AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réunion tardive & Invitée Surprise [PV*]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Réunion tardive & Invitée Surprise [PV*]   Sam 21 Aoû 2010 - 10:29

An 835, Quatorzième Semaine.
Quatrième jour, tard dans la soirée.



    « Allons donc… »

    D’une main ridée, le vieux Conseiller se frotta le front, les sourcils sombres levés en une expression las. Voilà que le Ministre de l’Intérieur n’était pas d’accord avec eux et prétextait qu’il ne fallait pas faire le fier, qu’il était temps de remanier le pays et de prendre les bonnes décisions. Ses dires avaient remué les trois autres ministres en présence qui s’étaient alors mis en tête de parler plus fort les uns que les autres pour pouvoir s’exprimer. Un immense soupir trancha la poitrine du Conseiller.
    Voilà une journée déjà que le défunt Galdor nous a quittés, et ses pairs se battent déjà pour que je prenne « conscience de leur situation » et aille poser ma carcasse fébrile sur le trône.
    Fichus ministres, pensa t-il, toujours a vociférer leurs petites vérités en se grandissant d’orgueil.

    L’on aborda, lors de la réunion qui s’éternisait, l’épidémie qui ravageait toujours la région et dont le souverain avait été victime. Chacun parlait, puis se taisait, coupé par un autre qui argumentait ou critiquait ce qu’il venait de dire. Comment allaient-ils s’en sortir, sans leur bien-aimé Roi ? Niarus avait une envie folle de saisir les ministres par le col et de les secouer comme des sacs de grains.

    « Calmez-vous, Messieurs, il est inutile de hausser le ton… Nous sommes tous très affectés par la disparition de Sa Majesté. Qui plus est, l’absence remarquée du Prince ne nous aide pas à regarder la situation actuelle avec sagesse… »

    Se redressant devant eux, le Conseiller posa ses mains frêles sur le plat lisse et brillant de l’immense table. Il considéra quelques instants chacun des politiques en présence et reprit la parole :

    « Les prochaines semaines vont être difficiles, je n’ai aucune illusion la dessus, mais nous saurons faire face, grâce à la force que Mani a su nous insuffler. »

    Il hocha la tête comme pour ses convaincre lui-même. Certains de ses compères le regardèrent et lui firent le même signe d’approbation, rassurés par son assurance soudaine envers la situation glissante. Il fallait que le Conseiller puisse redonner un peu de confiances aux siens. Il craignait qu’ils perdent espoir : victimes d’une épidémie, d’une perte et d’une guerre prochaine qui s’annonçait menaçante pour leur prospérité. Il le fallait. Lui, Niarus Faldor, se devait de se montrer droit et dur pour les guider sur la bonne voie et leur permettre de ne pas tout abandonner.
    Surtout en ces heures si sombres.

    Malgré tout cela, toutes ces apparences, cette volonté de ne pas se laisser aller, Niarus ne pu s’empêcher que lui aussi, se sentait désespéré et abandonné. Le prince, le Roi et même la Princesse s’étaient comme évaporés et il craignait d’avoir à assurer une régence bien plus longue qu’il ne le pensait.

    « Messieurs, je… »

    Il ne pu terminer sa phrase, puisque quelqu’un vint interrompre ce qu’il allait dire et il pivota son regard intelligent vers la porte qui s’ouvrait, laissant apparaître l’invité qu’il n’aurait jamais espéré voir en cette heure tardive.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réunion tardive & Invitée Surprise [PV*]   Dim 22 Aoû 2010 - 7:04

Faisant faire un écart à sa monture, Aelalia resserra sa prise sur les rênes de cuir de ses doigts gantés afin de guider son étalon entre les obstacles qui parsemés les sous bois. Parcourant des yeux la forêt, la princesse jeta un coup d’œil en arrière à l’un de ses soldats qui lui montra d’un signe de tête la direction à suivre pour se rendre à leur destination, à Unae. A peine avaient-ils franchi la frontière que la Druide avait senti la force de la terre de ses ancêtres couler à nouveau dans ses veines et cette force elle en avait aujourd’hui besoin. La Princesse avait appris le décès de son cousin Galdor, et si elle ne respectait pas son choix de rejoindre la bannière du Seigneur Nordique Aelalia avait conscience qui ne l’avait fait que pour le bien de leur peuple et non par volonté de profit et que son règne bien que court s’était voulu bienveillant envers les enfants de Mani. Mais après son décès, le trône était vacant. Des jeux politiques allaient se jouer dans les jours suivants et il était hors de question que la princesse reste dans l’ombre alors que le destin de son peuple était débattu en ce moment même. Lorsque la nouvelle était parvenue jusqu’au royaume Ombre au Mont Eray, Aelalia avait envoyé en retour son aigle pour porter la nouvelle de son retour jusqu’aux avants postes d’Unae. Son départ avait été précipité car il n’y avait pas une seconde à perdre.

