AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Servantes des dieux [Ne pas archiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lindra Naelind
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Dim 23 Aoû 2009 - 14:24

Troisième jour
douzième semaine
an 835
A l'aube dans le quartiers des prêtresse du temple de Freyja



Alors que les premiers rayons du soleil traversaient les rideaux opalescents de sa chambre, la grande prêtresse quittait un sommeil agité. Les évènements actuels se mêlant à ses craintes, la jeune femme ne parvenait plus à trouver le repos dans les bras de Morphée. Son teint tirant vers le gris et les traces sous ses yeux en témoignaient. Cette nuit encore, elle avait lutté contre le sommeil, cherchant à s'occuper l'esprit, mais elle avait fini par céder, et comme toutes les nuits depuis quelques jours ses rêves avaient été accablant.
Refusant de s'apitoyer sur elle même, Lindra écarta les draps et frissonna lorsque l'air frais du matin l'entoura. A tâtons elle trouva un châle dont elle se couvrit les épaules dés qu'elle fut debout. Elle se rendit ensuite d'un pas vif aux bains, ou elle se delassa dans l'eau chaude, et ou les brumes de la nuit s'évanouirent. Une fois vétue, elle fit quérir une jeune prêtresse afin que celle ci l'aide à se parer.
Il ne convenait certe pas à une servante de Freyja de faire état de quelque luxe que ce soit, mais Lindra devait rendre aujourd'hui visite à l'une de ses paires, et il était hors de question de laisser paraître sa lassitude et sa fatigue. Dés que son teint paru plus lumineux, la jeune femme se laissa guider jusqu'au portail. Il y avait été deposé à son attention une offrande pour la déesse, et une pour Mani, dieu du temple ou elle se rendait, afin de pouvoir effectuer le trajet du retour.



Dans la matinée, temple de Mani, Sudorna



Une fois dans le temple inconnu, Lindra tentant de trouver des repères. La grande prêtresse avait été prevenue de sa venue quelque jours plutôt, et elle esperait que quelqu'un avait été depechée auprés d'elle afin de l'aider à se reperer. Non pas que la jeuen femme appreciait faire état de son handicap, mais dans un univers inconnu, elle ne pouvait se permettre d'être livrée à elle même. Elle s'éloigna donc du centre du portail, et attendit que quelqu'un lui fasse un signe quelqu'il soit.

[pas très développé, si tu préfères que je prolonge, dis le ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/lindra-naelind-t431.h
Melindaë Gordonian
Fille de la Lune



Féminin Nombre de messages : 201
Age : 29
Age : 33 ans
Clan : Neutre
Fonction : Ancienne Grande Prêtresse
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Sam 29 Aoû 2009 - 15:31

Il y a quelques jours de cela, Melindaë avait été prévenue de la visite de la Grande prêtresse des Amazones, Lindra Naelind. Surprise par l’annonce, puis très curieuse sur les motifs de sa visite, la jeune femme ne cessa de se questionner et d’imaginer mille et un motifs, sources de cette venue. Les premières raisons qui lui vinrent à l’esprit furent l’épidémie qui saccageait les bétails des deux peuples. Ensuite, elle pensa qu’il pouvait aussi s’agir de querelles divines auxquelles elle n’aurait pas été informée. Et enfin, elle se dit qu’il pouvait être aussi question d’une lourde faute commise par un de ses fidèles. Cette dernière raison lui fit un étrange frisson. En effet, s’il était une divinité qu’elle craignait, il pouvait s’agir de Freyja, dont la colère, disait-on, pouvait faire trembler des contrées entières…

Aussitôt avertie de la venue de l’amazone, Melindaë en informa ses pairs qui, bien que Neutres, ne voyaient pas l’arrivée d’une résistante d’un bon œil. Bien que ce fût pour eux un honneur de recevoir une haute personnalité amazone, ils craignaient plus que tout la colère des Impériaux et ainsi que pour la vie de la jeune Lindra Naelind. Et pour cause. Certaine rumeurs faisaient état de tortures et autres violences contre des résistants par des Druides totalement extrémistes et dissidents de la Terreur. Tout scénario catastrophique était donc à penser, comme l’enlèvement ou encore l’assassinat d’une religieuse amazone, qui causerait grand tort aussi bien pour les Druides que pour les Amazones.

