AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soutien funéraire [PV Ne pas archiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Masculin Nombre de messages : 139
Age : 23 ans
Clan : Résistance
Fonction : Roi des Ombres
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Soutien funéraire [PV Ne pas archiver]   Ven 3 Sep 2010 - 20:36


Septième jour,
Après la Cérémonie,
Quatorzième semaine



Ce fut une cérémonie magnifique, un hommage resplendissant. Les rangs se vidèrent dans un silence respectueux, presque effrayant. Le Temple parut soudainement hostile, comme si s’y attarder était synonyme de malheur, de honte ou de folie. Rien n’était plus désolant que ce spectacle sordide ; les fervents fuyaient tandis que la famille royale restait dressée dans toute sa splendeur, pour un ultime au revoir au petit prince. Ils étaient abandonnés, laissés seuls à un chagrin que personne ne devait troubler. Et au milieu des ces beaux gens, une femme blessée, que le Destin et les Dieux avaient peu épargné ces dernières semaines ; la Reine Eluthiel, majestueuse et divine. Elle semblait irréelle et intouchable, inaccessible à ceux qui l’entouraient de part et d’autre. Sa silencieuse souffrance la sublimait comme jamais, et à cette pensée, le monarque ombre rougit. L’admiration qu’il portait à la Dame endeuillée était sans borne, en ces instants douloureux. Et pour la première fois, il comprit pourquoi on disait du peuple de Baldr qu’il était le plus Beau.

Il était resté stoïque face au mouvement qui s’étai précipité tout autour de lui, ne parvenant pas à se déloger de son emplacement, comme attaché par des racines invisibles. L’un de ses ministres, Kadarin Aziel’Da, vint à lui pour l’accompagner jusqu’à la sortie, mais le souverain refusa d’un signe distrait de la main, lui murmurant à l’oreille qu’il n’avait qu’à l’attendre sur le parvis du Temple, d’autres affaires l’attendaient. Son regard ne pouvait se détacher de la reine elfique, car il désirait ardemment lui parler, mais ne savait si son attitude paraîtrait irrévérencieuse. Il ne voulait surtout pas offenser la Reine dans son chagrin, cela aurait été le comble de la goujaterie ! Il finit par se décider néanmoins à quitter lui aussi les rangs, mais resta silencieux dans l’allée, dans l’espoir de pouvoir croiser le regard de la souveraine, quand celle-ci se retournerait. Plusieurs conseillers elfiques vinrent à sa rencontre, le remerciant tacitement d’une révérence courtoise, et à qui il répondait d’un hochement de tête bienveillant. Puis, après quelques minutes, qui lui semblèrent pourtant des secondes, le monarque put croiser le regard puissant de la Gardienne des Elfes. Elle s’était retournée et avançait désormais dans sa direction ; Morzan s’empressant de la rejoindre en quelques pas modérés. Il s’arrêta à bonne distance et courba légèrement le dos, une main sur le cœur, pour saluer la mère éplorée qui se tenait devant lui. Il fut soufflé par le calme apparent de la jeune femme et ne put que s’interroger sur les raisons qui l’amenaient à rester si droite, mais ne fit nullement part de son sentiment à ces égards.

« Mes prières les plus sincères accompagnent vos pas, ma Reine. Puissent-elles vous soutenir dans cette épreuve, aussi bien que mon bras. »

Respectueux, il proposa son bras, pour que la souveraine puisse y trouver l’appui nécessaire. Il se tut ensuite, ne voulant paraître impoli, ni surtout trop brusque. Car si Eluthiel paraissait imperturbable, il n’en demeurait pas moins qu’elle venait d’enterrer son deuxième amour… Il voulait se montrer présent pour elle, mais pas envahissant. La rassurer, mais ne pas imposer sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistants-f131/morzan-terinfiel-roi-
Eluthiel GilRea
Gwendirien
avatar


Féminin Nombre de messages : 39
Age : 153 ans
Clan : Résistance
Fonction : Reine des Elfes
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Soutien funéraire [PV Ne pas archiver]   Sam 13 Nov 2010 - 17:03

Les funérailles pour son fils furent magnifiques. La grande sagesse du prêtre Aldaron fut encore mise en avant durant le discours funéraire : il avait parlé avec des mots justes, simples et sans artifice, il avait réussi à décrire la peine des Elfes et la douleur d’une mère d’une manière tellement douce et réconfortante, que certaines personnes pleurèrent de plus belle face à ce discours inégalable. La Reine, quant à elle, restait de marbre et fixait le cercueil d’un regard vide. Elle savait son fils déjà là-haut, aux côtés de Baldr, en train d’assister à sa cérémonie. Connaissant son fils, elle l’imaginait s’inquiéter pour elle, rire au nez de tous ces jeunes nobles qu’ils détestaient à l’époque et qui le pleuraient faussement, s’attendrir sur les jouvencelles qui sanglotaient de tristesse… « Ah mon fils, tu manqueras à ton père et moi pour la vie… car je sais qu’à la fin de celle-ci, nous serons ensemble pour l’éternité », murmura-t-elle tout bas.

