AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles impromptues [PV Telak *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retrouvailles impromptues [PV Telak *]   Lun 8 Fév 2010 - 16:51



Lowen

Deuxième jour
Fin de matinée
A proximité de la frontière humaine

- Bah quoi ? J't'vais bien dit qu'on l'r'trouv'rait.

Frère préféra ne rien répondre et reprendre sa course. Il y avait déjà plusieurs jours que le jeune loup avait renoncé à comprendre ce que lui et son ami faisaient dans cette forêt qui n'était pas la leur. Les Changeurs avaient de ces lubies parfois. Jamais il ne serait venu à l'idée d'un loup de quitter son territoire pour se lancer dans la quête aveugle d'un parfait inconnu. Enfin bon, il ne pouvait pas laisser celui qu'il considérait comme son frère partir en vadrouille seule. Surtout avec ce don qu'il avait de s'attirer des ennuis.

Car c'était bien à cause d'une folle idée de Lowen qu'ils se retrouvaient là tous les deux. Manifestement, le turbulent adolescent n'avait rien appris de sa fugue manquée. Bien au contraire. En sortant de sa convalescence forcée chez le guérisseur -durant laquelle Frère s'était d'ailleurs sagement éclipsé, étant peu adepte des joies de l'urbanisme- le jeune garçon était même encore plus déterminé à continuer son voyage. Sauf que cette fois, plus question de errer au hasard : il avait un but. But dont son compagnon sauvage lui avait d'ailleurs tout de suite expliqué clairement en quoi il était totalement absurde et fou. Ce qui n'avait, bien évidemment, pas arrêté ne serait-ce qu'une seule seconde la fougue du jeune druide. Il avait tout simplement décidé de retrouver le mystérieux inconnu qui l'avait aidé afin de payer sa dette.

Le loup avait eu beau plaider que le continent était immense, et eux totalement ignorant de tout ce qui était au dehors de leur cité d'origine, rien n'y fit. Lowen n'avait pas l'intention d'abandonner si facilement. Frère avait donc été bien obligé de se résigner, et de suivre son compagnon dans sa folle aventure. Ils étaient retournés ensemble là où les deux garçons s'étaient rencontrés, espérant pouvoir retrouver au flair la piste de Telak. Mais plusieurs jours s'étaient déjà écoulés depuis l'incident, et il ne restait plus guère de trace à relever. Ils avaient donc pris la route un peu au hasard, retrouvant tout de même ça et là quelques infimes signes de la piste qu'ils cherchaient.

Ils arrivèrent comme cela en territoire Nymphe avant de se rendre compte que, s'ils avaient bien retracé la route du mystérieux adolescent, ils s'y étaient pris à l'envers. Ce n'était pas le chemin qu'il avait pris pour partir, mais celui d'où il venait ! Ce qui ne suffit cependant pas à émousser l'enthousiasme du Druide, qui se dit que s'il était passé par là, peut-être quelqu'un pourrait-il les renseigner à son sujet.

Ils errèrent ainsi pratiquement jusqu'à Kalye. Si, au premier abord, la plupart des nymphes se montraient méfiantes à leur égard, elles étaient rapidement mises en confiance par le bon caractère et la jovialité de Lowen, ce qui fit que beaucoup d'entre elles tentèrent de les aider d'une façon ou d'une autre. Pourtant, arrivant aux abords de la capitale, ils n'avaient toujours aucune piste, et l'adolescent commençait à désespérer. Mais, peut-être Mani ou Jord lui étaient-ils favorables, à moins qu'il n'eut tout simplement une chance insolente. Toujours est-il que, juste au moment ou il allait envisager de renoncer, les deux compère retrouvèrent la piste de celui qu'ils cherchaient. Une piste fraîche ! Il était passé par là peu de temps auparavant, et se dirigeait indéniablement vers l'est. Il avait moins d'une journée d'avance, même avec sa monture rapide ils devaient pouvoir le rattraper ! C'est ainsi que deux jeunes loups coururent à travers la forêt d'Ellendwraï toute la nuit et une bonne partie de la matinée, et qu'aux alentours de midi ils atteignirent leur but.