Tracassée, Melindaë se résolut à renoncer à toute visite éventuelle d’Unae ou autres lieux en dehors du Temple de Mani. En effet, ces extrémistes Druides étaient peut-être sanguinaires mais ils étaient aussi très pieux et ne commettraient jamais d’impairs dans la maison de leur père créateur. Ainsi fut décidée la venue de Lindra Naelind pour le troisième jour de la douzième semaine. Les journées défilèrent très vite l’aube du troisième jour s’éveilla dans le ciel nuancé d’un rose pâle et chatoyant. Melindaë avait demandé qu’on la prévienne dès que la jeune amazone franchirait le portail, passage le plus sûr qu’il soit au Gwendir.
Alors qu’elle rabrouait un jeune novice qui avait manqué les offices du matin par paresse, un Haut-Initié vint l’avertir de l’arrivée de la Grande Prêtresse amazone. Ayant congédié les deux ecclésiastiques, elle se pressa au portail, ne souhaitant laisser trop longtemps la jeune femme seule. En effet, Melindaë était au courant de l’handicap de celle-ci et ne voulait qu’il ne lui arrive aucun accident sur les Terres druides. Arrivant dans la nef centrale, elle vit au loin une jeune femme aux cheveux blancs et devina qu’il s’agissait de la fidèle Naelind.

D’un pas feutré, elle s’approcha d’elle. Elle posa une main sur son épaule et l’autre dans la main de la jeune femme. L’invitant d’une voix amicale à la suivre, elle l’emmena dans son bureau, un endroit calme et tranquille, rempli d’un tas de trésors et autres antiquités. Tout en marchant vers le bureau, Melindaë s’exprima d’une voix mélodieuse et basse.

Bienvenue, Grande Fille de Freyja. Votre venue m’est d’un immense honneur. Cela fait plusieurs années que Mani n’avait pas reçu d’Enfant de sa paire guerrière. J’espère que votre voyage à travers le portail ne fut pas trop turbulent ?

Elles étaient enfin arrivées au bureau de Melindaë. Celle-ci installa délicatement l’Amazone dans un fauteuil près l’âtre flamboyant et s’assit à son tour dans le fauteuil voisin. Après un court silence, elle prit la parole.

Je dois vous avouez, Dame Naelind, que l’annonce de votre visite m’a grandement surprise… ainsi que les motifs de celle-ci qui demeurent pour moi mystérieux…


Dernière édition par Melindaë Gordonian le Dim 10 Jan 2010 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/t2146-druide-melindae-gordonian#40845
Lindra Naelind
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Ven 16 Oct 2009 - 12:01

Lorsque des bruits de pas se firent entendre, la première fille de Freyja se prépara à ce qu'on lui adresse la parole, de relativement loin puisque les sons n'étaient apparus que très récemment. Au lieu de cela, une main se posa sur son épaule, la faisant légèrement tressauta. Puis une voix, dans laquelle elle reconnu celle de sa pair druidique, l'invita à la suivre. Lindra fut touchée de la sollicitude qu'elle semblait lui exprimer, Dame Gordonian la guidait patiement dans les couloir sans pour autant tenter de la soutenir ou de la pousser. Elle admettait ainsi son handicap, sans pour autant insister dessus. Lindra ne manqua pas de noter cette délicatesse.