Sachant pertinemment que la nouvelle de sa fuite et de sa volonté de rejoindre la Résistance avait du se répandre, Aelalia avait choisi de chevaucher sur les plaines de Fazor plutôt que sur les Terres humaines, consciente des liens amicaux que son peuple tissés avec les Amazones en plus de leur récente union contre la maladie du bétail. Pour éviter une perte de temps, ils avaient coupé à travers champs évitant ainsi les patrouilles et ce même arrivé dans les Terres Druides. Le voyage avait été long mais maintenant que les sabots de son étalon immaculé foulait à nouveau leur terre, la princesse se rendit compte combien sa contrée lui avait manqué. En tête de la formation, la crinière écarlate qui s’était échappé de sa cape trahissait son identité au sein du groupe et elle ramena les mèches qui lui barraient le visage en arrière d’un geste de la main alors qu’au fil de leur course les arbres se firent moins nombreux jusqu’à laisser place au ciel et aux plaines alors qu’Elle se dressait devant eux, la fière Unae. Ralentissant sa monture en flattant son encolure, la princesse prit une inspiration avant de rejoindre un large chemin ou les gardes à sa suite purent reprendre la formation qu’ils avaient abandonnée en traversant la forêt. Aelalia rabattit sa capuche sur ses cheveux dissimulant son visage aux inconnus qui regardèrent passer le cortège avant de s’atteler de nouveaux à leur tâche.

Ils ralentirent aux portes de l’imposante Cité, Cité qu’ils traversèrent assez furtivement pour ne pas être remarqué. Rien n’avait changé, l’architecture druidique s’élevait avec toujours autant de droiture et d’aplomb mais sur les visages qu’elle croisait elle ne pouvait lire que de la tristesse et de la morosité, dû sans aucun doute à la perte de leur souverain. Baissant les yeux en adressant une prière à Mani, la princesse eut une pensée pour son frère Nillviem. Il serait sans doute le premier prétendant au trône peut-être malgré lui mais à cet instant elle s’en moquait éperdument, elle ne désirait qu’une chose le prendre dans ses bras et se perdre dans son regard émeraude. Profondément enfoncée dans les méandres de ses pensées, Aelalia se rendit à peine compte qu’elle était arrivée au Bastion. Mettant pied à terre dans un claquement de bottes dans la cour du Bastion, des gardes leur lancèrent des regards méfiant avant qu’Aelalia ne dévoile son visage. Un écuyer fusa dévisageant la princesse avant de rougir légèrement et d’emmener la monture de la Druide vers les écuries du château.


Passant la lourde porte de la demeure royale, la première pensée de la Princesse fut pour son frère. Quatre à quatre, elle monta les marches jusqu’à la chambre de Nillviem se glissant dans cette dernière avec la discrétion qui lui était coutumière mais lorsqu’elle détailla les appartements il n’y avait rien. Aelalia se dirigea vers la fenêtre close en faisant jouer l’ouverture de fer afin de faire pivoter les battants qui laissèrent entrer l’air frais du crépuscule. Tout était net, impeccable et les lieux ne semblaient pas avoir été visités depuis un temps et elle ne sentait pas la présence de son frère. S’appuyant contre le mur de pierre, elle s’abîma dans ses pensées cherchant à comprendre

« Princesse ? »
Tournant la tête, Aelalia aperçut une de ses suivantes dans l’encadrement de la porte mais même la présence de quelqu’un avec qui elle était proche ne suffit pas à l’apaiser. Jetant un nouveau coup d’œil à la pièce elle ajouta :
« Ou est mon frère Sarah ?
« Votre… frère ? On ne vous a rien dit ? Il est introuvable depuis quelques jours, vous ne le saviez pas ? »
La princesse interdite ne put que secouait négativement la tête alors que la suivante hésitait quant à la conduite à prendre. Sa Reine et Mère avait été assassinée par le Seigneur Nordique, son cousin avait péri suite à une maladie en moins de quelques semaines et maintenant son propre frère avait décidé de disparaître sans un mot. Se passant une main gantée sur le visage, Aelalia se tourna à nouveau vers la courtisane médusée.
« Qui s’occupe de la Régence depuis la décès de mon cousin ? »
« Et bien il me semble que le Conseiller du Roi, Niarus Faldor a été désigné. D’ailleurs il est en réunion avec les autres ministres. Il était le plus à même à… »
« Je comprends, merci Sarah »
La mort de Galdor…Se plantant une canine dans la lèvre pour réfréner sa tristesse, Aelalia jeta un regard au bâtiment d’en face ou devait siéger Niarus. Posant un pied sur la rambarde, la Princesse désescalada la façade du Bastion, trop impulsive pour prendre le temps de sortir de la pièce et de reprendre les escaliers. Douée de l’agilité de son Totem, Aelalia ne mit que quelques secondes avant de rejoindre le sol avant de s’élancer vers la salle de réunion. Des gardes la regardèrent interloqués alors que des conseillers se précipitaient vers elle pour savoir depuis quand elle était rentrée. Elle les fit taire d’un geste avant de passer la porte de l’antichambre de la salle des conseils et avant même de franchir la porte de celle-ci, elle entendit des brides de conversation qui lui firent serrer les dents. Maintenant que le Royaume était en proie au doute, il était temps d’en tirer partie. Leur jetant un regard froid qui ne fit qu’un effet négligeable, ils abandonnèrent quand la princesse s’avança déterminée vers la porte, qu’elle ouvrit malgré les protestations des gardes. Faisant un arrêt du au silence qu’elle provoqua, Aelalia dévisagea les ministres avant que son regard ne s’arrête sur le Conseiller de son Cousin. Sa colère disparut devant la sagesse de Niarus bien qu’elle haïssait les politiciens en général le Conseiller avait toujours fait exception et la farouche jeune femme s’avança jusqu’au milieu de la pièce avant la prestance qui était sienne avant de prendre la parole de sa voix cristalline.