Telak s'était arrêté sur le bord de la route, probablement pour manger et laisser son Sleipnir se reposer. Maintenant qu'il était si proche de lui, Lowen ne savait plus quel comportement adopter. Prudemment resté à l'abri des fourrés environnants, il hésitait. Et s'il ne voulait pas de sa compagnie ? Ou pire, s'il était fâché d'avoir été suivi de cette manière. Il fallait bien reconnaître que ça ne ressemblait guère à un comportement très normal...

Finalement, lassé de ces hésitations, et voyant que le garçon n'allait pas tarder à repartir, Frère décida de prendre les choses en main - ou, en l'occurrence, en patte. Après avoir couru toute la nuit, hors de question de le laisser repartir comme ça ! Sous le regard effaré de son compagnon, le loup s'avança donc prudemment hors de son abri. Il prit soin de conserver une distance respectable, ne souhaitant pas effrayer Telak, mais seulement lui faire connaître sa présence. Après quoi il resta stoïquement sur place, tournant sa tête alternativement vers l'humain puis vers Lowen, toujours dissimulé, mais que l'on pouvait maintenant apercevoir en suivant le regard sombre du loup.
Revenir en haut Aller en bas
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues [PV Telak *]   Mer 10 Fév 2010 - 18:34

Si l’impatience avait été la maîtresse des émotions de Poigne Dure pendant le trajet qui l’amènerait à la reine Alphaïde, il n’en était plus rien pour le voyage du retour. La lassitude d’un retour au quotidien aussi terne qu’ennuyeux se faisait sentir depuis qu’il avait quitté la cité de Kalye, juché sur sa monture docile. La perspective de retourner auprès du Seigneur Nordique n’enchantait guère l’esprit de l’adolescent qui aurait aimé vivre autrement, selon ses bons désirs et sans se soucier d’obéir à son tuteur. Mais il n’avait pas le choix, il devait retourner à ses côtés et aux occupations qui lui étaient données. Il n’empêche qu’en rien il ne pressa Bourrasque, et ce ne fut que dans la matinée du deuxième jour qu’il parvint à la frontière du territoire humain. Il avait encore pas mal de route à faire, mais il décida de s’arrêter une dernière fois avant de quitter la forêt d’Ellendwraï. Le Sleipnir avait besoin de se reposer après avoir marché tout le matin, et Telak n’était pas contre le fait de perdre une heure ou deux à rêvasser sur le bord de la route. Le temps était clément, et la douceur du climat était même étonnante en ce début du printemps. Les conditions étaient idéales pour un pique-nique improvisé et la drôle de petite troupe s’arrêta sans autre forme de procès. L’adolescent fouina dans l’une des sacoches accrochées à la selle de sa monture et en sortit des morceaux de viandes séchées qu’il donna à Bourrasque et à Hugin, tandis qu’il décidait de prendre pour lui une des brioches qu’il avait achetées à Kalye avant son départ. Le déjeuner se passa sans encombre. Alors que le Sleipnir venait de se coucher près d’un arbre, Poigne Dure décida de s’allonger lui aussi, en se servant du flanc de sa monture comme d’un oreiller. Il regarda le soleil filtrer par les branchages des arbres qui s’élevaient tout autour d’eux, et son esprit vagabonda au gré de ses pensées.

Ce ne fut que bien après, plusieurs longues minutes s’étant écoulées, qu’il réalisa que des bruits anormaux parvenaient jusqu’à ses oreilles. Il y prêta attention et décela comme une présence non loin, sans pour autant savoir si les étrangers avaient conscience de sa présence. Il décida de les ignorer, jusqu’à ce que des bruits de pas étouffés le sortent de sa léthargie. Il tourna la tête dans la direction des sons et vit qu’un loup s’était approché. Un battement d’ailes se fit entendre à son tour, et Hugin qui venait de se poser sur le dos de Bourrasque poussa un long croassement sonore. Telak plissa les yeux, fixant le loup de ses prunelles sombres comme s’il eut voulu se souvenir de quelque chose. Après plusieurs secondes, il annonça tout bonnement :

« Nous partons, mon bon Hugin. »

Il se redressa, prenant appui de ses deux mains sur le sol herbeux et fut rapidement sur ses deux jambes, intimant à Bourrasque d'en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues [PV Telak *]   Sam 13 Fév 2010 - 17:23



Lowen

- Attends !

