AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Vous semblez avoir accumulé pas mal de tension..." [Nathaniel Aneldor *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ciereth Cihar
Bras-Sanglants
avatar


Féminin Nombre de messages : 67
Age : 32 ans
Clan : Résistance
Fonction : Capitaine des hussards et Ministre de la Sécurité Intérieure
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: "Vous semblez avoir accumulé pas mal de tension..." [Nathaniel Aneldor *]   Lun 17 Mai 2010 - 13:50

QUATORZIÈME SEMAINE,
SECOND JOUR,
FIN DE SOIRÉE.

Ciereth avait vu pas mal de cités au cours de sa carrière, avant de devenir Ministre de la Sécurité Intérieure du territoire Amazone. Même de nuit, aucune ne ressemblait à Eralo. Ici, il n’y avait pas une profusion de lumières magiques pour créer un éclairage doux et diffus. Ici, les lampes et les torches enflammées piquetaient la ville d’étoiles vives aux couleurs chaudes qui ne chassaient pas toute l’obscurité produite par l’ombre des habitations. Ciereth préférait la lumière timide mais chaleureuse des flammes à celle trop crue et envahissante des globes magiques qu’elle avait pu voir dans d’autres cités.
Le Capitaine Cihar, suivie du Troisième bataillon de hussards, rentrait chez elle. La file de cavaliers, matérialisée dans la nuit par une ligne tremblante de torches et le bruit des sabots ferrés qui martelaient la terre battue de la route menant au haras, s’arrêta en un ensemble bien coordonné devant les portes de l’immense bâtisse. Ciereth n’avait pas besoin de donner d’ordre, chaque hussard savait ce qu’il devait faire. Les soldats emmenèrent chacun leur monture à l’intérieur du haras jusqu’au box qui lui était réservé. Ciereth guida un Yboidan exténué et ravi de pouvoir se reposer dans son box. Elle le dessella, nettoya sa robe et ses sabots avant d’amener du fourrage supplémentaire dans sa mangeoire et de pomper de l'eau pour qu’il puisse boire. Ciereth tapota vaguement l’encolure du cheval avant de sortir du box puis du haras. Elle se dirigea à pied vers les hautes murailles du palais. Après avoir passé des jours à galoper, c’était toujours un peu étrange de se remettre à marcher.

Tandis qu’elle avançait et que les murs du palais grandissaient devant ses yeux, son esprit se mit à vagabonder et elle se prit à songer à son travail, à la réunion du Conseil de la Reine qui aurait lieu deux jours plus tard et à son nouveau départ vers les campagnes Amazones, aux abattages de bêtes malades qu’on parquait loin du reste du bétail, aux paysans qui se plaignaient, à l’odeur de chaire brûlée lorsqu’on entassait le corps des bêtes mortes pour y mettre le feu, aux rixes le soir, dans les tavernes des villages, provoquées par des éleveurs ruinés et alcoolisés…
Ciereth secoua ses lourdes boucles en soupirant. Son quotidien était bien assez désagréable comme ça, ces derniers temps, sans qu’elle y repense lors des ses jours de repos.

Les gardes du palais la reconnurent immédiatement et la laissèrent entrer dans la cour principale. Elle dirigea ses pas vers la grande tour ouest où se trouvait la caserne et où l’attendaient un bon lit et une nuit de repos bien méritée. Après plusieurs jours de voyages, un lit confortable était toujours une bénédiction. Mais se retrouver seule dans une chambre vide qui ne lui servait qu’à dormir lorsqu’elle était de passage n’était pas sa perspective favorite. Dans cette pièce qui lui était réservée, il lui arrivait de regretter la promiscuité qu’elle partageait avec les autres soldats.
Ciereth entra dans une salle commune où un feu grésillait dans l’âtre. Quelques soldats dînaient ici et là sur les grandes tables qui meublaient la pièce. En les voyant, Ciereth entendit son ventre gargouiller. Au moins, avant d’aller se coucher, elle pourrait profiter de la compagnie de ses pairs tout en mangeant.