Sur le trajet, il fut question du voyage, qui avait été des plus tranquille. Une fois arrivées a destination, les deux femmes s'assirent dans ce qui semblait être un bureau, et Lindra appréciât la douce chaleur qui se dégageait de l'âtre tout prés d'elle.
Ne s'embarrassant pas de banalités dont il était souvent de mises lors de rencontre de personnage d'importance relative, son hôte l'interrogea sur les motifs de sa visite. Tentant d'orienter au mieux son visage vers son interlocutrice, elle lui répondit d'une voix posée.


Je peux comprendre qu'en ces temps troublés, ma visite puisse vous paraître incongrues, et je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle n'a aucun rapport avec les temps que nous traversons, mais je considère que les dieux et ceux qui les servent devraient faire abstractions des querelles qui agitent ce monde.
Bien entendu, si le besoin s'en faisait sentir, je ne doute pas que Freyja, Mani ou les autres ne tarderaient pas à intervenir. Malgré tout je reste persuadée que puisque nos dieux n'ont aucun différent, nos temples devraient rester en bon terme, sans tenir compte, dans la limite du possible, de la politique.


Tournant la tête vers le feu, Lindra profita quelques secondes de la chaleur irradiant sur son visage avant de reprendre la parole.

Je comprends que ma visite ai pu vous importuner quelque peu, puisque la visite en terre amazone de toute personne n'ayant pas rejoins la résistance est vu d'un oeil critique, et je m'en excuse. Je tenais tout de même à me deplacer afin de vous assurer de l'estime qu'ont su garder les filles de Freyja pour les enfants de Mani

Ce discours des plus pacifiste aurait surement paru étrange sortant de la bouche de n'importe qu'elle autre amazone, mais Lindra dans son corps frêle, n'évoquait que douceur et fragilité, bien loin de l'image guerrière de son peuple. La reine n'aurait peut être pas été entièrement d'accord avec cette entrevue, mais étant donné sa grande dévotion, Lindra ne doutait pas qu'elle puisse comprendre les motifs de ce voyage.
De plus, il était évident que les deux peuples traversaient ensemble une crise majeure et que la solidarité aiderait probablement les deux peuples à s'en sortir, sinon indemne, au moins à moindre mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/lindra-naelind-t431.h
Melindaë Gordonian
Fille de la Lune



Féminin Nombre de messages : 201
Age : 29
Age : 33 ans
Clan : Neutre
Fonction : Ancienne Grande Prêtresse
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Ven 20 Nov 2009 - 19:01

Suite au comportement interrogateur de Melindaë, la prêtresse amazone reconnut que sa visite pouvait être étonnante en ces temps difficiles. Une résistante pénétrant dans un royaume appartenant à la Terreur était en effet quelque chose d’inhabituel. Et même si tout le monde pensait que les servants des dieux bénéficiaient de la protection divine, il n’en relevait pas moins d’une action périlleuse. Melindaë était mal à l’aise et craignait qu’à tout moment déboule dans son vestibule des extrémistes druides enclin à punir une résistante. Tentant de cacher son trouble, elle lançait quelques coups d’œil vers l’entrée. Néanmoins, elle savait que les personnes dotées d’un handicap physique développaient leurs autres sens. Ainsi, cela ne faisait aucun doute que Lindra devait ressentir le trouble habitant la Grande Prêtresse.

Malgré ça, Melindaë écoutait attentivement les propos de sa consœur. Celle-ci fit référence à l’absence de troubles entre les dieux contrairement à ceux qui déchiraient leurs Enfants. En effet, elle confia à Melindaë qu’elle souhaitait être en paix avec les religieux des autres terres, ne voyant pas l’intérêt de s’isoler des autres peuples. Tournant la tête vers l’âtre flamboyant, elle s’excusa encore une fois de sa venue et renouvela ses sentiments de paix à l’égard des Enfants de Mani.

