AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parlons argent [PV Rhaer Thalion *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Parlons argent [PV Rhaer Thalion *]   Ven 11 Juin 2010 - 16:33

[Désolé, beaucoup de retard mais j'ai eut une semaine... chargée]

Quatrième jour, Quatorzième semaine, An 835.
Après-midi, vent doux.

Le soleil descendait tranquillement, vers l'horizon, illuminant la ville de sa douce lumière. Les échos du marché retentissait au loin, porté par un doux zéphyr. Ce dernier parcourais paresseusement les avenue, faisant voler quelques cheveux, onduler le linge suspendu pour sécher, il planait dans le ciel, soutenant les oiseaux et déplaçant lentement les quelques nuages présents dans l'immensité de l'azur, puis il arrivait au temple de Loki, jouait autour des colonnades, passait dans les fenêtres, faisant battre quelque porte sur son passage, puis, après tout ce périple, il passait sans bruit dans l'entrebâillement d'une lourde porte d'ébène.

Les pages du livre se soulevèrent sous un léger courant d'air et un pouce se posa doucement sur le papier pour empêcher qu'il ne s'envole et que se perde ainsi la page. Une main ramena instinctivement la mèche de cheveux dans le droit chemin, alors qu'elle bouchait la vue, déplacée par le vent joueur. Le grand prêtre de Loki se replongea dans sa lecture, mais ces quelques secondes d'interruption avaient enlevé la magie de l'instant, avec un petit sourire il glissa ses doigts sous l'épaisse couverture et referma le recueil de poésie sans le moindre bruit, caressant le cuir rugueux où s'inscrit le titre, en lettre d'or. L'homme se releva dans un bruissement de robe, il portait une longe bure d'un noir de jais, de soie et de satin, ce dernier tissu étant utilisé pour former un labyrinthe de symbole réfléchissant la lumière, jurant avec la soie sous l'éclat du soleil. Le prêtre lissa le vêtement avec un petit sourire. La longue mèche violette qui l'avait gênée quelques instants plus tôt retomba devant ses yeux comme pour le défier ; il la remit en place avec un petit sourire doux. Puis, saisissant son livre, il le rangea tranquillement dans la bibliothèque, ce dernier y rentra avec un petit chuintement. Inry laissa ses doigts couvrirent sur le reste des ouvrages rangés ici, principalement poétique, sa lecture était agrémentée de quelques romans et nouvelles. Il y avait, bien sûr, reposant sur un piédestal de marbre noir, un exemplaire complet des légendes de Loki, un ouvrage magnifique emplit d'enluminures et d'images d'une beauté époustouflante, mais le jeune homme ne le consultais pas souvent. Il possédait aussi quelques livres de sorts, même si ses capacités magiques n'étaient pas vraiment à la hauteur de la plupart de ceux-ci. Le grand prêtre avait aussi fait l'acquisition de quelques livres d'histoires, mais ils se trouvaient, dans leur rangée, couverts d'une épaisse couche de poussière, il pensait n'avoir fait qu'une seule fois l'erreur de se plonger dans les interminables récit historique de batailles héroïques et d'ennemis détestables... ici, rien de plus que la vérité des vainqueurs, dans quelques décennies, quand le monde se sera rallié à l'Empire, tout le monde dira que l'ordre des sept avait lâchement attaqué Ardiosis le bienfaisant.
Il eut soudain un petit ricanement moqueur a cette idée et il ne douta pas une seconde que son dieu, s'il regardait l'évolution des choses à ce moment, eut joint son rire au sien.

Son regard croisa alors celui de son reflet. Se tenait devant lui, un sourire mauvais aux lèvres, un homme de haute taille au long cheveux violet, les yeux luisant d'un éclat malsain... Inry tourna le dos au miroir tout en se recomposant une expression, c'est une partie de lui qu'il ne préférait pas montrer, certains hauts prêtres savaient sans doute qu'il etait ainsi et la plupart des habitants du temple avaient surement des soupçons... mais, même seul, perdre l'habitude de cacher cette par de lui-même pouvait s'avérer une erreur qui, sans être fatale, restait très gênante.
Un petit claquement mat le sortit de ses pensées, un corbeau tapait doucement du bec contre sa vitre, ses plume d'ébène, a contre-jour, le faisait ressembler à une représentation de Loki. Inry eut un sourire avant d'ouvrir la fenêtre, l'oiseau se posa alors sur son épaule sans plus de cérémonie, le prêtre avait déjà repéré le petit cylindre d'os accroché à sa patte, il détacha celui-ci et posa un petit bol de grain, prévus a cet effet, sur son bureau. L'oiseau lui lança un regard de remerciement accompagner d'un petit claquement de bec avant de descendre avaler sa récompense.
Le message, écrit sur un vélin extrêmement fin et serré au maximum, était codé, un code qu'Inry n'eut aucun mal à déchiffrer, c'était lui qui l'avait conçus. La missive était courte et concise :


Rhaer Thalion arrive.
Raison Inconnue.


