AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dernière prière... [PV Charon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dernière prière... [PV Charon]   Ven 9 Mai 2008 - 13:28

Cinquième jour de la huitième semaine de l'an 835,
à l'aube du jour (environ 5h du matin)


Uruviel galopait depuis une heure en direction de la frontière. Elle comptait refaire le trajet du défunt roi, et ainsi collecter le maximum d'information. Mais étant très pieuse, elle décida de rebrousser chemin et de se rendre au temple de Thor.

Elle devait être discrète. Une femme galopant seule à travers le Mont Erild ne pouvait qu'attirer l'attention et éveiller les soupçons. Se faire repérer et ramener chez soi était la dernière chose que souhaitait Uruviel.
L'aube venait à peine de se lever quand elle arriva au Temple. Le silence rendait l'atmosphère lourde et inquiétante. Elle descendit de sa monture, l’attacha à un arbre, et enfila sa besace. Il était dangereux de laisser ses affaires sans surveillance. Puis pour se rassurer, elle dit à Mahtan (qui n'avait rien compris puisque qu'Uruviel n'était pas Druide) :

Mahtan, je n'en ai pas pour longtemps. Reste tranquille, et s’il se passe quoique ce soit, tu sais quoi faire...


Uruviel, voulant se persuader que son cheval avait compris, lui caressa l'encolure puis se dirigea en direction du temple. Elle n'y était pas revenue depuis plusieurs mois malgré sa grande piété. Entre le travail à l'écurie et à la maison, Uruviel n'avait jamais eu trop de temps libre. Et quand il lui arrivait d'en avoir, elle le passait à s'entraîner à cheval ou à faire de la magie. Mais tout cela était révolu. Maintenant, c'est elle qui décidait de son emploi du temps. Et là, en ce moment même, elle avait décidé de demander la bénédiction de Thor.

Il fallait qu'Uruviel fasse au plus vite. Bien que vide à cet instant, le temple serait bientôt envahit d'orthodoxes venus pour prier mais aussi préparer les festivités du lendemain. Elle se dirigea donc vers la statue du dieu et s'agenouilla. Dans un chuchotement, elle commença sa prière :

Je te salue Ô grand dieu Thor. Je viens quémander ta bénédiction pour ma requête. Je sais bien qu'elle est compliquée et va contre notre culture, mais je dois l'accomplir, pour le bien commun de tous. Cette grande tragédie, la perte de notre Roi, ouvre une nouvelle ère pour ton peuple : les esprits doivent changer. Il est temps que ton peuple reconnaisse la valeur des femmes, et qu'elles cessent d'être une minorité. Nous sommes certes une minorité numérique, mais nous sommes aussi aptes que les hommes à te servir et à servir notre futur Roi. C'est pour cette raison que je m'enquis d'une mission symbolique : ramener le corps du Roi au sein de ta demeure et découvrir la vérité sur sa disparition. Ainsi, cela prouvera notre courage et notre fidélité envers le Royaume. J'attends donc un signe de ta part Ô grand Thor.


Uruviel n'en revenait pas. Quel discours venait-elle de faire ! Thor en serait sûrement mécontent... Elle en était persuadée. Elle attendit quelques instants un signe. Mais rien ne se passa. Soudain, elle sentit des picotements au niveau du nombril, puis une brûlure insoutenable. Uruviel était courbée en deux tellement la souffrance était forte. Au bout de quelques secondes, la douleur était terminée. Elle se releva, puis admira son ventre. Un tatouage venait d'apparaître. Un ancien symbole orthodoxe dont la signification était "Benedictus"! Uruviel était heureuse. Thor approuvait sa quête. Mais elle comprit aussi l'autre sens plus néfaste de ce signe. En effet, par la souffrance du signe, elle sut que sa quête serait très difficile à accomplir, et qu'elle devrait se battre jusqu'au bout...

Prête à partir retrouver Mahtan, elle eut soudain des picotements dans le cou. Mais cette fois-ci, ce n'était pas un signe de Thor. Mais plutôt l'avertissement de sa conscience qu'elle n’était pas seule dans le temple. Resserrant son bâton dans sa main, prête à l'utiliser, elle souffla :

Il y a quelqu'un?


