AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est bien connu, les chats aiment les oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Unader-Ocilag
Gwendirien


Féminin Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: C'est bien connu, les chats aiment les oiseaux    Dim 16 Mai 2010 - 16:10

Deuxième jour de la Quatorzième semaine,
An 835,
Fin de matinée.



    • Ce matin-là, le Grand Prêtre s'était réveillé de bonne humeur. Rien ne valait une nuit paisible pour se maintenir d'aplomb. Une fois chassées les dernières bribes de sommeil, Unader se rendit aux bains pour une ablution matinale. En effet, l'eau avait des vertus que les serviteurs du dieu guerrier n'étaient sans ignorer. Après une modeste collation en compagnie des autres religieux, le Grand Prêtre ne se rendit pas à la nef. Il remonta dans son bureau pendant que les Initiés se préparaient pour le premier office de la matinée.

    De tous les lieux du Temple, son bureau personnel n'était pas celui qu'il appréciait le plus. Il s'y sentait comme étranger, les regards peints des anciens Grands Prêtres, leurs visages mangés de tatouages, semblant le juger du haut de leur cadre. Seul son prédécesseur le regardait avec indulgence. Unader avait toujours éprouvé une affection mêlée de respect pour cet homme. Wodeck Eritr'Hal s'était montré d'une profonde sagesse pendant le temps où il mena le Temple et jusqu'à sa mort. Il savait où et quand poser l'oeil ; ses yeux perçants voyant outre les masques. Et il semblait continuellement au courant de ce qui se passait dans la capitale. En outre, il avait deviné combien le jeune prêtre attachait de l'affection aux magnifiques oiseaux qu'étaient les eupherusas. Il lui en avait fait cadeau d'un avant de le nommer à sa succession.

    L'intéressé aux plumes éclatantes pépiait doucement dans sa cage. Unader la déposa et en ouvrit la porte, laissant au petit volatile l'occasion de se dégourdir les ailes, avant de prendre place dans un vieux fauteuil face au bureau où des papiers l'attendaient gentiment en prenant la poussière. On pouvait entendre monter de la nef les cantiques entonnés par des voix monocordes.

    Il y avait beaucoup d'objets insolites dans cette pièce qui fascinaient toujours autant le religieux. Il suffisait à quelques-uns d'une impulsion magique pour se mettre en marche, mais le lieu était tellement imprégné de magie que la plupart des sortilèges qui les habitaient s'activaient machinalement. La pièce n'était ainsi jamais vraiment silencieuse. La plupart des bibelots s'animaient continuellement, comme mus par une conscience propre.

    Sothis vint se poser au tout près du prêtre, plongé dans un parchemin qui traitait d'encens. Il fallait entretenir les réserves du Temple et des autres lieux de cultes du royaume, mais ce n'était pas tout. Le mariage royal approchant, Unader se demandait s'il ne valait pas mieux excéder de d'habitude. D'un geste il remit cette question à plus tard et posa le parchemin plus loin, attendant d'en discuter avec le souverain que l'évènement devait être le premier à enthousiasmer, bien sûr.

    Alors que le clerc reprenait une autre feuille d'une pile, il entendit la porte s'ouvrir, timidement.

_________________

- Unader Ocilag -
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linnel San'Veck
Souveraine ingénue &
Epouse mésestimée

avatar


Féminin Nombre de messages : 434
Age : 22 ans
Clan : Impériaux
Fonction : Reine
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: C'est bien connu, les chats aiment les oiseaux    Mer 26 Mai 2010 - 18:49

Alors que les rayons du soleil transperçaient les épais rideaux de la chambre de la fiancée du roi, un félin audacieux bondit sur le lit, là où apparaissait quelques mèches de cheveux. Une jeune femme émergea alors des draps avec un cri de surprise. Avisant la bête posée à son coté, elle reprit son calme. Lorsque Linnel écarta les couvertures pour se lever, la servante qui lui avait été assignée entra:

"J'ai entendu du bruit, je venais juste voir si tout allait bien."

Apres l'avoir remerciée de sa sollicitude et l'avoir envoyé chercher une collation, Linnel s'approcha de sa coiffeuse et entreprit de dénouer et de démêler ses longs cheveux. Une fois l'entreprise achevée, elle se dirigea dans le petit salon attenant à sa chambre pour y prendre son petit déjeuner. C'était une des choses quelle préférait dans les appartements que son fiancé avait mis à sa disposition. Elle pouvait y déambuler dans la tenue quelle souhait sans risquer de croiser le regard choqué de sa mère, et comme il n'y avait plus de soeurs déboulant dans sa chambre comme des furie, elle ne risquait en aucun d'être surprise dans une "position inconvenante", comme sa mère aimait à le dire. Une fois le repas terminée, Linnel demanda à sa servante de lui faire chauffer de l'eau et de lui sortir une robe, la bleue avec des dentelles blanches sur le col.