La cérémonie prit alors fin. Immédiatement, tout le monde se leva dans un silence de plomb, attendant d’être sorti à l’extérieur pour délier leur langue. Petit à petit le temple se vidait. Une foule compacte bloquait les entrées du temple, non façonné à recevoir autant de monde à la fois. Il faut dire que diverses personnes de toutes contrées étaient venues soutenir les Elfes. Et cette attention toucha fortement la Reine. Celle-ci était encore assise devant le cercueil de son fils. Elle se leva alors tout doucement, faisant signe à son entourage (bien nombreux) de s’écarter. Eluthiel se dirigea tout doucement vers Haziel. Son visage était serein, comme s’il dormait profondément. La Reine des Elfes déposa alors un tendre baiser sur son front et glissa un petit mot dans son oreille assez bas pour que personne s’entende : « De la part de ton père et moi… Nous t’aimons fort mon fils ». Elle se redressa toujours aussi gracieusement et fit signe aux novices de sceller à présent le cercueil. Dans un grincement sonore, les portes du cercueil se refermèrent sur Haziel qui disparut à tout jamais du regard de la foule compacte composée uniquement des proches de la Reine. Peu de gens purent voir la scène, intime et secrète…

Il était temps maintenant pour la Reine de regagner la Tour Céleste toujours entourée par une nuée de conseillers elfiques. Soudain, la Reine sentit alors une présence familière. Tournant le regard, elle aperçut le jeune Roi des Ombres, Morzan Terinfiel. Son cœur s’emplit de chaleur à la vue du jeune homme. Un allié à ses côtés durant ce dur moment était un signe de reconnaissance éternelle. Le monarque se courba devant elle, peu de temps suivi par Eluthiel qui en fit de même. Exprimant son soutien, il lui offrit son bras pour la mener jusqu’au dehors. Ce qu’Eluthiel accepta gracieusement. Tout en marchant vers la grande porte, tous deux échangeaient quelques mots. Il n’était guère conseillé de parler plus que nécessaire devant tant d’oreilles prêtes à déformer les moindre propos. Aussi, Eluthiel, prudente, décida converser sur des sujets simples…

Morzan, votre présence sur la terre des Elfes n’est qu’honneur et reconnaissance pour nous. J’espère que votre voyage vous fut agréable. Et il nous serait gré de vous inviter à séjourner plus longtemps parmi nous… Malheureusement, le Conseil des Anciens doit se réunir prochainement et je ne pourrais vous offrir toute l’attention qu’il se doit lorsqu’un monarque séjourne à la Tour céleste. Et je ne souhaite pas occuper le temps de sa Majesté à ne rien faire alors que son peuple à besoin de lui… Vous en conviendrez, j’en suis certaine…

Arrivée à la sortie, Eluthiel n’avait à présent qu’une idée en tête : rejoindre Ledinborn. Soucieuse des apparences, elle ne souhaitait pas que le jeune Roi des Ombres se sente si vite délaissé. Néanmoins, l’envie était plus forte que la bonne attitude diplomatique. Ainsi, feint-elle la fatigue.

Pardonnez mon impolitesse votre Majesté mais la fatigue me gagne. Aussi dois-je regagner ma chambre et me reposer tranquillement loin de cette foule. Je vous remercie encore d’être venu. Sachez que vous bénéficiez de ma reconnaissance éternelle.

Et après un gracieux salut, elle partit en direction de la Tour céleste, rejoindre les bras réconfortants de Ledinborn.

[Terminé]

_________________

« La Bienveillance est sur le chemin du Devoir ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/elfe-eluthiel-gil-rea
 

Soutien funéraire [PV Ne pas archiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Veillée funéraire : YAWA
» Nettoyage d'une plaque funéraire
» LE JADE
» LES MASQUES MAYAS EN JADE
» Cérémonie Funéraire du Maître d'Alexandre [ouvert à tous]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 7-