Son visage était emprunt d’une profonde sincérité. Cette jeune femme paraissait si fragile qu’on eut dit une poupée de porcelaine. Il semblait qu’une seule parole, qu’un seul geste pouvait la briser en mille morceaux. Et pourtant, elle faisait parti du peuple le plus robuste qu’il soit. Dans ses veines, coulait le sang d’Amazone. Ainsi, cette fragilité ne semblait plus qu’un jeu de dupes. La Grande Prêtresse, fille de Freyja, était résistante et vive. D’ailleurs, sa venue ici le prouvait parfaitement. Malgré ça, Melindaë ne pouvait s’empêcher d’avoir peur de la blesser d’une quelconque manière. Cet être gracile poussait n’importe qui à vouloir la protéger et la jeune Druide en faisait les frais.

La fille de Mani devait-elle accepter la proposition de l’Amazone ? Bien qu’elle partageait le même avis qu’elle, n’était-il pas dangereux pour les deux femmes d’accepter ? Melindaë craignait plus que tout le courroux divin (aussi bien celui de Freyja ou de Mani), la colère royale ou encore la déception de Lindra. Le monarque druide avait tout pouvoir sur le Temple même si Melindaë se considérait comme une force autoritaire indépendante. Elle ferma quelques instants les yeux, cherchant l’inspiration divine… Son regard sombre se tourna alors vers Lindra. Son visage était déterminé et serein malgré les tracas qui la tourmentaient. Mais selon son rang et les charges qui pesaient sur ses frêles épaules, elle se devait d’oublier le passé… du moins, le mettre de côté.

J’apprécie votre initiative, Dame Naelind. Venir prouver votre soutien au peuple druide est gratifiant de votre part. Surtout avec cette épidémie, je vous avoue qu’un soutien extérieur nous fait le plus grand bien. Et je suis persuadée que les fidèles seront ravis d’apprendre qu’un autre enfant d’Odin veille sur eux. Je devrais sûrement vous rendre la pareille…

Melindaë entortilla une mèche jais autour de son doigt. Elle était nerveuse. Faisait-elle le bon choix ? Elle prit une bouffée d’air. Le feu réchauffait la pièce, peut-être un peu trop. Son pouls ralentit au point de devenir insoupçonnable. Le temps sembla s’arrêter. La Grande Prêtresse de Mani ouvrit la bouche mais aucun son ne put en sortir. Elle ne prenait pas une décision pour elle seule mais au nom de toute la communauté et du dieu lunaire. Elle ressentit alors toute la lourdeur de sa fonction s’abattre sur ses épaules.

Nous sommes encore jeunes. Vous êtes plus jeune. Et pourtant, vous savez ce que vous voulez. Pour votre peuple et vous-même. Je dois vous avouer que j’ai peur. Cette terreur qui m’habite me paralyse dans les choix que je dois faire. Si je choisis de vous offrir mon soutien, alors je dévoilerais ma position de neutralité au grand jour. Or, jusqu’à maintenant j’ai toujours voulu que mon appartenance à un clan reste floue. En approuvant votre volonté, je choisis de faire face à mon supérieur, le monarque Galdor Fenril. Je choisis aussi d’embarquer la maison de Mani dans ma position de neutralité. Je prends la décision de bannir certains fidèles de ce lieu de recueil et d’apaisement. Car malheureusement, adhérer à une position neutre peut être vu comme une trahison par certains. Or, j’ai promis à mon dieu d’accueillir et d’aider tout être qui en ressent le besoin… Vous comprenez maintenant mon hésitation à répondre par l’affirmative à votre demande ?

Son ton était grave. Alors qu’elle aurait dû répondre par oui ou par non à la requête de Lindra, voilà qu’elle répliqua par une question. La visite de la grande prêtresse amazone devenait un instant d’intimité où Melindaë confiait ses doutes. Lindra allait-elle pouvoir aiguiller la fille de Mani dans son choix ?