Un réseau d'espions avait toujours son utilité, quelques nobliaus à la cour acceptaient de lui fournir des informations et les cancans des courtisans, mais rien ne valait quelques professionnels placés un peu partout en ville pour savoir qui faisait quoi. À l'ordre du jour donc, une petite visite « surprise » du ministre des finances. Enfin, ce vieux renard devait se douter qu'Inry possédait des informateurs dans la ville, Sir Thalion avait même peut-être quelques-uns des dit informateurs à sa solde... Le jeu de la cour est ainsi, personne ne sait vraiment qui travaille pour qui.
En tout cas, si l'espion ignorait la raison, le grand prêtre avait quelques petites idée, la confession était à écarter, le ministre ne parlait qu'argent, ce serait donc la dime ou le soutient financer de la couronne, au chois.
En quelques minutes, les dossiers correspondant furent sur le bureau, il fallut fouiller un peu pour dénicher les rapports de réparation du toit qui datait du précédent Grand prêtre, mais cela ne posa pas de réel problème. Thalion ne le prendrait pas au dépourvu et ne le verrait pas fouiller dans ses papier. Inry rangea ses trouvaille dans des tiroir facilement accessibles, transvasant le contenus de ceux-ci dans les autres. Une fois que ses préparations furent terminée, le jeune homme prit place sur son trône. Ce n'était rien de moins, un gigantesque fauteuil d'ébène, sculpté des motifs géométriques de son dieu, un demi cercle de flamme, faite de rubis incrustés, auréolait le visage d'Inry qui se tenait, tranquillement, les mains croisées sous le menton.


« La journée promet d'être distrayante. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons argent [PV Rhaer Thalion *]   Lun 14 Juin 2010 - 13:10

Le travail et les finances du Royaume ne pouvaient décidément pas attendre. Après ses péripéties de la matinée, le ministre s'était replongé dans ses affaires, ne prenant même pas le temps de déjeuner. Quand il avait accepté ce poste, il ne se rendait pas encore compte de la difficulté que représentait la gestion des comptes du Royaume et de l'énergie qu'il devait encore fournir. Sa situation actuelle ne demandait plus le mêmes qualités et n'avait plus rien à voir avec l'époque où il dirigeait les glorieuses armées du Monarque Humain. Heureusement que sa carrière de militaire lui avait permis de développer des capacités d'analyse et de compréhension. Après tout, la gestion des recettes et des dépenses devait être considérée comme une stratégie de bataille. Réfléchir au montant d'une somme à engager ressemblait étonnamment à une réflexion sur le nombre d'hommes à envoyer sur le terrain. Tout n'était que mathématiques et choix stratégiques...

Le choix qu'il devait faire aujourd'hui était quant à lui crucial. Aucune décision ne devait être prise à la légère, car dans toutes les affaires, différents partis étaient concernés et ils devaient être lésés le moins possible. Regardant de son oeil valide le lourd dossier posé sur la table, le Ministre était parfaitement conscient qu'il devait le traiter tôt ou tard. Pire, repousser l'échéance commençait à devenir problématique. Il ne fallait pas se méprendre, le dossier était traité et toutes les solutions avaient été envisagées, le plus délicat en somme. Restait à en discuter avec une personne en particulier, que Rhaer n'avait pas plus envie que cela de côtoyer : le bon et loyal Grand Prêtre de Loki, si on pouvait le qualifier ainsi.


Il ne lui avait rien fait en particulier... et Rhaer n'avait aucune raison de vouloir l'éviter. Le Ministre avait juste ses têtes et toutes les légendes ou ragots concernant le Grand Prêtre ne lui étaient pas favorables. Non pas qu'il accordait trop d'importance aux commérages, mais le bonhomme lui faisait froid dans le dos... Il le trouvait étrange et mystérieux. Il devait garder de lourds secrets, le genre de secrets que l'on ne souhaite pas révéler, car sinon il faudrait en venir au meurtre pour faire taire les curieux...