Voyant Telak sur le point de partir, Lowen réagit sans réfléchir. Avant même de se rendre compte de ce qu'il faisait, il avait bondi de sa cachette et repris forme humaine. Après quoi il se sentit bien bête, à rester planté là sans bien savoir quoi faire. Si seulement il pouvait apprendre à réfléchir avant d'agir ! Enfin, ce ne serait sans doute pas demain la veille, et il avait d'autres préoccupations sur lesquelles se concentrer pour le moment... Comme ce garçon qui se tenait en face de lui, observant son air sans aucun doute ahuri, et qui devait bien se demander ce qu'on lui voulait.

Finalement, après plusieurs secondes -ou étaient-ce des minutes ?-, le jeune druide se décida enfin à réagir un tant soit peu. Il afficha un sourire gêné et lança timidement :

- 'Lut. T'rappelles de moi ?

Il se rendait bien compte que c'était une entrée en matière plutôt médiocre, au mieux, mais le fait était qu'il ne pouvait rien faire de mieux dans son état actuel. En fait, il était même surprenant qu'il ait réussi à aligner deux mots tant il se sentait incapable de penser. Son cœur battait à tout rompre, au point qu'il l'entendait résonner dans ses oreilles. Sa tête s'était mise à bourdonner, il avait des nœuds dans le ventre et il sentait ses jambes flageoler.

Osant relever les yeux, il planta son regard dans les prunelles sombres de Telak et s'y perdit quelques instants. Étonnamment, cela lui fit reprendre pied, le ramenant brusquement à la réalité et, surtout, aux questions qui le tenaillaient. Qu'allait penser le jeune homme de lui, maintenant ? Que faire s'il refusait sa compagnie ? Pour une raison étrange, inconnue, l'adolescent trouvait cette éventualité insupportable. Et s'il était fâché d'avoir été ainsi traqué ?

Traqué. Le mot, l'idée même, frappa Lowen de plein fouet. L'avait-il réellement traqué ? Non, pas vraiment. Il avait cherché à le retrouver, c'était vrai, mais seulement pour pouvoir payer sa dette...

Se rendant compte de l'effet qu'il devait produire, le druide se décida à tenter d'engager la conversation, ou, du moins, de convaincre son interlocuteur qu'il n'était pas aussi fou qu'il pouvait en avoir l'air.

- 'Solé. Voulais pas t'faire peur ou quoi...

Évidemment, ce n'était pas très brillant... Mais peut-être serait-ce suffisant pour décider Telak à ne pas prendre ses jambes à son cou, et ainsi laisser un certain répit à Lowen pour rassembler ce qui lui tenait lieu d'esprit ?

[HRP : Pas terrible ni très long :/]
Revenir en haut Aller en bas
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues [PV Telak *]   Mer 17 Fév 2010 - 17:18

Toute autre personne aurait bondi de surprise, ou du moins sursauté en entendant la supplication qui venait de derrière les fourrés. Mais pas Telak. Il se retourna avec nonchalance comme s’il eut attendu que quelqu’un sorte des buissons et ses prunelles noires se posèrent sur un visage enfantin qu’il reconnut instantanément : le jeune druide qu’il avait rencontré la semaine précédente, ou peut être était-ce encore bien avant ? Le temps s’écoulait avec une lenteur ou une rapidité caractéristique pour l’orphelin qui ne savait jamais se rappeler quand les évènements s’étaient produits. La rencontre ne lui semblait pas très lointaine et les contours du visage qui s’offrait à lui étaient encore nets dans son esprit. Il échangea un bref regard avec son volatile qui observait l’intrus avec insistance, comme si lui reprochait cette arrivée impromptue. L’enfant était visiblement troublé, quelque chose en lui semblait avoir changé depuis la dernière fois. Son caractère effronté ne transparaissait plus si bien, ni même son insouciance et sa frivolité. Il paraissait gêné, voire intimidé. L’un des sourcils de Poigne Dure s’affaissa comme pour marquer son étonnement et c’est à ce moment là que le jeune garçon planta son regard dans le sien. Il était déroutant de voir comment le druide le fixait du regard, sans broncher ni même ressentir un malaise. Ce fut presque comme s’il se sentait revigoré et son assurance revint peu à peu. Telak le jaugea quelques instants, après que celui-ci eut décidé de s’excuser d’avoir surgi de nulle part. L’adolescent répondit simplement, d’une voix nonchalante :