Dernière édition par Melindaë Gordonian le Dim 10 Jan 2010 - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/t2146-druide-melindae-gordonian#40845
Lindra Naelind
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Sam 9 Jan 2010 - 12:53

Lindra resta perplexe un moment. Jamais elle n'aurait pensé perturber ainsi la jeune femme qui lui faisait face. En fait elle ne comprenait pas le dilemme qui l'agitait, la fille de Freyja était simplement venu lui assurer le soutien de son ordre, ce qui en les temps qui couraient pouvait se montrer salutaire, et cela semblait effrayer au plus au point son interlocutrice.

Je pense que vous vous méprenez sur mes intention Dame Gordonian. Je suis simplement venue vous assurer notre amitié. Je ne vous demande en aucun cas de trahir votre peuple ou vos croyances pour moi.Vous devez être sans ignorer que votre roi à envoyé un émissaire auprés de ma souveraine afin de voir si des manœuvres communes pouvaient être mises en place afin de limiter la propagation de l'épidémie. Mon voyage jusqu'à vous est simplement similaire à cette démarche, si les druides demandent de l'aide au gouvernement amazone, les prêtresse de Freyja peuvent bien assurer les enfants de Mani de leur soutien dans ces épreuves que nous pourrions traverser ensemble.

Lindra tenta tout de même de se mettre à la place de son interlocutrice. La situation aurait été tout aussi délicate pour elle qu'elle l'était actuellement pour Melindae. Les quartiers des prêtresse du temple étaient interdit à toute personne extérieure sans autorisation de la grande prêtresse, mais si un groupe d'insurgés avait décidé d'entrer pour mettre fin à la présence de personne "hostile", les filles de Freyja ne pourrait pas y changer grand chose. Néanmoins il lui paraissait évident que le seul moyen d'éviter que cette épidémie ne se transforme en catastrophe, il fallait qu'il y ai entraide, et que les opinions politiques devait être mises de coté, au moins le temps de trouver un reméde.

Je comprends votre peur, et je ne pourrais vous en vouloir de refuser de m'accorder votre amitié, mais tentez de penser à ceci: qu'elle serait la pire option: vous faire mal voir de quelques uns de vos fidèles, ou laisser mourrir des centaines de bêtes, et craindre une famine. Les choses sont loin d'être simple, et n'allez pas croire que je suis parfaitement sure de mes agissements. Je suis venue ici de ma seule volonté, et peut être ma reine m'en voudra pour cela, malgré tout nos peuples ne sont rien sans leur dieux, et je sais que je respecte les volontés de Freyja en étant ici.

Tout était dit, il ne restait plus qu'à voir comment réagirais la druide. Il semblait évident que la décision était d'une grande difficulté pour elle, mais Lindra savait qu'elle ferait ce qui serait le mieux pour son temple. Et quelque soit les mot qui seraient prononcés, le temple des amazones resterait ouvert à toute personne ayant besoin d'aide, tant qu'il ne serait pas plein de mauvaises intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/lindra-naelind-t431.h
Melindaë Gordonian
Fille de la Lune



Féminin Nombre de messages : 201
Age : 29
Age : 33 ans
Clan : Neutre
Fonction : Ancienne Grande Prêtresse
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Sam 16 Jan 2010 - 17:34

L’amazone ne répondit pas tout de suite à la question de Melindaë et celle-ci pouvait le comprendre. Comment elle-même aurait-elle réagi si la situation avait été l’inverse ? Visiblement, Lindra gardait un mutisme sans faille. La druide se sentit alors mal à l’aise. Sur le point de s’excuser, l’amazone reprit la parole. Elle assura à Melindaë qu’elle se trompait sur ses véritables intentions. En effet, elle ne souhaitait en aucun cas que la jeune femme choisisse un des camps et se mette à dos la moitié de ses fidèles. Se pouvait-il que Melindaë ait mal compris les propos de sa consoeur ? Cela ne l’étonnait guère. Très préoccupée par les dernières affaires du royaume, la grande prêtresse avait tendance à tout prendre au pied de la lettre et prêter des propos illégitimes à ses interlocuteurs. Elle souhaita alors rassurer à son tour Lindra.