Une fois qu’elle eût descendu en cuisine pour récupérer un repas chaud consistant, elle cibla le premier homme solitaire qui entra dans son champ de vision et alla s’installer nonchalamment à la même table que lui.

« Bonsoir, Aneldor, fit-elle, avec un sourire quelque peu vorace. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/t1142-amazone-ciereth-cihar
Nathaniel
Gwendirien
avatar


Masculin Nombre de messages : 30
Age : 25
Age : 25 ans
Clan : Résistance
Fonction : Capitaine des archers
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: "Vous semblez avoir accumulé pas mal de tension..." [Nathaniel Aneldor *]   Mar 31 Aoû 2010 - 16:16

[ Mille excuses pour l'attente... ]

À l’aube du second jour en cette quatorzième semaine, un bain de sang arpentait les terres déchirées par les coups assaillants de lames et de flèches. Des cadavres contrastaient la luminosité du soleil en ce jour, présenté aussi flamboyant que l’été, malgré le pénible froid hivernal encore répandu sur tout le territoire de l’Est. Cette effroyable bataille n’était due que par la folie insoupçonnée d’hommes corrompus que le climat Gwendirien provoquait, mais nul n’était capable d’expliquer l’agissement insensé de ces hommes qui s’étaient entretués. Un soldat amazone de la compagnie des troupes archers, envoyé en éclaireur quelques jours auparavant, venait d’informer cette nouvelle à son capitaine, davantage anxieux pour la reine, celle-ci déjà bien éreintée par la situation incommodante qui la poursuivait.

L'entretien avec la souveraine le jour d’avant, avait émoustillé d’étranges sensations à l’égard du capitaine et particulièrement sa bonne humeur : il rêvait davantage de son visage, ses pommettes délicatement rosâtres, ses yeux émeraudes et la beauté du dorée de sa chevelure, plus éclatante que jamais. Un homme, quoiqu’il fût, ne peut renier de ses pensées les besoins naturels qui l’accablent ; chaque jour était plus difficile que le précédant face à la tentation de succomber au doux plaisir d’un baiser charnel… Son regard d’ambre noyé dans son vin rouge, essayait quelque peu de détourner la tristesse d’un amour interdit, puis revenant peu à peu à la réalité, il releva la tête par l’interpellation de son nom d’une voix non méconnue et aperçut une silhouette effectivement familière, assise à sa table. C’était la capitaine des hussards, connue pour son indélicatesse mal appropriée et ses talents de guerrière implacable ; Cireth, l’amazone la plus indépendante que l’on puisse connaître sur les plaines de Fazor, venait de prendre place, en compagnie du capitaine Aneldor. Elle lui portait semblablement de l’intérêt, quelque qu’il soit, infime ou non, lui ayant jadis fait des avances qu’il avait promptement refusé, trop amoureux d’Idril. Nathaniel portait à Ciereth une grande confiance, bien qu’il ne la connaisse pas suffisamment pour dépeindre pleinement sa personnalité et son caractère, il avait cette ferme intuition de lui faire malgré tout confiance. Sa présence près de lui, ne le dérangeait guère, il s’entendait même convenablement avec elle.
« Bonsoir, Cihar. », répliqua t-il d’une voix calme, insouciant de constater qu’elle fut alors attendrie par la mélancolie de cette soirée qui l’accaparait.
« Comment fut la route ? »
Il observait son vin, qui avait été versé dans un verre en terre cuite, qu’il n’avait pas osé boire jusqu’à maintenant ; l’alcool le réchauffait, malgré la cheminé disposé dans la salle principale de la caserne, embrasé ardemment, un froid intérieur le dérangeait néanmoins. Le jeune capitaine se relatait sa journée, il l’avait entièrement passé dans l’arène, l’unique lieu d’entraînement des amazones. Cherchant à perfectionner son tir et sa lame, il essayait de bannir son inquiétude envers Idril et les mauvais présages qui s'en suivaient, les assassins de sa mère toujours en liberté, ses sentiments qui ne devaient pas avoir lieu… Les évènements commencèrent à prendre une tournure que Nathaniel se sentait incapable d’anticiper.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/nathaniel-aneldor-ter
Ciereth Cihar
Bras-Sanglants
avatar