Aujourd'hui, la fiancée avait prévu de se rendre au temple. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas été prier, et elle souhaitait s'entretenir avec le grand prêtre a propos de quelques détails sur les cérémonies attenantes au mariage d'un roi orthodoxe. Apres une toilette sommaire, elle revêtit la fameuse robe bleue, se maquilla légèrement, en tentant de cacher les légères marques de fatigue qui montrait qu'elle avait lu jusque tard la veille, et se para de la chaine de sa grand mère. D'un dernier regard dans le miroir, elle jugea l'image qu'elle donnait, et s'en éloigna satisfaite. Traversant le salon afin de sortir, elle s'aperçut qu'Emeraude faisait encore des siennes. Elle s'empara du félin et le fis entrer dans un panier. Elle souhaitait que sa servante remette de l'ordre, et la laisser seule avec le chat n'était pas tout à fait une bonne idée; elle l'emmènerait donc.

Elle sortit, suivi d'un membre de la garde de son mari, et entra dans la voiture qui devait l'emmener au temple. Au moment de rentrer dans l'imposant bâtiment, elle se renseigna sur l'heure qu'il pouvait être. Se rendant compte qu'il n'était pas aussi tôt qu'elle l'aurait souhaité, elle décida d'aller directement se présenter auprès du grand prêtre. Elle demanda son chemin à un vieil homme, qui la mena jusqu'à la porte de son bureau. Linnel frappa avec légèreté, mais n'obtenu aucune réponse, elle se permit donc de pousser la porte. Par l'entrebâillement, elle aperçu que l'homme était la. Elle poussa un peu plus la porte et s'adressa à lui:

Bonjour sieur Ocilag, pardonnez moi d'entrer ici sans mettre fait introduire, je suis Linnel Soma'Ren.

Afin de pas pousser l'impolitesse, elle resta sur le seuil, attendant une invitation du maître de lieu pour entrer réellement dans l'étrange pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/linnel-soma-ren-t878.h
Unader-Ocilag
Gwendirien


Féminin Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: C'est bien connu, les chats aiment les oiseaux    Mer 2 Juin 2010 - 16:27


    • Absorbé dans ses papiers, Unader ne s'aperçut pas immédiatement de la présence de la jeune femme. Ce ne fut que lorsque celle-ci prit la parole sur un ton d'excuse que deux yeux violets se levèrent, s'arrachant à la lecture d'un parchemin.

    La première pensée du Grand Prêtre fut pour la jeunesse de la nouvelle venue qui restait par politesse sur le pas de la porte. Son visage respirait l'innocence et l'ingénuité que les hommes fanaient avec l'âge pour laisser fleurir leurs défauts. Elle devait avoir la vingtaine, un peu plus mais pas moins. Unader gratta encore quelques mots à la plume avant de lâcher d'un ton neutre :

    « Mais faites donc, chère enfant. »

    Il l'invita d'un geste à pénétrer dans la pièce. Dans un âtre percé dans le mur derrière le sorcier, un feu magique diffusait une douce chaleur, indispensable pour chasser les restes de l'hiver qui persistaient dans les montagnes. Contrairement aux feux ordinaires, celui-ci était inodore et ne dispensait pas de fumée. Il se consumait de lui-même et s'éteignait lorsqu'il n'avait plus d'énergie. C'était alors au sorcier présent de le raviver ou d'en rallumer un second. C'était pour ses qualités que ce feu était plus apprécié que son congénère, même s'il demandait une participation de la part du magicien.
    Unader quitta son siège pour faire face à la jeune demoiselle dont le nom ne lui était pas tout à fait inconnu. Preuve en était qu'il était intiment lié à un des évènements qui bouleverserait le statut de la jeune femme et la vie du royaume entier. Le problème avec ce genre de cérémonie c'était que les préparations et les inquiétudes apparaissaient souvent avant même que la date ne soit officiellement fixée. Aussi le Grand Prêtre préférait miser sur la prévoyance. En effet, le sens de l'organisation qu'on acquérait au fil des années d'études lui montrait qu'un détail géré aujourd'hui serait un fardeau de moins pour le lendemain.