Pardonnez mon excès d’inquiétude… La fatigue et les dernières affaires douloureuses du royaume des Druides corrompent mon esprit. Je n’ai plus toute ma lucidité et j’ai du mal à me raisonner moi-même. J’ai véritablement l’impression que les dieux sont contre nous par moment…

La grande prêtresse amazone l’informa alors qu’un émissaire druide avait été envoyé auprès de sa souveraine afin qu’une entraide soit effectuée entre les deux royaumes face l’épidémie. Elle fit ainsi le parallèle avec sa venue en terre druide. Tout semblait clair pour Melindaë. Autre qu’une perspective diplomatique, il fallait voir ici un élan de solidarité. Une lueur d’espoir brilla dans le regard de la jeune femme. Une aide précieuse s’offrait à elle et elle comptait résolument l’accepter. Elle avait l’impression d’être débordée ces derniers temps.

Lindra tenta alors de raisonner et de rassurer une nouvelle fois la grande prêtresse des druides. Elle était venue de son plein gré et avait mis sa vie en péril pour assurer son soutien aux Druides. Cette démarche n’était pas négligeable et il fallait avouer que la fille de Freyja avait parfaitement raison. Se soutenir dans les moments les plus difficiles et contrer l’avenir néfaste ensemble avait plus de valeur que d’outrer certains fidèles hostiles à tout soutien étranger. Sa décision prise, Melindaë inspira une grande bouffée d’air et s’adressa d’un air convaincu à Lindra.

Dame Lindra, votre sagesse et vos paroles m’ont réconfortée et ont apaisé ma conscience. Il est vrai qu’une aide extérieure n’est pas négligeable. Je vous renvoie donc l’invitation : nous offrons notre toit et nos prières à tous les amazones qui en auront besoin. Si vous le voulez bien, j’enverrais une missive au bourg de Trolin - ce petit village se trouve à la frontière entre nos deux royaumes - afin de les prévenir que votre temple leur est ouvert. Je…

Un croassement brutal interrompit Melindaë. Planant de tout son zèle à travers la pièce, Elendil, le corbeau de la jeune femme, vint se poser sur l’accoudoir du fauteuil dans un bruissement de plumes. Celui-ci semblait agité et inquiet.

Melindaë, un attroupement de paysans s’entasse devant les portes du temple. Il semblerait que la venue d’une amazone au temple se soit répandue comme une trainée de poudre dans les rues d’Unae ! Les voix grondent… mon instinct me murmure un mauvais présage Prêtresse !

Comprenant que la situation devenait urgente, Melindaë attrapa par les épaules Lindra et la mena le plus rapidement possible vers le portail du temple. Il était temps pour la jeune femme de regagner son royaume avant qu’un accident ne se produise. La druide, peinée de quitter sa consoeur ainsi, eut soudain un élan d’attendrissement. Elle prit Lindra dans ses bras et l’étreint quelques secondes avant de la relâcher. A travers ce geste, Melindaë souhaitait montrer à l’amazone toute sa reconnaissance.

Je suis désolée de vous laisser partir ainsi Dame Lindra mais mes craintes se révèlent être justifiées. Votre venue s’est répandue à Unae et à présent une foule se presse devant les portes du temple. Pour l’instant la situation est calme mais des fauteurs de trouble vont sûrement bientôt arriver… Veuillez emporter avec vous toute ma reconnaissance.

Tenant la main délicate de Lindra, la Druide la mena jusqu’au seuil du portail qui ramènerait l’amazone en quelques secondes chez elle.


[HRP : Je te laisse clore ce RP ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/t2146-druide-melindae-gordonian#40845
Lindra Naelind
Gwendirien
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 03/10/2008

MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Ven 19 Fév 2010 - 19:43

Lindra sentit son interlocutrice se détendre peu à peu. Elle avait su trouver les mots pour alléger quelque peu son angoisse, et cette idée la fit se sentir plus sereine. Finalement elle avait eu raison de ses appréhensions, puisque la décision de Melindaë fut d’ouvrir les temples frontaliers.