Dernière édition par Uruviel Calmcacil le Ven 9 Mai 2008 - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dernière prière... [PV Charon]   Lun 19 Mai 2008 - 5:16

"Debout, Charon!" furent les paroles fort peu douces qui réveillèrent Charon Weir Cronus, soldat impérial, le matin du cinquième jour de la semaine la plus mouvementée de toute sa vie. Au début de la semaine, il avait été muté dans l'unité du capitaine Loran Kellac, et depuis, il avait appris les bases du combat à l'épée -les bases très basiques seulement- et avait même monté à cheval, en plus de s'adonner à un entraînement épuisant. Entraînement qui, d'ailleurs, était loin d'être terminé : en tant que sang-mêlé d'orthodoxe et de nymphe, le soldat avait été envoyé, avec quatre autres hommes de sa compagnie, au mont Erild, afin de lui faire travailler la subtilité et la collecte d'informations sur le terrain. En d'autres mots, il apprenait à devenir éclaireur de la façon dure : quelques explications, un but, et puis hop, il était parti. Après avoir déjeûné avec du pain et du fromage, avant même que l'aube ne se soit levée, il franchit à cheval une distance qu'il ne prit pas la peine de calculer, en compagnie de ses quatre collègues, avant d'apercevoir le temple du dieu Thor. Charon n'avait jamais vraiment eu la foi, bien que son père lui ait récité les mille et un exploits des dieux, plus particulièrement Odin et Thor, parfois en dénonçant quelque acte maléfique de Loki, et c'est pourquoi il jeta un regard quelque peu indifférent à la monumentale structure, mais apparemment, il s'agissait là de sa destination. "Il y a un cheval devant le temple", lui annonça Goibne, un des quatre soldats qui l'accompagnaient : "Va dans le temple et essaie de trouver qui est cette personne et pourquoi elle est là, sans paraître trop louche. Ça va pratiquer ta collecte d'informations..."

Le sort en était jeté. Habillé comme un rôdeur, avec une armure de cuir recouverte de quelques fourrures pour le garder au chaud, il franchit à pied les quelques cent mètres qui le séparaient du temple, vérifiant qu'il n'était aucunement étrange. Il n'avait guère que son épée courte qui puisse attirer l'attention, glissée dans un fourreau dans sa ceinture, mais les temps étaient fort troublés, et bien peu de gens se promenaient à présent sans arme. Avant de pousser les portes du temple, cependant, il prit le temps d'examiner le cheval qui attendait tranquillement à l'extérieur. Il semblait chargé pour un long voyage et, vu l'heure très matinale, il s'agissait probablement d'un pellerin qui passait faire un tour au temple avant de repartir. Qui d'autre se serait levé d'aussi bonne heure?

Laissant de côté toutes les pistes qui lui venaient en tête, l'orthodoxe Charon poussa tout doucement les grandes portes du lieu saint, et s'y faufila sans faire trop de bruit. Quelques paroles chuchotées, complètement incompréhensibles, faisaient écho dans la salle, comme autant de preuves de la présence d'une personne. Mais le silence se fit bien assez vite, et le sang-mêlé dut s'en remettre à d'autres moyens que son ouïe pour découvrir qui était là : il avança doucement sur le côté de la salle, se rapprochant de l'autel devant lequel une silhouette semblait regarder vers sa ceinture, peut-être pour chercher quelque chose dans sa besace. Non, tout compte fait, elle semblait plutôt regarder son ventre. Dans le peu de lumière ambiante du temple, le soldat reconnut, à ses tatouages, rien de moins qu'une orthodoxe, mais avec un physique peu robuste. Étrange, il avait toujours cru être un nain par rapport à son père orthodoxe, un sacré colosse. Quoiqu'il en soit, lorsque la femme se retourna en lançant un appel pour savoir qui était là, il sut qu'il devrait être prudent : elle brandissait un bâton, ce qui, chez un orthodoxe, ne pouvait signifier qu'une chose. Elle était prête à réduire en poussière une partie du temple s'il restait caché. Finalement, pour l'approcher, il n'y avait qu'un moyen que Charon puisse imaginer : s'introduire comme il l'aurait fait envers n'importe quel inconnu. Il fit quelques pas par en avant, la mains ouvertes, tendues devant lui pour montrer qu'il n'avait pas d'arme, même si ce genre de démonstration de paix n'était que purement symbolique chez un mage. Et en même temps, il la détailla rapidement du regard, s'étonnant de la découvrir si étrange. Qui donc pouvait bien avoir l'idée de se recouvrir le visage -incluant les yeux- de bandes de cuir?

"Ne craignez rien, je ne suis qu'un voyageur venu prier. Nous vivons en des temps fort troublés, mais je peux vous assurer que je ne vous désire aucun mal. Je me nomme Charon. Puis-je connaître votre nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dernière prière... [PV Charon]   Ven 23 Mai 2008 - 13:34

Elle avait peur... Peur de qui, de quoi? Seul Thor le savait. Si. Tout compte fait, elle avait peur d'une personne en particulier : son père. Mais comment aurait-il su qu'elle était là. Hasard ou pistage? Peu importe. Elle ne comptait pas se laisser faire. Pas maintenant. Plus jamais.