« Je vous salue Conseiller, et elle ajouta presque à regret, Ministres »

Elle fit une pause, laissant aux plus âgés le temps de digérer son retour au Royaume avant de continuer.

« Pardonnez moi de vous interrompre en pleine réunion Conseiller, mais j’ai appris la mort de notre Roi et croyez moi cette nouvelle m’attriste. Néanmoins, je n’ignore pas qu’il n’ait pas de notre devoir de nous abandonner au deuil. Quelle est la situation de Sudorna ? »

Sans se démolir, la belle affronta le regard des ministres fort de son statut de Princesse. Exit sa fuite dans la Résistance, ils n’oseraient sans doute pas le lui reprocher. Mais à travers sa dernière question c’est tout son trouble qu’elle désirait éclaircir. D’un geste, la demoiselle posa une main décidait sur sa hanche et encore en tenue de voyage la belle attendit patiemment la réponse des Ministres ou elle l’espérait du Conseiller. Jetant un nouveau regard à Niarus, elle vit combien ce dernier était épuisé il était peut-être tant que quelqu’un daigne le soutenir dans sa tâche.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réunion tardive & Invitée Surprise [PV*]   Sam 25 Sep 2010 - 13:17

    Un petit sourire aimable tira les commissures des lèvres fines du Conseiller. Son regard intelligent jaugea avec bienveillance la nouvelle arrivée, pour qui il éprouvait un profond respect.

    « Princesse Aelalia, que voilà une agréable surprise. Fit-il d’un ton posé. Messieurs, reprit-il en tournant la tête en direction des ministres présents, si vous le permettez, nous reprendrons ce conseil demain dans la matinée, il est clair que vu l’heure quelque peu tardive notre esprit s’enlisent dans la fatigue. De plus je souhaiterai m’entretenir avec la Princesse en privé. »

    Il adressa un autre franc sourire à cette dernière et il invita donc les ministres à quitter les lieux. Il concentra alors son visage ridé et ses yeux brillants sur la jeune femme. Sa longue chevelure semblait luire des reflets des bougies, qui se consumaient sur les branches de chandeliers d’argent longilignes. Il avait toujours apprécié du regard la beauté naturele de la jeune princesse. Cette chevelure de la couleur d'un érable en pleine automne était toujours un délice pour les yeux, d'autant qu'elle appartenait à une jeune fille fort aimable qui avait la tête bien vissée sur les épaules et qui traduisait toute la force et l'élégance des Druides à elle seule.

    « Si vous le voulez bien Princesse, nous allons passer dans la pièce voisine, nous y serons plus à notre aise pour bavarder. »

    Il l’invita à le suivre d’un air doux et il tendit le bras en direction d’une petite porte de chêne qui donnait sur un vaste salon, au plafond plus bas que la salle de Conseil et dans lequel un feu crépitait dans une large cheminée de pierres. Il l’invita à s’assoir à la table, entourée de lourds fauteuils capitonnés qui semblaient délicieusement confortables. Une douce chaleur imprégnait la pièce et l’air ambiant était agréablement parfumé. Sur la table ronde, une multitude de plats argentés étaient remplis de mets appétissants. On trouvait dans ce panier d’osier des fruits de saison, dans ce plat d’argent de petits gâteaux de châtaignes et d’épices. Des gobelets en étain, des verres en cristal et des couverts finement ouvragés étaient disposés sur de longs chiffons de soie. Dans d’autres plats, on pouvait trouver divers légumes, crus ou cuits, quelques rares viandes, des galettes de blé, des pain de seigle et une carafe de vin rouge était disposée sur la table.

    « Prenez place Princesse, je suis sur que votre voyage a été éprouvant et que vous êtes affamée. »

    Il prit lui-même place dans un fauteuil, d'un air las et épuisé, et lui tendit le bras pour l’inviter à faire de même. Comme il craignait qu’elle soit offusquée par ce désir de manger à une heure si tardive alors que beaucoup de choses restaient à régler, il glissa un timide regard dans le sien et murmura tristement :

    « S’il vous plaît… J’insiste. »

    Il fit un sourire aimable, à nouveau, et l’assura qu’ils pouvaient discuter en mangeant quelques morceaux d’un signe de tête encourageant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion tardive & Invitée Surprise [PV*]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion tardive & Invitée Surprise [PV*]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Invitée surprise [Naëlle - Terminé]
» Invitée surprise. PV.
» [ABANDONNE] Invité surprise, plus si affinité [PV KIRA et Aly]
» [#6] Petite baignade nocturne. Un invité surprise, qui sait? [Terminé]
» Union Africaine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 7-