Malheureusement, cette assurance se fondit de nouveau dans l’angoisse. Un bruissement d’aile se fit entendre, puis un croassement. Lindra ne se souvenait pas de l’apparence des oiseaux poussant ce genre de cris, mais le bruit en lui-même semblait de mauvaise augure. Tout ce que put percevoir l’amazone fut des bruissements d’aile, mais il y eu apparemment plus que cela pour la servante de Mani, puisque celle-ci l’attrapa par les épaules et la mena hors de la pièce chauffée où elles se trouvaient.

Elles marchèrent trop vite pour que Lindra puisse réellement se repérer, elle lorsqu’elles s’arrêtèrent, elle se sentait complètement perdue. Pour ne rien améliorer, la prêtresse la prit dans ses bras. Elle fut touchée par se geste, mais il ne l’aidait pas, et l’esprit de la jeune femme tentait désespérément de reprendre des marques

Finalement l’explication vint, et bien qu’elle fût évidente, la confusion de Lindra ne lui avait pas permis de le réaliser. Sa présence était réellement devenue gênante et il fallait qu’elle parte au plus vite. Bien qu’il y ait eu une chance que le voyage se termine mal, si l’oiseau ne s’était pas montré, Lindra était heureuse d’avoir fait le déplacement. Elle pouvait sans prétention penser qu’une amitié était née de sa venue, et elle savait maintenant que l’épidémie serait plus facile à vaincre, au moins dans son cœur.

«Merci de m’avoir accueilli dans la maison de Mani pour ces instants, n’oubliez pas que les filles de Freyja, moi davantage, seront la pour vous soutenir face à la maladie qui ronge notre bétail. Prenez soin de vous. »

Sa main fut prise, et Lindra fut invitée à s’avancer d’avantage. Afin de montrer son affection à la prêtresse, elle exerça une légère pression sur cette main. Un sourire lui fut adressé, et un pas plus loin, la fille de Freyja était dans le portail. Elle rentrait chez elle.

Dés qu’elle passa de l’autre coté, une prêtresse s’avança vers elle et lui prit le bras. Elle lui adressa quelque mot, comme quoi un marchant souhaitait la voir en personne. Les affaires du temple avaient continué durant son escapade. Mais Lindra n’était pas prête à retrouver le calme froid de son temple. Elle demanda à sa guide de la laisser s’assoir un moment, la laissant seule.

Elle avait été épuisée par le retour à la salle du portail druidique, et elle parvenait encore mal à s’orienter. Posant la tête au creux de ses mains, elle adressa une prière silencieuse a Freyja, la remerciant de ce voyage plutôt fructueux, et surtout lui demandant de veiller sur Melindaë, afin que rien de fâcheux ne lui arrive suite à sa visite. La jeune prêtresse revint, n’osant insister, mais se sentant gênée, le marchant commençait à s’impatienter, et il était important que le temple ne s’arrête pas. Respirant profondément, Lindra se releva et se laissa mener jusqu’à son cabinet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/resistance-f131/lindra-naelind-t431.h
Melindaë Gordonian
Fille de la Lune



Féminin Nombre de messages : 201
Age : 29
Age : 33 ans
Clan : Neutre
Fonction : Ancienne Grande Prêtresse
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   Sam 20 Fév 2010 - 14:59

[Rp terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendir.bbactif.com/t2146-druide-melindae-gordonian#40845
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Servantes des dieux [Ne pas archiver]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Servantes des dieux [Ne pas archiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?
» Bob marley c'est dieux
» Après la folie des dieux....[PV Shion, Urio]
» Apprentis Dieux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophétie Nordique  :: Chapitre 5-