« Enfin Rhaer ! »

Se servant un verre d'eau et hésitant un instant à se le jeter à la figure pour arrêter ses rêveries insensées, Rhaer saisit sa canne avant de quitter la pièce. Un de ses assistants lui conseilla de prendre son long manteau noir, le froid faisant toujours des ravages à l'extérieur. Bien plus que de lui donner des conseils pour éviter de s'enrhumer, ses assistants lui faisaient le sale boulot, il fallait l'avouer. Sur ce dossier en particulier, ils avaient été très efficaces, pouvant aller sur le terrain, écouter et constater.

Constater quoi au juste ? Les mauvaises récoltes par exemple, la destruction des champs dut aux intempéries... Cet hiver fut froid et meurtrier. Le Royaume ne connut pas de grande famine, mais de nombreux paysans vivotaient, à tel point qu'une imposition écrasante, finissait de ruiner les populations. Rhaer avait bien essayé de réduire le taux d'imposition, mais les rumeurs de guerre et la préparation des armées coutaient extrêmement chers... Il avait agi autant que faire ce peu, s'attirant les foudres de la noblesse en ordonnant la réduction des dépenses de la cour... car voir le peuple souffrir ne le satisfaisait pas. Restait un dernier espoir, celui d'un impôt qu'il maîtrisait peu, pour ne pas dire pas... La dîme.


Le temple survivait grâce aux dotations royales, aux dons des riches fidèles, mais également grâce à l'impôt que le temple prélève. Impôt qui échappait à son contrôle, exclusivité réservée au Grand Prêtre. À lui de choisir de monter ou de faire baisser les recettes. Plus que des rumeurs, la richesse du Grand prêtre était connue de tous et de toutes. Le temple n'avait aucune difficulté à remplir ses caisses, il s'amusait même à prêter de l'argent à qui en avait besoin. Drôle de façon de concevoir un religieux. Les serviteurs du Dieu Loki étaient plus corrompus que la cour... Certain prétendaient pour justifier cela que Loki en avait voulu ainsi, mais le Ministre continuait à croire que la modestie restait la meilleure qualité d'un religieux.

Le voyage jusqu'au temple se déroula sans problème majeur, le temple se trouvant en face de la tour sombre, y accéder était simplifié. Rhaer se demandait comment il allait être accueillit. Une autre légende racontait que le Grand Prêtre était au courant du nom de son visiteur avant même qu'il ne pénètre dans le temple... Loki le prévenant des différentes venues... Balivernes encore une fois. Il disposait d'un réseau d'informateurs bien organisé voilà tout !

Pénétrant à l'intérieur du temple, son regard se posa sur l'imposante statue de Loki. Il resta un moment à la contempler avant de reprendre son périple : Rhaer n'avait pas le temps de se repentir maintenant. S'approchant de l'un des serviteurs de Loki, il le reconnut sans trop de mal et le guida à travers les portes et les couloirs vers celui qu'il était venu chercher. Rhaer n'avait pas eu de nombreuses occasions de pénétrer dans les arrières pièces du temple. Le Grand Prêtre et sa suite ayant sa place à la cour, il lui arrivait souvent de rencontrer les religieux importants là-bas. S'il avait demandé au Grand Prêtre une entrevue, les deux hommes se seraient certainement rencontrés à la tour, mais comme il passait à l'improviste... Le Ministre devait d'ailleurs s'estimer heureux que le Grand Prêtre soit disponible pour le recevoir...

Il semblait l'attendre, fier dans son fauteuil démesuré, les mains croisées sous le menton, le visage serein. Il ne semblait pas plus surpris que cela, ce qui arrangeait finalement les affaires du Ministre. Il s'inclina légèrement, avec tout le respect qu'il devait à un religieux de son rang.


«Mes hommages Grand Prêtre. Pardonnez mon intrusion tellement soudaine, mais je dois vous entretenir d'une affaire urgente qui ne peut plus attendre.»

Se raclant la gorge, il regretta de ne pas avoir choisi ses mots pour aborder de la meilleure des manières cette discussion.