A son grand soulagement, l'homme qui apparu n'était pas son père. C'était un simple voyageur, pieux tout comme elle. Celui-ci devait être aussi orthodoxe, car Uruviel remarqua grand nombre de tatouages sur son visage. Le reste du corps était enveloppé de cuir et de fourrure. Le voyageur, nommé Charon, lui demanda son identité. Uruviel, d'instinct, fut très méfiante suite à cette question. Pourquoi veut-il connaître mon identité? Ce n'est qu'un voyageur... Qu'est-ce que cela peut bien lui faire...

Mais ne voulant pas attirer l'attention sur elle, elle se résigna à lui répondre.

Je me nomme Uruviel Cal... Juste Uruviel.


Puis devinant la question suivante, elle préfèra couper l'herbe sous le pieds de son interlocuteur et repprit :

Je suis une voyageuse tout comme vous, sans contrainte ni limite. Je viens prier Thor, afin qu'il me préserve des maux qui pèsent sur mon peuple ces derniers temps... La religion est notre dernière armure contre ces temps difficiles. Vous serez d'avis que l'on ne peut plus faire confiance à personne... Les gens si ouverts à l'époque, n'osent même plus accueillir de braves voyageurs comme nous chez eux.


Tout en parlant, Uruviel s'était rapproché de Charon et scrutait son visage, tout comme le faisait son père avec elle lorsqu'il la soupçonnait de mensonges et autres bêtises. Mais, le visage de cet homme semblait vide et sans expression... Peut-être même trop figé. Mais quel homme pécheur oserait entrer dans le temple Thor?

Après cette vaine tentative pour déceler le mensonge chez cet homme, Uruviel, craignant que celui-ci n'ai soupçonné sa méfiance, décida de sauver les apparences et le questionna à son tour.

Et vous Charon, pourquoi venez-vous prier notre grand dieu Thor, sans indiscrétion?


[Arf, désolée c'est pas aussi long que toi... :-(]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dernière prière... [PV Charon]   Mar 3 Juin 2008 - 15:38

[C'est peut-être moins long, mais toi, au moins, tu as le mérite de ne pas te faire attendre pendant quelques semaines Xd Désolé une fois de plus pour cette attente ^^"]

Charon, en tant que mage confirmé, avait toujours eu le mérite d'être observateur, une qualité qui était essentielle pour les lanceurs de sorts, afin de n'être jamais pris au dépourvu. Justement, la force d'un mage était de surprendre, alors autant s'arranger pour ne pas que l'inverse se produise, et que la force se transforme en faiblesse. Néanmoins, même pour son esprit vif, l'Orthodoxe nommée Uruviel restait mystérieuse. Probablement était-ce parce que, ayant toujours vécu à Yswllyra, il n'avait jamais rencontré un de ses semblables, mis à part son père. Ou, du moins, lorsqu'il avait croisé de ces mages nordiques, il ne leur avait jamais adressé la parole. Ainsi, il se retrouvait face à une personne dont les coutumes et les habitudes lui étaient complètement inconnues, et aussi observateur qu'il soit, il trouva quasi-impossible de déceler la méfiance de son interlocutrice. Cependant, il pouvait aisément la deviner : venue prier aux petites heures du matin, elle rencontrait quelqu'un au temple, qui s'introduisait comme si de rien n'était... Et lui-même n'était pas dans un état de confiance aveugle. Mais dans les mouvements d'Uruviel, il y en avait un en particulier qui confirma à Charon qu'elle était plus que méfiante : elle n'avait pas lâché son bâton, et ne faisait pas mine d'y penser, ne serait-ce que pour une seconde. Heureusement pour l'intégrité du temple, le sang-mêlé n'avait aucune intention de commencer un combat entre mages, encore moins dans un lieu sacré. Et puis, la femme n'était pas hostile, et bien qu'il était dorénavant en possession de toutes les informations qu'il était venu recueillir, le mage décida qu'il serait, et de loin, préférable de continuer la conversation. Et puis, il devait se l'avouer, il était tout simplement curieux d'en connaître plus sur la dénommée Uruviel... Si tel était bien son nom. Qui sait? Peut-être avait-elle menti...

"Je crois que, malgré l'inconfort qui règne dans le Gwendir depuis la mort des monarques, il ne faut pas pour autant cesser de faire confiance aux autres. Il m'est déjà suffisamment pénible d'être regardé avec suspicion, je préférerais ne pas infliger le même traitement aux autres."