Féminin Nombre de messages : 67
Age : 32 ans
Clan : Résistance
Fonction : Capitaine des hussards et Ministre de la Sécurité Intérieure
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: "Vous semblez avoir accumulé pas mal de tension..." [Nathaniel Aneldor *]   Mer 15 Sep 2010 - 19:26

Dans une taverne ou dans une cantine, il y avait deux sortes de consommateurs. Ceux qui buvaient et ceux qui regardaient le fond de leur verre d’un œil triste. De toute évidence, ce soir-là, Nathaniel Aneldor faisait partie de la seconde catégorie.

« Oho, fit Ciereth, avec humour. Monsieur est mélancolique. »

Le Capitaine des hussards se demanda si l’état actuel de son collègue avait un rapport avec la Reine. Probablement. Le fait que Nathaniel avait un faible pour la Reine était loin d’être de notoriété publique, mais il suffisait de voir la façon dont il la regardait pour être fixé. Aneldor était un amoureux transi, un peu trop mièvre pour être aux goûts de Ciereth, sans doute. Mais cela ne l’empêchait pas d’éprouver de la sympathie pour ce jeune homme simple et aimable. Et de toute façon, il n’y avait pas besoin d’une immense complicité pour être partenaire de couche. Si le caractère d’Aneldor n’allait pas de pair avec celui de Ciereth, celui-ci était assez gâté par la nature pour éveiller les désirs de l’Amazone. Mais bien sûr, avec son cœur de grand romantique, le Capitaine Aneldor avait déjà refusé des avances formulées par Ciereth. Elle ne renonçait pas pour autant, car selon elle, la fidélité du cœur était bien belle, mais ne satisfaisait pas les besoins naturels de chacun.

Ciereth balaya ces pensées d’une gorgée de vin : on n’en était pas encore là. Ciereth avait beau être du genre directe, elle avait assez d’expérience avec les hommes pour savoir s’adapter à différentes circonstances. En l’occurrence, la manière frontale n’était pas la plus efficace. À éviter donc.

« J’ai fait aussi bon voyage que ma nature d’Amazone le permet, répondit enfin Ciereth. Si nous n’étions pas nés avec cette affinité pour les chevaux, j’aurais pu éviter de jouer au tape-cul sur ce foutu canasson, mais… »

Le Capitaine Cihar laissa sa phrase en suspens, haussa les épaules et but une autre gorgée de vin.

« Et toi ? Bonne journée ? Demanda-t-elle. On a vu la Reine ? Ajouta-t-elle avec un sourire qui s’échangeait généralement entre hommes lorsqu’il était question des charmes d’une femme. »

Ciereth tutoyait tout le monde, sauf les souverains. En vérité, elle tutoyait aussi les souverains jusqu’à ce qu’on lui fasse savoir qu’elle pourrait bien provoquer un incident diplomatique si elle continuait. Elle considérait chaque être de cette terre comme des égaux. Des égaux avec plus ou moins de responsabilités, mais des égaux quand même.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/t1142-amazone-ciereth-cihar
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Vous semblez avoir accumulé pas mal de tension..." [Nathaniel Aneldor *]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Vous semblez avoir accumulé pas mal de tension..." [Nathaniel Aneldor *]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"
» Merci au "tribu du Nord" de nous avoir supportés
» Bêtisier : "Vous êtes le Maillon faible, au revoir&quot
» Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"
» "Si vous voulez savoir la morale de l'histoire..." [John Radcliffe]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 7-