« Je ne vais pas vous faire perdre votre temps en tournant autour du pot. Je souhaiterai que nous discutions précisément du montant de la dîme... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons argent [PV Rhaer Thalion *]   Lun 14 Juin 2010 - 17:55

Comme prévus, le ministre se présentât quelques minutes après la réception du message. Aucun prêtre ne vint prévenir Inry, ce qui ne le surprit pas outre mesure, la fidélité, quand on sert Loki, est une chose toute relative. Rhaer Thalion, un homme intéressant, malheureusement pas dans le sens physique - ce que le Grand prêtre eut largement préféré - mais cet ancien chef des armées était un plier du pouvoir impérial, celui qui tient les cordon de la bourse dirige tout n'est-ce pas ? Quoiqu'en ce moment la bourse fut plutôt vide, ce qui expliquait sans doute sa venue. Malgré son influence non négligeable, notre ministre n'était le centre d'aucun ragot, d'aucune intrigue, rien de palpitant. Inry trouvait cela fade à en vomir.

Il retint un ricanement moqueur quand les claquements de la canne se firent entendre, l'objet frappant régulièrement le marbre noir du sol, envoyant des échos de plus en plus proche jusque dans le bureau du haut prêtre. Quelques secondes plus tard, le lourd battant d'ébène fut ouvert par un fiel tandis que le ministre entrait « clopin-clopant ». C'était un personnage sinistre, un bandeau sur l'oeil, sa main, crispée telle une serre sur la poignée de sa canne... la traversée du temple n'avait pas dû être de tout repos pour ce pauvre homme - Inry trouvait cela risible.
Malgré l'amusement de celui-ci, son visage ne laissait rien transparaitre, un véritable masque de porcelaine dont l'unique expression était son impassible sourire doux et miséricordieux, un ange n'eut pas parut plus pur et bon à cet instant, sa peau d'albâtre éclairé de biais par un rayon de lumière, ses longs cheveux voletant doucement dans le léger courant d'air. Tout cela était parfaitement calculé et voulut, évidemment.
Le ministre le salua, sa voix était légèrement éraillée et Inry trouva cela d'une discordance fort déplaisante, surtout quand l'homme se racla bruyamment la gorge avant de continuer. Finalement c'était de la dime qu'il voulait parler, pas de problème. Ne laissant rien paraître de son déplaisir, le Grand prêtre répondit à son interlocuteur d'une voix douce et musicale.


« Mes Hommages, Sir Thalion, Loki vous bénisse. »

Cela était un salut parfaitement dans la forme... sauf qu'Inry avait habilement destitué le vieil homme de son titre, cela avec une parfaite courtoisie, mais il l'avait tout de même rabaissé au rang d'un Noble commun. Le prêtre respirant l'innocence d'un nouveau né, ou pouvait supposer que c'était l'erreur d'une personne qui ne connaissait pas parfaitement les usages de la cour, après tout, ce n'était qu'un religieux... n'est-ce pas ?
Puis le jeune homme pris un air légèrement interrogateur avec une pointe de surprise, cela ne changeait presque rien à son visage mais, en soit, c'était très important. Quand on sert Loki, le jeu d'acteur est une composante essentielle. Gardant ce masque, il continua.


« La Dime messire ? Quel est le problème avec notre divine imposition ? »

Il dit bien évidemment cela avec une naïveté presque enfantine - mais oui, pourquoi le haut prêtre serait-il au courant des problèmes de trésorerie Impériale ? Thalion, s'il était moitié aussi intelligent qu'on le disait, devait bien se douter que le jeune prêtre n'allait pas lui faciliter la tâche. En plus de tourner autour du pot, Inry avait subversivement glissé « divine » dans sa phrase, hé oui, pas question de passer à côté du caractère sacré de la Dime... chacun doit cotiser pour le salut de son âme n'est-ce pas ?