Pour le peu d'expérience qu'il avait dans le domaine d'estomper la méfiance des autres, Charon trouvait qu'il s'en tirait plutôt bien. Il s'efforçait de garder une expression neutre comme tout, et il pondait de bien belles phrases qui le peignaient comme un utopiste qui voudrait que tout le monde s'aime. Mais ses paroles n'étaient pas complètement fausses : malgré le peu de confiance que les gens étaient désormais inclinés à montrer à les semblables, il en restait quelques-uns à qui il pouvait se fier, et il aurait préféré que l'ambiance soit moins méfiante. Par exemple, dans l'unité du capitaine Kellac, qu'il venait d'intégrer, il faisait quelque peu confiance à tout le monde : juste assez pour ne pas sembler trop méfiant, et sans tomber dans la confiance aveugle. Néanmoins, il doutait que de telles paroles apaiseraient beaucoup la dénommée Uruviel, mais c'était déjà un pas dans la bonne direction. Autant essayer de continuer dans ce sens, songea-t-il en tentant un nouveau bluff :

"Bien que je ne sois pas un fervent religieux, j'ai décidé de venir rendre hommage au père de tous les Orthodoxes et lui demander où mes pas devraient me guider. Mais peut-être notre rencontre n'est-elle pas fortuite. Les dieux ont leur propre façon de nous transmettre leurs messages... Où vos pas vous mèneront-ils ensuite, dame Uruviel?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dernière prière... [PV Charon]   Ven 6 Juin 2008 - 14:15

[Lol. Aucun souci, l'attente ne me dérange guère Wink]

Uruviel devina que son interlocuteur la dévisageait. Elle sentait ses petits yeux la scruter au plus profond d'elle-même. D'ailleurs étant un orthodoxe, il devait tenter d'établir un lien télépathique afin de lire dans ses pensées. Il perdait son temps. Uruviel avait construit un rempart mental autour de son esprit depuis qu'elle était petite fille. Elle pensait que ce rempart empêcherait son père de lire dans ses pensées. Au départ, bien sûr, cela ne fonctionnait guère. Mais plus elle grandissait, plus ce rempart s'était renforcé, et elle espérait qu'en ce moment même, il était assez fort contre le prénommé Charon.

D'ailleurs le discours de celui-ci était véritablement trahi par son comportement. Il pensait que l'on ne devait pas arrêter de faire confiance à autrui. Comment pouvait-il penser ça? Où vivait-il? Sûrement pas au Mont Erild! Le climat y était tellement tendu... On n'hésitait plus à se dénoncer entre voisins si l'on pensait que l'autre était un résistant. En plus, de nombreux soldats d'Ardiosis traînaient dans les Montagnes à la recherche d'âmes résistantes...

Et si? Non c'était impossible. Charon ne pouvait être un garde... Pourtant... Il n'était pas d'ici, elle en était certaine. Déjà de un : aucun orthodoxe ne serait vêtu de la sorte. Les fourrures sont destinées aux frileux. Les orthodoxes étaient un peuple du froid et ne craignaient pas les basses températures. Et de deux, elle ne l'avait jamais croisé ni même entrevu. Pourtant, l'écurie de son père avait une grande réputation, et les orthodoxes venaient des quatre coins du Mont Erild pour le rencontrer.
Mais Uruviel le savait, ses deux soupçons pouvaient vite être réfutés : c'était un voyageur, il n'était peut-être donc pas habitué à ces températures, puis, Uruviel ne pouvait connaître toute la population orthodoxe.
Tu deviens paranoïaque ma pauvre Uruviel, se dit-elle.

D'ailleurs, les raisons de la venue de Charon étaient tout à fait normales. Il n'y avait rien d'alarmant... Elle affirma d'ailleurs les propos de celui-ci.

En effet, seul Thor connaît notre destinée. Il n'y a que lui qui puisse guider le chemin d'âme pieuse comme les nôtres.


Durant quelques minutes, un silence pesant régnait dans le temple. Celui-ci était assez désagréable pour nos deux voyageurs. Charon prit donc la parole et demanda à Uruviel quelle était sa destination. Elle hésita longuement avant de lui répondre, mais se convainquit au final, qu'elle pouvait lui faire légèrement confiance.

Je me rends à la Cité Impériale d'Yswllyra pour...euhh...affaires. Et vo...


Soudain, des éclats de voix retentirent à l'extérieur. Prise de panique (ces éclats de voix pouvaient appartenir à son père ?), Uruviel fit faux bond à Charon et recula en direction de la sortie.

Je dois partir... les affaires m'appellent. Adieu.


Puis elle s'accroupit, fit une rapide prière en direction de la statue du dieu Thor et partit en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dernière prière... [PV Charon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dernière prière... [PV Charon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» petite prière
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» La Dernière Maison Simple
» La prière exaucée
» Charon, Le Nocher des Enfers
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 1-