« Je me souviens bien. Il est tout de même difficile d’oublier un curieux petit bonhomme comme toi, ‘Wen.

Il fallait bien avouer que ce n’était pas tous les jours que Telak rencontrait des étrangers, cloitré la majeure partie du temps dans la Tour de son tuteur. D’autant plus quand il s’agissait d’un jeune garçon plein de vie qui lui avait confirmé qu’Hugin n’était pas un oiseau ordinaire. Ce qui interpelait davantage l’orphelin, c’était pourquoi ce petit métamorphe était là, planté devant lui. Les coïncidences n’existaient pas pour Telak, il y avait donc une explication derrière tout cela. Aussi, d’un regard soupçonneux, il s’empressa de questionner son interlocuteur, sans pourtant se montrer agressif ou excédé. Juste sceptique.

- Comment se fait-il que tu sois à des kilomètres de chez toi ? Ne vis-tu pas dans les contrées druidiques ? »

Il fixa avec force le jeune garçon, afin de déceler une réaction qui le mettrait sur une piste, qui lui donnerait un indice de sa présence ici. Machinalement, il se mit à caresser l’encolure de Bourrasque, tandis qu’il attendait les explications du jeune garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues [PV Telak *]   Ven 19 Fév 2010 - 9:17



Lowen

Telak ne montra aucune surprise à l'apparition du druide, pas plus qu'il ne sembla fâché de le trouver là, ce qui rassura quelque peu Lowen. Au point même que son habituel sourire malicieux reprit sa place, durant quelques instants, lorsque le jeune humain confirma se souvenir de lui. Sourire qui s'effaça bien vite quand ce dernier afficha un air suspicieux. Cette fois, ça y était, il allait bien devoir expliquer sa présence.

Pourtant, lorsque la question fatidique fut lâchée, elle fit sortir d'un coup toutes les inquiétudes de l'esprit du garçon, et une ombre passa dans son regard. Il se détourna furtivement, inconsciemment, et marmonna comme pour lui-même, de manière presque inaudible.

- Ch'moi...

Était-ce vraiment chez lui, là-bas, à Unae ? Il n'en avait jamais eu l'impression, et encore moins depuis qu'il en était parti. Pour tous ceux qui le connaissaient, il n'était jamais que « l'orphelin du Temple ». Il n'avait jamais réussi à trouver sa place. Les prêtres qui s'étaient occupés de lui l'avaient fait par devoir, même si certains avaient éprouvé une certaine affection pour lui. Ce n'était pas une famille. Il se rendait compte à quel point il avait pu être seul durant sa vie.

En plongeant de nouveau dans le regard sombre de Telak, il comprit que c'était peut-être bien pour ça qu'il avait ressenti cette irrépressible envie de le retrouver. Parce qu'il avait senti en lui cette même solitude qui l'habitait. Peut-être n'étaient-ils pas si différents, après tout.

Alors qu'il s'apprêtait à répondre à la question qui lui avait été posée, il sentit son pouls s'accélérer et des nœuds se former au creux de son ventre. Extérieurement, rien dans son attitude n'avait changé, mais intérieurement il bouillonnait. Les questions qui l'avaient hanté tourbillonnaient dans sa tête au rythme frénétique des battements de son cœur. Plus que jamais, il était tenaillé par le besoin de passer du temps avec le garçon aux yeux sombres, d'apprendre à le connaître, de tenter de le comprendre. Peut-être aussi d'être compris. Que ferait-il s'il le rejetait ?