Et, avec tout cela, il laissait à Thalion le soin de prendre les devants, ce qui n'est jamais une bonne chose en négociation, surtout quand le partit adverse a de quoi vous prendre a contrepied ! Ce qui était le cas évidemment, Inry possédait toutes les informations, Rhaer seulement des bribes... et, au pire, le haut prêtre pouvait toujours user de son argument imparable, l'église faisait, depuis qu'il avait obtenus le titre de Grand prêtre, de régulières distributions de pain voir d'argent. La Dime payait en fait ces petites extravagances, mais, ça, le ministre ne le savait pas... enfin, c'est que supposait Inry.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons argent [PV Rhaer Thalion *]   Mer 16 Juin 2010 - 13:45

Le Grand Prêtre le salua à son tour, en toute simplicité. Imperturbable, il gardait cette même expression de sérénité que Rhaer ne pouvait feindre. À croire que la vie de religieux était de tout repos : distribuer des bénédictions semblait bien moins difficile que dresser au jour le jour la comptabilité d'un royaume. Lors de son retour auprès d'Ardiosis, l'ancien Général aurait peut-être dû demander le ministère de la religion plutôt que celui des finances... Il se serait certainement moins tué à la tâche, mais son influence aurait été moindre... Enfin, s'il était revenu sur le devant de la scène, ce n'était pas pour se reposer, mais bien pour épauler le couple royal de la meilleure des manières...

Raide comme un piquet, Rhaer esquissa tout de même un petit sourire lorsque le terme divin vint qualifier la dime. S'il avait été plus culotté, voir plus jeune, il aurait certainement demandé au religieux si cet impôt était mentionné dans les textes sacrés... Car, dans le cas contraire, elle était le fruit des hommes et des religieux qui étaient censés répandre la parole et le culte des Dieux sur terre, ébranlant légèrement l'aspect divin, mais également légal, de cette imposition écrasante. Malheureusement, il valait mieux taire ce genre d'avis, Loki étant du genre susceptible...

Enfin, il n'était pas là pour se disputer, juste pour trouver un accord, le plus tôt serait le mieux, mais cela semblait loin d'être évident. Le Grand Prêtre semblait faux, tellement faux... Ses mots, son sourire... Soit il était complètement stupide, soit il s'agissait d'un fin calculateur qui ne laissait rien transparaitre et qui se savait intouchable. La seconde possibilité semblait de toute évidence la bonne... Mais bon sang ! Pourquoi s'opposerait-il à sa requête ? N'avait-il pas déjà assez d'argent pour pouvoir se soucier un peu de ses concitoyens ? Cette logique, de toujours vouloir plus d'argent, lui échappait, étrange pour un Ministre des finances, mais évident pour ceux et celles qui se souciaient de leurs prochains.
Restant sur cette dernière idée, le Ministre tenta de positiver. Autant, les négociations allaient parfaitement bien se dérouler... Peut-être que Rhaer ne réussirait pas à obtenir la totalité de ce qu'il espérait, mais un compromis serait déjà une victoire en soi.


« Vous n'êtes pas censé ignorer la dureté de l'hiver qui vient de passer et qui fait toujours rage dans notre contrée. Les récoltes de l'année dernière sont très moyennes et cet hiver très rigoureux... Le peuple subit des pénuries alimentaires et il faut réagir avant qu'il ne soit trop tard...  »

Rhaer n'avait pas besoin d'en dire plus, il supposait que l'enfant de Loki avait déjà compris où il voulait en venir. Sa réponse, la plus rapide et expéditive, serait de lui faire remarquer que la dime ne le regardait pas, Rhaer en était conscient. Cependant, si les impôts prélevés par le Clergé étaient trop importants, ils faisaient baisser ceux du Royaume... À partir de ce moment, il était concerné, non pas en tant que gentille âme qui souhaitait le bien du peuple, mais en tant que Ministre des Finances qui se devait de faire rentrer de l'argent dans les caisses. Le Royaume en ayant plus l'utilité que le temple...


« Je suis donc venu vous solliciter, pour savoir s'il serait possible de changer le taux d'imposition de la dime. Le peuple en a besoin, surtout si nous le faisons participer à l'effort de guerre, ce qui risque de se produire, je ne vous cache rien. Une baisse de vingt pour cent me semble convenable, elle permettrait à notre peuple de sortir la tête de l'eau et à votre temple de continuer à prospérer de manière acceptable. Je peux vous fournir un rapport à ce sujet si vous le désirez... »

Voilà qui était dit.

Ne détournant pas le regard de son interlocuteur, le Ministre attendait une réaction, mais visiblement aucun des mots prononcés n'avaient provoqué une quelconque réaction physique. Il devait en être autrement au fin fond de son esprit, mais une fois encore, le religieux, ne laissait rien transparaitre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons argent [PV Rhaer Thalion *]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parlons argent [PV Rhaer Thalion *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!
» La salle de l'argent
» L'argent du Pouvoir
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 7-