    « Soma'Ren... Vous devez être l'heureuse élue de notre souverain ? »

    Le prêtre dédia à Linnel son sourire typique, à en faire pâlir un novice. Ainsi donc voici celle choisie pour monter sur le trône orthodoxe ! Le Grand Prêtre la regardait d'un air pensif, ses yeux irréels sondant son visage. Il imagina un instant ce qu'une couronne ajouterait à la promise, son détachement faisant place à un intérêt poli.

    « Recevez mes félicitations tardives, » ajouta-t-il d'un ton suave, se fendant d'une petite courbette ironique.

    Le petit oiseau qui s'était perché sur un meuble gazouillait gentiment, réservant un accueil joyeux à la jeune demoiselle. Décidant qu'il ne se faisait pas assez remarqué jusque là, il prit son envol et se mit à tournoyer autour de Linnel comme un petit barde emplumé. Unader croisa les bras et partit d'un petit rire.

    « Cet oiseau est impossible. Laissez entrer une jolie femme et voilà qu'il se met à lui faire les yeux doux. »

    Unader siffla le petit oiseau qui continuait à faire la sourde d'oreille. Au bout du troisième appel il abandonna toute tentative de calmer le fanfaron qui continuait son manège. Un peu refroidi de ne pas se savoir faire obéir du volatile, il reporta son attention sur la promise et lui dédia un nouveau sourire qui tenait plus de l'excuse cette fois-ci.

    « Je ne pense pas que vous soyez venue jusqu'ici pour écouter mon epheurusa exubérant, Demoiselle Linnel. Êtes-vous ici pour me parler en tant que promise au trône ou enfant de Thor ? »

    Sans le chant incessant de l'oiseau, peut-être le Grand Prêtre aurait-il remarqué que la jeune femme n'était pas venue toute seule...

_________________

- Unader Ocilag -
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linnel San'Veck
Souveraine ingénue &
Epouse mésestimée

avatar


Féminin Nombre de messages : 434
Age : 22 ans
Clan : Impériaux
Fonction : Reine
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: C'est bien connu, les chats aiment les oiseaux    Mer 29 Sep 2010 - 16:21

Linnel s'introduisit dans la pièce et jeta un coup d’œil rapide à la décoration, qui lui paru très éclectique. Mais elle n'était pas ici pour parler meuble, la jeune femme ne s’arrêta donc pas à cette pensée et s'avança vers le grand prêtre, qui se leva à son approche. Elle acquiesça d'un signe de tête lorsqu'il fit des précisions quant à son nouveau statut et accueilli d'un sourire ses félicitations. Elle ignora le regard insistant qu'il eut sur elle, comme s'il se questionnait sur le bien fondé de son intronisation future.

Un gazouillement harmonieux se fit entendre, et Linnel leva la tête vers le haut de l'étagère où se trouvait un magnifique Epheurusa, et Émeraude en fit de même dans le panier posé à terre.Le chant était magnifique, et la jeune femme ne put s'empecher de sourire a ce petit oiseau lui tournant autour.

« Cet oiseau est impossible. Laissez entrer une jolie femme et voilà qu'il se met à lui faire les yeux doux. »

Linnel rougit légerement à ce compliment et adressa un sourire de remerciement au grand prêtre. L'animation causée par l'eupheurusa lui fit oublier Emeraude, qui suivait du regard ce qu'il devait considerer comme une cible potentielle, il avait d'ailleurs commencer à se tapir au fond du panier, attendant son heure.
Il fut finalement question de la raison de la visite de la promise. Elle se detourna de l'oiseau pour s'adresser au grand prêtre.

Je suis ici en tant que fiancée de notre souverain. Je sais que les cérémonies relatives à la royauté necessitent des préparation particulières, et j'aurais aimé m'entretenir avec vous à ce...

Le panier tomba, et un eclair tigré en sortit. Linnel laissa echapper un cri de surprise, et recula d'un pas. Le félin rata de peu l'agile oiseau et retomba au sol sans grande delicatesse, un eclair de fureur dans les yeux.

[désolée, le post est un peu court, surtout si on voit le temps que j'ai mis a répondre...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/imperiaux-f132/linnel-soma-ren-t878.h
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est bien connu, les chats aiment les oiseaux    

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est bien connu, les chats aiment les oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» FdP gratuit sur un site bien connu jusqu'au 31/05
» ALEX - Les vieux aiment mourir dans leurs meubles, c'est bien connu.
» j'ai bien connu ( à ses débuts) , cette tache !
» Il est bien connu que sans oxygène, le feu ne peut bruler~ PV¦KASS"
» HAITI MAX MATOUTOU A ET FEFICHE PAR UN BEAU CORPS BIEN CONNU !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 7-