les plus brefs délais. Mais il n’était pas certain qu’elle reparte avec la plus haute estime qu’il soit de la jeune reine amazone …

_________________

Je suis votre passé, votre présent, votre futur.
Je suis le seul maître de votre Destin.
Vous ne pourrez pas m'échapper ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Surprenante visite [Alphaïde * Ne pas archiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 6-