Finalement, prenant son courage à deux mains, il se décida enfin à se lancer. Il n'avait pas le choix, de toutes façons.

- J't'ai suivi. 'Fin, j'essayé et j'eu d'l'a chance, m'bon... J't'dois t'jours un service. T'm'as aidé et moi j'rien pu faire p'toi. Alors... J'voudrais trouver un moyen d'payer ma dette. Si t'es d'accord.

Voilà, les dés étaient lancés. La suite ne dépendait plus que de Telak. Tendu, Lowen ne cessait pas de scruter son regard, attendant son verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Telak Firdor
Poigne Dure
avatar


Masculin Nombre de messages : 98
Age : 17 ans
Clan : Terreur ?
Fonction : Page du Seigneur Nordique
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues [PV Telak *]   Lun 22 Fév 2010 - 16:24

Le garçon retrouva son habituel sourire malicieux que Telak lui connaissait de leur première rencontre, lorsque ce dernier affirma qu’il se souvenait bien de lui. Mais son expression changea rapidement, dès que l’orphelin le questionna sur les raisons de sa présence. Poigne Dure l’observa avec attention et constata que si le jeune garçon s’était renfrogné, c’était pour autre chose que le fait de s’être fait prendre la main dans le sac. Une ombre passa sur son visage et il se détourna pour marmonner quelques propos incompréhensibles. Les prunelles sombres qui le fixaient se plissèrent comme pour l’étudier avec minutie. L’évocation de son « chez lui » semblait être la cause de son trouble et la pupille du Seigneur Nordique se demanda si l’enfant avait vraiment un endroit où vivre. Sans cesser de le scruter du regard, il pensa à sa propre condition, ce qui le fit amèrement sourire. Lui avait un toit et une existence au sein de la royauté, du confort et du luxe, mais était-ce pour autant son « chez lui » ? Il se sentait si loin de là où il aurait dû être, lâché dans un monde qu’il n’était pas le sien. Sa famille –en avait-il seulement une ? - n’était pas celle qu’on lui prêtait. Sa demeure, pas celle qu’on lui imposait. Pourtant, irrémédiablement, il retournait auprès de cette famille, en cette demeure. Il avait fini par s’habituer à la froideur de cette Tour, au mépris des siens et à l’intérêt démesuré du Seigneur Nordique, si bien que c’était quand même un peu « chez lui ».

Lowen finit par lui retourner son regard et les deux jeunes garçons se fixèrent pendant plusieurs secondes, peut être minutes. Le petit druide semblait contrarié, comme si quelque chose le tourmentait et dont il voulait se débarrasser. Le poids de la culpabilité, pensa Telak lorsqu’enfin il confessa qu’il avait tenté de le suivre pour payer sa dette. Mais au travers de ces mots d’enfants, l’adolescent réalisa que Lowen attendait plus que cela. Feignant la surprise, il considéra la proposition qu’on venait de lui faire :

« Il me semble pourtant, jeune ‘Wen, que tu as déjà payé ta dette. Tu m’as fourni le service dont j’avais le plus besoin, en échange de mon aide. Et il n’a pas été vain, tu peux me croire. Il n’était donc pas utile de te donner cette peine, nous sommes quittes.

Redoublant son regard d’intensité, en fronçant l’un de ses sourcils, Telak s’approcha d’un pas. Il laissa quelques secondes s’écouler, durant lesquelles il interrogea silencieusement le garçonnet de ses iris sombres. Puis finalement, il lâcha une nouvelle interrogation :

- Ou peut être as-tu quelque chose à me proposer ? Tu n’aurais sûrement pas parcouru tout ce chemin sans t’attendre à quelque chose. N’est-ce pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/humain-telak-firdor-a-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues [PV Telak *]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles impromptues [PV Telak *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles impromptues ft. Alejandro
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 6-